Fin du Day 1D : peu de français, mais des gros tapis

- 9 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Environ 1,782 joueurs survivent

Après le raz de marée tricolore du Day 1C, la dernière journée de départ du Main Event fut comparativement assez calme côté français. Nous en avons repéré une quinzaine parmi les 2,391 partants du jour. Annoncé au départ, Bruno Fitoussi est resté introuvable : pour vous dire la vérité, sa présence au Day 1D était une simple supposition de notre part, Bruno ayant été absent des Day 1A, B et C.

Le Local Hero Winamax Nicolas Chappuis termine la journée avec un très respectable tapis de 69,000. Si Julien Haution n'a pas réussi à survivre au Day 1D, deux qualifiés Winamax ont passé le cap : Anthony « Kalvy5 » C. (36,000) et Damien « wintops » Lhommeau, dont le tapis a fait le yoyo pour finir à 33,225. Plusieurs français se sont montés de beaux tapis, comme David Benyamine et Damien Luis

Deux amis francophones du Team Winamax étaient au départ aujourd'hui : Serge Didisheim (Suisse) et Joël Benzinou (Belgique). Tous deux ont passé le premier tour, avec 17,000 et 50,000, respectivement. L'un est donc short-stack, tandis que l'autre entamera le Day 2 avec cent blindes tout à fait confortables.

Phil Ivey sera au Day 2, mais il lui reste pas mal de boulot pour faire mieux que lors de l'édition 2009 : son tapis a fait des hauts et des bas tout au long de la journée, pour en terminer à peu près au même point que lors du coup d'envoi : 32,000.

Voici les positions (approximatives) des dix français repérés en fin de journée – pour référence, le tapis moyen tourne autour de 42,000 :

J.F. 170,000
David Benyamine 130,000
Damien Luis 110,000
Damien Rony 80,000
Nicolas « chawips » Chappuis (Local Hero Winamax) 69,000
Stéphane Gérin 60,000
Slimane Mamèche 48,000
Gabriel Nassif 45,525
Antoine Saout 40,000
Anthony « Kalvy5 » C. (Qualifié Winamax) 36,000
Damien « wintops » Lhommeau (Qualifié Winamax) 33,225


On se donne rendez-vous vendredi à midi (21 heures en France) pour la première partie du Day 2, qui rassemblera les 2,412 survivants des Day 1A et 1C. Pas moins de 56 français seront au départ, parmi lesquels Alexia Portal du Team Winamax, trois Local Heroes (Olivier Daeninckx, Paul Pirès-Trigo, William Pastout) et des joueurs comme Fabien Dunlop, Thomas Bichon, Alexandre Luneau, Benjamin Pollak, Hugo Lemaire...

Benjo

Déambulations

- 9 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Level 4 – Blindes 150/300, ante 25

Coverage par Winamax

Dans la Pavillion Room, Gabriel Nassif dispute une partie calme et appliquée, comme à son habitude. « Je suis tombé à 20,000 en début de journée. J'ai 3-bet deux fois avec As-Roi et une fois avec As-Dame, et mes c-bet se sont fait relancer. Après, j'ai chatté... Je relance à 500 avec deux Valets, je suis payé trois fois. Flop Q-J-10. Je mise 1,500, je suis payé une fois. Turn 3. Je mise 3,500, on me relance à 8,000. J'ai 19,000 à ce moment... Je paie, ce n'est pas obligé que je sois battu ici. Rivière : 3 pour le full. Je checke, il shove, je paie pour mes derniers 11,000. Il avait la quinte dès le flop avec son As-Roi ! Après, j'ai floppé la couleur max avec ACarreauKCarreau et pris un gros pot contre un joueur très faible. »

