Fin du Day 3 : quatre Français en quête du titre

- 16 mars 2019 - Par Rootsah

Quatre Tricolores, menés par Eric Sfez, atteignent le Day 4
Trois joueurs Winamax sont finalement entrés dans l'argent
Main Event 3 300 € (Day 3)

Bleus
On n'a pas vu le temps passer ! Il est déjà minuit et demi au Casino Barcelona, et sur les 182 joueurs au départ du Day 3, ils ne sont plus que 24 prétendants au titre. D'ailleurs, la journée a été stoppée une trentaine de minutes avant l'heure prévue ; il faut dire que tout a été très vite aujourd'hui.

Première étape : passer la bulle et entrer dans les places payées. Les deux premières heures de jeu étaient notamment marquées par l'élimination de l'ami du Team Winamax, Michel Abécassis, et le main-par-main était lancé à la fin du second niveau de ce Day 3. Une situation qui s'est éternisée durant une heure, avant qu'Adam Hilton ne fasse éclater la bulle et permette à 151 joueurs d'entrer dans l'argent. Parmi eux, les trois pros du Team Winamax présents au Day 3 : Davidi Kitai, Joao Vieira et Kool Shen.

Joao-Vieira6
Joao Vieira a réussi la meilleure perf' du Team W dans ce Main Event

Malheureusement, aucun d'entre eux n'a ensuite réussi à prendre son envol, et nos protégés ont disparu les uns après les autres : tout d'abord Bruno Lopes (96e pour 7 000 €), puis Kitbul (72e pour 8 750 €) et enfin Naza114 (47e pour 12 750 €). Le clan français, pourtant présent en masse une fois la bulle passée (au moins 25 Français ITM), a ensuite perdu une grande partie de ses représentants, comme ElkY, Antonin Teisseire, Arthur Conan, Pierre Merlin ou Florian Ribouchon. Même son de cloche chez les têtes d'affiches étrangères : Anton Wigg, Morten Mortensen, Dominik Panka, Per Linde et Arne Coulier ont rejoint le rail.

Heureusement pour l'intérêt de ce tournoi, quatre Bleus sont parvenus à se qualifier pour le tour suivant, et en plus, certains sont très bien fournis en jetons. C'est le cas de l'inégalable Eric Sfez, qui encore une fois a fait valser les piles de 100 000 dans tous les sens mais finit avec le deuxième tapis du jour (2 670 000), alors que le chipleader Boris Kolev est le seul à avoir franchi la barre des 3 millions. Pas loin derrière, on retrouve Nicolas Noguera, qui a passé les dernières heures de jeu à osciller entre 1,6 millions et 2,4 millions, comme il nous l'a expliqué. En dessous de l'average, nous suivrons Arnaud Enselme, qui a su rester au dessus du million de jetons pendant de longues heures lui aussi. Enfin, les choses seront plus compliquées pour Paul Tedeschi, qui reviendra avec 22 blindes mais conserve évidemment toutes ses chances.

Martins-Adeniya
On ne manquera pas de souligner la présence de quelques joueurs expérimentés et forcément dangereux, comme Martins Adeniya (photo) et Marcin Wydrowski, shortstack officiel du Day 4.

Comme tous les jours, la partie reprend à midi ce samedi et il restera 30 minutes à jouer au level 26 (blindes 15 000/30 000 BB Ante 30 000), à l'issue duquel les niveaux passeront de 60 à 90 minutes. Tout le monde est assuré d'empocher 20 750 € et nous jouerons jusqu'à la formation de la table finale à six joueurs... On espère que les Bleus nous feront vibrer ! Bon début de weekend à tous !

Le chipcount complet :

Boris Kolev (Bulgarie) : 3 000 000
Eric Sfez (France) : 2 670 000
Alain Zeidan (France) : 2 550 000
David Hu (Pays-Bas) : 2 550 000
Juan Arango (Colombie) : 2 545 000
Nicolas Noguera (France) : 2 265 000
Vitalijs Zavorotnijs (Lettonie) : 2 150 000
Jakob Madsen (Danemark) : 1 940 000
Niko Koop (Allemagne) : 1 765 000
Antal Mezei (Hongrie) : 1 715 000

Moyenne : 1 533 000

Jerry Odeen (Suède) : 1 430 000
Martins Adeniya (Angleterre) : 1 330 000
Jon Gurrutxaga (Espagne) : 1 330 000
Ioannis Konstas (Grèce) : 1 215 000
Robert Bickley (Etats-Unis) : 1 195 000
Luca Marchetti (Italie) : 1 100 000
Arnaud Enselme (France) : 1 090 000
Marcin Kreft (Pologne) : 1 015 000
Helder Teixeira (Portugal) : 990 000
Kamil Lewandowski (Pologne) : 750 000
Jason Tompkins (Irlande) : 670 000
Paul Tedeschi (France) : 650 000
Raul Van Boxtel (Pays-Bas) : 526 000
Marcin Wydrowski (Pologne): 375 000

