masquer le menu

Un second bracelet WSOP pour le « Grinder »

- 15 octobre 2011 - Par Benjo DiMeo

Michael Mizrachi remporte l'Event #5 : Split No-Limit Hold'em 10,000€

Coverage par Winamax

Ils étaient 125 au départ de cette épreuve d'un genre nouveau : trois jours plus tard, il n'en reste plus qu'un seul encore debout, pouvant gouter à la satisfaction d'avoir triomphé de l'un des tournois les plus relevés qu'il nous ait été donné d'observer cette année. Michael Mizrachi a remporté ce soir l'épreuve « Split » des World Series of Poker Europe, jouée tour à tour en Full Ring, Short-Handed et enfin Heads-Up, montrant à nouveau qu'il était bien l'un des meilleurs joueurs « tout terrain » du monde en No-Limit Hold'em.

L'ultime tête à tête du Grinder contre Shawn Buchanan (son quatrième adversaire après Kent Lundmark, Brian Hastings et Roger Hairabedian) s'est dénoué de manière plutôt rapide après une main clé qui a vu Mizrachi envoyer son tapis sur un board 6Carreau6Coeur6Pique8PiqueATrèfle. Le genre de main où l'agresseur est soit en bluff complet après une belle lecture, où soit muni d'un jeu énorme. Buchanan a longtemps réfléchi – il possédait manifestement une belle main mais ne put finalement se résoudre à payer. Dans son interview post-victoire, Mizrachi crachera le morceau, avouant qu'il possédait un 6 en main lui donnant le carré – il avait très envie de se faire payer !

Après ce pot crucial, Mizrachi possédait six fois plus de jetons que Buchanan, et entreprit d'achever son adversaire jeton par jeton, gagnant une multitude de petits coups jusqu'au dernier : une confrontation entre son As-10 et le As-Valet de Buchanan. Le Canadien était favori pour remporter le pot et tenter un come-back, mais la réussite était aussi du côté de Mizrachi, qui trouva un 10 sur le flop pour remporter le pot, le match, le tournoi, et son deuxième bracelet aux World Series of Poker. Ah, oui, et la somme de 336,008 euros, aussi.

Au final, beau succès pour cet Event « Split » réservé à une élite fortunée avec son buy-in de 10,000 euros. Les joueurs ont pour la plupart apprécié le format original mis en place pour l'occasion, bien qu'un poil bancal, et nous autres observateurs avons eu le plaisir de voir à l'oeuvre quelques uns des meilleurs joueurs de poker du monde. Côté français, on retiendra la belle performance de Roger Hairabedian (demi-finaliste), l'un des rares joueurs old school à avoir su tirer son épingle du jeu parmi les jeunes loups online qui représentaient la majorité du field en fin de tournoi. « C'est peut-être parce que je ne suis pas old-school », confiait-il à un confrère hier, comme pour indiquer qu'il avait beaucoup appris et s'était formidablement bien adapté au style de ces joueurs.

Coverage par Winamax

Coverage par Winamax

Buchanan garde le sourire malgré la défaite, sa troisième en heads-up d'un tournoi WSOP

Coverage par Winamax

Avec les Mizrachi, la victoire est toujours une affaire de famille. Ici, Michael avec son frère Robert, lui-même joueur professionnel

Roger Hairabedian quitte le tournoi Split en troisième place

- 15 octobre 2011 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Le coup de théâtre s'est (convenablement) produit alors que nous étions partis manger... L'élimination de Roger Hairabedian par Michael Mizrachi lors de la seconde demi-finale du tournoi Split. À voir comment le match était engagé jusque là, il était clair pour nombre d'observateurs que la rencontre ne pourrait vraiment basculer qu'avec une confrontation entre deux très grosses mains. C'est exactement ce qu'il s'est produit : Roger est parti à tapis sur le turn avec un brelan floppé, et Mizrachi a payé instantanément avec une quinte. La rivière ne change rien : le solide parcours de Roger Hairabedian dans ce tournoi s'achève en troisième place, à une marche de la finale. Il remporte 112,092 euros.

Le bracelet va donc se jouer entre Michael Mizrachi et Shawn Buchanan, le premier possédant un avantage en jetons significatif sur le second : 2,4 millions contre 1,35 millions, aux blindes 6,000/12,000.

