masquer le menu

Top Ten : Vive la France !

- 11 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

1/ Bertrand « ElkY » Grospellier (France) 1,380,500
2/ Ludovic Lacay (Team Winamax) 896,000
3/ Jason Brice (USA) 858,500
4/ Benjamin Jensen (Danemark) 796,000
5/ Kasper Cordes (Danemark) 796,000
6/ James Akenhead (UK) 794,000
7/ Billy Kopp (USA) 792,000
8/ Tyler Patterson (USA) 784,000
9/ Adam Bilzerian (St. Kitts) 767,000
10/ Christian Heich (Allemagne) 735,500

Joueurs notables dans le top 500
En gras, les champions du monde

20. Kenny Tran (USA) 666,500
29. Mads Andersen (Danemark) 625,000
47. Nasr El Nasr (Allemagne) 545,000
57. Kevin Saul (USA) 523,000
59. Justin Bonomo (USA) 517,500
65. Dennis Phillips (USA) 510,000
75. Phil Hellmuth (USA) 485,000
89. Kara Scott (UK) 456,600
93. Steven Van Zadelhoff (Pays-Bas) 446,500
109. Ramzi Jelassi (Suède) 417,000
113. Mike Sexton (USA) 414,000
148. Phil Ivey (USA) 371,000
152. Prahlad Friedman (USA) 365,000
162. Dan Shak (USA) 354,500
170. Kelly Kim (USA) 346,000
176. Alexander Kostritsyn (Moscou) 340,500
184. Joe Serock (USA) 333,000
193. Eugene Katchalov (USA) 327,000
231. Burt Boutin (USA) 302,500
232. Erik Van Den Berg (Pays-Bas) 302,500
235. Sander Lylloff (Danemark) 300,500
241. Joe Sebok (USA) 297,500
242. Sorel Mizzi (Canada) 297,000
247. Paul Wasicka (USA) 294,000
249. Peter Eastgate (Danemark) 292,500
269. Antonio Esfandiari (USA) 283,500
272. Salvatore Bonavena (Italie) 281,500
279. Andy Black (Irlande) 277,500
287. Hevad Khan (USA) 272,500
340. Joe Hachem (Australie) 239,500
352. Chris Ferguson (USA) 232,500
357. Cole South (USA) 228,500
392. Thierry Vandenberg (Pays-Bas) 209,500
394. Isaac Baron (USA) 208,500
419. Nick Schulman (USA) 194,000
420. Bobby Baldwin (USA) 193,500
435. Dan Harrington (USA) 187,500
446. Rolf Slotboom (Pays-Bas) 181,500
450. Noah Boeken (Pays-Bas) 180,500
486. Surinder Sunar (UK) 167,500
491. Thor Hansen (Norvège) 164,000
497. Vitaly Lunkin (Russie) 159,500

Français : la liste des 22

1. ElkY 1,380,500
2. Ludovic Lacay (Team Winamax) 896,000
38. Loic Degrou (Qualifié King 5 Winamax) 585,500

91. Antoine Saout 452,500
132. David Benyamine 381,500
219. Alexandre Roos (Staff Winamax) 309,000
238. Patrick Hanoteau 298,500
258. Fabrice Soulier 289,500
275. François Balmigère 280,500
283. Julien Brécard (Team Manager Winamax) 274,500
329. Patrick Bruel (Team Winamax) 245,500

400. Mathieu Jacqmin 204,500
447. Rémy Biéchel 181,000
492. Quentin Lae 164,000
504. Anthony Roux (Team Winamax) 157,500
528. Antoine Dugast 147,500
589. Luc Viry 117,000
631. Romica Mihailov 105,500
640. Antoine Amourette 103,000
643. Estelle Denis 102,500
764. Benjamin Pollak 36,500
768. Germain Gillard 34,500

La montée en puissance des français

- 11 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Deux de nos meilleurs tricolores en tête des WSOP

Le plus gros tournoi du monde a connu aujourd'hui sa première journée véritablement passionnante, tandis que le field de départ de 2,044 joueurs s'est rapproché à toute vitesse des places payées, sans toutefois les atteindre. Les éliminations se sont succédées à cadence ultra-rapide durant dix heures, et quand le superviseur a finalement sifflé une trêve, ils n'étaient plus que 800.

