Winamax

Les 62 français du Day 2B

- 10 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

J.F. 166,175
David Benyamine 130,800
Alex Bonnin 127,275
Damien Luis 112,700
Joseph Berrebi 97,975
Thomas Demaria 96,800
Emile Yazbeck 95,200
Sebastien Chevillet 93,775
Damien Rony 77,100
Christophe Pereira 70,500

Nicolas Chappuis (Local Hero Winamax) 69,325
Pierre Lecanu 65,250
Michael Moutarde 64,700
Paul Testud 63,975
Stéphane Gérin 61,800
Leon Cohen 61,800
Antony Lellouche (Team Winamax) 61,500
Christophe Bernerd 59,600
Ludovic Lacay (Team Winamax) 59,075
Jean-Paul Pasqualini 56,475

Slimane Mamèche 55,000
Kevin Martinet 46,150
Gabriel Nassif 45,525
Sébastien Hoyez 45,100
Christophe Benzimra 44,125
Mohamed Zamiti 41,500
Pierre Rupin 40,975
Stéphane Piau 40,950
Julien Drochon 40,050
Antoine Saout 39,750

Alexandre Viard 39,225
Sylvain Taddei 37,350
Ahmed Debabeche 36,025
Nicolas Boulanger 35,775
Martial Blangenwitsch 35,000
Anthony C. (Qualifié Winamax) 34,100
Julien Ragosa 33,525
Damien Lhommueau (Qualifié Winamax) 33,225
Youcef Benzerfa 32,750
Dan Ghouzi 32,675

Vanessa Hellebuyck 31,825
Antonio Guerrero 29,925
Romain Arnaud 29,375
Nicolas Poloniato 27,500
Cyril Bensoussan 27,500
Sylvain Mazza 27,300
Eric Sagne 26,175
Dang Hai 25,200
Aldric Emie (?) 24,475
Jean-Luc Fournier 24,250

Xavier Jacquet (Local Hero Winamax) 23,350
Thomas Bonnet 22,150
Jacques Zaicik 22,525
Michael Maitre 19,175
Sylvain Biard 19,000
Malik Nouri 16,225
T.G. 14,200
Serge Nadjar 10,375
Jérôme Lhostis 9,200
Sylvain Guitton 8,900

Pierre Brenier 8,050
Farid Mekhfi (chip-count inconnu)

Benjo

Fin du Day 2A

- 10 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

La moitié du field est partie
Pas mal de mouvement durant la dernière heure
Les français tirent leur épingle du jeu


Peu avant 23 heures, les superviseurs prenaient le micro pour ordonner aux croupiers de donner les quatre dernières mains du Day 2A. Une journée courte, mais riche en action se terminait. Comme on le pressentait, c'est exactement la moitié du field de départ qui a quitté l'épreuve aujourd'hui : ils ne sont que 1,202 à avancer vers le Day 3, alors qu'ils étaient 2,412 au départ. Avec un rythme de 150 éliminations par heure de jeu, pas de doute que ce Main Event est bel et bien lancé.

Sans surprise, de nombreuses têtes de séries nous ont quitté aujourd'hui, victimes comme tant d'anonymes de cette gigantesque machine à broyer les rêves que fut ce Day 2A. Antonio Esfandiari, Liz Lieu, Bobby Baldwin, Dennis Phillips, Sarah Underwood (aaaah), Andre Akkari, Amnon Fillipi, Peter Hedlund, Rob Hollink... Pour eux, les World Series of Poker 2010 se sont terminées ce soir. Ce qui ne veut pas dire, bien sur, que les professionnels n'ont pas tiré leur épingle du jeu : parmi les chip-leaders, on compte des joueurs comme Jesper Hougaard, Cole South, Johnny Chan, les frères Mizrachi, Patrick Antonius...

57 français étaient au départ aujourd'hui. Suivre l'intégralité du contingent tricolore était une tâche impossible, même pour les reporters sur-entraînés que nous sommes. Néanmoins, nous pouvons vous confirmer le passage au Day 3 d'au moins 25 d'entre eux. Parmi ceux qui ont du nous quitter aujourd'hui, il y a notamment Valentin Messina, Thomas Bichon, Claire Renaut, Rémy Biechel et Patrick Sacrispeyre, tombé en toute fin de journée avec les As contre As-Roi, à tapis avant le flop !

Cinq joueurs Winamax jouaient le Day 2A. Commençons par les Local Heroes (de moins en moins « Local » et de plus en plus « International ») : Paul Pirès-Trigo a monté son tapis avec régularité, dépassant à un moment la barre des 140,000. C'est malheureusement avec un stack trois fois mondre qu'il reviendra lundi. Des As craqués en toute fin de journée, suivi d'une confrontation avec un très bon tirage contre une main faite ont réduit son avance à zéro. William Pastout s'est battu avec un petit tapis à une table agressive, et termine la journée comme il l'avait commencée : sans trop de jetons mais avec un ticket pour la journée suivante. Olivier Daeninckx a suivi un parcours miroir : il avait commencé haut, il a terminé encore plus haut, doublant presque son capital de départ. Notre qualifié Winamax Jessy Marillaud aura fort à faire avec tout juste huit blindes : il faudra tenter l'impossible.

