masquer le menu

Day 19 : The Midnight Report

- 15 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

J'ai laissé les WSOP quelques heures le temps de m'occuper d'autres projets en cours... Voici un petit résumé du Day 19 jusqu'à présent. Il est presque minuit et plusieurs tournois vont se poursuivre jusque tard ce soir.

Event #30 : Pot-Limit Omaha 2,500$ (Day 1)
Pas moins de 436 joueurs étaient au départ de cette épreuve. La première journée est presque terminée : ils ne sont plus que 77 et devinez qui pointe en tête du classement provisoire : Phil Ivey, bien sur. Durant la cérémonie de remise des bracelets ce matin, Ivey semblait pour la première fois sincèrement content de sa performance, lui qui habituellement n'accueille ses victoires qu'avec un haussement d'épaules. « C'est vrai que maintenant, je vais essayer de battre tous les records », a t-il confié aux journalistes. Gageons qu'un autre Phil célèbre va désormais avoir l'oeil vissé en permanence sur le rétroviseur...

Event #26 : Limit Hold'em 1,500$ (Finale)
Un bracelet de plus pour l'Europe ! Le suédois Tomas Alenius est le 26ème vainqueur des WSOP 2009 au terme d'une finale express (étonnant pour du Limit)

Event #27 : Pot-Limit Omaha High-Low 2,500$ (Finale)
Jour après jour, l'histoire s'écrit en lettres d'or dans l'Amazon Room, à tel point qu'il devient difficile de tenir le rythme. 24 heures à peine après le septième bracelet de Phil Ivey, Roland de Wolfe rentre dans la légende en rejoignant Gavin Griffin dans le club très fermé des triple vainqueurs WPT/EPT/WSOP. Après le Grand Prix de Paris en 2006 et l'EPT de Dublin l'année suivante, l'anglais ferme le ban avec une spectaculaire performance au cours d'une table finale qui contenait des joueurs aussi talentueux qu'Andy Black, Scott Clements ou Antony Lellouche. J'ai pu obtenir un entretien avec le sympathique De Wolfe quelques minutes seulement après sa victoire : les meilleurs moments en seront publiés très prochainement.

Event #28 : No-Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
La deuxième journée de cette épreuve boucherie poursuit son cours... Plus que 54 survivants sur les 2,641 (!) qui étaient au départ hier. Notre Team Manager adoré Yuestud figure parmi les français ayant réussi à se glisser dans l'argent.

Event #29 : World Championship Heads-Up 10,000$ (Day 2)
Le parcours de Jason Mercier s'est arrêté au cinquième tour... Parmi la poignée de joueurs encore en course pour le titre de meilleur joueur de tête à tête du monde, on retrouve Johnny Chan, Alec Torelli et John Duthie. Les tombeurs des joueurs du Team Winamax sont là aussi : Mathieu Clavet (qui avait battu Davidi) et Jamin Stokes (le bourreau de Johny001)

Event #31 : HORSE 1,500$ (Day 1)
L'épreuve de HORSE « discount » des WSOP a attiré un chiffre record de 770 joueurs, parmi lesquels des tonnes de pros, et mon collègue David Poulenard de MadeInPoker.

Scénario catastrophe

- 15 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

Personne n'aurait pu vraiment prévoir ce qui vient de se passer... Mais les faits sont là : Antony Lellouche est le premier joueur éliminé de cette finale. Parti avec le second plus gros tapis, le joueur du Team Winamax devra se contenter de la neuvième place, et d'une récompense de 29,965 dollars.

Scott Clements, toujours lui, a relancé en milieu de parole, et Antony a payé depuis la petite blinde.

Le flop est tombé T-8-6 avec deux trèfles. Antony a « donk » bet. Aussitôt, Clements a annoncé « pot », et avant que personne n'ait le temps de faire un geste, Antony était à tapis, et les cartes étaient retournées :

A-Q-T-2 chez Antony, pour le tirage low max et top-paire, top kicker. Une main raisonnablement forte, mais complètement dominée par le A-9-7-2 de Clements, qui venait de flopper la quinte max, en plus du tirage low max, le même qu'Antony.

Une situation archi défavorable pour Antony, qui ne pouvait vraiment espérer qu'un low pour toucher un quart du pot seulement, ou un improbable full runner-runner pour scooper, ou partager.

Le turn fut un Dix, apportant un bref espoir à Antony (un Dix ou une Dame pour scooper, un As ou un 2 pour partager), mais la rivière fut un Valet, donnant l'intégralité du pot à Scott Clements.

Immense déception pour le joueur du Team Winamax et le reste du clan francophone : le cinquième bracelet français ne tombera pas ce soir.

Le point après 90 minutes

- 15 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Peu de mouvement à signaler du côté d'Antony, qui a joué un poker conservateur en ce début de finale... Après s'être cependant engagé au bout de cinq minutes contre Scott Clements. Le chip-leader possédait deux paires plus un tirage couleur, Antony n'avait qu'un tirage low, qui est tombé sur le turn, résultant en un partage du pot. Ouf, on a eu chaud : je n'aurais pas aimé voir le second tapis sauter contre le chip-leader après seulement une dizaine de mains.

Scott Clements est le joueur le plus agressif de la table, n'hésitant pas à tenter sa chance et prendre des risques contre les short-stacks (comme il le faisait hier) Pour l'instant, cette stratégie ne lui a pas réussi : Armando Ruiz, puis Alex Kravchenko ont doublé leur tapis contre le double vainqueur WSOP. Clements s'est néanmoins maintenu, la fréquence de ses vols préflop lui permettant de collecter assez de petits pots pour essuyer ses pertes contre les short-stacks.

