masquer le menu

Fin du Day 1 C : l'important, c'est de passer au tour suivant !

- 13 mars 2019 - Par Rootsah

Le Team Winamax réussit un sans-faute après les qualifs' de Kool Shen et Mustapha Kanit
Les sept joueurs du Team inscrits au tournoi, ainsi que MIK.22, reviendront pour le Day 2 !
Main Event 3 300 € (Day 1 C)

Lopes-Kanit
Ils ont fait le grand huit ! Les sept représentants du Team Winamax en lice dans ce WPT Barcelone (+ Michel Abécassis) accèdent tous au Day 2 du Main Event. Ils étaient déjà cinq qualifiés à l'issue du Day 1 B : Joao Vieira lors du Day 1 B online, Pierre Calamusa et Davidi Kitai (seul W à avoir re-entry) au Day 1 A live, Leo Margets et Adrian Mateos au Day 1 B live hier, sans oublier l'ami du Team Michel Abécassis... Aujourd'hui, c'est Kool Shen et Mustapha Kanit qui ont imité leurs coéquipiers !

Mais tout ne fut pas aussi facile pour eux que pour Leo Margets, qui a fini 3e au chipcount mardi. Les deux Team Pros ont dû cravacher pour venir à bout des huit niveaux de 60 minutes joués ce mercredi. Kool Shen, par exemple, avouait que la journée avait été difficile : "J'ai vu très, très peu de jeu. La meilleure main que j'ai eue, c'est As-Valet, et j'ai fini par folder. Ah si, j'ai eu les Huits une fois aussi... Au début j'ai grind jusqu'à 40 000, et ensuite j'ai oscillé entre 40 et 60 000. Je ne suis jamais parti à tapis, je n'ai pas joué de coinflip. Bref, aucun coup intéressant." Bon, Bruno finit tout de même avec 49 100. "Même pas foutu d'atteindre les 50 000 !" rageait-il.

"Nobru" a également pesté contre l'organisation : au moment d'un changement de table, le siège où il devait s'installer était occupé. On lui a donc attribué un autre siège... et là, rebelote ! Finalement, un siège étant libre à cette table, on lui a dit de s'y assoir... "Et sur ma dernière table, le dealer est resté durant plus d'une heure trente !" Nous sommes sur un World Poker Tour à 3 300 € tout de même...

Quant à Mustapha Kanit, il n'a jamais décollé aujourd'hui. "Je suis monté à 40 000, puis j'ai fait des up and down, avant de perdre 15 000 sur la dernière main. Je finis avec 13 400... Demain est un autre jour !" concluait le toujours optimiste Italien.

Croupiere
On note les chipcounts, on recompte les cartes... C'est la fin de la journée.

En revanche, certains ont déroulé aujourd'hui, comme le chipleader américain Matt Russell qui termine avec 166 000 jetons après avoir craqué les As en touchant un 2-outers turn avec les Dames... D'autres s'en sont bien sortis également, comme Parham Ahoor (124 100) Rémi Castaignon (81 000), Yehoram Houri (103 000) ou Noah Boeken (78 800), alors que ce sera plus difficile pour Maria Lambropoulos (24 100) Gaëtan Balleur (17 900) ou Miro Alilovic (28 500). Au total, 254 joueurs accèdent au Day 2 à l'issue de ce Day 1 C.

Un Jour 2 qui débutera à 12 heures tapantes au Casino Barcelona, mais les bustos du jour auront encore l'occasion de se refaire, puisque les inscriptions ou re-entries seront possibles jusqu'à 16h30 ! De quoi tenter Florence Allera, Chino Rheem, Kris Pereira, Paul-François Tedeschi, Isabel Baltazar ou Alexandre Reard ?

Car des inscriptions, il en faudra encore pour atteindre la barre fatidique des 1 000 joueurs, celle qui assurera la garantie de 3 millions d'euros de ce Main Event et évitera l'overlay. Après le Day 1 B, il manquait encore 464 inscriptions... et ce Day 1 C s'est finalement arrêté à 414 entrées. 50 entrées pour demain, c'est faisable ? Alors que quelques joueurs parlaient de buy-in seulement pour ce Day 2 (notamment la Team France de Londres), on devrait pouvoir combler assez facilement le fossé...