Coverage par Winamax

Alexia Portal a choisi une approche intelligente pour débuter sa journée. D'abord patiente, observant attentivement sa table, elle a ensuite pu entrer en action en attaquant des cibles privilégiées. Une tactique qui lui a permis de doubler son tapis juste avant la pause repas en rentabilisant au maximum une paire de valets. La suite fut moins heureuse : victime d'une couleur trouvée sur la rivière d'un pot très disputé, la joueuse du Team Winamax devra se contenter d'un tapis de 63,500 pour revenir en troisième journée.

François Tardieu a vu son tapis amputé de presque moitié durant les toutes dernières mains de la journée, sur un coin-flip entre As-Roi et 66 contre un joueur portugais. Arnaud Esquevin termine parmi les chip-leaders après une partie superbement menée : 3-bets et 4-bets préflop ont été légion. Même constat pour Alexandre Luneau, Fabrice Soulier, Fabien Dunlop, Pierre Canali et Adrien Allain, qui sont restés solides tout au long de la journée.

Voici une estimation approximative des tapis que nos français vont emmener au Day 3. Cette liste est assurément incomplète : nous publierons l'ensemble du classement peu avant le départ du Day 2B.

Olivier Daeninckx (Local Hero Winamax) 212,000
Pierre Canali 182,000
Arnaud Esquevin 180,000
Adrien Allain 175,000
Alexandre Luneau 140,000

Fabien Dunlop 136,000
Fabrice Soulier 131,000
Julien Van Lang 124,000
Franck Ruet 98,000
Hugo Lemaire 96,000

Nadim Shabou 74,000
Alexia Portal (Team Winamax) 63,500
Julien Claudepierre 62,000
Germain Gillard 55,000
Philippe Ktorza 52,000

François Tardieu 50,000
Barbara Martinez 50,000
Paul Pirès-Trigo (Local Hero Winamax) 43,000
Antoine Amourette 38,000
Guillaume Cescut 36,000

Mercedes Osti 35,000
William Pastout (Local Hero Winamax) 21,000
Jessy Marillaud (Qualifié Winamax) 9,000


On se retrouve samedi à partir de midi (21 heures en France) pour la deuxième partie du Day 2... Oui, cela s'appelle le Day 2B. 2,734 joueurs rempliront à ras bord les salles Amazon et Pavillion. Parmi eux, 72 français dont les joueurs du Team Winamax Antony Lellouche et Ludovic Lacay. Liste complète dans le prochain article...

Benjo

Ça bust dans la joie et la bonne humeur

- 10 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Level 8 – Blindes 400/800, ante 100

Sammy Fahra et Chris Moneymaker : si le premier avait battu le second en tête à tête lors des championnats du monde 2003, le poker moderne n'aurait peut-être pas subi l'incroyable mutation que l'on a connu ces sept dernières années. Dans le duel entre le pro aguerri et l'amateur qualifié sur Internet et disputant son premier tournoi en live, c'est Moneymaker qui est sorti vainqueur, après avoir réussi l'un des bluffs les plus mémorables de l'histoire du poker, l'un de ces coups de génie qui a marqué l'inconscient collectif, et poussé des milliers de téléspectateurs à eux aussi tenter leur chance dans cette loterie déguisée qu'est le Main Event, machine à fabriquer des rêves de gloire et fortune. Certains affirment qu'une industrie à plusieurs milliards de dollars s'est crée ce jour-là, et ils n'ont pas tout à fait tort : le triomphe de l'improbablement nommé « Faiseur d'argent » fut définitivement l'un des facteurs ayant lancé « le boom » du poker. Si la participation au Main Event a été multipliée par dix entre 2003 et 2006, c'est en partie grâce à son histoire digne d'un compte de fées.

Coverage par Winamax

Les deux vieux ennemis sont en course dans le Day 2A avec de beaux tapis. Fahra évolue dans la zone Orange de l'Amazon Room avec un stack d'environ 150,000.

Coverage par Winamax

Moneymaker, lui, est installé sur un podium devant le banc de presse, surveillé par son portrait géant, immortalisant son triomphe au Binion's Horseshoe il y a sept ans. Moneymaker a été impliqué dans une main bizarre et comique sur la dernière main avant la pause-dîner. Son unique adversaire a envoyé le tapis, sans que personne ne l'entende, que ce soient les joueurs, le croupier, les caméras d'ESPN. Tout ce petit monde a gentiment patienté pendant une dizaine de minutes dans une salle désormais vidée de ses occupants, jusqu'à ce que Moneymaker finisse par s'excuser : « Je déteste demander le temps, mais j'ai très faim. »

« Mais j'ai annoncé tapis ! »

« Ah bon ? Bon, ben, payé. » Moneymaker – il était couvert - a retourné sa top-paire, et doublé son tapis. Un peu plus tôt, je l'ai vu relancer à tapis un autre joueur sur un board 9-3-X-3-3. Ce dernier a immédiatement payé pour ses derniers 40,000. « Paire de 9 en main ? », a demandé Moneymaker en retournant ses As. Bonne déduction. « J'aurais du suivre mon instinct, et flat-call », a dit Moneymaker avec un sourire.