Parmi eux, de nombreux français pour qui le parcours s'est achevé de la manière la plus frustrante qui soit, ayant joué plus de vingt heures de poker sans pouvoir en tirer le moindre profit. Nicolas Levi et Alexia en firent partie, la réussite n'ayant pas été de leur côté en ce début de journée. Citons aussi des joueurs tels que David Jaoui, Renaud Desferet, Jacques Zaicik, Thomas Fougeron, Eric Sagne, Nicolas Ragot, Julien Legros ou Stéphane Gérin.

D'autres joueurs sont sortis de notre radar pour ne plus jamais y réapparaitre. Sans pouvoir confirmer leur élimination, nous pouvons penser que ceux-là ne reviendront pas samedi pour le Day 4 : les qualifiés Winamax David Damianthe et Gabriel Gouttiere, Michel Leibgorin, Martial Blangenwitsch, ou Joel Ranieri.

Ne paniquez pas, amis lecteurs. Derrière cette déprimante rubrique nécrologique se cachent quelques belles histoires côté tricolore. Le qualifié du King 5 Loic Degrou sera présent au Day 4, de même que Mathieu Jacqmin, Patrick Hanoteau, David Benyamine, Julien « Yuestud » Brécard et mon patron Alexandre Roos. Tous possèdent des tapis confortables. Un peu moins bien fournis en jetons, mais néanmoins toujours en vie : les joueurs du Team Winamax Patrick Bruel et Anthony Roux, mais aussi des gens qu'on aime bien comme Germain Gillard, Benjamin Pollak, Antoine Amourette, et la journaliste télé Estelle Denis. Il faudra attendre quelques heures pour connaître la liste complète des survivants, mais je m'attends dors et déjà à voir beaucoup de français entrer dans les places payées samedi.

Coverage par Winamax

Au final, que retiendra t-on de cette journée ? Deux de nos meilleurs joueurs de tournois français ont travaillé d'arrache-pied pour se faire une place au sommet. En milieu de journée, presque simultanément à leurs tables respectives, Ludovic Lacay et Bertrand Grospellier ont remporté plusieurs gros coups successifs. A partir de là, ce fut l'escalade, et leur jeu agressif couplé à un rush de bonnes cartes les ont rendu intouchables. Avec plus de 1,3 millions de tapis, ElkY termine le Day 3 en tant que probable chip-leader, et Cuts n'est pas loin derrière avec 897,000. Après avoir eu tous les succès du monde sur les circuits EPT et WPT, ElkY ne fait pas secret de ses ambitions : les WSOP, et le bracelet, qu'il n'a pour l'instant jamais pu approcher ne serait-ce que de loin. Cela pourrait peut-être changer... Car soyez-en convaincu : maintenant qu'il est aux commandes avec moins de 800 joueurs restants, ElkY jouera son meilleur poker. Et le meilleur poker d'ElkY avec un gros tapis est ce qui se rapproche le plus d'un poker imbattable. Je sais, je sais, on est encore loin, très loin du but. Mais on peut tout de même commencer à s'enthousiasmer un peu, non ?

Quant à Cuts, hé bien, ce n'est pas la première fois que l'on voit le pro du Team Winamax avec un gros tapis à ce stade d'une compétition majeure, non ? Rares sont les joueurs aussi terrifiants dès lors qu'il disposent d'un tas de jetons important. Expert dans l'art de rentabiliser n'importe quelle main gagnante, même la plus mauvaise, Ludovic a joué un poker de grande classe aujourd'hui, s'impliquant dans 60% des coups sans jamais un perdre un seul.

Coverage par Winamax

Entretien à la « Alain Delon » avec Cutsy.... Qui dit « troisième personne » dit « second degré », bien entendu :

Est-ce que Ludovic Lacay est le meilleur joueur du monde ?
Si on se base sur ses résultats, on peut dire que Ludovic Lacay est en effet le meilleur joueur du monde... avant les places payées seulement !

Est-ce que Ludovic Lacay se voit déjà en haut de l'affiche ?
Ludovic Lacay se voit en haut de l'affiche toute l'année. Il a déjà pris un rendez-vous chez le tailleur pour le costume qu'il portera en table finale !

Est-ce que Ludovic Lacay a chatté aujourd'hui ?
Les cartes réussissent à Ludovic Lacay, comme Ludovic Lacay réussit aux cartes. Ainsi est fait le monde.

