Winamax

Le plus long marathon du monde

- 2 juin 2024 - Par Flegmatic

Un interminable Day 2 se conclut à 2h40 du matin
Romain Lewis est dans la moyenne à 24 joueurs restants, accompagné d'autres habitués de nos festivals
La structure, comme les joueurs, a pris du plomb dans l'aile

Main Event 5 500 MAD (Fin du Day 2)

Piscine

C'est le revers de la médaille d'une telle affluence. Il allait forcément venir un moment où les 2 736 entrants de ce SISMIX allaient se retourner contre lui. C'est en quelque sorte ce qui est arrivé lors de ce Day 2. Démarrée tambour battant avec 463 joueurs, tous motivés et dans l'argent, cette journée s'est achevée 14 heures et 30 minutes plus tard (!) avec 24 derniers prétendants au titre, tous aussi essoufflés les uns que les autres. Nous avons fait le comparatif : l'an passé, nous avions terminé le Day 2 à 18 sur le niveau 70 000 / 140 000, pour un tapis moyen de 35 blindes. Cette année, le Day 3 reprendra à 24, sur 125 000 / 250 000, avec une moyenne qui ne dépassera pas les 23 BB. Des organismes fatigués ? Des croupiers frileux ? Une variance malicieuse décidée à soumettre nos coureurs à rude épreuve ? Ou simplement un peu de tout ça. Quoi qu'il en soit, de notre côté aussi, ça commence à tirer, alors avant que nos yeux ne se tous seuls, vous ne vous en voudrez pas de faire bref.

Un chipleader à découvrir

Thomas Ristorcelli

On aurait aimé tailler le bout de gras pendant des heures avec Thomas Ristorcelli, notre chipleader du jour (14,375 millions), mais, alors qu'il a pourtant terminé la journée à la table de Sacha Cohen et Romain Lewis, il nous a inexplicablement filé entre les doigts. Tout juste peut-on vous dire que ce jeune homme de 25 ans s'est qualifié via son club de Grand Châlon Poker et ne compte apparemment aucune ligne Hendon Mob à son palmarès. Ouvrir son compteur avec une belle victoire à 1 500 000 Dirhams, voilà qui aurait sacrément de la gueule.

Hedi Boussetta

À la place, nous avons échangé quelques mots avec Hedi Boussetta, qui pointe en troisième position, avec 12,85 millions, juste derrière Kasra Rashidi (12,875 m.). "C'était très fatiguant, abonde l'élève de Thomas 'Inaus' Santerne. Il fallait être très endurant pour aller au bout aujourd'hui." Sa journée a pris une tout autre tournure, avec qui il partageait une profondeur de tapis d'environ 30 blindes, a décidé de le 3-bet puis 5-bet à tapis avec As-Valet quand lui détenait une paire de Rois. "J'ai aussi gagné un petit flip à la fin. Ce n'était pas grand-chose, une dizaine de blindes, mais avec de telles profondeurs, ça joue beaucoup. Dans l'ensemble, je suis content, j'ai réussi à jouer relativement low variance. Et puis en tant que joueur de MTT pro, le 6-max, grâce à Winamax, je connais bien. J'ai l'impression de me la raconter en disant ça [rires]." Pas de ça entre nous enfin.

Lewis a mis le ton

Romain Lewis

Dernier représentant du Team Winamax après les éliminations successives de Pierre Calamusa (378e), Mustapha Kanit (310e), Gus Hansen (139e) et Leo Margets (125e), Romain Lewis est toujours en bonne position pour devenir le quatrième membre du Team à soulever le trophée du SISMIX. Et s'il n'avait pas déchatté un 70/30 avec As-Valet contre As-8 contre Nadine Rohde en fin de journée, il aurait fini dans le peloton de tête avec 12 millions. Il conclut cette journée en 7e position avec un tapis de 6,8 millions après avoir beaucoup swingué.

Romain Lewis - Nadine Rohde

"C'était une longue et belle journée, résume-t-il, parce qu'on a fini par bag. J'ai bien swingué, beaucoup de ups and downs, mais je suis content de mon jeu. Dommage pour la fin et ce 8 river contre la joueuse allemande. J'ai surtout bien run all-in à 40 left pour upswing de 6 à 80 blindes, en chattant un triple-up avec la moins bonne main puis en me faisant livrer quand j'avais deux Rois. C'était un moment assez ouf, mais demain est une autre grosse journée et c'est là que ça va vraiment compter."

