masquer le menu

Main Event : demandez le programme

- 5 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Nous y sommes ! Après 38 journées et 56 tournois, il est temps de faire place à la dernière danse, la plus belle et la plus grosse de toutes : le Main Event. Au milieu des 7,000 joueurs attendus cette année pour le tournoi principal des championnats du monde, Winamax sera représenté par pros et amateurs mélangés, avec la quasi-totalité du Team, des joueurs qualifiés en ligne, et nombre de de nos Local Heroes.

L'épreuve s'étalera sur douze journées qui verront le field se rétrécir progressivement jusqu'à l'obtention d'une table finale, qui sera jouée en novembre prochain.

Voici l'agenda des deux prochaines semaines :

Lundi 05/07, midi (21 heures en France) : Day 1A
Mardi 06/07, midi : Day 1B
Mercredi 07/07, midi : Day 1C
Jeudi 08/07, midi : Day 1D
Vendredi 09/07 : Day 2A (Day 1A + 1C)
Samedi 10/07 : Day 2B (Day 1B + 1D)
Dimanche 11/07 : repos et tournoi médias
Lundi 12/07 : Day 3
Mardi 13/07 : Day 4
Mercredi 14/07 : Day 5
Jeudi 15/07 : Day 6
Vendredi 16/07 : Day 7 (jusque 27 joueurs)
Samedi 17/07 : Day 8 (jusque neuf joueurs)

A noter que qu'il reste encore deux finales à jouer pour en finir avec les tournois préliminaires. Ca se passera lundi, en marge du Day 1A. Dans l'Event #54 (NLHE 1,000$), on retrouvera une bande de randoms dont je n'ai jamais entendu parler. Dans l'Event #56 (NLHE 2,500$) s'affronteront notamment Salvatore Bonavena (connu comme le vainqueur le plus nul de l'histoire de l'EPT, mais un type très gentil) et James « mig.com » Mackey.

Je vous donne donc rendez-vous très bientôt pour le début de la fin : le Day 1A du Main Event. Bonne journée à tous !

Benjo

PLO : Partage en Live Organisé

- 5 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Ludovic Lacay éliminé en quatrième place

Le tournoi a récemment pris une tournure complètement folle, à mesure de l'augmentation du taux d'alcoolemie de Ville Mattila. Du Pot-Limit Omaha comme on l'aime avec des « Pot » dans tous les sens et des coups à tapis avant le flop. Mais dès lors que les sentiments sont impliqués – aujourd'hui avec la présence de Ludovic Lacay – on aimerait bien que les coups soient un poil plus construits, histoire d'épargner nos nerfs.

Hélas, le joueur du Team Winamax aura été la victime collatérale des bières du finlandais.

Mattila avait décidé d'accélerer le mouvement... Alors qu'il doit avoir commandé sa douzième bière de la journée, il décide de partir à tapis dans un pot de cinq millions (la moitié des jetons du tournoi !) avec JTrèfle7Trèfle9Carreau5Pique. Daniel Alaei a trouvé APiqueACoeur7CoeurKTrèfle pour s'impliquer dans la main et double en trouvant un full.

Le public est quelque peu estomaqué : comment peut-on, après être allé si loin dans un tournoi, prendre de telles risques inconsidérés ? Toujours est-il qu'on croit Ville en tilt, et Ludo aussi. Lorsqu'il se fait sur-relancer par le finlandais, le joueur du Team Winamax envoie son tapis avec QTrèfleQCarreauJCoeur9Trèfle et tombe très mal : Ville paie avec ACoeurATrèfle6CoeurKCoeur. Pour une fois qu'il a une main ! Malgré l'apparition d'un tirage quinte sur le flop JCarreau2Pique8Trèfle, Ludo ne parvient pas à trouver de cartes magiques sur le turn 8Trèfle et la rivière 9Carreau. Il chute à 1,6 millions pendant que Ville se replace dans la moyenne.

Coverage par Winamax

Tout allait aller très vite à partir de là : Ludovic tente un vol de blindes au cut-off, mais se fait sur-relancer par Alaei, le forçant à abandonner. Un tour plus tard, Ludovic est au bouton et relance encore. De grosse blinde, Miguel Proulx dit « pot », et Ludovic revient par dessus à tapis. C'est payé, les jeux sont retournés, et Ludovic est (une fois de plus) en tête avec ACarreauKCoeurJCarreau8Trèfle. En face, le québécois montre APiqueKTrèfleTCoeur3Trèfle. Il ne joue pas beaucoup de cartes et va trouver un flop QPiqueTTrèfle6Carreau pour lui donner une paire miraculeuse. Le turn QTrèfle et la rivière 4Coeur ne changent rien : Proulx double son tapis, tandis que Ludovic est réduit à quatre grosses blindes.

