Fin (spectaculaire) du premier tour

- 22 octobre 2008 - Par Benjo DiMeo

Cela faisait déjà un moment qu'il ne restait plus qu'un seul match en cours au Gran Casino, entre Guy Gorelik et Morten Hougaard Jespersen. Il aura fallu plus de quatre heures de partie, et un bad-beat final pour décider de l'issue de la rencontre.

En déficit en jetons, Guy Gorelik s'est retrouvé à tapis avec la meilleure main : ACarreauQCoeur contre ATrèfle9Pique.

Le joueur Israélien a laissé échappé un cri de joie en voyant tomber la QTrèfle au flop. Il s'est brutalement rassis en voyant tomber un troisième trèfle sur le turn. « Oh, no, no, no, please no ! », a plaidé Gorelik, qui n'a cependant rien pu faire contre l'apparition d'un TTrèfle sur la rivière, donnant une couleur à son adversaire danois. Après le coup, Gorelik est resté assis de longues minutes en secouant la tête...