Pour en avoir le cœur net, nous vous invitons à revenir dès demain à 12 heures dans ce coverage, avec donc huit membres du Team Winamax prêts à en découdre, et notamment un Pierre Calamusa en tête du chipcount ! Et il en faudra de l'énergie pour passer au Day 3, sachant que le Day 2 reprend avec 557 joueurs, qui se battront pendant au moins neuf nouveaux niveaux de 60 minutes (reprise aux blindes 300/600 " BB Ante" 600). Buenas noches amigos !

Chipcount partiel du Day 1 C :

Matt-Russell
Matt Russell : 166 000
Robert Bickley : 150 100
Parham Ahoor : 124 500
Yehoram Houri : 103 000
Rémi Castaignon : 81 000
Noah Boeken : 78 800
Jan Bendik : 77 300
Sofian Benaissa : 70 400
Alexandre Amiel : 63 300
Albert Sebag : 52 400

Julien Robert : 52 000
Bruno Lopes (Team Winamax) : 49 100
Julien Martini : 48 800
Gregory Benac : 48 100
Will Kassouf : 47 000
Souhayl Fjer : 46 000
David Peters : 45 900
Nicolas Noguera : 45 600
Damien Le Goff : 44 300
Maxim Lykov : 43 900

Sergio Castellucio : 42 800
Neal Lachmany : 30 900
Miro Alilovic : 28 800
Martial Blangenwitsch : 26 000
Olivier Ferrero : 25 000
Maria Lambropoulos : 24 100
Julien Loire : 18 300
Gaëtan Balleur : 17 900
Mustapha Kanit (Team Winamax) : 13 400

Psy 4 de la Rheem

- 13 mars 2019 - Par Rootsah

Main Event 3 300 € (Day 1 C)

Si Alexandre Reard a sauté une nouvelle fois de ce Main Event, d'autres n'en sont qu'à leur première bullet dans le tournoi, et l'utilisent à bon escient : c'est le cas de Rémi Castaignon, Yehoram Houri et Miro Alilovic.

On commence par le Gersois, qui comme souvent lors des Days 1 parvient à monter pas mal de jetons. Pour l'instant, il en est à 90 000. "Il y a eu beaucoup d'éliminations à ma table, et j'ai sorti quelques shortstacks", explique t-il. Rémi doit cependant composer avec un Alexandre Amiel assez shortstack, un Jan Bendik à 70 000 mais surtout avec un Chino Rheem toujours aussi gambleur. L'Américain relance par exemple à 1000 au cut-off, Alex paye au bouton et Rémi complète sa big blind. Le vainqueur de l'EPT Deauville 2013 va ensuite payer trois barrels pour 2 500, 6000 et 16 000 sur un tableau Q283A.  Malgré trente secondes de réflexion sur la river, Rémi ne fait pas le bon choix puisqu'il muck devant le A8 de Chino...

Rheem-Castaignon
Chino Rheem n'attend que le call de Rémi... et passe à 80 000 après ce coup.

A la table des "Francés" (avec Florence Allera, Damien Le Goff et Albert Sebag), Yehoram Houri vient lui de passer la barre des 100 000 jetons après avoir sorti un joueur. Il tapait d'ailleurs la discute avec sa victime juste avant le coup : "Il me disait qu'il était de Liverpool, je lui ai alors demandé pourquoi il ne regardait pas le match de Ligue des Champions ce soir. Sauf qu'il m'a avoué qu'il était un traître car il suppportait Manchester... En tant que Marseillais qui habite en lle-de-France, je l'ai donc remercié pour l'élimination du PSG !" Trêve de plaisanterie, après une relance de l'Anglais, Yehoram profite de l'ambiance pour flat QQ, et voit un joueur squeeze à 5600. L'Anglais paye, et Houri shove... Son pote/adversaire le paye avec 1010 pour ses derniers 25 000 jetons. Et Yehoram lui affirme en rigolant qu'il n'avait pas vu sa main... "Good luck," conclut son opposant, fair-play comme un Britannique. Yehoram vient de voir William Kassouf s'assoir à sa droite.

