masquer le menu

A toute vitesse

- 12 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Journée courte, mais chargée en émotions dans l'Amazon Room, avec l'éclatement de la bulle, assurément le moment le plus excitant du Main Event cet été - la table finale n'étant jouée que dans trois mois.

On a pas encore atteint la pause-dîner que les organisateurs ont décidé de mettre un terme abrupt au Day 4, satisfaits de la quantité d'éliminations observée aujourd'hui. L'objectif était d'atteindre 400 joueurs restants au cours de quatre niveaux : la mission est accomplie après trois.

On a perdu une poignée de français durant les dernières mains jouées avant le gong, dont Patrick Bruel. Je ne sais pas encore ce qui s'est passé concernant le membre du Team Winamax. Par contre, je peux vous dire comment Antoine Amourette est parti en 409ème place. « J'ai donné mes jetons à Adam Junglen », m'a t-il raconté. « Il relance au bouton. Je fais tapis de grosse blinde avec A-7 pour 140,000. Il me paie avec KPiqueJPique, et je perds la confrontation. » Félicitations à Solody, qui termine ses WSOP avec un troisième ITM : il fait partie de la poignée de joueurs français ayant réalisé un profit à Las Vegas cet été.

Coverage par Winamax

Parmi les français qu'on retrouvera demain pour le Day 5 : le qualifié King 5 Loic Degrou, Rémy Biéchel, François Balmigère, Antoine Saout... David Benyamine est remonté à 412,000 après la mauvaise rencontre subie tout à l'heure. Estelle Denis reviendra pour la cinquième journée consécutive avec un tapis de 320,000. ElkY termine à 1,253,000, un peu moins que ce qu'il avait trois niveaux plus tôt. « Fuck my life, worst day ever », a t-il commenté sur Twitter. Je me demande ce qu'il aurait dit s'il avait sauté, ou s'il avait juste perdu la moitié de son stack.

Mon collègue préféré Julien Brécard rend tous les médias du poker très fier en terminant le Day 4 avec plus de 930,000. Hé oui ! « J'ai éliminé un joueur sur la dernière main », explique t-il. « Je relance à 19,000 avec As-Roi UTG. Payé par un « vieux lag-tard » au cut-off. Sur le flop A-9-3, j'hésite un peu et mise un petit 21,000. Payé. Turn K. Je checke, et il m'envoie le tapis pour 350,000. Je paie, bien sur, et je suis sur de gagner contre As-Valet. Tellement bon d'être à 100% avec une carte à venir ! »

Coverage par Winamax

Enfin, notre héros Ludovic Lacay figurera dans le top 3 (et peut-être en position de chip-leader) avec 1,600,000. Journée courte mais difficile pour Ludo, qui évoluait avec des joueurs talentueux et fournis en jetons. A une heure de la fin du Day 4, le pro du Team Winamax détenait un clair chip-lead avec 2,2 millions. Le coup qui l'a fait redescendre ? 6-3 sur T-6-3 contre Q-T qui trouve un Roi sur le turn et la rivière pour faire deux paires supérieures.

On se retrouve un peu plus tard pour faire le point sur les français et les têtes de séries qui reviendront pour le Day 5. Les organisateurs sont en train de constituer les listes : je m'en vais aller manger un morceau pendant ce temps.

Ce qu'on peut dors et déjà dire : ce Main Event est le plus excitant qu'il nous a été donné de voir depuis quatre ou cinq ans. Jamais on avait eu autant de français, qui plus est bien placés au classement.

Les français payés aujourd'hui :

409. Antoine Amourette – 27,469$
419. Mathieu Jacqmin – 27,469$
428. Patrick Bruel (Team Winamax) – 27,469$
540. Romica Mihailov – 23,196$
547. Alexandre Roos (Staff Winamax) – 23,196$
601. Luc Viry – 21,365$
604. Anthony Roux (Team Winamax) – 21,365$

Tableau de bord
407 joueurs restants (sur 6,494 au départ)
Blindes : 4,000/8,000, ante 1,000 au départ du Day 5
Tapis moyen : 414,000

Etat des lieux français après la bulle

- 12 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Note : si votre joueur favori ne figure pas dans cette liste, cela ne veut en aucun cas dire qu'il est OUT. J'ai tenté de retrouver le maximum de français, mais le tournoi est encore trop gros à ce stade pour dresser un panorama complet.

