masquer le menu

Le Team Winamax au repos... La finale du WPT poursuit son cours... Phases finales en vue !

- 23 avril 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Réveil difficile dans ma chambre du Bellagio... Ma tête me fait mal tandis que j'essaie de me rappeler de ce qu'il s'est passé hier. Il me semble que le Team Winamax a fêté la place payée de Nicolas Levi dans la finale du World Poker Tour. Un beau résultat de plus pour la meilleure équipe de joueurs français, au terme d'une saison riche en exploits et en émotions, tandis que les World Series of Poker pointent déjà à l'horizon.

Coverage par Winamax

Nicolas était tout juste un peu déçu de s'être arreté en si bon chemin après avoir longtemps frôlé le chip-lead, se rappelant qu'une journée plus tôt, en fin de Day 2, il était à tapis dans une position très défavorable : paire de 9 contre paire de Rois. « Après ce coup, le reste du tournoi était un freeroll pour moi », a très justement fait remarquer CrocMonsieur. Pas de regrets donc...

Coverage par Winamax

Aujourd'hui, la finale du WPT se poursuit, se dirigeant lentement vers sa conclusion. Les 55 survivants ont repris le combat il y a une heure, menés par le toujours présent Gus Hansen.

Ma couverture du tournoi va s'arrêter ici. Après dix jours de reportage non-stop entre Monte Carlo et Vegas, entrecoupés par un voyage transatlantique de 24 heures, il me faut prendre un peu de repos. Après l'élimination du dernier français en course, il ne me sera guère possible de vous apporter plus d'informations que le site officiel du World Poker Tour, avec son équipe de 7 reporters installés dans la salle du tournoi. Néanmoins, je repasserai vous voir pour publier les résultats du tournoi, et écrire un petit billet si quelque chose de croustillant se passe en coulisses du côté des membres du Team Winamax.

J'espère que vous avez apprécié de reportage un peu spécial autour de l'un des plus beaux tournois de l'année. A très bientôt pour la suite des aventures de l'équipe sur le circuit professionnel !

Coverage par Winamax

Coverage par Winamax

Coverage par Winamax

Coverage par Winamax

Le Team Winamax avec ElkY

Le classement au départ du Day 4 :

1. Gus Hansen 2,246,000
2. Cory Carroll 1,900,000
3. David Chiu 1,231,000
4. Martin de Knijff 856,000
5. Nick Binger 829,000
6. Tom Dwan 805,000
7. Peter Neff 781,000
8. Jeff Shulman 771,000
9. Mark Newhouse 770,000
10. Robert Mizrachi 701,000
11. Vadim Trincher 699,000
12. Amir Vahedi 696,000
13. Steve Wong 662,000
14. Tommy Le 605,000
15. Michael Gracz 551,000
16. David Tran 550,000
17. Eric Richards 539,000
18. Jonathan Kalmar 526,000
19. Jared Okun 523,000
20. John Celii 515,000
21. Soheil Shamseddin 506,000
22. Men Nguyen 499,000
23. John Hoang 481,000
24.James Calderaro 478,000
25. Andy Black 476,000
26. Bryan Devonshire 465,000
27. Karga Holt 448,000
28. Scott Epstein 447,000
29. Steve Billirakis 432,000
30. Matthew Vengrin 423,000
31. Eric Kesselman 364,000
32. Kenny Tran 362,000
33. David Grey 354,000
34. Tom McCormick 341,000
35. Matt Giannetti 326,000
36. T.J. Cloutier 321,000
37. JC Tran 303,000
38. Gary Gibbs 296,000
39. Noah Schwartz 270,000
40. David Kim 256,000
41. Carlos Mortensen 256,000
42. Abdo Lattouf 246,000
43. Keith Lipson 230,000
44. Jeff King 226,000
45. Mats Rahmn 220,000
46. Danny Wong 218,000
47. John Kincaid 214,000
48. Isabelle Mercier 207,000
49. John Roveto 181,000
50. Jayde Tran 179,000
51. Joe Sebok 139,000
52. Brian Rast 114,000
53. Tom Schneider 92,000
54. Tim Phan 69,000
55. Zvi Shiff 22,000

Nicolas Levi nous raconte sa chute en fin de Day 3

- 23 avril 2008 - Par Benjo DiMeo

"J'ai tout essayé mais pas pu eviter l'anti-rush en deuxieme partie de journée. Avec des blindes a 8,000 tout est allé tres vite, un simple squeeze coutant 100,000 !

