masquer le menu

Day 36, demandez le programme

- 1 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Mercredi, seulement trois épreuves au programme, dont deux finales... Les étapes préliminaires des World Series of Poker sont terminées, ou presque, et pour les deux derniers jours avant le Main Event, je vais passer la main à Yuestud. Histoire de recharger les batteries avant le plus gros tournoi de l'année. A très bientôt.

13h : Event #54 – No-Limit Hold'em 1,500$ (Finale)
Ils sont encore 29 en course, dont David Jaoui et (il me semble) Philippe Narboni. La partie se poursuivra jusqu'à trois heures du matin – les survivants reviendront mercredi pour tirer au sort le vainqueur sur un coup de pile ou face. Non, je plaisante. Le reste du tournoi se poursuivra normalement, avec des cartes, des jetons, des flops et des bad-beats.

Une belle liste de français est rentrée dans l'argent – personne ne s'est fortement enrichi, cependant. On est plutôt dans le domaine du « min-cash », le genre qui vous permet de vous inscrire au prochain tournoi :

73. Martial Blangenwitsch 5,385$
81. Gregory Chambon 5,285$
157. Eric Larcheveque 3,308$
209. Xavier Jacquet-Duval 2,923$
210. Franck Calonnec 2,923$
212. Eric de Grande 2,923$
226. Julien Legros 2,923$
228. Olivier Decamps 2,923$
268. Claude Narcisse 2,769$
271. Benoit Rossignon 2,769$

14h : Event #55 – Deuce to Seven Triple Draw 2,500$ (Finale)
Ils sont encore dix, il y aura sept places en finale. Abe Mosseri est l'actuel chip-leader (à 00h36). On reconnaît dans la liste des chip-counts John Juanda, Peter Hedland (le scandinave fou), et Julie Schneider, l'épouse de Tom, double vainqueur WSOP en 2007. Là aussi, la finale se jouera mercredi.

14h : Event #56 – No-Limit Hold'em Short-Handed 5,000$ (Day 2)

Short-Handed : joli bilan pour Winamax et les francophones

- 1 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Il est tard, alors on va faire court. Le Day 1 de l'une des plus belles épreuves des WSOP, le Short-Handed à 5,000 dollars a pris un fin après dix heures de jeu. Environ 175 joueurs ont survécu, dont une belle brochette de français. Parmi ne figurent malheureusement pas Nicolas Ragot et Lise Vigezzi, tous deux tombés durant les deux dernières heures de la partie.

Le chip-leader est un joueur Winamax, fier représentant de l'équipe des Local Heroes : Rui « Gohanounet » Cao. En à peine dix niveaux, Goha a multiplié son tapis par plus de vingt, pour terminer à plus de 350,000. De belles rencontres et un style loose-agressif parfaitement adaptés au format « six max » ont rendu possible cette performance. Une performance qui promet un Day 2 explosif.

Quid des autres français ? J'ai perdu la liste des chip-counts que j'avais établie en fin de journée... De mémoire : mon collègue du staff Winamax Aurélien Guiglini s'est remis du bad-beat subi contre Lex Veldhuis, et termine à 130,000. Patrick Bruel a survécu, avec un tapis en dessous de la moyenne.

Enfin, côté belge, le dernier survivant des qualifiés ClubPoker Nathanael Horion est short avec 30,000, et Davidi Kitai figuera probablement dans le top 20 avec un tapis de 166,000.

J'en ai surement oublié, mais pas de panique, on fera le point au départ du Day 36. Les places payées sont encore loin, et je ne parle même pas du premier prix de 1 million de dollars, qu'il faudra aller chercher le couteau entre les dents.

Tableau de bord
174 joueurs restants environ (sur 928 au départ)
90 places payées
Blindes : 800/1,600, ante 200 au départ du Day 2
Tapis moyen : 80,000

Réactions à chaud

- 1 juillet 2009 - Par Reg da Fish



 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Patatras

- 1 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Tous deux bien fournis en jetons durant la deuxième partie de la journée, Patrick Bruel et Aurélien Guiglini viennent tout deux de voir leur tapis sévèrement amputé.

La manière dont l'opération chirurgicale s'est produite diffère selon les deux joueurs.

