Fin du Day 2

- 8 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

Le chiffre fatidique de 36 joueurs a été atteint peu avant minuit. Les chip-counts officiels seront publiés demain. Rendez-vous samedi à 15 heures pour la suite de notre reportage. Bonne nuit !

Tableau de bord

- 8 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

40 joueurs restants (sur 397 au départ)
36 joueurs qui reviendront pour le Day 3
Blindes : 2,500/5,000, ante 600 pendant une heure
Tapis moyen : 148,875

Ciao ciao

- 8 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Les petits tapis ont rapidement bougé une fois assuré un « petit billet » minimal (7,600€). On a ainsi perdu Chad Brown, Carla Solina, et... Guillaume de la Gorce. Hé oui.

« J'ai flippé », a soupiré Johny en arrivant en salle de presse les mains dans les poches. « J'ai flippé, et j'ai mal flippé. »

Johny ne veut pas dire pas là qu'il a pris peur en entrant dans l'argent, bien entendu. Non, ce qu'il s'est passé, c'est un bon vieux coup de pile ou face, un "flip", ici entre une paire de 2 et As-Dame. Johny possédait la paire, et a été contraint de se lever, vaincu, quand la main de son adversaire s'est améliorée.

Ainsi, Guillaume de la Gorce est éliminé en 43e place, bon pour un prix de 7,300 euros.

Parmi les payés

- 8 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

Marc « Loc'Sta » Inizan
Michael McDonald, évidemment
Jens Kyllonen (champion EPT à Copenhague)
Dario Minieri
Samuel Chartier
Surinder Sunar

Coverage par Winamax

Chad Brown (rapidement éliminé après la bulle, il ne lui restait plus rien)

Coverage par Winamax

Carla Solina, l'amie de Daniele Mazzia (pareil)

Ce qu'il s'est passé entre 22h02 et 22h19

- 8 mai 2009 - Par Benjo DiMeo

OK, avant de commencer, petit truc important : 45 joueurs étaient payés, et non 44 comme je l'ai annoncé toute la journée. Mea culpa.

Cette précision faite, attaquons nous au sujet brûlant du moment, celui qui déchaîne les passions et monopolise les conversations autour des machines à café de toutes les salles de pause de toutes les PME de France : la bulle du World Poker Tour Vénitien.

A 47 joueurs, Marc « Loc'Sta » Inizan a voulu intimider un italien short-stack en lui envoyant « tout dans la bouche » avec QTrèfle6Carreau. L'azuréen a sué sang et eau, se demandant s'il avait envie de sauter ou non, avant de finalement payer avec QPiqueQCoeur. Grâce à l'apparition d'un 6Coeur sur le flop, puis un 6Pique sur la rivière, le français a proprement chatté ce coup à 7%, faisant baisser le compteur à 46 joueurs : il était temps de commencer le « main par main ».

Mike McDonald et Dario Minieri ont eux aussi essayé chacun à leur manière de marcher sur la table, stratégie bien connue des joueurs agressifs à la bulle. J'ai vu Dario miser 40,000 sur la rivière 3CarreauQPiqueKPique4Trèfle3Trèfle. Son adversaire (bien pourvu en jetons) a réflechi un long moment avant de faire un call de l'espace avec... 6Coeur4Coeur, pour une simple paire de 4. « Hauteur As », dit Dario en jetant ses cartes face cachée, concédant le pot.

McDonald, lui, fut plus chanceux dans sa tentative d'agression, transformant ses bluffs en mains faites avec la facilité d'un prestidigitateur – on n'en attendait pas moins de lui. Le canadien s'est amusé à sur-relancer un américain préflop avec QTrèfle8Carreau (le même américain qui avait gagné un pot énorme avec QQ contre KK avant la pause). Le ricain paie la sur-relance, et paie le c-bet de McDonald sur le flop QCoeur5Carreau4Trèfle. Check/check sur le turn 2Carreau. La rivière est évidemment un 8Carreau, et McDonald se fait check/caller par l'américain, qui gémit en voyant les deux paires du champion EPT de Dortmund.

A côté, un short-stack se retrouvait à tapis avec 99 contre 33, et survivait la confrontation. Pendant ce temps, un Chad Brown souriant passait main après main, sentant qu'il pouvait encore attendre avec son stack de trois grosses blindes. Bien lui en a pris : le dénouement était proche.

Mike McDonald a relancé, et son voisin de gauche, un autre Mike (Binger) a tout envoyé pour 48,000. L'action est revenue jusque McDonald, qui n'a pas mis longtemps à payer. Le superviseur leur intime de ne pas révéler leur jeu tout de suite : le règlement stipule qu'il faut attendre que les mains soient terminées autour des autres tables. McDonald révèle tout de même un 2Pique, et Binger soupire : il sait qu'il sera probablement en coin-flip avec son ATrèfleQCarreau. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Johny a lui-même passé APiqueQCoeur dans ce coup, après avoir vu l'américain envoyer.

Finalement, le superviseur donne l'autorisation pour le showdown, et, comme prévu, McDonald révèle un second 2Carreau. Le tableau final est JTrèfle9Pique5Pique6Coeur8Pique : Michael Binger devient officiellement le « bubble-boy » du World Poker Tour de Venise. Les 45 joueurs survivants sont tous dans l'argent, y compris le membre du Team Winamax Guillaume de la Gorce.

Coverage par Winamax

Mike Binger a fait le voyage pour rien