Hugues Girard en mode back-to-back

Hugues Girard

De retour sur la scène du poker après treize ans d'absence, où il a été scénariste pour la télé et prof d'histoire-géo, Hugues Girard est sur un nuage depuis quelques mois avec des résultats très réguliers dans les clubs parisiens et surtout un gros one time sur la finale du WiPT où il a fini runner-up pour 126 000 €. Mais alors, quelle est sa recette magique pour deep run tous les Main Event des Event Winamax. "Il n'y a pas de recette magique, faut avoir des bonnes cartes et essayer de bien jouer. Au-delà du run exceptionnel que je vis, le fait d'avoir travaillé le jeu et d'être accompagné m'a fait beaucoup progresser. La part du run ou le fait de bien jouer, c'est difficile à déterminer."

Il termine la journée dans la moyenne avec 5,4 millions, après une prestation sans fausse note sur ce Day 2. "Je suis tombé à 9 blindes au début, après j'ai plutôt bien run, j'ai eu beaucoup de jeu. Un joueur m'a bluffé quand j'avais carré, il est toujours là d'ailleurs [c'est Kasra Rashidi, deuxième au chip-count, NDLR]. Jai loupé un petit hero call aussi contre Luigi Macaluso, il m'a fait parler, est rentré dans ma tête, et ça m'a poussé à passer la meilleure main. J'ai bien joué certains coups, j'en ai moins bien joué d'autres. On joue plus de mains, donc on fatigue plus, et avec la chaleur et le nombre d'heures, c'est très long."

Mais alors, est-ce que le Hugues Girard de 2024 est un meilleur joueur que le jeune Hugues Girard qui avait remporté le Marrakech Poker Open en 2009 ? "Je pense que je suis vraiment un meilleur joueur qu'en 2009, mais c'est surtout dans l'attitude, le fair-play, le fait que c'est un jeu, le fait que je n'attends pas de la reconnaissance, mais j'attends de bien jouer. Évidemment qu'on espère des résultats, mais comme là, en plus ils viennent, je ne boude pas mon plaisir."

Le retour de Guignol

Aurélien Guiglini

C'est une fin de journée en forme de montagnes russes qu'a vécu Aurélien Guiglini. Alors placé dans le milieu du peloton, il fait doubler Raúl Gordo sur un lancer de pièce, sa paire de 99 s'inclinant face au KQ de l'Espagnol. "C'est celui-là qu'il fallait gagner," souffle Guignol, déjà presque résigné, en récupérant un tapis tombé à cinq blindes. Un premier all-in non payé plus tard, notre ancien collègue remet le couvert. Cette fois, son A6 est dominé par AQ de Soliman. "C'est faisable," lâche-t-il avant de voir débarquer un board K6576.

Mais à peine le temps de souffler qu'Aurélien retourne à tapis, de nouveau contre Raúl, qui lui a mis un maximum de pression en bataille de blindes avec son K4. Mauvais timing pour notre voisin ibérique, largement derrière le K9 du Grenoblois. Un board A81035 plus tard, Guignol retrouve un tapis nettement plus correct de vingt blindes, qu'il placera dans un sac quelques minutes plus tard. "Il faut jouer sur ces qualités. La mienne, c'est la chatte," conclut-il avec son sens de la formule. Le voilà toujours en lice pour une deuxième table finale sur un Main Event SISMIX, huit ans après la précédente. À l'époque, il avait terminé quatrième pour 25 000 €. Il en est encore loin, mais on imagine qu'il garde cet objectif dans un coin de la tête.

Le reste du field en photos

Luis Rayón

La folle semaine de Luis Rayón, vainqueur du Starter, continue au Day 3 du Main Event avec un stack de 4,9 millions.

Kasra Rashidi

Kasra Rashidi a d'abord bluffé contre carré, avant de catch un énorme bluff de Luis Rayón en fin de journée pour finir 2e en stack.

Sacha Cohen

Responsable de l'élimination d'un certain ShiShi avec les Dames contre As-Dame pour un énorme pot, Sacha Cohen sera à surveiller sur le Day 3 avec un tapis de 7,9 millions.

Petre Bogdan Ionescu

Le Roumain Petre Bogdan Ionescu, l'un des gros clients du field restant, a run comme Jésus en début de journée, avant de redescendre sur terre pour finir à 4,7 millions.

