masquer le menu
Jours :421
Affichage : Plus ancienPlus récent

Prochain rendez-vous : Cannes, dès lundi

- 10 septembre 2011 - Par Benjo DiMeo



Bon, c'est pas le tout, mais le circuit continue. A peine conclu ce WPT parisien qu'il faut déjà filer à l'autre bout de la France. Direction Cannes dans quelques heures, pour un tournoi qui est devenu en l'espace de trois ans le plus populaire d'Europe : le Partouche Poker Tour. Le Team Winamax sera (presque) au complet, et il y aura plein d'autres gens super sympas.

Coup d'envoi lundi à 13 heures. Soyez au rendez-vous, ou sinon je vous cause plus. Bisous les loulous.

Benjo

Un Américain à Paris

- 10 septembre 2011 - Par Benjo DiMeo

Matthew Waxman écrase le Grand Prix de Paris



Il était tout simplement trop fort, trop précis, trop méthodique... Matthew Waxman, joueur professionnel Yankee encore peu connu avant ce soir, a dominé la table finale du World Poker Tour parisien de la tête et des épaules, ne laissant aucune chance à ses cinq adversaires au cours d'une partie qui s'est pliée beaucoup plus rapidement que d'ordinaire.

Waxman avait entamé la finale avec l'un des plus gros tapis, et n'a jamais eu à relâcher la pédale d'accélérateur. Après la logique élimination d'un Martin Jacobson short-stack en sixième position, Waxman a floppé une couleur pour disputer le plus gros pot du tournoi contre Mikko Sundell, qui n'était qu'à tirage.

Après à peine deux heures de partie, Waxman était désormais en position archi dominante : le reste du tournoi ne fut qu'une formalité. Le vaillant Fred Magen, seul amateur de la finale et qualifié par satellite (chaque jour, il arrivait à l'Aviation tout de suite après avoir quitté son travail !) réussit à se débarrasser de Byron Kaverman en quatrième place, avant de lui-même succomber face à Waxman.

Ne restait donc plus qu'un seul adversaire pour se dresser entre Waxman et le titre : Hugo Lemaire. Mais le jeune français avait cruellement besoin d'un double-up, possédant cinq fois moins de jetons que l'américain. Dès la troisième main du duel, Hugo s'engageait sur le flop avec la top-paire, mais le tirage de Waxman allait rentrer sur la rivière.



Hugo Lemaire échoue à une marche du titre mais encaisse le plus gros chèque de sa jeune carrière. Avant le prochain...



Coup de chapeau à Fred Magen, l'amateur s'est battu comme un lion face à un field majoritairement composé de pros

Résultats

- 10 septembre 2011 - Par Benjo DiMeo

World Poker Tour – Grand Prix de Paris
Aviation Club de France
312 joueurs – 7,500 euros l'entrée




Vainqueur : Matthew Waxman (USA) 500,000€ (plus l'entrée pour la finale à 25,000$)
Runner-up : Hugo Lemaire (France) 311,100€ (plus l'entrée pour le WPT Amnéville)
Troisième : Fred Magen (France) 211,100€ (plus l'entrée pour le WPT parisien de février)
Quatrième : Byron Kaverman (USA) 155,550€
Cinquième : Mikko Sundell (Finlande) 133,330€
Sixième : Martin Jacobson (Suède) 88,900€

Les autres (sélection)

10. Nesrine Kourdourli 44,445 €
11. Alexandre Brivot 44,445 €
13. Joe Cassidy 44,445 €
14. Jean-Noël Thorel 33,330 €
15. Stéphane Benabida 33,330 €
16. Franck Pepe 33,330 €
17. Guillaume Darcourt 33,330 €
18. Ahmed Debabeche 33,330 €
19. Christophe Lesage 22,200 €
24. Benny Spindler 16,665 €
34. Christophe Benzimra 11,110 €

Toujours à quatre, Waxman domine largement

- 10 septembre 2011 - Par Benjo DiMeo

Excusez pour le manque de nouvelles, je sors de deux heures à huis clos dans la régie World Poker Tour, où j'ai commenté en (quasi) direct l'action avec Nesrine Kourdourli puis Guillaume Cescut. J'ai eu l'occasion de commenter une bonne quarantaine de finales à l'EPT, mais seulement la seconde fois que je bénéficiais du dispositif pour voir les cartes en temps réel.

Je suis arrivé juste au moment de l'élimination de Mikko Sundell, élimination surprise car le finlandais possédait beaucoup de jetons. C'est Matt Waxman qui en a bénéficié, remportant un pot énorme avec sa couleur floppée – Sundell était juste à tirage avec l'As « sec ».

Ce coup a propulsé Waxman en position dominante : l'américain a passé les deux heures suivantes à combiner agression et bonnes cartes pour s'emparer de plus la moitié des jetons en circulation autour de la table.

Hugo Lemaire a fait les frais de ce rush de folie, perdant plusieurs coups d'affilée contre Waxman (brelan floppé contre quinte runner-runner, par exemple), tandis que Byron Kaverman a réussi à se maintenir en doublant avec As-Roi contre As-Dame. Cependant, la tendance semble être en train de s'inverser pour notre français.

De son côté, Frédéric Magen reste patient et conservateur, préférant slowplayer ses grosses mains que de tenter de jouer un gros pot.

L'état des stacks :

Matt Waxman 5,2 millions
Hugo Lemaire 2 m.
Byron Kaverman 1,5 m.
Frédéric Magen 675,000

Sinon, la production refuse catégoriquement d'envisager une pause-dîner : « On jouera jusqu'au bout ». Argumentaire : « On a commencé à 16 heures, pas besoin de manger. » Je me demande ce qu'ils diront à deux heures du matin : à ce moment là, on y sera probablement encore...

Quinté+

- 10 septembre 2011 - Par Benjo DiMeo

Mikko Sundell 2,4 millions
Hugo Lemaire 2 millions
Matt Waxman 1,9 m.
Byron Kaverman 1,4 m.
Frédéric Magen 1,4 m.

Bref, avec des blindes à 15,000/30,000, personne ne peut se considérer comme short-stack.