Expression consacrée : « Ça sent la fin. » Dès la main suivante, Ludovic s'engage au cut-off. Daniel paie aussitôt. Miguel passe. De grosse blinde, Ville se met à réfléchir de longues secondes.

De fou, la partie devient carrément hors de contrôle alors que commence le dialogue suivant :

Ville (vers Daniel) : « Si je paie, on checke jusqu'au bout ? »
Ludovic : « Hein ? C'est une blague ? »
Le croupier : « Vous n'avez pas le droit de dire ça. »
Ludovic : « C'est de la collusion, appelez un floor ! »

Daniel secoue la tête, indiquant à Ludovic qu'il ne prendra pas part au manège.

Après trente secondes, Ludovic demande le temps, excédé. Le croupier coopère et commence à compter, n'ayant pas apprécié la proposition illégale de Ville.

De plus en plus éméché, le finlandais ne comprend pas trop ce qu'il se passe, ou peut-être est-il en train de jouer la comédie ?

A la dernière seconde, Ville passe.

Coverage par Winamax

Le tournoi de Ludovic est en jeu pour la première fois de la journée. Il montre KPiqueJCoeur9Carreau2Pique, et constate qu'il aura fort à faire contre le ACoeurKTrèfleQCarreauJPique de Daniel. Il lui faut trouver un 9, un 2 ou une quinte.

Flop QTrèfle5Trèfle2Carreau

Turn TTrèfle

Rivière 3Coeur

C'est fini. Ludovic Lacay est éliminé en quatrième place. Le joueur du Team Winamax remporte 262,208 dollars : la meilleure performance financière d'un français aux World Series of Poker 2010.

Ludovic n'a pas à rougir de sa prestation en table finale : il a perdu cinq des cinq coups à tapis qu'il a joués aujourd'hui, dont deux archi-favori et deux en situation de coin-flip.

Restent Daniel Alaei, Ville Mattila et Miguel Proulx pour décrocher le bracelet. Daniel est large chip-leader avec... quarante blindes. Miguel est notre short-stack.

Je ne sais pas pour vous, mais la fin du tournoi nous passionne tout de suite beaucoup moins.

Benjo et Harper

Les fortunes changent de main à toute vitesse

- 5 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Ludovic tombe, remonte et retombe
Plus que quatre joueurs

Ville Mattila continue d'imposer son rythme sur la partie depuis son bluff contre Ludovic, avec des relances préflop au timing sans faille. Je l'ai vu annoncer « pot » après une relance à 160,000 de Ludovic payée par Daniel et Miguel. Son 3-bet totalisait 780,000, et personne n'a voulu le payer.

Un qui n'aura jamais imposé quoi que ce soit dans cette finale – à part l'ennui – c'est Trevor Uyesugi. L'amateur canadien nous aura fait frisonner d'horreur toute la journée avec sa gestion très particulière de la hauteur des tapis. Juste avant de sauter, Trevor payait encore des relances à trois BB avec son tapis de huit blindes... pour ensuite passer au flop. Il ne reste donc presque plus rien quand il dit « pot » au bouton. Alaei est de grosse blinde avec QPiqueJTrèfle7TrèfleTCarreau, et décide que sa main est suffisante pour tenter d'éliminer un tapis de cinq blindes. Trevor montre 6Carreau4Pique7Pique8Coeur et aura besoin de petites cartes pour survivre. Son voeu est exaucé sur le flop 4Carreau8CarreauTCoeur, qui lui donne deux paires. Mais la rivière est un TCarreau, redonnant l'avantage à Daniel Alaei.

Coverage par Winamax

Trevor Uyesugi est éliminé en cinquième place : il remporte 195,631 dollars.

Boum ! Le plus gros pot du tournoi

Daniel Alaei relance à 175,000 au cut-off. De petite blinde, Ville dit « pot ». Cela représente 430,000 de plus. Alaei étudie son adversaire, et dit « pot ». Ville dit « pot », on dirait une conversation entre bègues, et très vite les deux joueurs sont à tapis.