La composition des trois dernières tables :

Table 84

Siège 1 :Jerry Odeen 1 430 000 (48 Big Blinds)
Siège 2 : Luca Marchetti 1 100 000 (37 BB)
Siège 3 : Paul-François Tedeschi 650 000 (22 BB)
Siège 4 : Nicolas Noguera 2 265 000 (76 BB)
Siège 5 : Marcin Kreft 1 015 000 (34 BB)
Siège 6 : David Hu 2 550 000 (85 BB)
Siège 7 : Boris Kolev 3 000 000 (100 BB)
Siège 8 : Niko Koop Germany 1 765 000 (59 BB)

Table 85

Siège 1 : Vitalijs Zavorotnijs 2 150 000 (72 BB)
Siège 2 : Juan Arango 2 545 000 (85 BB)
Siège 3 : Jon Gurrutxaga 1 330 000 (44 BB)
Siège 4 : Helder Nuno Lopes Teixeira 990 000 (33 BB)
Siège 5 : Raul van Boxtel 525 000 (18 BB)
Siège 6 : Eric Sfez 2 670 000 (89 BB)
Siège 7 : Kamil Lewandowski 750 000 (25 BB)
Siège 8 : Jason Tompkins 670 000 (22 BB)

Table 86

Siège 1 : Antal Mezei 1 715 000 (57 BB)
Siège 2 : Alain Zeidan 2 550 000 (85 BB)
Siège 3 : Robert Bickley 1 195 000 (40 BB)
Siège 4 : Ioannis Angelou-Konstas 1 215 000 (41 BB)
Siège 5 : Jakob Madsen 1 940 000 (65 BB)
Siège 6 : Martins Adeniya 1 330 000 (44 BB)
Siège 7 : Arnaud Enselme 1 090 000 (36 BB)
Siège 8 : Marcin Wydrowski 375 000 (13 BB)

Le payout restant :

Place Gain
1 600 000 €
2 375 000 €
3 281 750 €
4 215 000 €
5 160 000 €
6 120 000 €
7 94 000 €
8 74 000 €
9-10 58 250 €
11-12 46 250 €
13-14 37 250 €
15-16 30 250 €
17-19 25 000 €
20-24 20 750 €

Ils étaient pressés de dormir

- 16 mars 2019 - Par Rootsah

Main Event 3 300 € (Day 3)

Bon, comme on pouvait l'imaginer, Anas Belatik n'a pas tardé à envoyer le reste de ses jetons au milieu en bataille de blindes, avec 4-4. Mais le Français a perdu le flip de la survie contre un bon vieux As-Roi chez Jon Gurrutxaga. Il termine 30e de ce Main Event pour un gain de 17 500 € à l'issue d'un tournoi qu'il aura fortement contribué à animer, et prouve que l'Espagne lui réussit bien, lui qui avait déjà gagné un Side Event EPT en 2015. Il s'agit de son troisième plus gros cash en carrière. Anas a été suivi au bureau des paiements par Peter Jacksland (29e)

Alain-Zeidan
On pensait donc qu'il ne restait plus que trois joueurs parlant la langue de Molière. Mais surprise, un autre francophone est apparu comme par enchantement : Alain Zeidan. Référencé comme étant de nationalité libanaise sur Hendon Mob, il vient de prendre le wagon des chipleaders, en gagnant un énorme pot de 2 200 000 ! Après avoir débuté la journée avec 247 000 et être tombé à 80 000, le voilà ainsi au somment du classement quelques heures plus tard.

Morten Mortensen a lui rendu les armes en 26ème place pour un gain de 17 500 €.

Cette partie se joue à un rythme effréné. A peine le temps de dire ouf, il n'y a déjà plus que 24 joueurs en course et les floors managers ont décidé d'arrêter le jeu pour aujourd'hui ! On va procéder à un redraw pour former les trois dernières tables du Day 4.

Tableau de bord :
24 joueurs restant (sur 1 227 entrées)
Il reste 30 minutes dans le level 26 (blindes 15 000/30 000 BB Ante 30 000)
Tapis moyen : 1 269 000
Gain assuré : 20 750 €

 

Sfez à contre-courant, Belatik fidèle à lui-même

- 15 mars 2019 - Par Rootsah

Main Event 3 300 € (Day 3)

Cela faisait deux heures qu'Eric Sfez n'avait pas joué une main pour se refaire une image, et connaissant le style de jeu très loose du bonhomme, cela n'a pas dû être facile à supporter. Alors quand Eric a découvert deux As, il a cru son heure arrivée. Sauf que tout le monde a foldé. Pareil avec deux Dames quelques mains plus tard... Mais pas de quoi décourager Eric, qui possède toujours 2,5 millions.