La table de Gabriel casse tandis qu'il termine son récit, et voici mon colocataire des WSOP en direction de l'Amazon Room, lui et ses adversaires menés par un superviseur à travers les couloirs secrets du Rio. Je flane entre les tables jusqu'à trouver Paul Testud, en tête à tête sur un flop QTrèfle9Carreau5Carreau. Les deux joueurs checkent. Turn 8Pique. Paul mini relance à 700 la mise de son adversaire, et ce dernier paie. Rivière 9Trèfle. L'autre joueur tente à nouveau sa chance avec une mise de 2,100, mais Paul relance à nouveau du minimum (enfin presque) : 4,400. Le français est payé rapidement : son adversaire a trouvé le brelan avec KCarreau9Coeur. Mais c'est insuffisant contre la quinte JCoeurTPique de Paul.

Je quitte la Pavillion non sans avoir haussé les sourcils devant l'énorme tapis de Jason Mercier : 117,000. « Tu les as sortis de ta poche ? », je lui demande. « Oh, non, on me les a donné. Les gens sont généreux. »

De retour dans l'Amazon Room, Julien Haution vient à ma rencontre : le qualifié Winamax est malheureusement éliminé, mais va prendre le temps de me résumer sa journée. « Je suis monté rapidement à 37,000, mais j'ai ensuite perdu beaucoup avec la quinte du bas contre la quinte du haut. Après, un gros bluff me fait descendre encore. Sur ma dernière main, je reçois Q-J dépareillés et décide de 3-bet à tapis pour 20BB après une relance. Derrière, un joueur trouve As-Roi et me paie. Je trouve une gutshot sur le flop K-9-x mais je ne m'améliore pas.

C'était la deuxième qualification de « -tiontion- » via Winamax, après l'EPT de Copenhague (« Le seul tournoi de l'année que tu n'as pas couvert », me rappelle Julien en souriant). Son voyage à Vegas fut gagné en battant 50 joueurs lors d'un satellite à 300 dollars. Un tournoi particulièrement difficile puisqu'il ne récompensait que le vainqueur. « Il me reste une semaine pour profiter de Vegas et des alentours », dit Julien, qui a pu visiter le Grand Canyon avant le Main Event en compagnie de son épouse. « Ça été une vraie belle expérience ! »

Benjo

Coverage par Winamax

Après avoir remporté 20,000 dollars à l'occasion de la dernière boucherie des Series, le très sympathique Slimane Mamèche participe aujourd'hui au Main Event. « Je suis rapidement monté à 49,000 » apprécie le parisien. « Avec Huit-Neuf, je paie en position une relance. La blinde fait de même. Je trouve le flop parfait : 5-6-7. La blinde mise 1,100 et le relanceur paie. Je sais qu'il est énorme donc je fais immédiatement 5,100. La blinde passe et le second paie, comme prévu. Le turn est un 2 : j'envoie 7,000. Il hésite un long moment puis paie. La river est une dame qui fait entrer une couleur runner-runner. Il prend alors l'initiative de miser 9,500 et je me contente de payer. Il me montre une paire de dames pour un brelan trouvé à la river ! » Malheureusement, la suite fut moins heureuse pour Slim, sa paire de huit rencontrant une paire de valets sur un tableau J-7-2-8-5. Il est désormais assis derrière un tapis de 37,000.

Coverage par Winamax

Quelques tables plus loin, je retrouve Damien Rony assis derrière un tapis massif de 85,000. « J'ai chatté » sourit celui qu'on surnomme Lynch. « Un one-outer comme on les aime » ajoute-t-il. Nous étions alors sur des blindes 100/200 et, muni d'une paire de trois, Damien relance à 525. Un russe, « une barre d'acier » précise le français, hésite à sur-relancer puis paie. Ils sont donc deux à voir le flop.