Rémy Biechel fait partie de la vingtaine de joueurs français payés au Main Event, et il le dit sans détours : « Cela sauve mes WSOP, je n'avait fait aucun résultat jusque là cet été. »

Coverage par Winamax

Le dernier qualifié Winamax Loic Degrou continue de voler haut, se maintenant à 500,000.

Fabrice Soulier n'a pas gagné un coup depuis longtemps, et est maintenant en dessous de la moyenne avec 340,000. « Les ante font mal ! » En effet, elles ont doublé pour passer de 500 à 1,000 : le niveau 3,000/6,000 est l'un des plus violents de la structure.

J'ai assisté en direct à un coup énorme joué par le meilleur français du monde. David Benyamine paie une relance à 17,000 en position, et la grosse blinde fait de même.

Flop ACoeurKPiqueQCoeur. Le relanceur initial mise cher, à la hauteur du pot : 55,000, en utilisant que des jetons jaunes de 1,000 (il ne dispose de rien d'autre)

Coverage par Winamax

« Combien ? », demande David à l'autre bout de la table. « Il y a 55,000, là ? » Le croupier vérifie : le compte est exacte. « Désolé », dit-il avec un sourire « Quand je mise 55,000 en cash-game, cela représente moins de jetons. »

David paie. La grosse blinde passe.

Turn 8Trèfle. L'adversaire de David envoie encore un over-bet, misant son tapis pour 180,000.

David réflechit un moment, et ne peut se résoudre à passer KTrèfleQCarreau. Il est largement dominé par APiqueQTrèfle, et la rivière ne change rien à l'affaire.

Après ce méchant coup, le MJFDM tombe à 230,000.

Quentien Lae est très short, et vient d'envoyer son tapis, ramassant blindes et ante. Même situation pour Antoine Amourette.

Patrick Bruel est toujours en forme, ayant trouvé une nouvelle table en Zone Bleue. A noter d'ailleurs que les Zone Orange et Rouge sont désormais fermées à tout jamais (enfin, jusqu'en mai 2010, quoi). La moitié de l'Amazon Room qui s'étale devant le banc de presse est vide, à l'exception d'une ou deux tables de cash-game fatiguées où les récents éliminés dé-tiltent en faisant tapis préflop à toutes les mains sans regarder leurs cartes. Enfin, j'imagine.

Coverage par Winamax

Estelle Denis est remontée à 500,000. Yuestud a réussi l'exploit d'éliminer Michael Thuritz avec ATrèfleKPique contre... ACarreauKTrèfle ! Il n'y a qu'une seule manière de remporter ce genre de confrontations... Julien possède désormais plus de 600,000.

BREAKING NEWS : On s'approche dangereusement de la barre fatidique des 400 joueurs, à trente minutes de la pause-dîner. Les organisateurs sont en train d'envisager d'en arrêter là tout de suite, sans prendre la peine de jouer un niveau supplémentaire. Il reste quatre journées entières pour arriver à la table finale. Y'a pas le feu.

Tallix achève ses WSOP sur un bad-beat

- 12 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Mais ce furent quand même de bons WSOP

Une dizaine de minutes après l'éclatement de la bulle, le joueur du Team Winamax avec le plus petit tapis a trouvé une situation parfaite pour faire tapis. « J'ai deux Rois. Un joueur relance à 13,000. Un autre paie. De grosse blinde, j'envoie tout au milieu pour 70,000 de plus. Le premier joueur passe. Le second paie avec As-Valet. »

Coverage par Winamax

Attention, éloignez les enfants du poste :

Flop A-K-J. Tallix floppe son brelan, l'autre deux paires.
Turn : rien.
Rivière : un A, donnant un full supérieur à son adversaire.

Tallix était un peu dépité : il y avait plus de 180,000 au milieu, formant un pot intéressant qui aurait pu le remettre dans la course.