Yehoram-Houri
Yehoram Houri a passé beaucoup de temps à empiler des jetons dans ce Day 1 C.

Enfin, on va voir Miro Alilovic et sa jolie voisine Maria Lambropoulos, qui ne possède presque plus de jetons violets de 5 000. Le Français a pris son ticket dans le satellite hier, et nous explique qu'il trouve sa table "pas mal. C'est assez calme, personne ne me contre alors que je joue pas mal de mains." En habitué de Barcelone où il est venu plusieurs fois taper le carton, Miro sait que rien n'est fait avec son tapis de 55 000, d'autant qu'il ne compte qu'une place payée en Catalogne...

Alilovic-Lambropoulos

Nous entamons le dernier niveau de la journée (blindes 250/500 "BB Ante 500", et il reste 304 joueurs pour 410 inscriptions dans ce Day 1 B.

Dinner-break : un petit verre de Martini ?

- 13 mars 2019 - Par Rootsah

Main Event 3 300 € (Day 1 C)

Les 296 joueurs en lice dans ce Day 1 C (sur 394 entrées) partent se restaurer pour 60 minutes, et le jeu reprend donc vers 20h05 aux blindes 200/400 "BB Ante 400".

Martini-Julien
A la sortie de la salle de tournoi, nous avons croisé Julien Martini, le runner-up du PSPC Bahamas en janvier. Le millionnaire affiche un grand sourire, et pourtant tout n'est pas parfait : "J'ai une table difficile avec Bart Lybaert et l'Anglais, là.. (il parle de l'Irlandais Dermot Blain). Je ne me souviens jamais des noms, juste des têtes. La table est relevée mais j'essaie de survivre, comme à chaque début de tournoi." Julien possède 36 000 au dinner-break.

Clement-Thumy
Clément Thumy nous a aussi demandé combien de temps durait la pause. Qui ça ? Clément Thumy ? Oui, c'est vrai, cela fait un bail que nous ne n'avons pas vu l'ex-pro Eurosport Poker sur le circuit. Ce globe-trotter nous confie qu'il continue à voyager, et rejoue au poker "quand le besoin financier s'en fait sentir. Barcelone était plus au moins prévu à mon programme... En tout cas, ça fait plaisir de revenir."

Enfin, rien de nouveau sous le soleil pour le Team W : Kool Shen possède 43 000, et Mustapha Kanit 34 000.

Il y a toujours de la place pour le Teisseire

- 13 mars 2019 - Par Rootsah

Main Event 3 300 € (Day 1 C)

Pendant que Kool Shen démarre au petit trot, son pote Antonin Teisseire a lui décidé de partir au galop, puisqu'il pointe déjà à 80 000. "J'ai fait brelan de Dames en début de partie dans un pot contre un autre joueur qui avait aussi floppé brelan", explique Tonin, qui a ses aises au casino Barcelona même si le lieu ne lui a pas trop réussi durant sa carrière de joueur. Puis nous le voyons 3-bet une relance de Julien Robert, qui suit. Sur un tableau 10 10-7-10-5, Tonin va se faire payer une mise de 4 000 river et montrer deux Rois au showdown. C'est la meilleure main...

Robert-Teisseire
Julien Robert (à gauche) ne sait plus quoi faire pour contrer Tonin...

D'ailleurs, cela ne manque pas de faire réagir Julien, qui confie détenir une paire inférieure dans ce coup. "Je prend des jetons à la table, et je les lui redonne ! Il montre tout le temps les nuts !" Qualifié sur un sat live, Julien, qui est venu à Barcelone pour la première fois avec deux amis joueurs de cash game, est d'ailleurs un grinder de tournois live, comme il nous l'affirme. La preuve, il a terminé 3ème des derniers WSOPC Marrakech remportés par Sonny Franco pour un gain de 68 394 $ et s'en sort plutôt bien dans ce tournoi avec 50 000 jetons. De quoi se faire plaisir en Catalogne...