Shawn Buchanan sera en finale de l'Event #5

- 15 octobre 2011 - Par Benjo DiMeo

Split No-Limit Hold'em 10,000€

Coverage par Winamax

On tient un premier vainqueur dans les demi-finales du tournoi Split : Shawn Buchanan. Le Canadien (que j'ai annoncé comme étant Américain tout au long de la semaine, idiot que je suis) a disputé un match équilibré contre Noah Schwartz, jusqu'à ce qu'un pot énorme ne fasse basculer le match à l'avantage de Buchanan. Ce dernier avait floppé un brelan avec TCoeur9Carreau, et a réussi à se faire payer très cher par Schwartz sur la rivière. Schwartz (qui me rappelle un des héros de The Hangover, celui qui s'en prend toujours plein la gueule) ne réussira pas à revenir dans la course, et jouera sa dernière main avec As-Roi contre les Rois de son adversaire.

Ainsi, Shawn Buchanan n'est plus qu'à une marche du bracelet. Parmi ses résultats marquants, on note une victoire au WPT en 2007, deux finales au Bellagio (là encore pour des WPT) en 2009 et 2010, et deux places de runner-up aux WSOP : lors du tournoi de 6-max à 25,000$ en 2010, et lors du HORSE à 10,000$ cette année, vous vous rappelez du vainqueur, il s'agissait d'un certain Fabrice Soulier.

Buchanan disposera d'un tapis de 1,597 millions pour affronter le vainqueur du match Mizrachi / Hairabedian. Pour l'instant, les deux sont à égalité parfaite. Michael avait pris l'avantage d'entrée de jeu, mais Roger a réussi à remonter grâce à un gros pot en forme de setup : 9-7 contre Roi-9 sur un board 7Pique9Pique9Trèfle4Pique3Coeur.

Split Event : les demi-finales ont débuté

- 15 octobre 2011 - Par Benjo DiMeo

Alors que le Day 1A du Main Event bat son plein et que la finale du tournoi de Omaha en Short-Handed vient de prendre fin (Harper vous en parle bientôt), l'Event #5 va trouver sa conclusion ce soir. Le tournoi avait débuté en 9-handed, puis s'est poursuivi en 6-max lors du Day 2. Les 16 derniers joueurs ont poursuivi la partie en tête à tête : il ne reste plus aujourd'hui plus que quatre pouvant encore prétendre au titre. Pour cela, il leur faudra remporter deux matches en tête à tête consécutifs... C'est plus difficile que ça en a l'air.

Mathématiquement, au moins un américain sera présent en finale, le vainqueur du match Shawn Buchanan/Noah Schwartz. On pourrait même assister à un ultime duel 100% US si Michael Mizrachi arrive à se débarrasser de Roger Hairabedian.

Roger Hairabedian (France) 1,272,000 vs Michael Mizrachi (USA) 1,136,000
Shawn Buchanan (USA) 670,000 vs Noah Schwartz (USA) 927,000


Hier, les quarts de finale se terminaient aux blindes 6,000/12,000, mais pour une raison que j'ignore, les organisateurs ont décidé d'entamer les matchs du jour à 3,000/6,000. Roger et Michael disposent donc de 200 blindes chacun : leur tête à tête pourrait durer de longues heures...

Coverage par Winamax

Noah Schwartz entame son duel contre Shawn Buchanan avec l'avantage en jetons

Coverage par Winamax

Michael Mizrachi aime pratiquer un style de jeu bourrin, tout le contraire de Roger Hairabedian. Clash des cultures en vue ?

Samedi 15 octobre 2011 : le programme

- 14 octobre 2011 - Par Benjo DiMeo

Midi : Event #7 - Main Event 10,000€ (Day 1A)
Alors qu'il reste encore deux tournois préliminaires à terminer, la grosse affaire de la quinzaine va débuter. Le tournoi principal des WSOP-E, qui s'étalera sur six jours, dont deux journées de départ. La participation moyenne enregistrée lors des quatre éditions organisées à Londres (350 joueurs environ) devrait être dépassée sans peine. Pour représenter le Team Winamax lors du Day 1A, on pourra compter sur Tristan Clémençon et Ludovic Lacay.

15h : Event #6 – Short-Handed Pot-Limit Omaha 1,500€ (Finale)
Jean-Paul Pasqualini et Antony Lellouche ont été éliminés durant les demi-finales, mettant fin aux espoirs du clan tricolore.

17h : Event #5 – Split No-Limit Hold'em 10,000€ (Finale)
Ils ne sont plus que quatre à pouvoir prétendre au bracelet (et au premier prix de 336,000 euros)...

Le premier duel va opposer deux joueurs avec cent blindes. Le vainqueur sera en très bonne position pour décrocher le bracelet, car il fera face à un adversaire possédant beaucoup moins de jetons que lui :

Roger Hairabedian (France) 1,272,000 vs Michael Mizrachi (USA) 1,136,000
Shawn Buchanan (Canada) 670,000 vs Noah Schwartz (USA) 927,000

Blindes : 6,000/12,000, ante 2,000