Est-ce que Ludovic Lacay va blow-up demain ?
Certes, il est vrai que Ludovic Lacay a déjà blow-up dans le passé, mais là, ça va quand même être dur... Pour voir le « blow-up », il faudra d'abord qu'il y ait « set-up », et il faudra pas mal de set-ups pour lui faire fondre son gros tapis.

Est-ce que Ludovic va arriver demain déguisé en Jules César ?
Si Jules César avait joué les WSOP, il serait arrivé déguisé en Ludovic Lacay.

Vous avez aimé l'action du Day 3 ? Alors vous aimerez celle du Day 4, qui s'annonce passionnante avec l'entrée dans les places payées, toujours un grand moment du Main Event. Mon contact au sein de l'organisation m'a soufflé que l'on jouera quatre niveaux demain... Sauf si l'on atteint le chiffre de 400 joueurs restants, auquel cas la journée s'arrêtera plus tôt. Chouette, moi je dis.

A très bientôt !

Tableau de bord
788 joueurs restants (sur 6,494 au départ)
648 places payées
Blindes : 2,000/4,000, ante 500 au départ du Day 4
Tapis moyen : 247,334

Séance de rattrapage

- 11 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Un petit tour dans la Zone Bleue de l'Amazon Room m'a permis de croiser de nombreux français que j'ai négligés aujourd'hui, actualité chargée oblige.

Antoine Amourette souffre avec 90,000. A sa droite, l'excellent anglais Jeff Kimber avec un gros tapis. A sa gauche, le runner-up du Main Event 2006 Paul Wasicka. Solody avait fait grimper son tapis jusque 300,000, mais cette époque glorieuse est depuis longtemps révolue. Avec trente grosses blindes, la situation n'est pas désespérée, mais reste tout de même préoccupante.

Coverage par Winamax

Rémy garde son éternel sourire collé sur le visage, avec plus de 140,000 de tapis.

Arrivé à la table de Thor Hansen, ElkY a construit d'impressionnantes pyramides qui n'en finissent pas de croître. « Tu te rappelles ce matin, quand la table était si facile ? C'était le bon temps », a lancé un joueur en direction de Thor.

Je ne sais pas comment Sorel Mizzi a fait, mais il a réussi à shipper son tapis au milieu avec KPique6Pique au cut-off, contre le hollandais Steven Van Zadelhoff qui possédait APiqueKTrèfle. La logique a été respectée, et le tapis de Mizzi, auparavant impressionnant, est plus ou moins réduit à néant.

Coverage par Winamax

Fabrice Soulier et Nicolas Ragot sont assis côte à côte au fond de la salle. Après être monté à plus de 400,000, Arctarus se sent maintenant petit avec 170,000. « C'est dur, j'ai perdu tellement de coups. », lâche t-il. Fabrice, lui, garde le sourire avec 200,000. Il est habitué des « deep-run » au Main Event, et sait que le tournoi ne se gagnera pas ce soir.

Coverage par Winamax

Le dernier qualifié King 5 en course Loic Degrou est en grande forme avec 480,000. Non loin, Patrick Hanoteau fait lui aussi partie du club des favoris français avec 380,000. Germain Gillard est à la traîne avec 120,000.

Le tapis de Phil Ivey m'a semblé un poil moins gros que lors de mon dernier passage.

En Zone Rouge, Jason Alexander (Seinfeld) a sauté, Benjamin Kang est ultra-short, et Kristy Gazes n'est pas au top non plus.

Coverage par Winamax

Alexandre Ross - mon boss - toujours en course avec un joli tapis de 300,000

Coverage par Winamax

Un favori du Team avec un tapis énorme : Alexander Kostritsyn

Tableau de bord
837 joueurs restants (sur 6,494 au départ)
Blindes : 1,500/3,000, ante 400 pendant encore 42 minutes
Tapis moyen : 232,000

Level 13

- 11 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Un retirage de table a placé deux joueurs Winamax côte à côte. Malgré l'important nombre de tables encore en activité, c'est la deuxième fois que cela se produit aujourd'hui. Notre Team Manager a placé Julien Brécard a la droite de Patrick Bruel. Le premier possède 160,000, le second 100,000. Pour Patrick, l'heure n'est pas à la fête. « J'ai perdu deux coups horribles, dont l'un où j'ai très mal joué. »

Dans la Zone Orange, pas mal de joueurs intéressants encore en course... Trond Eidsvig, Tom Schneider, Noah Boeken... Estelle Denis est stable autour de 160,000, tandis que son voisin Julien Legros a semble t-il pris un méchant coup pour passer short-stack.

