masquer le menu

WPT Prague : la finale en streaming

- 21 décembre 2013 - Par Kinshu



On ne va pas se le cacher, avec la chute des trois joueurs français en course dans le Day 4, notamment Manuel Bevand, aux portes de la table finale, ce tournoi a perdu le gros de son intérêt. Pour ceux qui désirent toutefois suivre la fin de ce World Poker Tour Prague 2013, un streaming vidéo sera disponible avec un léger différé, ce samedi à partir de 14 heures.

Ce reportage était le dernier de l'année 2013. On se retrouve désormais en 2014 pour de nouvelles aventures avec le Team Winamax ! Bonnes fêtes à toutes et à tous !

Streaming de la table finale du WPT Prague

WPT Prague : les tricolores loupent le coche

- 20 décembre 2013 - Par Kinshu

La France ne sera pas représentée en finale du WPT Prague 2013. Manuel Bevand a (trop vite) chuté en 21e position, Mickael Pages s'est incliné en 13e position tandis que Roger Hairabedian a lui fait la bulle de l'ultime table.

Aucun Français en finale




Il a fallu patienter près de sept heures pour connaitre le nom des six joueurs qui composeront ce samedi la table finale de ce WPT Prague 2013. Une table à laquelle ne s'assiéra pas Manuel Bevand, qui a vite vu ses espoirs de finale s'envoler suite à un coinflip perdu au bout de dix petites minutes, où sa paire de 5 n'a pas tenu le choc contre le As-Dame de Ryan Spittles. Le pro Winamax doit se consoler avec un prix de 8,800 euros et trouvera un peu de réconfort en regardant son historique à Prague : 6 belles places payées en 6 ans dans des tournois du circuit EPT et WPT.



Le parcours de rêve du qualifié en ligne tricolore Mickael Pages a lui pris fin 13e position. Le jeune homme n'a pu faire grand chose avec un petit tapis et un flop lui ayant apporté deux paires, mais aussi une quinte à son bourreau - Valeri Savov. Mikael est récompensé de 11,900 euros.



On pensait bien que Roger Hairabedian allait passer entre les mailles du filet. Comme souvent, le dinosaure du poker hexagonal a allié expérience, solidité et patience pour essayer de se hisser en finale d'un tournoi majeur. Mais cela n'a cette fois pas été suffisant. Longtemps shortstack durant ce Day 4, Roger ne s'est jamais vraiment retrouvé en réel danger grâce à une structure où les joueurs ont toujours eu une belle profondeur de tapis. Mais les blindes augmentant et surtout les pots gagnés se faisant de plus en plus rares, Roger a fini par fondre à vue d’œil. Et c'est finalement lui qui s'est incliné à la bulle de la table finale, à une 7e position lui permettant d'empocher 32,000 euros.

Une finale qui fleure bon l'Europe de l'Est



Alors, quels seront les prétendants au titre dans ce tournoi ? Le chipleader tout d'abord : Vasili Firsau (photo), impressionnant de maitrise durant les dernières heures du Day 4, devenant de plus en plus agressif en mettant une pression constante sur ses adversaires. Le Biélorusse, découvert en mai dernier lors de l'EPT Montecarlo où il s'était classé 10e et qui avait réalisé une deuxième place au WPT Paris il y a deux mois, flirte avec les 2,5 millions. Juste derrière lui, avec sensiblement le même tapis : Andrey Shatilov, un Russe plutôt solide, ayant accumulé plus de 800,000 dollars de gains sur le circuit live. Pour accompagner le duo de tête : le Serbe Ognjen Sekularac, le Lituanien Gintaras Simaitis, le Bulgare Valeri Savov et l'Allemand Julian Thomas, finaliste de l'EPT Berlin en avril dernier.

La table finale
Siège 1 : Ognjen Sekularac (Serbie) 1,275,000
Siège 2 : Vasili Firsau (Biélorussie) 2,491,000
Siège 3: Julian Thomas (Allemand) 1,354,000
Siège 4: Gintaras Simaitis (Lituanie) 666,000
Siège 5: Valeri Savov (Bulgarie) 934,000
Siège 6: Andrey Shatilov (Russie) 2,427,000

Tableau de bord
6 joueurs restants (sur 306 entrants)
Prix assuré : 38,000€
Blindes 12,000/24,000 ante 4,000
Tapis moyen : 1,530,000

Kinshu

La bulle pour Roger

- 20 décembre 2013 - Par Kinshu



La patience et la solidité n'auront pas suffi : Roger Hairabedian échoue à la bulle de la table finale !

Après avoir perdu le minimum avec une paire de 7 contre Gintaras Simaitis qui n'a réussi à lui prendre qu'une mise préflop et river avec sa paire de Rois sur un tableau As-6-5-3-Roi, le mastodonte du poker tricolore s'est laissé fondre petit à petit, jusqu'à devenir vraiment shortstack avec 6 blindes devant lui.

Alors forcément, suite à l'ouverture à 48,000 de Valeri Savov , le Français met tout au milieu avec ACarreauTCarreau. Dans les blindes, Gintaras Simaitis call mais se trouve contraint de passer après un reshove du relanceur initial. Le Bulgare montre KCoeurKTrèfle et l'emporte après exposition des cinq cartes communes.

Il n'y aura donc pas de joueur français en finale du WPT Prague : Roger Hairabedian termine 7e et se voit récompenser de 32,000 euros.

Firsau piqué

- 20 décembre 2013 - Par Kinshu

Vasili Firsau est sans conteste l'animateur principal de la table depuis l'élimination de Daniel Laidlaw : le Biélorusse joue plutôt juste dans cette période ô combien déterminante.

Main #1 : Firsau relance en début de parole à 44,000. Deux crans à sa gauche, Gintaras Simaitis 3-bet shove pour 399,000. Le Biélorusse prend une minute de réflexion avant de jeter une paire de 7. Bien vu : le Lituanien était juste au-dessus avec une paire de 8 !

Main #2 : Après une relance à 40,000 de Valeri Savov au hijack et un call de Ognjen Sekularac en petite blinde, Firsau prend le spot de squeeze en claquant un 3-bet calibré à 142,000 depuis la grosse blinde. Si le Bulgare passe, le Serbe call hors de position, non pas sans avoir tanké un moment. Sur le flop 3Coeur3Trèfle9Pique, Sekularac check-call un premier missile à 152,000. Sur le turn 4Coeur, il check et voit alors Firsau lâcher une deuxième fusée à 268,000. Le Serbe utilise tout son timebank avant de finalement passer. Mauvais choix : le Biélorusse révèle son bluff en montrant sa main - QPique8Coeur.



Sekularac s'est fait bluffer par un Firsau en feu

Firsau vire en tête

- 20 décembre 2013 - Par Kinshu



Peu de fluctuations durant la dernière demi-heure, l'effet bulle de finale se fait quelque peu ressentir. On a tout de même pu assister à des coups de poker relativement intéressants.

Comme celui où Vasili Firsau ouvre UTG à 44,000 et entraine une défense de blindes de la part de Ognjen Sekularac qui paye la relance. Aucune action sur le flop 4CoeurKTrèfle2Pique. Sur le turn KCarreau, le Serbe check puis paye une mise à 50,000 avant de faire de même sur un ATrèfle river en payant cette fois 126,000. Firsau retourne alors KPique8Pique et l'emporte face à Sekularac, qui montre agacé un ACarreau. Grâce à ce pot, le Biélorusse s'empare du chiplead en passant à 2,2 millions.