Ses World Series of Poker sont terminées, et Anthony peut tout de même être satisfait, ayant réalisé l'une des meilleures performances françaises pré-Main Event avec sa quatrième place dans l'épreuve de No-Limit Hold'em à 2,000 dollars. Il reste à ce jour le plus gros gagnant tricolore des WSOP 2009. On verra si les ElkY, Cuts, Fabsoul et autres Benyamine arrivent à le détrôner durant la fin du Main Event...

Mon boss Alexandre Roos est lui aussi sorti en 547ème place, joli résultat tout de même pour ce joueur purement amateur. Autre éliminé : Luc Viry (601ème place, 21,365$)

Très vite, les news des français encore en course.

Tableau de bord
468 joueurs restants (sur 6,494 au départ)
Blindes : 3,000/6,000, ante 1,000
Tapis moyen : 416,000

12 mains en 120 minutes

- 12 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

La bulle éclate à 16 heures 26

Coverage par Winamax

14h35 – Le « main par main » vient d'être lancé par Jack Effel à 653 joueurs restants. Il va falloir assister à cinq éliminations pour voir la situation se débloquer.

14h38 – Je suis perché sur un podium surélevé, surplombant toute la salle, en particulier les cinquante tables de la zone bleue, et les six tables de la zone verte. Tout le staff est présent pour gérer au mieux la procédure compliquée.

Coverage par Winamax

14H39 – Les premiers croupiers se lèvent. La vue d'ensemble est assez artistique.

14H42 – La première main est terminée. Un sortant. 652 joueurs restants.

14H50 – Un autre sortant lors de la deuxième main. 651 joueurs.

15H02 – Personne n'est sorti lors de la troisième main. J'ai prévu en début de journée que la bulle éclaterait à 16 heures 20. Je me dis qu'on y arrivera plus tôt que cela.

15H12 – Aucun sortant durant la quatrième main. Zut.

15H22 – Deux sortants sur le cinquième main ! Nous sommes maintenant à la bulle officielle, avec 649 joueurs restants.

Coverage par Winamax

15h27 – En table télévisée, Joe Hachem (photo) et Peter Eastgate sont assaillis par des dizaines de fans : ils ne refusent aucun autographe, aucune photo. La classe !

15H33 – Les joueurs sont fébriles, maintenant. Le public aussi. Malgré les injonctions répétées de Jack Effel au micro, les joueurs ne peuvent s'empêcher de se lever entre chaque coup, rendant la visibilité difficile.

15H34 – Pas de sortant durant la sixième main.

15H35 – Raymond Domenech est assis non loin, se tordant le coup pour tenter d'apercevoir sa fiancée.

Coverage par Winamax

15H48 – Une paire d'As est à tapis contre Roi-Valet. Le flop apporte un Roi et un Valet. Le dénouement ? Non, le turn est un 2, la rivière est un 2, et les As survivent. Wow.

15H50 – « Si quelqu'un fait encore une photo en utilisant le flash, je lui balance son appareil par terre », dit Jack Effel. Je décide de vérifier. Les superviseurs me lancent des éclairs, mais mon appareil est encore intact. OK, je l'ai pas fait exprès.

15H58 – Un joueur patiente une plombe avant de jeter sa main, clairement pour obtenir le temps de caméra le plus long possible. Quelqu'un devrait lui dire qu'ESPN ne gardera au montage que la main finale de la bulle ?

16H05 – La neuvième main ne change rien.

16H15 – Un joueur passe une paire de Rois préflop. Il aurait joué contre les As. Génie. A une autre table, encore un joueur qui attend des plombes. Pour rien.

16H18 – Je prends une seconde photo avec le flash. Idiot que je suis.

16H20 – Est-ce que mon pronostic est exact ? Non ! AA survit contre AJ. Un Valet apparaît pourtant au flop, et la foule en délire crie « Jack !! Jack !!! Jack !!! ». Assez surréaliste. Sans aucun doute l'ambiance la plus survoltée de tous les WSOP.

16H23 – Jack Effel donne l'ordre de distribuer la douzième main.