Un autre joueur semble se porter à merveille dans la salle principale : Antoine Labat, qui pointe derrière un tapis de 80 000. "Deux As contre deux As et deux Rois. Le skill", sourit le grinder, qui en est à sa quatrième entrée dans ce Main Event. Cette bullet serait-elle la bonne ? On peut le croire, mais je le vois juste après perdre un pot de 55 000 avec A-K contre A-Q à tapis préflop. Son adversaire finit en quinte sur la river...

Antoine-Labat3
Antoine Labat parle aux oiseaux...

Enfin, des news d'Alexandre Amiel, qui s'est qualifié hier soir à minuit lors d'un sat à 200 € sur une room concurrente, et qui est donc arrivé ce midi ! "Je fait tout le temps comme ça, au dernier moment, même pour aller à Vegas, confie le producteur. J'ai plein de trucs à faire, et si je regarde mon téléphone, je vais penser au boulot, alors je ne le sortirai pas avant la pause !" Alexandre pointait aux alentours du stack de départ à mon passage.

D'autres joueurs majeurs ont été aperçus dans le field : Martin Jacobson, champion du monde 2014 (photo), Maxim Lykov et Marcel Luske.

Martin-Jacobson
Nous sommes passés au level 6 (blindes 175/350 "BB Ante 350"), et il reste une quarantaine de minutes à jouer avant le dinner-break de 60 minutes. Le tableau de ce Day 1 C affiche 360 entrées et 305 survivants.

Pierre qui roule n'amasse pas Muss

- 13 mars 2019 - Par Rootsah

Main Event 3 300 € (Day 1 C)

Mustapha-Kanit-Bruno-Lopes
On avait reperé Kool Shen, mais son siège est vide lorsque nous retournons checker son tapis... Pas d'inquiétude, Bruno a simplement été déplacé sur une autre table, jouxtant celle de... Mustapha Kanit ! L'Italien, qui a late reg lui aussi, est déjà descendu à 12 000 jetons en perdant trois mains. "Puis j'ai bluffé lui, lui et lui," rigole t-il en désignant ses voisins de table, pas tous d'accord. En tout cas, "Muss" est revenu au tapis de départ, soit 30 000 jetons. Un stack presque équivalent à celui de Kool Shen (33 000), qui reste fidèle à sa stratégie : "Je joue low-variance, la structure est belle, on a le temps !"

On a également repéré d'autres français dans ce coin de la salle, comme Souhayl Fjer et Nicolas Noguera, respectivement vainqueurs du Wonder8 2018 et des WSOPC Paris 2016 au Cercle Clichy -Montmartre. Les deux joueurs se connaissent bien...

Nous avons aussi croisé le couple Thierry Gogniat-Isabel Baltazar : rappelez-vous, ils étaient à la même table dans le satellite hier... Alors, ont-ils réussi à prendre le ticket ? "Non, mais on a gagné assez au black-jack pour buy-in directement le tournoi," affirme Thierry, sans la moindre once d'excitation. On espère pour eux qu'ils auront autant de chance au Texas Hold'em...

Anas Belatik, runner-up du Main Event WSOPC Cannes cette année, est également dans la place. Chez les Espagnols, bonjour à Fernando Pons, finaliste du Main Event WSOP 2016, à côté de David Susigan, et chez les Anglais, coucou à Martins Adeniya à côté de Said El Yousfi, sans oublier le facétieux Alexandre Amiel (photo) ou Sergio Castelluccio.

Alexandre-Amiel

Tous ces joueurs sont partis pour 25 minutes de pause, et reprennent au level 5 (blindes 150/300 "BB Ante" 300). On recense 362 inscriptions et 309 joueurs encore en lice dans ce Day 1 C.