C'est une fois de plus Emerick Mineau qui m'a tenu au jus sur ses coéquipiers du King 5. Ils étaient deux au départ du Day 3. Michael Loublier nous a malheureusement quittés rapidement, mais Loic Legrou est toujours en course, ayant fait grimper son tapis de 87,000 à 400,000. Emerick m'a confié que son ami avait floppé un brelan de Neuf contre un joueur qui détenait les As. Ça aide !

Après être passé chip-leader, Ludovic s'est fait bluffer, mais n'a perdu « que » 40,000. Une paille ! Le coup : « Je flat-call une relance de petite blinde avec As-Roi – aucun intêret à sur-relance, mon adversaire a pas mal de jetons. Le flop est K-Q-x. Je check/call 12,000. Turn T. Je check/call 18,000. Rivière 6. Je check, et ne complète pas les 32,000, me pensant battu par plein de mains. Mon adversaire me montre A7 dépareillés.

Depuis, Cuts s'est fait détrôner de son poste de chip-leader par... un certain ElkY, qui fut le premier joueur à dépasser la barre du million.

Et Benyamine, et Soulier, et les autres ?, je vous entends déjà demander. Bonne question. Partons à leur recherche... Que d'évenements aujourd'hui !

Le top 10 selon www.worldseriesofpoker.com

Bertrand « ElkY » Gorspellier 1,1 million
Owen Crowe 1,03 million
Gabe Walls 955,000
Ludovic Lacay (Team Winamax) 870,000
Saar Wilf 785,000
James Akenhead 665,000
Alexander Kostritsyn (Favori du Team) 632,000
Tony Cavezza 620,000
Peter Kremenliev 610,000
Eli Adler 604,000

Tableau de bord
945 joueurs restants
648 places payées
Blindes : 1,500/3,000, ante 400 après la pause
Tapis moyen : 206,000

Characters

- 11 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Planqué sous une visière noire de golfeur, vêtu d'une veste sombre, Bobby Baldwin passe plutôt inapercu dans la Zone Orange de l'Amazon Room. Pourtant, le champion du monde 1978 est l'un des hommes les plus influents de Las Vegas. Et probablement plus riche que tous les joueurs de sa table combinés. Ou même de la salle. Après une brillante carrière au poker, Baldwin a en effet opéré une transition remarquable de l'autre côté de la barrière, grimpant les échelons dans l'industrie du jeu végassienne, pour terminer aux commandes du groupe MGM Mirage, contrôlant les plus beaux casinos de la ville : Bellagio, Mirage, Mandalay Bay, Golden Nugget... Probablement le champion du monde ayant réussi le mieux sa reconversion.

Coverage par Winamax

Quotidiennement, les plus grosses parties de poker de la planète se déroulent au Bellagio dans une salle portant son nom... Et, si Baldwin n'a guère le temps de jouer au poker, trop occupé qu'il est entre ses réunions avec le comité de direction du Bellagio, ses parties de golf et ses voyages en jet privé, il ne rechigne pas à disputer une partie de temps en temps. Et les joueurs de la Bobby's Room sont unanimes : Baldwin joue rarement, mais il joue encore TRES bien.

Baldwin dispute un seul tournoi par an, et possède actuellement un short-stack. Je l'ai vu posser son tapis de 28,000 sur la rivière 3Carreau6TrèfleKTrèfleACarreau2Coeur. Son adversaire, qui ne possédait guère plus, a réfléchi longtemps avant de finalement payer. Bobby a retourné KCarreauKPique pour un brelan floppé, et l'autre a montré un As en soupirant.

Coverage par Winamax

Avec le tenant du titre Peter Eastgate, Dennis Phillips est l'un des rares finalistes de l'édition 2008 du Main Event encore en course. Phillips a terminé en troisième place l'année dernière, où il avait fait figure de Chris Moneymaker, version 2.0. Un comptable du Missouri qualifié pour 200 dollars, l'histoire n'est pas neuve.

Philips possède un tapis de 251,000, et est un vrai sympa, un grand ambassadeur de notre jeu favori. Hier, il honorait le tournoi médias de sa présence, et a tout l'après-midi servi pizzas et bières aux joueurs éliminés.

Tableau de bord
999 joueurs restants (sur 6,494 au départ)
Bientôt 1,500/3,000, ante 400
Tapis moyen : 195,000