masquer le menu

Day 5, demandez le programme

- 31 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

Midi – Event #4 : No-Limit Hold'em 1,000$ (Day 1B)
Donkfest, boucherie, loterie : tous les qualificatifs condescendants sont bons pour qualifier cette épreuve qui reste néanmoins le moyen le plus abordable de toucher du doigt le rêve et le prestige des WSOP. On ne prend pas les mêmes, mais on recommence : 3,000 nouveaux seront dans l'Amazon Room à midi pour disputer la seconde journée d'introduction de l'épreuve.

14h – Event #2 : Special 40th Annual No-Limit Hold'em (finale)
Voir les posts précédents pour le casting complet. L'échelle des prix :
Vainqueur : 1,891,018
2e/ 1,168,565$
3e/ 774,927$
4e/ 548,315$
5e/ 413,165$
6e/ 329,730$
7e/ 227,939$
8e/ 246,834$
9e/ 230,317$

14h – Event #3 : Omaha High-Low 1,500$ (Finale)
La partie étant encore en cours au moment où j'écris ces lignes, avec plus de six tables actives, ne comptez donc pas sur moi pour vous donner le casting. On y reviendra en temps et en heure.

16h – Tournament of Champions – Freeroll commémoratif
Il s'agit du tournoi réunissant les vainqueurs des Main Event, dont je vous ai parlé hier. J'imagine que Greg Raymer sera plus qu'heureux de le manquer, trop occupé qu'il sera à disputer la finale du tournoi à 40,000 dollars. Pour le reste, je jeterai un oeil curieux et amusé à cette épreuve « pour du beurre » qui réunira tout de même un casting assez exceptionnel, et inédit, avec plusieurs types qu'on ne voit guère plus autour d'une table de poker.

(note : Midi à Vegas = 21 heures en France)

Pendant ce temps...

- 31 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

22h39

Il reste encore deux heures à jouer dans le monstrueux donkament à 1,000 dollars. Il ne sont plus que 600 sur les 3,000 joueurs qui avaient pris part au Day 1A, et je n'ai aucune, mais vraiment aucune idée de qui est encore en course, qui est chip-leader, qui joue bien, qui joue mal, etc, etc. En quatre mots : Je. M'en. Fiche. D'autant que demain midi, on recommence exactement la même chose le Day 1B : 3,000 nouveaux donkeys, prêts à s'envoyer en l'air à l'unisson.

A côté, l'épreuve 3, le Omaha High-Low à 1,500 dollars est déjà plus sérieux. Ils ne sont plus que 58, et un certain Sebastien Ruthenberg occupe le poste de chip-leader... De nombreuses têtes de série sont encore en train de taper le carton. La partie continuera jusqu'à l'obtention du casting de la table finale. Quand ce moment se produira, je serai couché depuis longtemps.

Fabrice Soulier ouvre la marque côté français

- 31 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Avec sa 71ème place lors de l'Event #3, la plus grosse épreuve de Omaha High-Low jamais organisée, l'expatrié Végassien Fabrice Soulier remporte 3,800 dollars. Il n'aura fallu attendre que quatre petites journées pour voir un compétiteur tricolore rentrer dans les points aux WSOP 2009 : espérons que ce succès sera le premier d'une longue série...

Casting exceptionnel en finale du tournoi à 40,000 dollars

- 31 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

Les grinders online mènent la danse

Coverage par Winamax

Siège 1/ Ted Forrest (USA) - 560,000
Gains de carrière en tournoi live : 5,5 millions de dollars
LE vétéran de cette table finale, hautement respecté par ses pairs, et présent sur le circuit pro depuis 1991. En 18 ans de carrière, Ted a remporté cinq bracelets WSOP, un titre WPT, et atteint les tables finales de plusieurs dizaines de tournois majeurs. Compétiteur émérite en cash-game, Forrest fit partie du groupe très sélect de high-rollers a avoir relevé le défi du milliardaire Andy Beal, disputant entre 2001 et 2006 des parties de No-Limit Hold'em aux blindes ayant parfois atteint 50,000 et 100,000 dollars ! (Le « Suicide King » du livre « The Professor, The Banker and The Suicide King » retraçant cette partie, c'est lui) Ne vous fiez pas à son allure d'américain moyen et son attitude en tous points calme et posée : Ted Forrest est un requin, un monstre d'agressivité, qui sera malheureusement handicapé par un tapis très short de dix blindes.

Coverage par Winamax

Siège 2/ Noah Schwartz (USA) – 660,000
Gains de carrière en tournoi live : 771,000 dollars
Ce jeune américain commence à faire sentir sa présence de manière appuyée depuis quelques temps. Noah disputera dimanche sa première table finale aux WSOP, mais auparavant, on l'a déjà vu aller « deep » lors du WPT à 25,000 dollars du Bellagio, au Partouche Poker Tour de Cannes, et dans plusieurs tournois américains d'envergure. Son meilleur résultat ? Une quatrième place au WPT d'Atlantic City en janvier 2008. Comme Ted Forrest, Schwartz aura fort à faire, démarrant la finale avec un des plus petits tapis.