Paul Beccari

Paul Beccari est tombé à 1,5 blinde à une heure de la fin de journée avant de remonter à 2,3 millions pour aborder le Day 3.

Nadine Rohde

Nadine Rohde, dernière femme en course après l'élimination d'Erika Moulet, est membre de Pokercode, le site de coaching fondé par Fedor Holz. Short-stack pendant une bonne partie de la journée, elle a doublé aux dépens de Romain Lewis pour se replacer au chip-count avec 4,9 millions.

Les derniers sortants du Day 2

Hadrien Gallois

C'est une pluie de coups à tapis qui s'est abattue sur nous lors des ultimes minutes de cette journée. Hadrien Gallois (25ᵉ) en fut l'une des victimes. "Je ne suis pas sûr d'avoir bien joué mon dernier coup," nous a confié zChance44. Il faut dire que Matthieu Lamagnère lui a tendu une belle embuscade. En bataille de blindes, Six-Coups limp et Hadrien tapote la table. Tout s'emballe dès l'apparition du flop AA7. "Il mise, je relance, il clique, je shove mes 14 BB," résume ViensMonAgno. Les jeux ? 7-2 off pour le Toulousain et... deux Dames chez Lamagnère, qui regarde sereinement tomber un J turn et un 8 river. Peut-être le leader du Stream Gang passera-t-il une tête dans la cabine de streaming dimanche pour venir expliquer son play.

Francky Magglioco

L'élimination suivante a lieu autour de la dernière table du Main Event située dans la Salle Jean Bauchet et elle est l'œuvre de Francky Magliocco (26ᵉ). Le livetard parisien a jugé bon de check/raise son 108 sur le turn d'un board J1064. Problème : en face, il y avait les noisettes, A5.

Soliman

Enfin, après une improbable série de double ups sur à peu près toutes les tables du solarium télévisé, c'est Soliman qui a fini par récupérer la place très peu convoitée de 25ᵉ et dernier sortant du jour. Son KQ poussé pour une dizaine de blindes n'a rien pu faire contre le AJ d'Anthony Dasbourg. Ces trois-là remportent la même somme, 45 000 Dirhams, en plus du droit de se reposer ce dimanche. À moins que l'envie de se croustiller un dernier Side Event ne soit trop forte...

Le seat draw au départ du Day 3

Table 1

Petre Bogdan Ionescu

# Nom Stack
1 Hedi Boussetta (Qualifié Winamax) 12 850 000
2 Anthony Palomba 2 000 000
3 Petre Bogdan Ionescu (Roumanie) 4 750 000
4 Didier Mambour 3 500 000
5 Hugues Girard 5 450 000
6 Matthieu Lamagnère (Achat Miles) 6 975 000

Table 2

Luca Delerm

# Nom Stack
1 Luis Rayón (Espagne) 4 925 000
2 Thomas Ristorcelli (Qualifié Clubs) 14 375 000
3 Luca Delerm 3 550 000
4 Nadine Rohde (Allemagne) 4 975 000
5 Luigi Macaluso 6 175 000
6 Raúl Gordo (Espagne) 2 200 000

Table 3

Nolan Madène

# Nom Stack
1 Fahd Kaabat (Maroc) 4 425 000
2 Anthony Dasbourg (Achat Miles) 4 950 000
3 Souleiman Ben Sta 5 675 000
4 Kasra Rashidi 12 875 000
5 Romain Lewis (Team Winamax) 6 800 000
6 Nolan Madène 2 400 000

Table 4

Timothée Rey

# Nom Stack
1 Paul Beccari 2 375 000
2 Timothée Rey 4 900 000
3 Aurélien Guiglini 5 175 000
4 Soufiane Messadek (Belgique) 7 075 000
5 Sacha Cohen 7 925 000
6 David Darrimajou 4 150 000

Blindes au départ du Day 3 : 125 000 / 250 000 / 250 000
Tapis moyen : 5 700 000
Prix assuré : 45 000 MAD

À demain pour de nouvelles aventures

Bags

Il est maintenant l'heure d'aller rejoindre les bras de Morphée. Retour de nos héros demain à 12h30 pour la suite de la compétition avec un Streaming Live à suivre dès 13h avec les cartes révélées. Pas moins de dix vainqueurs se feront connaître entre la fin du Main Event et des différents Side Events. On essaiera de vous raconter tout ça si on ne tombe pas dans le traquenard de la dernière Pool Party de la semaine.

Flegmatic & Tapis_Volant