masquer le menu

- 25 juin 2009 - Par Reg da Fish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Day 30, demandez le programme

- 25 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

Midi : Event #48 – Pot-Limit Omaha High-Low 1,500$ (Day 1)
On retrouvera plusieurs joueurs du Team Winamax au départ de l'épreuve « discount » de PLO8 des WSOP, la seconde seulement au programme après celle à 5,000$ qu'avait disputée Antony Lellouche, et que Roland de Wolfe avait remportée.

13h : Event #45 – World Championship Pot-Limit Hold'em 10,000$ (Finale)
La quatrième table finale pour un membre du Team Winamax aux WSOP 2009 ? On l'espère bien.

13h : Event #46 – Omaha High-Low 2,500$ (Finale)
Claude Cohen a sauté en 37ème place, laissant Patrick Boudet seul pour représenter les tricolores dans cette épreuve. Boudet est assis derrière un tapis de 258,000 qui le place en deuxième position. Quand on songe qu'il avait commencé le Day 2 avec un tapis de 2,500, soit un tiers (!) de la cave de départ... Bravo !

14h : Event #47 – Mixed Hold'em 2,500$ (Day 2)
Environ 70 joueurs tenteront de se qualifier pour la finale, dont (au moins) un français : Stéphane Bazin.

Davidi Kitai : Almost Famous

- 25 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

14 joueurs dans le Pot-Limit Hold'em à 10,000$

C'est fait ! Après un mois de WSOP en demi-teinte, Davidi Kitai est « back in business » à Vegas, réalisant son deuxième ITM un an presque jour pour jour après sa consécration dans l'épreuve de Pot-Limit Hold'em à 2,000 dollars. Aujourd'hui, ce sera encore de Pot-Limit dont il s'agira. Un signe annonciateur des bonnes choses qui nous attendent ?

Toujours est-il qu'avec quatorze joueurs restants, nous serons aux portes de la table finale quand la partie reprendra jeudi à partir de treize heures. Le field est de grande qualité : il est encore trop tôt pour crier victoire, mais avec 600,000, le pro du Team Winamax peut être confiant. Son tapis se situe dans la moyenne.

Pour le reste, pas grand chose à ajouter avant le grand jour : comme il vous le racontera dans une vidéo signée Régis, David n'a « joué aucun coup durant les quatre derniers niveaux ». Pas qu'il a passé quatre heures à jeter ses cartes. C'est plutôt qu'il a bénéficié d'un respect intégral de ses adversaires, qui se sont couchés sur chacune de ses relances préflop, ce qui limite plutôt mon récit, mais peut vous donner une idée du genre d'action à laquelle nous assisterons demain.

Le casting :

John Jabbaj 2,026,000
JC Alvarado 924,000
Billy Kopp 772,000
Eric Baldwin 713,000
Isaac Haxton 660,000
Davidi Kitai 581,000
Kirill Gerasimov 550,000
Ken Lennaard 467,000
Darryll Fish 368,000
Eugene Todd 351,000
Michael Kamran 261,000
Jason Lester 240,000
Mohsin Charania 224,000
Thomas Pettersson 121,000

Parmi les sortants en fin de journée : Vanessa Rousso, Erik Seidel, Florian Langmann, et Sam Simon (tous payés)

Les blindes seront de 15,000/30,000 au début de l'ultime journée. Le premier sortant du Day 3 recevra 43,000 dollars. Il en a plus de 600,000 au coffre pour le futur vainqueur.

Pendant ce temps là, à l'autre bout de Vegas

- 25 juin 2009 - Par Reg da Fish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Tout est question de timing

- 25 juin 2009 - Par Benjo DiMeo

Les éliminations sont allées bon train après l'éclatement de la bulle, et l'on est rapidement passé à vingt joueurs. J'ai profité d'une pause dans l'action pour m'entretenir quelques minutes avec le dernier joueur du Team Winamax encore en course.

« Je suis très content de me placer dans l'argent lors de deux tournois consécutifs », commence Davidi. Le premier était le Shootout à 5,000$ il y a trois jours. « Mon tapis a progressé de manière constante. J'ai bénéficié d'un très bon timing au niveau des cartes, qui sont venues au bon moment. » Par exemple lorsque Davidi a pu éliminer le mathématicien et double vainqueur de bracelet Bill Chen. « On joue un coup où je relance avec ACarreauJCarreau, il me paie avec APique3Pique. On checke jusqu'au bout, et je remporte la main. » Dès la main suivante, Davidi trouve deux Rois, et relance à nouveau, au bouton cette fois. « Je relance à la hauteur du pot. Il fait de même. » Davidi relance pour mettre Chen à tapis, et celui-ci paie avec deux Rois. « J'ai de la chance, car Chen savait d'avance que j'allais relancer en position : avec la moindre main correcte, les tapis allaient partir au milieu. Il possédait presque 200,000 de tapis : ce coup ne pouvait pas tomber au meilleur moment. » Parce que la partie est plutôt du genre prudente, au demeurant – sans doute à cause de l'absence d'antes, faisant du vol de blindes un sport un peu moins en vogue. Les joueurs s'observent, travaillent leur image, et s'emploient à montrer des gros jeu quand ils relancent et ne trouvent aucun payeur. Une ambiance qui convient parfaitement à Davidi – après tout, c'était en Pot-Limit qu'il avait triomphé l'année dernière durant les WSOP, et pas en No-Limit. « Il reste de très bons joueurs, et personne ne veut commettre d'erreur. »

Davidi reconnaît qu'il a fait preuve de réussite. « J'ai eu de la chance quand Tony Cousineau s'est retrouvé à tapis avec les As contre mes Rois, avant le flop. » Le joueur du Team Winamax n'a pas perdu de coup important jusqu'à présent, et, avec vingt joueurs restants seulement, et un tapis de 510,000, il espère bien faire partie des neuf finalistes. Au vu de la teneur de la partie, il est peu probable que le casting soit connu ce soir. Probablement qu'ils seront encore entre douze et quinze au départ de la dernière journée, jeudi à treize heures.

Tableau de bord
20 joueurs restants (sur 275 au départ)
Blindes : 8,000/16,000
Tapis moyen : 412,500

Coverage par Winamax

La famille Kitai est venue soutenir son champion. A gauche, le frère, à droite, le père (qui était déjà présent en 2008 pour voir son fils remporter l'épreuve de Pot-Limit à 2,000$)

Coverage par Winamax

John Kabbaj a remporté un pot valant plus de 1,2 millions durant la dernière heure