« You have Aces ? », demande Ville. « I only have Kings. »

« You're good », répond Alaei, dégouté.

Il est couvert, et derrière avec QPiqueQCarreauACarreau6Pique contre le KTrèfleKCarreauATrèfle5Carreau de Ville. Antony Lellouche n'apprécie pas vraiment la façon dont Daniel a joué : « Ville vient de montrer un bluff contre Ludo et a donc une mauvaise image. Comme il utilise le même pattern ici, il est juste impossible qu'il soit en bluff. »

Le flop JPiqueTPique4Carreau lui redonne espoir, et le turn 7Pique lui offre la main max.

Ville Mattila soupire. Il vient d'être stoppé net dans son élan : ce n'est qu'un petit bad-beat au niveau des pourcentages (il avait 68% de chances de gagner), mais en termes pratiques, c'est une catastrophe. Le finlandais retombe à 1,3 millions et est désormais short-stack avec moins de 20 blindes. Miguel est avant-dernier avec 1,6 millions. Ludovic se maintient à 3,58 millions, et Daniel Alaei s'envole avec 3,9 millions.

Benjo

Le joueur du Team Winamax va néanmoins rapidement rappeler Daniel à l'ordre en lui chipant à nouveau la place de chipleader. Sur blindes 50,000/100,000, Ludovic complète sa petite blinde. Daniel Alaei augmente les enchères à 300,000 et notre toulousain préféré décide de payer. Le flop est APique6Coeur8Coeur. Cuts checke rapidement.

Daniel va alors prendre le temps d'évaluer les tapis respectifs avant de se saisir de seize jetons verts : c'est une mise de 400,000. Ludo sépare la somme de son tapis, jette un coup d'œil à l'américain, puis paie. Le turn, un 4Coeur, va voir l'action ralentir : chaque joueur prend une dizaine de secondes de réflexion avant de checker.

C'est sur la rivière, un KCarreau, que Ludo décide de prendre l'initiative en envoyant 710,000. Je ne sais pas ce qui s'est passé à ce moment là dans la tête d'Alaei mais le regard qu'il a jeté à Ludo voulait dire : « Je ne te crois pas. » Et l'américain a joint le geste à la parole en payant. Le pro Winamax n'a plus eu qu'à retourner son KCoeurQCoeurTCarreau4Pique pour une couleur et s'emparer de ce pot massif.

Il grimpe à 4,7 millions, soit près de la moitié des jetons en circulation !

Harper

L'histoire ne s'arrête pas là ! Pour clôturer une heure complètement folle, Ludovic et Ville ont joué un mot mastodonte de trois millions. Il commence avec un limp de Ville de petite blinde. Muni de JCoeur3Coeur9Trèfle8Trèfle, Ludovic décide de rajouter 200,000 depuis la grosse blinde (les blindes sont à 50,000/100,000). Ville paie rapidement.

Comme souvent en PLO, c'est sur le flop que tout va partir en vrille. Le croupier retourne TCoeur9Coeur6Trèfle, et Ville donk-bet 325,000. Le joueur du Team Winamax ne pouvait trouver meilleur flop : un paire, un tirage couleur, et un tirage de quinte. Ludovic annonce « pot », et Ville répond « all-in ». « I call », dit Ludovic.

Ville retourne JTrèfleJPique6Coeur6Carreau – je ne suis pas un expert en Omaha, mais tout de même : comment a t-il pu limp/call hors de position avec une main aussi faible ?

A nouveau, Ludovic est sur le point d'éliminer un joueur dans une situation de quasi coin-flip, et à nouveau, il n'y parviendra pas : le turn JCarreau donne un second brelan à Ville, et la rivière KPique ne change rien à la situation.

Ville Mattila s'empare d'un pot de 3,05 millions, tandis que Ludovic Lacay retombe à 2,6 millions, soit 26 blindes.

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises...

Benjo

Intense activité

- 5 juillet 2010 - Par Harper

Daniel Alaei double sur Ludo Lacay

La pause-dîner terminée, la partie reprend de manière bizarre avec l'exclusion temporaire de Trevor Uyesugi. Avec ses quinze blindes, le canadien a mal choisi son moment pour montrer – intentionnellement – ses cartes alors qu'il avait payé une relance et que Daniel Alaei devait encore parler derrière. La sentence du superviseur fut immédiate : Trevor allait devoir manquer cinq mains.