Un coup marrant : Alex Krachenko relance UTG+1. Antony est le seul payeur depuis la grosse blinde. Le croupier n'a même pas eu le temps de finir de retourner le flop A-A-6 que le joueur du Team Winamax avait déjà jeté ses cartes. En laissant échapper un rare sourire, Kravchenko a montré A-A pour un carré floppé !! (Le russe possédait aussi un bon tirage low genre 2-4)

Coverage par Winamax

Le clan francophone : Steva (le coach sportif d'Antony), Cuts, Cyril Bensoussan, Davidi Kitai...

Coverage par Winamax

Johny, Hannes et Gab (nos collocs londoniens de passage à Vegas), et Nicolas Levi

Le grand jour

- 14 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Andy Black est arrivé dans l'Amazon Room juché sur une trottinette... C'est quelque chose que de voir le jovial irlandais foncer à travers les couloirs du Rio, hilare sur son engin roulant. Mais c'est vrai qu'entre les chambres du Rio et les tables, il y a un petit bout de chemin. Andy a fait quelques acrobaties dans le patio des fumeurs, et s'est dirigé vers le second podium ESPN où l'attendaient déjà la plupart des finalistes : Ruiz, Racener, Campbell.

Impassible derrière ses verres fumés, Alex Kravchenko était déjà en mode poker face à 100% avant même que la partie ne commence. Le chip-leader Scott Clements a embrassé son épouse, et s'est assis. Difficile ne pas le considérer comme le favori, de par son expérience et son gros tapis.

Roland de Wolfe est arrivé pile à l'heure, flamboyant et patriotique dans sa veste de survêtement aux couleurs de l'Union Jack.

Le retardataire ne fut autre qu'Antony Lellouche, qui s'est assis juste au moment où le superviseur commençait à faire la présentation des finalistes. Baskets, jean et T-Shirt noir : pour ce qui pourrait bien être son grand jour, le joueur du Team Winamax a opté pour la simplicité.

Dans les tribunes, le clan francophone grossit peu à peu, tandis que le départ est donné. Cyril Bensoussan, Ludovic Lacay, Manuel Bevand, Davidi Kitai, Michel Leibgorin : tous sont venus encourager leur ami. Il n'y aura bientôt plus de place derrière la barrière : les fans sont venus en masse, alléchés par un casting de qualité.

Coverage par Winamax

La partie commence. On joue trois mains sans incidence, et déjà, le superviseur doit mettre une halte aux festivités. C'est que la cérémonie quotidienne de remise des bracelets doit commencer au centre de l'Amazon Room. Phil Ivey se fait attendre, et c'est toute l'Amazon Room qui doit patienter en attendant son arrivée : toutes les épreuves sont mises en pause durant une bonne dizaine de minutes. Il paraîtrait qu'Ivey n'avait aucune envie de remonter à nouveau sur le podium, trop occupé par une partie de poker chinois dans la loge VIP. C'est un ultime coup de fil de Jeffrey Pollack qui l'a fait lever de son canapé pour, une seconde fois, se prêter au jeu des photographies, et écouter l'hymne américain devant une salle toute entière debout, tête nue et main sur le coeur.

Une fois le meilleur joueur du monde célébré comme il se doit, la partie peut reprendre. The game is... Pot-Limit Omaha High-Low. Antony possède le second plus gros tapis. Il est confiant. Il joue son meilleur poker. Et, jusqu'à présent, il a eu la réussite de son côté. Entendra t-on la Marseillaise demain dans l'Amazon Room ?

Les positions autour de la table :

1/ Antony Lellouche – 533,000
2/ Roland de Wolfe – 386,000
3/ Alex Kravchenko – 267,000
4/ Andy Black – 182,000
5/ Brett Richey – 238,000
6/ Scott Clements – 801,000
7/ Armando Ruiz – 192,000
8/ John Racener – 214,000
9/ Robert Campbell – 152,000

Les blindes seront de 5,000/10,000, et les prix distribués seront les suivants :

1er/ 246,616 dollars
2e/ 152,618$
3e/ 101,063$
4e/ 72,121$
5e/ 53,881$
6e/ 42,993$
7e/ 36,200$
8e/ 32,105$
9e/ 29,965$

Day 19, demandez le programme !

- 14 juin 2009 - Par No Soucy

Midi - Event #30 : Pot-Limit Omaha 2,500$ (Day 1)
Quoi, nous en sommes déjà au trentième tournoi ? Les journées défilent à une telle vitesse...

14h – Event #26 : Limit Hold'em 1,500$ (Finale)

14h – Event #27 : Pot-Limit Omaha High-Low 2,500$ (Finale)
Antony !

14h – Event #28 : No-Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
Yuestud poursuit sur sa lancée : il possède un petit tapis au départ de la seconde journée de ce donkament, mais les places payées sont très proches.

14h – Event #29 : World Championship Heads-Up 10,000$ (Day 2)
Point de français au départ du troisième tour : ElkY a finit par succomber face à Jimmy D'Ambrosio, après nottament une confrontation AQ contre KT (T au flop) et AQ contre AA (rien à faire vu la hauteur des blindes)

17h – Event #31 : HORSE 1,500$ (Day 1)