16H26 – A la table 151 de la Zone Verte, un joueur se lève, et est applaudi par toute la table. C'est fini. Bon, six minutes d'écart, mon pronostique était tout de même bien senti. GG moi.

16H30 – Toutes les mains sont terminés, et Effel donne l'annonce officielle au micro. Liesse générale. Même le « bubble boy » est content : le sponsor des WSOP lui offre son siège pour le Main Event 2010.

16h31 – La bulle a duré deux heures, durant lesquelles douze mains ont été jouées. Seulement. En compensation, Jack Effet décide de rajouter quarante minutes au niveau en cours.

16H33 – La partie redémarre. Après la liesse générale, le calme reprend ses droits. 21,000 dollars garantis, c'est sympa, mais il y a maintenant huit millions de dollars à gagner. La route est encore longue. Au boulot !

17H15 – Pause bien méritée. On a déjà perdu 77 joueurs après l'éclatement de la bulle, dont le joueur du Team Winamax Anthony Roux, éliminé en 604ème place. Les détails sont sur Twitter, je développerai dans le post suivant.

Tableau de bord
571 joueurs restants (sur 6,494 au départ)
Blindes : 3,000/6,000, ante 1,000
Tapis moyen : 341,000

It's gettin' hot in there

- 11 juillet 2009 - Par Benjo DiMeo

Il est temps de sortir une phrase bateau du genre : « la tension monte ! », ou : « les joueurs sont fébriles ». Dans quelques dizaines de minutes, la bulle du plus gros tournoi de l'année vont éclater. Une quinzaine des 662 joueurs en course vont repartir les mains vides... Ils ne le savent pas encore. Même si certains doivent s'en douter un peu, avec leur micro-stack.

Deux français qui ne feront pas l'argent, malheureusement, sont Benjamin Pollak et Germain Gillard. Pollak a envoyé son tapis avec AT, et s'est fait payer par JJ. Son adversaire floppe un brelan, mais Pollak garde de l'espoir sur J-8-9. Le turn est un Valet le coupant net dans son élan. Gillard, lui, a tout perdu sur un bête coin-flip. A la table, ils laissent seule Estelle Denis, avec un tapis de 220,000. On peut affirmer sans trop de risques que cette non-professionnelle e éclairée et sérieuse ira dans l'argent.

La Zone Orange devant le banc de presse s'est presque entièrement vidée. Antoine Amourette a doublé son tapis sur un bon vieux suckout (« QQ contre AA, ça fait du bien ») avant d'être déplacé.

Coverage par Winamax

Ludovic Lacay a dépassé la barre du million, et affichait un sourire reliant ses deux oreilles. Cool. Lui aussi a depuis trouvé une nouvelle table, où il a fait progresser son tapis à 1,8 million. « J'ai Alexander Kostritsyn et Blair Hinkle à ma table. Pas facile, comme tirage : ils jouent très bien et possèdent énormément de jetons. »

Coverage par Winamax

Comme Cuts, Patrick Bruel a la banane : « J'ai eu un super départ. De belles cartes, de belles rencontres, de l'autorité à la table... Je viens de relancer six fois de suite, et la seule fois où l'on m'a payé, j'avais les As ! » Patrick est ainsi passé de 245,000 à 370,000. Même topo pour Julien Brécard, qui affiche un montant similaire. Non sans avoir perdu un très gros pot auparavant, avec QQ contre QT, alors qu'il avait floppé le brelan ! Yuestud est ensuite remonté en gagnant un flip (AQ contre TT)

Notre dernier qualifié Winamax Loic Degrou continue d'impressionner à la table de Nasr El Nasr. Là encore, je ne vois pas comment il pourrait manquer les places payées.

Tallix possède 100,000 tout rond alors que vient de commencer la première pause de la journée.

ElkY, Daniel Benyamine, Alexandre Roos, Antoine Dugast, Fabrice Soulier... Tous sont prêts pour le « main par main ».

Mon prochain post sera publié après l'éclatement de la bulle !

Tableau de bord
659 joueurs restants (sur 6,494 au départ)
648 places payées
Blindes : 2,500/5,000, ante 500
Tapis moyen : 295,000