masquer le menu

Les trois dernières tables

- 12 mai 2010 - Par Harper

Table 5
Antony Lellouche Coverage par Winamax 96,500
Christophe Benzimra 275,500
Antoine Amourette 455,000
Gabriel Nassif 38,000
Fabrice Touil 555,500
Nourredine Aittaleb 291,000
Andrew Tengi 392,500
Steven Van Zadelhoff 188,500

Table 6
Jimmy Ostensson 719,000
Bruno Lopes 340,000
Arnaud Esquevin 170,500
Eric Haik 196,000
Thomas Nielsen 262,000
Quinn Sivage 252,500
Arnaud Mattern 451,500
Mickael Guenni 253,000

Table 12
Michael Kwiek 516,500
Ilan Boujenah 208,000
Per Linde 416,500
Alex Kravchenko 183,500
Paul Bennazar 105,000
Reynald Zrnjevic 65,000
Theo Jorgensen 564,500
Michel Bouskila 149,500
Patrick Bruel Coverage par Winamax 266,000

25 survivants

- 12 mai 2010 - Par Harper

6 places en finale

Jimmy Ostensson 719,000
Theo Jorgensen 564,500
Fabrice Touil 555,500
Michael Kwiek 516,500
Antoine Amourette 455,000
Arnaud Mattern 451,500
Per Linde 416,500
Andrew Teng 392,500

Bruno Lopes 340,000
Nourredine Aittaleb 291,000
Christophe Benzimra 278,500
Patrick Bruel (Team Winamax) 266,000
Thomas Nielsen 262,000
Mickael Guenni 253,000
Quinn Sivage 252,500
Ilan Boujenah 208,000

Eric Haik 196,000
Steven Van Zadelhoff 188,500
Alexandre Kravchenko 183,500
Arnaud Esquevin 170,500
Michel Bouskila 149,500
Paul Bennazar 105,000
Antony Lellouche (Team Winamax) 95,500
Reynald Zrnjevic 65,000
Gabriel Nassif 38,000

Blindes 2,500/5,000 ante 500

Tension, Réflexion, Action !

- 11 mai 2010 - Par Harper

Une folle journée de poker porte Patrick Bruel et Antony Lellouche en demi-finale

L'objectif de la journée était simple : rallier les 27 places payées. Enfin, simple... Sur le papier. La partie allait débuter tambour battant, avec dix éliminations recensées en un niveau. Parmi les sortants : Mikhail Smirnov, Lasse Ubostad, Kristoffer Thorsson, Mathieu Bernard, Laurent Polito, Kevin Eyster, Alexandre Roumeliotis ou encore Alain Roy.

Coverage par Winamax

Dans la même période, d'importants tapis commençaient à se former. Celui de Patrick Bruel notamment. Au sein d'une main mémorable où son adversaire a tenté de le bluffer alors qu'il possédait un carré, P14B a pu accroitre son avance de façon considérable en passant dans le top 3. La suite de sa journée fut un long fleuve tranquille... Jusqu'à la dernière main. Patrick, avec une simple hauteur roi, a tenté un bluff audacieux. Et s'est heurté à un mur : son adversaire possédait deux as ! Rien de très alarmant pour Patrick, qui reviendra en quatrième journée avec 266,000.

Pendant ce temps, la course vers l'argent continuait son bonhomme de chemin. Almira Skripchenko allait être une des victimes. Réduit à quelques blindes depuis un bluff d'Eric Haik, ChessBaby allait se heurter à la paire de dix de Patrick Bruel, qui scella son élimination à huit places de l'argent. Ils l'ont rejoint quelques temps après : Stéphane Albertini et Nicolas Babel, victimes d'un terrible setup peu avant à la bulle.

Coverage par Winamax

Cette bulle justement, venons-y. Débutée sur le coup des 19h30, il aura fallu attendre 22 heures pour la voir éclater. Entre les deux ? De l'action, bien sûr ! Andrew Teng aurait pu nous offrir une fin rapide, lorsqu'il s'est retrouvé à tapis avec As-Dame de trèfle contre le As-Roi d'Antoine Amourette. Mais l'apparition de trois trèfles au tableau a permis à l'anglais de doubler. C'est finalement Stuart Rutter qui allait rendre les armes, engageant ses vingt blindes avec une paire de neuf. Theo Jorgensen (photo) n'avait pas mieux que As-Cinq de trèfle mais l'apparition de trois trèfles au flop régla l'affaire. Les 27 survivants s'assuraient ainsi de repartir avec 11,740 euros.

Coverage par Winamax

Cette longue période a eu des effets : de nombreux petits tapis se sont formés. Parmi eux, Guillaume de la Gorce, qui n'a pas tardé à engager le sien une fois la bulle éclatée. Son As-Huit s'est alors heurté au As-Dix de Christophe Benzimra, qui marqua l'élimination du joueur du Team Winamax en vingt-sixième position. Antony Lellouche, tombé bas à la suite d'un énorme tirage manqué, connaissait alors plus de réussite, en doublant son tapis avec As-Dame contre As-Trois. Il reviendra demain avec 96,500.

Nous les retrouverons aussi au Day 4 : Theo Jorgensen (chipleader), Arnaud Mattern, Antoine Amourette, Per Linde, Jimmy Ostensson et Fabrice Touil, tous six avec un énorme tapis, ou encore Gabriel Nassif, Eric Haik, Alex Kravchenko et Christophe Benzimra. Rendez-vous mercredi à 15 heures pour suivre la course vers la finale. Pour rappel, seuls six joueurs auront le privilège d'y accéder. Bonne soirée à tous !

Johny rend les armes

- 11 mai 2010 - Par Harper

Coverage par Winamax

Ayant lutté durant toute la période de la bulle avec moins de quinze blindes, Guillaume de la Gorce n'a pas tardé à envoyer le reste de son tapis une fois assuré de repartir avec 11,740€. C'est au cut-off, lorsqu'il a trouvé As-Huit, qu'il a pu avancer ses 40,000 derniers jetons. Christophe Benzimra s'est réveillé en petite blinde avec As-Dix et le tableau 7PiqueKCoeur9CoeurJCarreau5Coeur n'ai en rien aidé le Pro Winamax, éliminé en vingt-sixième place.

Remis en jeu

- 11 mai 2010 - Par Harper

Quelques secondes après que la bulle ait explosé, Antony Lellouche envoie son tapis premier de parole pour 40,000 avec As-Dame. Arnaud Esquevin, UTG+1, réalise un étonnant call avec As-Trois. Le tableau ne change rien : Antony se donne de l'air en revenant à une vingtaine de blindes.