QTrèfle5Trèfle3Carreau

Damien mise 650 et est payé. Le turn est un 9Coeur : Lynch envoie 1,600 et se fait relancer à 3,500. « C'est une vraie serrure et vu l'action avant le flop, il est très possible qu'il ait deux dames ici. Je décide donc de juste payer et de ré-évaluer sur la rivière » analyse Damien. Et la river est parfaite : c'est un 3Trèfle lui apportant un carré ! Intelligemment, Damien checke et voit le russe miser 8,000. Il place alors une relance à 22,000 et est aux anges lorsque son adversaire lui annonce « All-in », pour environ 5,000 de plus. Damien paie, bien sûr, et jouait effectivement contre une paire de dames pour le full max !

Juste derrière, place à la table de Paola Martin. Hein ? Quoi ? Cassée ?! Sans même me prévenir ? C'est tout simplement scandaleux ! Espérons que la jolie porto-ricaine soit encore dans le coup. Un balayage total de la salle à l'occasion du dernier niveau nous le dira. Sinon, Jason Mercier continue de tranquillement monter des jetons : il pointe à 100,000. La partie est plus compliquée pour le belge Jamel Maistriaux, tombé à 16,000. Je ne reconnais personne à sa table mais la moyenne d'âge ne doit pas excéder les 26 ans, 3 mois, 12 jours, 7 heures, 8 minutes et 42 secondes. 43. 44. Bref, c'est qu'une approximation.

En revanche, son compatriote Joel Benzinou vient de « shipper un fat pot », comme dit la jeunesse. Premier de parole, Joel relance à 750 et est payé deux fois. Le flop est 8TrèfleKPiqueJCoeur. Je spoil un peu : l'ami du Team Winamax vient de trouver deux paires, possédant Roi-Valet. Il mise 1,650 et est payé une fois. Quant au second, hé bien il envoie tapis, rien que ça. Pour précisément 7,125 de plus. Joel hésite pour la forme puis fait tapis à son tour, et le dernier larron s'éclipse. Le tapisseur (oui, oui) révèle alors KTrèfle4Trèfle et prend la sortie après un turn et une river sans conséquence. Le belge grimpe à 47,000 après ce coup.

Harper

Tableau de bord
Plein de joueurs restants (sur 2,391 au départ)
Blindes : 200/400, ante 50
Tapis moyen : Entre 30,000 et 150 millions

Le meilleur joueur français du monde est chip-leader

- 9 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Level 4 – Blindes 150/300, ante 25

Coverage par Winamax

Le français actuellement le mieux placé n'est autre que David Benyamine. Les World Series de « DB » ont été catastrophiques jusqu'à maintenant : alors qu'il a disputé tous les tournois les plus chers, David n'a réalisé qu'un seul ITM : c'était à l'occasion du 3,000 dollars HORSE. Ce Main Event sonne donc comme le tournoi de la dernière chance. Après sept heures de jeu, David pointe à 127,000, un tapis le plaçant parmi les actuels chipleaders. Cela va en revanche beaucoup moins bien pour Antoine Saout. Le breton a subi de très sérieuses déconvenues pour tomber à 5,000, une quinzaine de blindes.

Harper

Conversations avec mon psy

Assis à la droite de Sam Simon, l'ami du Team Winamax Serge Didisheim n'est pas non plus à la fête avec 19,000. « Je suis monté au début, mais la suite n'a été qu'une longue descente », raconte le psychiatre suisse. Je le vois 3-bet 2,100 au cut-off après une relance à 750 venue du milieu de parole. C'est payé, et le flop tombe KPique4Pique5Trèfle. Serge c-bet 3,000, mais est obligé de passer après un check/raise à 10,000. « Il y a eu un coup intéressant que je ne suis pas sur d'avoir bien joué. J'ai deux Valets pendant le round 100/200. J'ouvre à 500 et suis payé par un joueur qui aime voir les flops, et une serrure de grosse blinde. Flop KPiqueKTrèfle5Carreau. On checke tous les trois. Turn : un petit pique. La grosse blinde mise 1,000. Je peux encore avoir la meilleure main : je paie. Le joueur large paie et la rivière apporte un troisième pique. Check de la grosse blinde, check chez moi. Le joueur large mise 3,000. La serrure s'en va. C'est une situation parfaite de vol : j'ai payé, et il m'a montré la couleur max avec APiqueQPique. »