Paul-Pirès Trigo relance UTG, et se fait payer par le cut-off et la grosse blinde. Le flop est KCarreauQTrèfle5Carreau et PPT c-bet à 3,600. La BB reste dans le coup. Turn 4Coeur : check/check. Rivière : un autre 4Pique. La grosse blinde tente un petit 4,000 avec sa paire de 10, mais le Local Hero Winamax se va pas se laisser impressionner pour si peu : PPT snap-call avec son QCoeurTCoeur, et remporte un petit pot qui le fait monter à 140,000.

Dans la zone Orange, William Pastout à triplé son tapis, qui pointe désormais à 37,000, le plus haut point de la journée. « Le bouton relance », explique le Local Hero. « J'ai As-Valet de grosse blinde, je fais tapis, et je suis payé par une paire de 2. Pas terrible, comme call, mais je gagne le coin-flip pour passer à 24,000. Après, j'ai fait que gratter. C'est tout ce que je peux faire, à cette table ! Ils me 3-bet tout le temps... J'ai l'impression d'être une cible ! »

Julien Lang Van est monté tranquillement à 90,000 à une heure de la fin du Day 2A. « J'ai chatté », avoue le français. « J'ai commencé la journée avec plein de bonnes mains que j'ai été obligé d'abandonner car la table s'enflammait beaucoup. Je tombe à 10,000, et trouve deux Valets UTG. Je pousse, mon voisin a les As, mais je trouve le brelan. » Julien me raconte aussi un improbable carré de Dames checké jusqu'à la rivière sur un board Q-10-10-Q-5. « A la fin, je fais tapis pour 30,000 en overbet, et l'un des joueurs réfléchit longtemps, puis paie ! »

Benjo

Coverage par Winamax

« On respire » confie calmement Alexia Portal. La joueuse du Team Winamax a doublé son tapis pour grimper à 82,000 ! Explications. Première de parole, Alexia trouve JCarreauJTrèfle et décide de relancer. La grosse blinde défend.

6Carreau8Carreau2Carreau

Alexia c-bet pour 3,000 et est payée. Le turn est un TTrèfle : cette fois, son adversaire décide de la check-raise, de 4,100 à 25,100 et tapis ! Alexia décide de payer et bien lui en prend : elle fait face à ACarreauTPique. Elle doit encore éviter les carreaux, les as et les dix mais la river n'est rien de tout ça. Avec un tapis de cent blindes, Alexia se montre désormais très active : ses nombreuses piles d'ante sont là pour le prouver.

Coverage par Winamax

Olivier Daeninckx ne cesse de monter des jetons. « J'avoue qu'on n'est pas mal là » sourit le Local Hero Winamax. Avec un tapis de 210,000 (au bas mot trois fois la moyenne), le toulousain a effectivement le temps de voir venir. Quel gros pot a pu l'emmener si haut ? « Je n'ai pas joué de pot massif » confie Olivier. « C'est essentiellement du grind. Je peux quand même te raconter mon pot le plus important. » Dis-nous tout !

« Les blindes sont à 400/800 ante 100 et je fais 1,800 premier de parole. J'ai Roi-Valet. Un joueur qui cherche absolument à m'outplayer paie. La grosse blinde aussi.

7-J-9

La BB checke, moi aussi, et le dernier envoie 3,000. La blinde passe et je paie. Le turn est un T : on checke tous les deux. River : un K. J'ai désormais deux paires mais il y a beaucoup de quintes possibles. Je mise quand même 4,200 pour value et il me relance à 16,700. Je réfléchis un moment puis paie : il n'a rien de mieux à me montrer. »

Coverage par Winamax

Notons également que le champion du monde en titre Joe Cada se débrouille à merveille. Avec un tapis de 85,000, il est bien au dessus de la moyenne. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais ça sent le doublé à plein nez cette affaire... Quoi ? Vous voulez parier sur sa victoire ? Bon, d'accord, je fais la banque. Dans ma grande générosité, je vous offre du 30 contre 1. Alors, elle est pas belle la vie ?

Harper

Tableau de bord
1,422 joueurs restants (sur 2,412 joueurs au départ du Day 2A)
Blindes : 500/1,000, ante 100

Reprise : il reste deux heures à jouer

- 10 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Allez, on va terminer tranquillement ce Day 2A avec juste deux petites heures : la fin du Level 8, d'abord, puis la première moitié du Level 9. Facile et rapide.

Tableau de bord
1,683 joueurs restants (sur 2,412 au départ du Day 2A)
Blindes : 400/800, ante 100

*** PAUSE DINER ***

- 10 juillet 2010 - Par Harper

On se retrouve dans 90 minutes pour la conclusion de ce Day 2A. Si j'ai bien compris, il reste deux heures de jeu : on conclura ce huitième niveau et jouerons la moitié du neuvième. A toute !