Pour Patrick, il s'agit d'une bluff manqué. « Il faut que quelqu'un me gifle », a dit P14B durant la pause qui a suivi. « Je m'en veux ! Je joue solide et juste pendant huit heures, tout ça pour faire une bétise qui me coute plus de la moitié de mon tapis. » Patrick a payé une relance avec ACoeurTCoeur, et transformé sa main en bluff avec un check/raise sur le flop Q-T-3. Hellmuth, lui aussi dans le coup, a jeté ses cartes, et son adversaire a envoyé le tapis. Patrick a bien été obligé de payer – il n'y avait plus rien à rajouter. Il jouait contre As-Dame, et aucun miracle n'est venu le tirer d'affaire. Résultat des courses : son tapis passe de 85,000 à 35,000 alors que les blindes vont passer à 500/1,000.

En ce qui concerne Guignol, seuls les Dieux du Poker sont à blâmer. Dan, le pote de Jason Mercier finaliste de l'épreuve de Razz relance UTG (comme il le fait 90% du temps). « C'est une table tellement agressive qu'avec mes deux Rois, je n'avais pas d'autre option que de me contenter de payer au bouton. » Comme prévu, un joueur squeeze depuis les blindes : il s'agit du redoutable Lex Veldhuis, alias RaSZi. Dan jette une paire de Valets (« Tu vois à quel point la table est dure ? Le mec passe deux Valets », dit Guignol. « Chaque jeton était âprement disputé. »)

Guignol envoie le tapis, et Veldhuis snap-call avec deux Dames. « Les quatre premières cartes du tableau sont des briques. Je ne regarde pas le tapis au moment de la rivière, juste le visage de RaSZi. Je le vois sourire, et je comprends que j'ai perdu. » Un coup du sort qui fait manquer un pot de 70,000 à Guignol, qui tombe à 35,000 lui aussi.

Il reste deux heures à jouer avant la fin du Day 1. Nicolas Ragot se maintient bien avec plus de 70,000.

Tableau de bord
258 joueurs restants (sur 928 au départ)
Blindes : 500/1,000, ante 100
Tapis moyen : 54,000

Tailler des shorts

- 1 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Parmi les joueurs français que nous suivons depuis le début de l'épreuve de short-handed, il n'en reste qu'une poignée, mais tous ou presque affichent des tapis intéressants. A commencer par les joueurs Winamax Aurélien Guiglini (staff), Rui Cao (staff/coach Limpers), Davidi Kitai (Team Pro) et Nicolas Ragot (coach Limpers), tous possédant le double du tapis moyen après sept heures de jeu. Même topo pour Lise Vigezzi et Patrick Bueno.

Le prix du joueur français le plus actif de la dernière heure revient à Patrick Bruel, qui – les fidèles du WPT ne seront pas surpris – profite de son rush. « Je viens d'éliminer trois joueurs en quinze minutes : une paire de Dix qui tient contre As-Roi, une paire de Dames qui tient contre deux Valets, puis une paire d'As qui tient contre Dame-Valet. »

Coverage par Winamax

Phil Hellmuth, the Man in Black vient d'arriver à la table. Patrick n'est pas enthousiaste. « Ca va être différent, maintenant. Il va casser la dynamique de la table ! » Je lui suggère d'éliminer Hellmuth, histoire de se débarrasser du problème.

En tout cas, l'avantage aux points revient pour le moment au joueur du Team Winamax : Hellmuth possède 45,000, Patrick en a presque le double.

Coverage par Winamax

Malgré son élimination, Renaud « 123 » Desferet garde le sourire (bon, la phrase qui précède constitue une manipulation journalistique grossière digne des meilleurs JT truqués de PPDA : la photo a été prise lorsqu'il était encore en course dans le tournoi) Avec 35,000 de tapis (blindes 400/800), Renaud a 3-bet de petite blinde avec As-Valet. Son adversaire a complété au bouton. Le flop : 9-T-J dépareillé. Check/check (Renaud voulait check/raiser) Turn : 9. Renaud mise, il est payé. Rivière : un 2. Renaud fait tapis – son adversaire « snap » avec une paire de Rois.

Tableau de bord
276 joueurs restants (sur 928 au départ)
Blindes : 400/800 ante 100
Tapis moyen : 50,000