Coverage par Winamax

Kara Scott pointe à 75,000 après cinq heures de jeu. L'anglo-canadienne est un pari sur pour atteindre les places payées, après deux « deep run » consécutifs en 2008 et 2009 (108e et 234e places)

Coverage par Winamax

C'est une tradition indéboulonnable : Big Papa Brunson est systématiquement choisi par les équipes télé d'ESPN pour apparaître en table télé lors du premier jour. Brunson se fait discret aux WSOP depuis quelques années, ne jouant qu'une poignée de tournois à gros buy-in. Son été fut très décevant, avec aucune place payée malgré plusieurs belles occasions où il a pu se monter un gros tapis. Pour son dernier tournoi des WSOP, Doyle possède 35,000 en milieu de Level 4.

Benjo

Coverage par Winamax

Tout roule pour notre Local Hero Nicolas Chappuis ! Tranquillement installé sur l'un des faux podiums télévisés, « Chawips » ne cesse de monter des jetons à une table « tout sauf agressive » précise-t-il. « Je n'ai pas vu le moindre 3-bet light » va même ajouter Nicolas. « Personnellement, je joue tout de même de manière assez serrée et essaie de voir des flops en position. Je n'ai pas envie d'exploser mon tapis. » Culminant actuellement à 66,000, le LH Winamax revient sur la main lui ayant permis de décoller.

« Je relance premier de parole une paire de quatre et suis payé cinq fois. Le flop est KCarreau4Carreau8Carreau. Les blindes checkent, je fais de même et un joueur envoie 1,400, environ la moitié du pot. Un joueur paie et je décide de relancer à 4,500. Seul le joueur ayant misé paie. Turn : JPique. J'envoie 7,500 et le mec paie de nouveau. La river est un KPique et c'est là que je commets une grave erreur en ne misant pas. Je voulais le laisser bluffer mais il a finalement checké derrière son ACarreauKTrèfle. J'ai clairement manqué un value bet : c'est ma grosse erreur du Day 1. »

Coverage par Winamax

Ayant décidé d'assumer le fait d'être français, Damien Lhommeau porte fièrement le maillot tricolore qu'il a floqué au nom de « Wintops », son pseudo. « Je suis hors de contrôle » me prévient le qualifié Winamax. « Avant la pause, alors que j'avais une image très sale, je touche une couleur au roi et tombe contre une couleur à l'as dans un pot de 100,000... Je suis alors tombé à 12,000 et j'ai embarqué un pote afin d'aller boire deux/trois verres, histoire de digérer tout ça... Ça a plutôt bien fonctionné ! »

Je retrouve Damien quelques secondes plus tard sur un turn 9Pique2PiqueTCarreau6Trèfle. Alors que le pot contient environ 7,000, « wintops » décide d'envoyer son tapis pour 8,350, alors que deux autres joueurs sont dans le coup. Le premier passe rapidement mais pas le second, qui hésite un long moment. La table s'impatiente rapidement (à mon goût) et fait appel au « time. » Notre ami va alors complètement craquer et payer avec APiqueQCarreau, sans aucune chance d'améliorer face à la paire 6Pique6Coeur de Damien, transformée en brelan.

Scène rare alors qu'il n'est pas encore de retour au tapis initial : Damien serre le poing et coure célébrer ce double up avec son ami. Les deux se congratulent et se tapent dans la main. « Je suis venu ici pour kiffer » s'amuse Damien, un grand sourire aux lèvres. « Et, crois-moi, c'est ce que je suis en train de faire ! »

Harper

Tableau de bord
Plein de joueurs restants (sur 2,391 au départ)
Blindes 150/300 ante 25
Tapis moyen : 30,000 et des bananes

C'est reparti

- 9 juillet 2010 - Par Harper


Il reste un niveau et demi à jouer dans cette quatrième journée d'introduction du Main Event. Vous êtes prêts ? Alors on y retourne ! Les blindes sont à 150/300, assorties d'un ante de 25 par joueur.