Puis, Ludovic Lacay a joué le plus gros pot de son tournoi... et l'a perdu ! Un coup rocambolesque, qui commence avec une relance au bouton du joueur du Team Winamax. 180,000. De petite blinde, Ville Mattila dit « pot » pour 580,000 au total.

« Combien il te reste ? », demande Ludovic. Ville compte et arrive à un total de 900,000 (après son 3-bet)

En entendant cela, Ludovic paie immédiatement, et le flop est un diabolique 6Trèfle6Coeur6Pique.

Ville choisit de miser un montant très bizarre : 260,000 dans un pot de plus d'un million. Ludovic paie rapidement, et le turn est une QCarreau.

Ville réfléchit une minute, et dit à voix haute « I'm all in ! »

Longue, très longue réflexion de Ludovic. Il y a 630,000 à ajouter. Ludovic a déjà investi plus de 800,000. Que faire ? Si Ville a les As ou les Rois, il est presque max.

Finalement, Ludovic jette ses cartes, et Ville montre fièrement K-Q-5-4 pour... un brelan de 6 avec un kicker Roi, rien du tout : il était battu par n'importe quelle pocket paire ! (rappel : nous sommes en Omaha, on ne peut prendre que trois cartes du board pour constituer sa main) Un bluff incroyablement gonflé au vu des montants engagés.

Coverage par Winamax

Ville sourit, d'un sourire qui ressemble plus à une grimace. « Il est pété », me dit Harper, « il enchaîne les bières depuis la pause-dîner ». Jusqu'à présent, celle finale ne nous a pas offert un spectacle digne de rentrer dans les annales. Peut-être que le taux d'alcoolémie du finlandais va changer la dynamique de la table ?

Benjo


Ce bluff n'a pas empêché le joueur du Team Winamax de poursuivre son offensive. Ludo semble en effet être passé à la vitesse supérieure, s'impliquant dans une multitude de pot. Cela s'est passé à merveille jusqu'à ce que Daniel Alaei ne double sur lui.

* Ludo relance à 180,000 (nous sommes sur des blindes 40,000/80,000) et seul Daniel Alaei paie (vous allez voir que ces deux-là se sont bien cherchés).

QPique2CoeurJCarreau

Ludo checke et place une relance à 1,5 million après une attaque à 300,000 de Daniel. Ce dernier passe rapidement.

Coverage par Winamax

* Miguel Proulx relance à 160,000 premier de parole. Ludovic annonce alors « Pot » pour 560,000 depuis la petite blinde. Miguel passe.

* Au cut-off, Ludo relance à 160,000. Daniel Alaei décide d'augmenter les enchères à 600,000. Ludovic évalue le reste du tapis de l'américain (précisément 455,000) puis paie.

3Carreau8TrèfleATrèfle

Le pro Winamax, qui possède 3Pique8Carreau6Pique7Carreau pour deux paires, envoie tapis. Daniel décide de payer avec KCarreauQCoeurQPique4Pique et va être aidé par un tournant venu de nulle part : un ACarreau lui apportant deux paires supérieures. La rivière est un KCoeur et Daniel double à 2,1 million. Ce pot aurait permis à Ludo de posséder plus de la moitié des jetons de la table. Il reste néanmoins à 3 millions en position de chipleader.

* De plus, il continue son offensive par la suite. Derrière une relance à 175,000 de Daniel Alaei, Ludo défend sa grosse blinde. Il paie ensuite une mise de 160,000 sur un flop ACarreau9TrèfleACoeur avant d'attaquer le tournant à hauteur de 330,000. Daniel passe après réflexion.

Harper

Ludovic dépasse d'une tête ses quatre derniers adversaires

- 5 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Pause-dîner d'une heure

L'adieu aux russes

Coverage par Winamax

Après l'élimination de son compatriote Alex Kravchenko, ce fut au tour de Dmitry Stelmak de nous quitter. Il relance à 175,000 en début de parole et voit Daniel Alaei faire tapis pour 585,000. Dmitry évalue son tapis : il possède précisément 585,000 aussi ! Le russe finit par payer avec ACoeurKCoeurQTrèfle6Pique et fait face au APiqueATrèfleQCarreau9Coeur de Daniel. Un tableau JCoeur4Carreau8Pique7Coeur2Carreau ne change rien malgré l'apparition d'un tirage couleur au tournant.