Coverage par Winamax

Siège 3/ Alec Torelli (USA) – 2,340,000
Gains de carrière en tournoi live : 725,000
Gros joueur de cash-game venu de Californie, le jeune Alec Torelli a réalisé une belle percée en live à l'occasion du tournoi de Heads-Up à 10,000 dollars lors des WSOP 2008, où sa seconde place (derrière Kenny Tran) lui permit d'augmenter sa bankroll d'un peu plus de 336,000 dollars. Excellent joueur, quoiqu'un peu trop agressif et gambler à mon goût, Torelli entamera la finale avec un tapis dans la moyenne : quarante blindes.

Coverage par Winamax

Siège 4/ Isaac Haxton (USA) – 5,955,000
Gains de carrière en tournoi live : 1,39 million de dollars
Vous vous souvenez surement d'Isaac Haxton lors du WPT des Bahamas en 2007, où il avait terminé en seconde place derrière Ryan Daut. Les deux joueurs avaient disputé une main spectaculaire en mode bluff/contre bluff/contre-contre bluff (http://www.youtube.com/v/pTLDuLCavzo) Depuis, le New-Yorkais a disputé deux finales WSOP, et a atteint la table finale du tournoi « High-Roller » organisé durant l'EPT de Londres en octobre dernier. C'est surement l'un des meilleurs joueurs de No Limit de la table : son statut de chip-leader fait de lui le favori pour la victoire finale.

Coverage par Winamax

Siège 5/ Greg Raymer (USA) – 3,345,000
Gains de carrière en tournoi live : 6 millions de dollars
Est-il besoin de présenter le champion du monde 2004 ? Si l'ancien juriste n'a remporté aucun tournoi majeur depuis sa victoire au Binion's il y a cinq, on l'a tout de même vu se placer régulièrement dans diverses compétitions, et notamment quatre tables finales WSOP en Stud, Stud Hi-Low, No Limit et Deuce to Seven. Un des meilleurs ambassadeurs du poker auprès du grand public, Greg Raymer incarne à merveille le rêve américain, celui d'un joueur de poker amateur ayant réussi à décrocher la récompense suprême face aux professionnels.

Coverage par Winamax

Siège 6/ Justin Bonomo (USA) – 1,685,000
Gains de carrière en tournoi live : 1,85 million de dollars
Sans doute le joueur de cette table a avoir remporté le plus de succès en un laps de temps très court. Déjà un compétiteur online aguerri lorsqu'il fit son entrée sur le circuit live en 2005, Bonomo a très rapidement fait parler de lui en atteignant la finale de l'EPT à Deauville, puis en réalisant une fantastique semaine au Five Diamond Classic du Bellagio en décembre 2006 : trois finales lors des side-events, et la septième place lors du Main Event, un WPT. En 2007, pour ses premiers WSOP, Justin atteignit la finale de l'épreuve de No Limit à 2,000 dollars, se hissant en quatrième place. L'année suivante, il récidivait, n'échouant que face à Erik Lindgren, en seconde place dans l'épreuve mixte Limit/No Limit Hold'em. Justin a pris beaucoup de coups lors des demi-finales, et commencera donc la finale de demain avec un tapis modeste.

Coverage par Winamax

Siège 7/ Lex Veldhuis (Pays-Bas) – 3,805,000
Gains de carrière en tournoi live : 108,000 dollars
Un ami du Team Winamax en finale ! Jusqu'ici discret en live, le petit ami d'Evelyn Ng (veinard !) réalise là le plus gros résultat de sa jeune carrière, ayant tenu le chip-lead durant l'ensemble du tournoi. Il entamera la finale avec un gros tapis de cinquante blindes, et possède de vraies chances de l'emporter. Hier, nous désignions RaSZi comme l'un de nos favoris officiels pour les WSOP 2009, et il n'aura pas fallu longtemps pour que ce choix soit justifié de la plus belle des manières...

Coverage par Winamax

Siège 8/ Dani « Ansky » Stern (USA) – 1,300,000
Gains de carrière en tournoi live : 36,000 dollars
Le plus court palmarès de cette finale, mais n'en déduisez pas que ce joueur a déjà perdu son combat d'avance. Comme la plupart de ses adversaires, « Ansky » est un joueur accompli sur internet, disputant tournois et cash-games aux enchères les plus élevées.

Coverage par Winamax

Siège 9/ Vitaly Lunkin (Russie) - 4,565,000
Gains de carrière en tournoi live : 760,000 dollars
La grande inconnue de cette table finale : Vitaly est le seul des neufs finalistes dont je n'avais jamais entendu parler avant cet après-midi. Sur sa fiche Hendon Mob, entre quelques résultats mineurs en Russie, on trouve une victoire, aux WSOP, il y an : c'était lors d'une épreuve « donkament » à 1,500 dollars. Vitaly avait remporté le bracelet, et la somme de 630,000 dollars.

Tony G éliminé en dixième place

- 31 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

On tient la table finale du 40,000 dollars

Coverage par Winamax

Super short-stack au retour de la pause-dîner, le flamboyant australien aura tenu 90 minutes avant de finalement abdiquer, aux portes de la table finale télévisée. Son élimination conclut la partie pour aujourd'hui : le casting complet des neuf finalistes sera publié sous peu.