masquer le menu

Day 26, demandez le programme

- 21 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

Midi : Event #41 – No-Limit Hold'em Shootout 5,000$ (Day 1)
14h : Event #38 – Limit Hold'em 1,500$ (Finale)
14h : Event #39 – No-Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
14h : Event #40 – World Championship Pot-Limit Omaha 10,000$ (Day 2)
17h : Event #42 – Mixed Event 2,500$ (Day 1)


Je ne suis pas sur d'aller au Rio demain... Il y a pas mal d'heures de sommeil à rattraper. Ce sera un coin-flip au réveil, je pense. Mais quoi qu'il arrive, je ferai un point en début et en fin de journée. A très bientôt.

Le point à 2h du matin

- 21 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

Event #39 : No-Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Le premier jour s'est terminé il y a déjà quelques temps. Un peu plus de 330 joueurs ont survécu sur les 2,715 qui avaient pris le départ. Parmi les français, notre Team Manager Yuestud a effectué un beau parcours avant de sauter à une heure de la fin. On consultera les listes officielles dans au petit matin pour rechercher les français encore en course.

Event #36 : No-Limit Hold'em 2,000$ (Finale)
Jordan Smith a fini par remporter l'épreuve, après de nombreuses passes d'armes avec Ken Lennaard et Laurence Grondin, joueuse pro online venue du Québec, qui disputait l'un de ses rares tournois en live. Pas grand chose à dire de plus, si ce n'est que Jordan Smith à gagné (mais ça, je l'ai déjà dit dans la première phrase de ce paragraphe, c'est quelque peu redondant)

Coverage par Winamax

Event #37 : World Championship Stud High-Low 10,000$ (Finale)
Big Papa Brunson a du tirer sa révérence en septième place, une performance tout de même louable pour un joueur ayant depuis longtemps dépassé les 70 ans. En ce moment, le tête à tête final est en cours entre Jeff Lisandro et Farzad Rouhani. Le premier, bien sur, est en course pour son second bracelet des Series 2009. Le second est moins connu : c'est un joueur pro de l'ombre, un vétéran qui s'est placé sous le feu des caméras pour la première fois en remportant un bracelet il y a un an, dans une épreuve d'Omaha High-Low.

Event #38 : Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
La table finale est prête. Je n'y ai reconnu que Marc Naalden, le hollandais/belge découvert à Monte Carlo (souvenez-vous ce gros coup en table télé contre Cuts) Daniel Negreanu et Phil Hellmuth se sont approchés très près de la table finale sans parvenir à l'atteindre.

Event #40 : World Championship Pot-Limit Omaha 10,000$ (Day 1)
Parmi les 295 joueurs au départ du premier jour de cette épreuve, on retrouvait les experts notables de la discipline, comme Sam Farha, Rob Hollink, Josh Arieh ou Vanessa Selbst. Tom « durrr » Dwan a gratifié le Rio de l'une de ses rares apparitions, délaissant le Bellagio et les tables de Full Tilt le temps d'une épreuve. Patrik Antonius et Ilaries « Zigmund » Sahamies ont disputé leur toute première épreuve de l'été (après presque quatre semaines, il était temps). Bruno Fitoussi, Patrick Bueno et Fabrice Soulier figuraient parmi les français au départ. Seul le premier est encore en course à 90 minutes de la fin du Day 1. Avec un tapis modeste. « C'est comme d'habitude », a t-il soupiré. « Je monte des jetons très vite, et je les perds après la pause dîner. »

Bravo Tall et Almira !

- 21 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

200,000$ de gains combinés pour leur table finale commune aux WSOP

Il ne m'aura suffit que de vingt petite minutes de retard au retour de la pause-dîner pour manquer un joli paquet de rebondissements dans la finale du No-Limit à 2,000 dollars.

Comme vous l'a appris Manub en direct sur Twitter, Almira a rapidement engagé ses jetons lors de la première main après la reprise en payant son tapis avec KK après un « all-in » d'un joueur adverse. Pour la deuxième fois de la journée, Almira allait perdre avec une main premium contre une paire de 5 : son adversaire, Jordan Smith, touche un brelan sur le flop.

Le bad-beat de trop pour la joueuse du Team Winamax, qui est donc forcée de quitter la table finale, éliminée en septième position, pour une récompense de 78,664 dollars. Il s'agit du premier ITM d'Almira aux WSOP, et le plus gros gain de sa carrière en tournoi.

Quelques minutes plus tard, les deux plus gros tapis de la table allaient s'engager avant le flop. Pat Atchison avait bénéficié de pas mal de réussite au cours des deux derniers jours, et a de nouveau trouvé une main d'enfer pour mettre à tapis Joe Morneau : QQ. Morneau était bien mal en point avec JJ. Le flop est venu Q-J-2, améliorant les deux joueurs sans rien changer à leur situation. Mais Morneau, ayant lui aussi fait preuve de beaucoup de chance aujourd'hui et hier, a réussi à trouver un Valet à la rivière pour faire un carré et réduire à néant les efforts de Atchison, qui allait sortir peu en sixième place peu après.

