masquer le menu

Sfez plaisir

- 30 novembre 2015 - Par Benjo DiMeo

On ne pourra pas reprocher à Eric Sfez de ne pas vivre pleinement son tournoi. Particulièrement sur les coups à tapis, où l'observateur peut se contenter d'observer le visage du Parisien pour deviner quelles sont ses chances. 

Ainsi, sur ce As-9 joué à fond préflop contre la paire de 3 de Yingui Li, on a pu voir Sfez se décomposer progressivement, son dos s'affaissant à mesure que les cartes étaient retournées par le croupier, son dépit allant croissant et ses mains s'agitant nerveusement jusqu'à... 



Jusqu'à l'apparition d'un As sur la rivière qui a revitalisé en un clin d'oeil le joueur moribond. "Juste pour exister !", a invectivé Eric Sfez en tapant ses mains par dessus la tête.