masquer le menu

Day 1A : les 53 survivants

- 9 mai 2010 - Par Benjo DiMeo

Fabrice Thuil 204,600
Nourredine Aitaleb 165,075
Bruno Benveniste 144,400
Mikhail Smirnov 134,225
Guillaume Darcourt 124,775
Eric Haik 122,250
Arnaud Mattern 115,475
Eetu Halonen 101,800
Nicolas Babel 94,100
Reynald Zrnjevic 92,225
Arnaud Esquevin 91,325
Kevin Eyster 90,775
Guillaume de la Gorce (Team Winamax) 89,250
Stéphane Albertini 88,650
Jimmy Ostensson 86,875
Jérôme Antona 72,150
Jeremy Nock 70,650
Costa Bataille 64,475
Valentin Messina 63,300
Jim Collopy 63,025
Antony Lellouche (Team Winamax) 62,400
Laurent Polito 58,450
Jean-Louis Cap 55,825
Antoine Saout 50,400
Jérôme Zerbib 46,425
Antoine « tons26 » Junillon (Joueur Winamax) 45,375
Maxim Semisoshenko 44,575
Roland Israelashvili 43,700
Igor Karganov 42,725
Bulichev Ilih 41,775
Manuel Bevand (Team Winamax) 41,100
Nichlas Matisson 40,550
Almira Skripchenko (Team Winamax) 39,400
Bryan Piccioli 37,400
Per Linde 37,375
Vikash Dhorasoo (Team Winamax) 37,200
Jonathan Tavernier 35,450
[color=red][b]Cyril « Don Limit » André (Local Hero Winamax) 35,000

Armand Elfassy 30,575
Nicolas Dervaux 29,400
Samlane Phomveha 29,250
Gianni Giaronni 28,875
Philippe Ktorza 27,675
Richard Ekert 26,625
Marc le Campion 18,775
Kristoffer Thorsson 16,000
Michel Abécassis (Team Winamax) 13,950
Rémy Biechel 10,675
Elliot Smith 10,550
Sorel Mizzi 8,125
Antonio Buonanno 5,600

Tableau de bord
53 joueurs restants (sur 106 au départ)
Blindes : 300/600, ante 75
Tapis moyen : 60,000

Aucun doute, c'est un World Poker Tour

- 9 mai 2010 - Par Harper

Neuf joueurs Winamax passent la première journée

C'est un Aviation Club de France en effervescence qui accueillait samedi la première journée du World Poker Tour Paris. Un très relevé field de 106 joueurs (ayant chacun déboursé 10,000 euros pour s'inscrire) prenaient place à 15 heures autour des prestigieuses tables du cercle parisien, possédant tous l'espoir secret d'aller chercher le convoité bracelet récompensant le vainqueur. Après six niveaux de 90 minutes, un premier tri a déjà été effectué : seul la moitié des participants (53 très exactement) a survécu. « Pourtant, la structure est magnifique » a déclaré un joueur à l'issue de la journée.

Dix pros Winamax ont débuté la journée et, malgré les éliminations de Nico Levi, Ludo Lacay et Tristan Clémençon, le bilan reste positif. Croc fut le premier à nous quitter après une journée cauchemardesque où aucun de ses moves n'ait passé. Ludo allait lui emboiter le pas quelques minutes plus tard, n'ayant jamais vraiment pu se relever d'une terrible rencontre entre ses deux rois et les as de Jim Collopy. Enfin, Tristan nous quitta en fin de journée, lorsque son tirage couleur se heurta à un brelan.

Coverage par Winamax

Heureusement, leurs petits camarades ont assuré. Guillaume de la Gorce aura parfaitement mené sa barque, pratiquant un jeu agressif récompensé par beaucoup de réussite : il termine la journée parmi les chipleaders avec 89,000. Parmi ceux qu'on reverra demain mais qui n'ont pas réussi à décoller : Michel Abecassis, Almira Skripchenko, Vikash Dhorasoo (victime d'un set overset en fin de journée) et Manuel Bevand, qui reviendront avec un tapis proche de celui avec lequel ils ont débuté la journée. De son côté, Antony Lellouche a profité de cet ACF qu'il aime tant pour tenter des moves audacieux, et avec réussite : il reviendra en deuxième journée avec un tapis dans la moyenne.

Si des têtes de série (ou joueurs qu'on apprécie, je vous laisse faire le tri) comme Olivier Busquet, Allan Baekke, Willy Korchia, Marc Inizan, Alain Daien, Anton Wigg, Jean-Noel Thorel, Régis Burlot, Barbara Martinez, Rui Cao ou encore Julien Di Pace nous ont quittés à notre plus grand désespoir, notons le passage en deuxième journée d'excellents joueurs comme Arnaud Mattern, Kristoffer Thorsson, Eric Haik ou encore Antoine Saout, qu'on retrouvera avec un tapis au dessus de la moyenne.

Coverage par Winamax

Ils seront également de retour lundi : Kevin Eyster, Stéphane Albertini, Sorel Mizzi, Jérôme Zerbib, Jim Collopy, Valentin Messina, Bruno Benveniste et le chipleader Fabrice Thuil (photo), assis derrière un imposant tapis de plus de 206,000. Citons aussi notre joueur Winamax Antoine Junillon qui a effectué une journée discrète et efficace pour terminer à 47,000. La partie fut plus difficile pour le Local Hero Cyril André qui aura sué pour parvenir à survivre : après être tombé à 4,000, « DonLimit » réussit à terminer à 35,000.

Dimanche se déroulera la deuxième journée d'introduction de ce WPT Parisien. A suivre : l'entrée en lice de Patrick Bruel, Davidi Kitai et Anthony Roux. Rendez-vous à 15 heures pour suivre leurs exploits. Bonne nuit à tous !

Ils ne se font pas de cadeaux

- 9 mai 2010 - Par Benjo DiMeo

Juste après avoir vu Guillaume de la Gorce faire coucher Almira Skripchenko avec un check/raise au flop lors d'une bataille de blindes, le même Johny paie une mise de 2,800 envoyée par Michel Abécassis sur le turn 6PiqueQPique7Trèfle7Carreau. La rivière (un 9Pique) est rapidement checkée. Michel montre une Dame avec un 10. Johny montre la pointure au dessus : une Dame avec un Valet.

Résultat des courses : d'un côté, MIK.22 tombe à 15,000 environ, tandis que Johny continue son ascension.

R.A.S.

- 9 mai 2010 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Admettons-le, les nouvelles concernant notre joueur Winamax Antoine Junillon ont été inexistantes aujourd'hui. Il faut dire qu'après plus de huit heures de jeu, « tons26 » possède exactement la somme qu'il avait au départ : 30,000. Pas exactement le signe d'une partie riche en rebondissements; à une table où l'on peut notamment trouver un joueur capable de jeter les Rois préflop, et la plus grosse serrure d'Europe Gianni Giaroni...

M'enfin, toujours est-il qu'Antoine sera (probablement) au départ du Day 2 où, on l'espère, les spots seront plus nombreux.

C'était standard

- 9 mai 2010 - Par Harper

Tristan Clémençon est éliminé

Tristan arrive dans notre salle de presse (en réalité : le couloir où sont habituellement disposés les cash-games) : « Éliminé... Du standard. Je relance et trouve un tirage couleur plus une carte supérieure au flop. Je mise, Arnaud Esquevin relance et j'envoie tapis. Standard. Il a brelan. Standard. Et je ne touche pas. Standard aussi. » Ouais, standard quoi.