Français : un bilan partiel

- 9 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Je viens de passer une heure passionnante à parcourir les 47 pages du classement. Harrah's a eu la bonne idée (sic) de ne publier que le classement des Day 1A et 1C combinés (formant le Day 2A), au lieu de constituer des listes séparées. Dans cette interminable classement, j'ai déniché pas moins de 44 français. Il se peut cependant que certains noms m'aient échappé (quand par exemple les joueurs sont basés à l'étranger, et indiquent « United Kindgom » ou « USA » comme pays de résidence. Et puis, 47 pages, ça brouille la vue.

Les français du Day 1C

Jean Hemmer 125,875
Alexandre Luneau 95,250
Benjamin Pollak 77,575
Nazim Guillaud 66,900
Valentin Messina 66,550
Germain Gillard 63,225
Olivier Matillo 60,550
Arnaud Esquevin 59,050
Pedro Canali 58,900
Karib Omar 55,625

Franck Ruet 55,225
Fra Ianni (?) 54,725
Hugo Lemaire 54,650
David Colin 52,200
Mercedes Osti 51,975
François Tardieu 46,125
Alexia Portal (Team Winamax) 44,900
Marc-David Delimal 40,325
Julien Claudepierre 39,225
Guillaume Cescut 37,450

Antoine Amourette 35,900
Rémy Biechel 31,925
Claire Renaut 30,775
Joseph Teanotoga 30,075
Christophe Stantchev 27,750
Eric Haber 25,175
Renaud Desferet 24,575
Franck Catois 24,325
Fabrice Soulier 23,925
Barbara Martinez 23,300

Philippe Narboni 22,350
Patrick Sacrispeyre 22,200
Bertrand Reminiac 20,000
Lars Muller 19,050
Emmanuel Suire 18,625
Julien Lang Van 17,800
Imad Derwiche 17,125
Jessy Marillaud (Qualifié Winamax) 16,100
Franck Kalfon 15,950
Vincent Ikael 14,650

Nicolas Babel 13,500
Gillies Pieri 13,200
Patrick Vittet 11,300
Moataz Ahmed 8,975

Les français du Day 1B

Alex Bonnin 127,275
Joseph Berrebi 97,975
Thomas Demaria 96,800
Christophe Pereira 70,500
Michael Moutarde 64,700
Leon Cohen 61,800
Antony Lellouche (Team Winamax) 61,500
Ludovic Lacay (Team Winamax) 59,075

Jean-Paul Pasqualini 56,475
Kevin Martinet 46,150
Sébastien Hoyez 45,100
Christophe Benzimra 44,125
Julien Drochon 40,050
Alexandre Viard 39,225
Ahmed Debabeche 36,025
Julien Ragosa 33,525
Youcef Benzerfa 32,750
Dan Ghouzi 32,675
Vanessa Hellebuyck 31,825
Nicolas Poloniato 27,500
Cyril Bensoussan 27,500
Sylvain Mazza 27,300
Eric Sagne 26,175
Xavier Jacquet (Local Hero Winamax) 23,350
Jacques Zaicik 22,525
Malik Nouri 16,225
T.G. 14,200

Les français du Day 1A

Dimitri Rassam 113,350
Olivier Daeninckx (Local Hero Winamax) 112,500
Paul Pirès-Trigo (Local Hero Winamax) 94,750

Fabien Dunlop 80,690
Thomas Bichon 45,000
Marc Bariller 44,550
Adrien Allain 44,225
Philippe Ktorza 39,275
Kevin Michoud 29,125
William Pastout (Local Hero Winamax) 26,625
Patrick Lechner 20,775
Christophe Pommier 19,750

Benjo