Anas-Belatik
Anas Belatik, lui ne s'arrête jamais de jouer. Après une relance au bouton de David Hu, le Français 3-bet et se fait payer. Il c-bet pour 60 000 sur le flop K27, et est suivi. Sur le 10 turn, Anas, tel un Tadini des grands soirs, envoie alors son tapis pour 1,2M ! Un énorme overbet que le Hollandais snapcall avec 1010 pour brelan, tandis que Belatik est drawing dead avec KQ. Il conserve 500 000 jetons, tandis que David  passe à 1,9 millions.

Sinon, les têtes d'affiche scandinaves connaissent des fortunes diverses. Anton Wigg, tombé à 200 000, a décidé d'envoyer son tapis avec 7-7, mais a trouvé 10-10 en face. Le Suédois termine 34e pour 14 750 €.

Morten-Mortensen
Quelques instants plus tard, c'est au tour de Morten Mortensen de pousser ses derniers jetons au milieu (environ 250 000), suite à un limp de Paul Tedeschi en début de parole. Tout le monde passe et le Français s'aligne avec QJ, mais s'incline finalement contre A8. Le Corse a encore de quoi jouer, avec 800 000, mais a fait doubler un sérieux client, 10ème du PartyPoker Millions ici-même il y a presque un an.

A noter la sortie de Denis Shafykov en 32ème place pour 17 000 €, éliminé par Nicolas Noguera, qui déroule encore et encore. Il mène largement les troupes françaises, qui comptent encore cinq vaillants soldats (on n'oublie pas Arnaud Enselme).

Tableau de bord :
29 joueurs restant (sur 1 227 entrées)
Début du level 26 (blindes 15 000/30 000 BB Ante 30 000)
Tapis moyen : 1 269 000
Gain assuré : 17 500 €

Deux heures à tenir

- 15 mars 2019 - Par Rootsah

Main Event 3 300 € (Day 3)

Les joueurs reviennent juste d'un dinner-break de 60 minutes. Ils joueront encore deux niveaux d'une heure dans ce Day 3, avec le Day 4 en ligne de mire...

Boris-Kolev
Boris Kolev, qui a réussi un joli call avant le dinner-break, fait partie des chipleaders avec 2 120 000. Au fait, les jetons bleus de 100 000 sont maintenant en circulation

Les derniers sortants (sélection) :

40e : Joni Joukhimainen 14750 €
41e : Arne Coulier 12 750 €
42e : Gianluca Speranza 12 750 €
43e : Florian Ribouchon 12 750 €
53e : Yehoram Houri 11 000 €
55e : Christophe de Meulder 11 000 €
70e : Bart Lybaert 8 750 €
73e : Laurent 7 750 €

Tableau de bord :
36 joueurs restant (sur 1 227 entrées)
Reprise au level 25 (blindes 12 500/25 000 BB Ante 25 000)
Tapis moyen : 1 021 500
Gain assuré : 14 750 €

Vieira crevé

- 15 mars 2019 - Par Rootsah

Le dernier rescapé du Team Winamax est éliminé en 47ème place
Pas de regrets pour le Portugais
Main Event 3 300 € (Day 3)

Joao-Vieira-4
"J'étais card dead depuis trois heures, je ne pouvais rien faire de plus." Tel est le sentiment de Joao Vieira suite à son élimination à la 47ème place de ce WPT Barcelone. Le Portugais est sorti quelques minutes après la pause : après un open au cut-off, il a 3-bet shove ses derniers 150 000 avec A9, mais est tombé sur AK. Vous l'aurez deviné, Naza n'a pas chatté sur le tableau 2KA107, et repart avec 12 750 € pour sa 47ème place, une récompense qu'il va réinvestir en partie dans le Highroller à 5 300 € prévu ce samedi.

"J'ai un bon sentiment à l'issue de ce Day 3, assurait le Portugais. Je devais survivre, et j'ai fait un gros hero call à la bulle qui m'a mis en bonne condition. D'ailleurs, je remercie Davidi Kitai, j'ai fait ce call grâce aux tells qu'il m'a enseigné !" Bref, Joao ne semble pas affecté par cette élimination et n'a qu'une hâte : faire encore mieux demain.

Il n'y a plus aucun représentant du Team Winamax en course dans ce Main Event WPT Barcelone, mais avec trois joueurs dans l'argent sur huit membres du Team engagés dans le tournoi, la performance reste plus qu'honorable. Mais on imagine qu'en grands compétiteurs qu'ils sont, nos héros ne sont pas complètement satisfaits...

Bilan du Team W sur le Main Event (151 places payées) :

47e : Joao Vieira : 12 750 €
72e : Davidi Kitai : 8 750 €
96e : Kool Shen : 7 000 €

Tableau de bord :
41 joueurs restant (sur 1 227 entrées)
27 minutes à jouer dans le level 24 (blindes 10 000/20 000 BB Ante 20 000)
Tapis moyen : 867 604
Gain assuré : 12 750 €