Passé en deux temps trois mouvement a 200,000 je me fait ensuite déblinder a 150, sur des blindes de 5k/10k j'ai poussé 145k avec A7o au cutoff et suis tombé sur QQ ! Pas de miracle mais je couvrais le joueur.

Mes derniers 4 blindes partent UTG+1 (obligé d'envoyer avant de payer la blinde) avec un modeste K3s, mais mon timing n'est decidement pas la ce soir et je saute contre AA et AQ en 3way.

Merci a tous ceux qui m'ont suivi, le finish est un peu decevant mais apres plusieurs mois difficiles ce resultat dans un tournoi tres releve fait toujours plaisir avant d'attaquer les WSOP !

Bonne nuit a tous et a la prochaine !"

Fin du voyage pour Nicolas Levi

- 23 avril 2008 - Par Benjo DiMeo

Tandis que je tape les précédents posts, le site officiel du World Poker Tour m'apprend l'élimination de CrocMonsieur aux alentours de la 70e place.

Le membre du Team Winamax est le seul des huit français au départ de l'épreuve à avoir atteint les places payées, il remporte 39,570$ pour son beau parcours lors du plus gros tournoi de No Limit Hold'Em de la saison.

Nico vient d'arriver dans ma chambre, on va revenir plus en détail sur sa dernière heure dans un prochain post.

Nicolas Levi rencontre de la resistance

- 23 avril 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax


Nicolas Levi a perdu la moitié de son tapis durant l'avant-dernier niveau, mais ne semble pas plus anxieux que ça.

"Ce n'est pas catastrophique. J'ai perdu 200,000, mais si tu raisonne en terme de blindes, cela n'en représente que trente. Ca arrive, c'est comme ça."

Que s'est-il passé ?

"J'ai continué de développer mon jeu, comme je le fais depuis trois jours et là, à chaque fois je suis tombé contre un gros jeu et je suis rapidement passé de 410,000 à 300,000 sans avoir vraiment eu l'occasion de trop me battre : il y avait toujours quelqu'un pour me sur-relancer à tapis. Je rentrais dans les coups avec des mains correctes mais ne pouvais pas payer les relances.

Pareil pour les squeeze qui coutent maintenant très cher : si un joueur relance 25,000 et qu'il est payé, il faut engager 80,000. Ca va donc très vite, à ce stade de la partie.

Ensuite, j'ai relancé avec une paire de 7 en milieu de parole. Un joueur fait tapis, ma côte est de 2 contre 1 : je décide de tenter le coup car mon adversaire peut avoir n'importe quelle paire et dans de nombreux cas, ce sera un coin-flip. Dans le cas présent, il possède une paire de 10 et je n'ai pas chatté.

Du coup, je retombe à 240 et reperds un petit coup après pour en arriver où j'en suis."

Quelle est la stratégie à adopter pour le dernier niveau qui s'apprête à commencer ?

"Faut pas le dire trop fort [NDLR : nous sommes en terrasse de la Fontana Lounge et des adversaires de Nico sont à côté de nous], mais je vais jouer tight. Je vais laisser les gens aggresser, comme par exemple Cloutier qui relance beaucoup de mains maintenant, et si je trouve une main j'envoie.

Je ne peux plus trop relancer car je ne recois plus aucun respect de la table. Vu que j'ai perdu tous mes coups récents, on a vu que je bluffais. C'est l'inverse du mode "invincible" que j'ai vécu tout à l'heure : désormais, dès que je relève la tête on va essayer de me latter. Il vaut mieux faire le dos rond !"

Etat des lieux 90 minutes avant la fin de la journée

- 23 avril 2008 - Par Benjo DiMeo

Nicolas Levi : 200,000

77 joueurs restants (sur 545 au départ), tous dans l'argent.

Blindes 5,000/10,000, ante 1,000.

Tapis moyen : 353,000

J'ai reconnu les joueurs suivants en faisant le tour des neuf dernières tables du tournoi :

Isabelle Mercier, Steve Wong, Men the Master, Kenny Tran, Robert Mizrachi, Martin de Kniff, Thayer Rassmussen, Mark Newhouse, Carlos Mortensen, Billy Baxter, Marcel Luske, Andy Black, Thomas Whalroos, Mats Rahme, David Grey, JC Tran, Tom Schneider, TJ Cloutier, David Chiu, Daniel Negreanu, Tim Phan, Gus Hansen, AMir Vahedi, Jeff Schulman, John Kalmar, Phil Galfond, Michael Thuritz, Ricky Forenbach, Tom Dwan et Brian Devonshire.

Un bien beau casting, ma foi.