La serrure double

Moins de trois mains plus tard, c'est au tour de Trevor Uyesugi d'engager son tapis avec APiqueKCarreauTPique5Carreau sur un flop 8PiqueQCoeurKPique. Miguel Proulx paie volontiers avec KCoeurQCarreauJCoeur7Trèfle mais le tournant, un ACarreau, le cloue au fond de son siège : Travor a trouvé une quinte ! La rivière n'est pas une doublette et voilà Travor qui passe à 1,750,000. « Ce n'est peut-être pas plus mal » glisse Cuts au clan Winamax, faisant référence au jeu serré du canadien.

Le pot d'Alaei

Derrière un limp de Travor Uyesugi pour 60,000, Ludovic Lacay décide de relancer à 200,000 depuis le cut-off. Daniel Alaei décide de ne pas en rester là et annonce « Pot ». Le croupier n'a même pas le temps de calculer le montant que tout le monde a déjà passé. Ludovic se lève alors et s'approche : « Tranquille, je préfère ne pas bouger. » La main suivante, Travor relance à 180,000 premier de parole. Daniel place une nouvelle sur-relance à 630,000. Le canadien décide alors de... passer une paire de rois ! C'est peut-être standard après tout, je n'y connais pas grand chose.

Une quinte pour Ludo

Toujours aussi actif, Ludovic Lacay relance à 125,000. Ville Mattila paie en petite blinde et Trevor Uyesugi fait de même en grosse blinde.

6Trèfle4Trèfle2Coeur

Ludo attaque pour 265,000. Ville est le seul à payer. Le tournant ATrèfle et la rivière 5Carreau sont checkés : Ludo révèle APique3Trèfle3Coeur6Coeur pour une quinte, une main qui s'avère suffisante.

Harper

New sheriff in town ?

Maintenant qu'il a repris des couleurs, Daniel Alaei essaie d'imposer son rythme à la table. Avoir la position sur le chip-leader n'est pas un mince avantage. Mais Alaei n'hésite pas non plus à s'engager hors de position, comme sur cette main où Ludovic relance à 150,000 au bouton. Alaei complète de petite blinde, et le flop tombe ATrèfle8Coeur5Pique. Check/check. Sur le turn, un 5Trèfle, Alaei mise 215,000. Cuts paie très vite. Rivière : 3Trèfle. Alaei double les enchères en misant 450,000. Ludovic va réfléchir un long moment avant de finalement passer. « J'avais une quinte », souffle t-il en direction du clan français. C'est le plus gros coup que Ludovic perd depuis le début de la finale, et cela ne représente que six blindes. Rien de grave.

Dehors les serrures

Plus tard, Ludovic va relancer à nouveau, mais devra passer face à une relance « pot » venue de Miguel Proulx. Miguel, justement, va reprendre des couleurs – il était tombé à moins de vingt blindes – en éliminant le très short-stack Stephen Pierson. Un coup classique : Miguel relance à 130,000 au cut-off, et Pierson fait tapis pour 300,000 (six grosses blindes !). C'est payé, bien sur.

Miguel montre KCarreauKCoeur4Trèfle2Pique pour une paire de Rois nue, c'est à dire sans tirage couleur.

Stephen montre ACarreauTCarreauJTrèfle5Pique. Le verdict de l'ordinateur est formel : il s'agit d'un coin-flip !

Un coup de pile ou face que va remporter Miguel au terme d'un board 9Pique6Pique7CoeurQPiqueTCoeur.

Coverage par Winamax

Stephen Pierson nous quitte en sixième position : il remporte 111,524 dollars.

Numéro 1 français aux WSOP !

Ils ne sont plus que cinq, et Ludovic est assuré de remporter au moins 195,631 dollars : quoi qu'il arrive, il prendra la première place du classement des gains français aux WSOP 2010 avant le Main Event.

La première partie de la table finale est terminée, et pour l'instant, la mission est parfaitement remplie pour notre pro du Team Winamax, qui a fait mieux que maintenir son gros tapis en creusant une large avance sur ses adversaires, et en ne perdant qu'un minimum de coups important.

Ludovic a joué de manière parfaite, limpide, sans bavures... Il sera difficile à aller chercher.

Le classement à la pause-dîner
Ludovic Lacay (Team Winamax) 4,195,000
Daniel Alaei 1,910,000
Miguel Proulx 1,870,000
Ville Mattila 1,450,000
Trevor Uyesgui 1,025,000

Blindes : 40,000/80,000

Benjo