C'est alors que le destin est venu cherche Anthony Roux, lors d'une bête bataille de blindes contre le même Morneau. Tallix a relancé de petite blinde, et son voisin de gauche a sur-relancé. Morneau pouvait jouer ici avec n'importe quelles cartes, et le joueur du Team Winamax a donc décidé d'envoyer le tapis avec A-8. Un « move » qui bénéficiait tout de même de pas mal de fold equity, sans compter que si Tallix était payé par une paire de 9 ou T, où même As-Roi, il lui restait toujours environ 30% de chances de l'emporter. Dans le cas présent, Morneau ne s'est pas privé de payer avec As-Dame, et Tallix a manqué l'une de ses trois outs, scellant son élimination en cinquième place, pour un prix de 120,311, là aussi le plus gros de sa carrière en tournoi.

Coverage par Winamax

Alors, devons-nous voir le verre à moitié vide (pas de victoire pour le Team !), où à moitié plein (deux joueurs en finale, 200,000$ de gains à eux deux) ? Tout ce que je peux dire, c'est que je suis très fier d'Anthony et Almira, qui ont accompli là la performance difficile de passer à travers un énorme field de presque 1,700 joueurs, pour terminer ensemble autour de l'ultime table. Tous deux ont joué un excellent poker, et ont prouvé à ceux qui en doutaient qu'ils étaient capable de tenir la distance. Ces deux performances en appellent d'autres, et il ne s'agit que d'une question de temps avant que l'un d'entre eux n'arrive jusqu'au bout, et décroche le trophée.

Une autre chose me rend encore plus fier de mes amis : l'esprit d'équipe dont ils font fait preuve durant trois jours. Depuis le Day 1, où les quatre survivants (Almira, Anthony, Johny, Manub) se sont mutuellement soutenus, jusqu'à la finale, qui a rassemblé autour du podium l'ensemble des membres du Team présents à Vegas. Le « Team Spirit », ce n'est pas seulement une expression dans l'équipe Winamax, et je suis heureux d'avoir la possibilité de moi aussi faire partie de cette belle aventure humaine.

Félicitations encore à Anthony et Almira pour leur extraordinaire parcours.

Depuis le départ de nos deux français, Joe Morneau a été éliminé en quatrième place, perdant son chip-lead à la suite d'un coup très mal géré contre la québécoise Laurence Grondin. Depuis, Jordan Smith s'est emparé du chip-lead, laissant Laurence et le suédois Ken Lennaard à égalité en jetons, loin derrière. La partie continue...

*** PAUSE-DÎNER ***

- 21 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

L'anglais Andrew Seden vient de sortir, faisant tomber le nombre de joueurs présents autour de la table finale à sept. Almira et Tallix en font bien sur partie, la partie est loin d'être terminée !

On se retrouve dans un peu plus d'une heure pour la suite des festivités.

Busy game

- 21 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

Almira a joué son premier coup tendu de la table finale quand elle a relancé en début de parole avec une paire de Dames en main. Son voisin Pat Atchison, désormais reconnu pour son habilité à toujours trouver un flop d'enfer, a payé avec une paire de 5 derrière Almira, et le flop est tombé

6Carreau5Pique4Carreau. Almira a misé, et Pat a payé avec son brelan.

Sur le turn 4Trèfle, Almira a checké sentant peut-être qu'il fallait déjà essayer de limité la casse. Pat a fait de même, ce qui a économisé beaucoup d'argent à la joueuse du Team Winamax, qui s'est contenté de check/call la mise de Pat sur la rivière.

Un coup qui fait tomber Almira à 850,000, soit un peu moins de trente blindes à ce stade de la partie – rien de très alarmant pour l'instant.

Puis vient un coup énorme, qui commence avec une relance de Tallix au hi-jack. Son voisin Joe Morneau 3-bet au cut-off, et Jonathan Plens paie simplement au bouton – on sait déjà qu'il n'y a que très peu de mains avec lesquelles Pens va jouer comme cela.

Le flop est Q-J-6. Morneau checke (hein ??), et Plens mise, réduisant encore plus son range de main. Morneau paie, et checke à nouveau sur le turn 4. Plens dit « tapis », et Morneau paie en moins d'une seconde, ayant floppé un brelan de 6. La logique paire d'As de Plens ne trouve pas de miracle sur la rivière, le faisant tomber à six grosses blindes.

Plens double deux ou trois coups plus tard, mais cela ne sera pas suffisant pour lui faire éviter l'élimination en neuvième place. Pendant ce temps, Morneau grimpait en seconde place du classement derrière Pat "Papy Casquette Chattard" Atchison (surnom trouvé par Manub).

Selon Manub, Tallix est passé à la vitesse supérieure. On a pu notamment le constater avec une sur-relance préflop contre Atchison. Ce dernier abandonne après un continuation bet de Tallix sur le flop. Ou encore une sur-relance préflop contre Ken Lennaard, qui passe instantanément.

Mon prochain post sera écrit après la pause-dîner d'une heure, qui débutera dans une dizaine de minutes.

Tableau de bord
8 joueurs restants (sur 1,695)
Blindes : 20,000/40,000, ante 4,000 après la pause-dîner
Tapis moyen : 1,271,000
Tallix = 1,400,000
Almira = 600,000
Prochain sortant = 67,867$