masquer le menu

Timothée Marlin brille au SISMIX, comme chaque année

- 10 mai 2018 - Par PonceP

En remportant le Royal Omaha, Timothée signe une sixième perf' au SISMIX en cinq éditions
Event #16 : Royal Omaha 2 000 MAD

Timothée Marlin

Timothée Marlin au SISMIX 2017

C'est un champion en short et en détente que j'ai croisé devant l'entrée du casino. Timothée Marlin a le sourire, et pour cause : il s'est imposé la veille devant 140 adversaires dans le Royal Omaha à 2 000 MAD, empochant 68 000 MAD pour mettre son séjour dans le vert. Après avoir participé au High Roller sans succès, l'homme qui compte autant de victoires que de pseudos online (tictac04, A-LAYANI, AzizDuLoft etc.) s'est rattrapé d'une bien belle manière en décrochant la deuxième victoire en live de sa carrière, après avoir remporté le Pot Limit Dealer's Choice de l'IPT Malte 2016.

"Je ne devais même pas faire ce tournoi, en fait j'étais à la pool party hier et c'est Jérôme Sgorrano qui m'a motivé pour aller le jouer, malgré les quelques verres que nous avions dans le nez." Une jolie perf' pour 6 182 € qui tombe pile poil : "Je ne pourrai pas jouer le Main cette année, je suis venu à Marrakech pour l'enterrement de vie de garçon d'un pote. Du coup tous mes potes débarquent de France et ont besoin de changer des dirhams en euros. Je vais pouvoir jouer les agents de change."

Une semaine à Marrakech qui démarre donc sur les chapeaux de roue. Le festival sourit particulièrement à Timothée, puisqu'il a tout simplement fait au moins une place payée à chaque édition. Quatrième du Main Event en 2014(220 000 MAD), 11e du Totem et 16e de la Fièvre en 2015 (8 000 MAD au total), 4e de la Fièvre en 2016 (66 000 MAD) et 21e du High Roller en 2017 (27 000 MAD) : il s'est bâti un palmarès local digne d'une machine à ITM. On reverra Timothée aux WSOP cet été, et on lui souhaite que le soleil de Las Vegas brille aussi fort au dessus de sa tête que celui du Maroc.

Plaza principal

- 10 mai 2018 - Par Benjo DiMeo

L'Espagnol Jose Luis Plaza s'adjuge tournoi le plus cher du SISMIX 2018
Le Madrilène remporte 51 136 euros après deal face au Red Diamond Christophe Beyer


Christophe Beyer
La seule chose de bien qui est arrivée à Christophe Beyer au cours du heads-up final du Highroller, c'est la conclusion d'un deal. Partant avec un léger avantage en jetons, celui qui détient le statut Red Diamond sur Winamax depuis son introduction (traduction : il joue énormément chez nous depuis six ans) est parvenu à mener à son terme une négociation quelque peu compliquée avec Jose Luis Plaza. L'Espagnol n'avait semble t-il pas compris que les règles du deal sur les tournois organisés par Winamax imposent de laisser une somme de côté pour le vainqueur final de l'épreuve.

Après une discussion en plusieurs langues, les deux se sont serré la main : Christophe a négocié un minimum de 520 000 dirhams pour lui (plus de 46 000 euros), tandis que José s'assurait 480 000 dirhams. Les 80 000 dirhams restant en jeu ont rapidement fui du côté de Plaza, agressif et du bon côté de la variance tout au long d'un duel ayant duré moins d'une heure, durant lesquelles Christophe, peu armé en belles cartes, s'est régulièrement tourné vers la partie Française du rail pour annoncer "là, j'avais un 2" ou "encore un 2 !" après une énième relance adverse.

Après avoir perdu un ultime flip légèrement en sa faveur (Roi-10 off contre QJ), Christophe a fait preuve d'une satisfaction résignée. "Je n'ai rien pu faire, il avait les cartes et moi pas. Mes bluffs n'ont pas marché. Mais c'était bien. Je me suis éclaté. Je suis short-stack en finale contre les pros du Team, eux ils ont l'habitude de gérer ça, pas moi, et j'arrive là ! C'était bien marrant." Un an après avoir manqué de peu la finale du Main Event sur le SISMIX 2017 (9e place), Christophe frappe de nouveau à Marrakech, et cette performance tombe à pic : comme il nous l'expliquera avec franchise, ses résultats n'ont pas été probants ces derniers temps. Bad run ! "Ce que je gagne ici ne couvre pas mes pertes des derniers mois ! Au moment de m'inscrire, mon manque de confiance était tel que j'ai vendu 50% de mon action. Cela va lui faire plaisir, c'est sûr ! Mais c'est toujours comme ça quand ça ne va pas : j'arrive à Marrakech, et je retrouve la confiance !"

De son côté, Jose Luis Plaza restera plus ou moins un mystère aux yeux du public Français : comme beaucoup d'Espagnols, le Madrilène tient à son anonymat, même si il utilise semble t-il son vrai nom pour jouer à Marrakech, contrairement à nombre de ses compatriotes. Un rapide détour par Hendon Mob nous apprendra que Plaza a remporté ce soir son deuxième tournoi en live, trois ans après une victoire sur un tournoi à... 30€ l'entrée, organisé à Madrid ! En 2016, il avait manqué de peu une bague WSOP Circuit à Marrakech, déjà sur un Highroller. Cette fois, c'est bien devant l'objectif de nos caméras qu'il termine, pour un cliché souvenir indélébile.

Résultats - Highroller 15 000 MAD (1 375 €)
201 inscriptions (re-entry inclus)

Le Team Winamax présente trois pros en table finale, comme l'an passé !

Jose Luis Plaza
Vainqueur : Jose Luis Plaza (Espagne) 570 000 dirhams après deal
Runner-up : Christophe Beyer (France, Red Diamond) 520 000 dirhams
3e : Davidi Kitai (Belgique, Team Winamax) 315 000 dirhams
4e : Ivan Deyra (France, Team Winamax) 220 000 dirhams
5e : Arthur Conan (France) 160 000 dirhams
6e : Erikas Laugzemys ( 115 000
7e : Guillaume Diaz (Team Winamax) 85 000 dirhams

Plus de dix tournois annexes du SISMIX 2018 sont déjà achevés. Nous mettons à jour au fur et à mesure la liste des joueurs primés sur cette feuille Excel.

Pas comme on a dit !

- 10 mai 2018 - Par PonceP

Davidi Kitai a rendu les armes en troisième position et empoche 315 000 MAD
Event #12 : High Roller 15 000 MAD (Day 2)

Davidi Kitai
La bataille fut âpre, mais elle n'a pas tourné en la faveur du dernier représentant des couleurs de Winamax. En mauvaise posture après plusieurs pots perdus face à Christophe Beyer, Davidi  Kitai a finalement succombé en bataille de blindes sur un banal 40/60. Le génie belge avait pourtant cru être du bon côté des cartes lorsque son As-Roi avait miraculeusement partagé contre la paire d'As de Jose Luis Plaza sur un tableau qui leur avait offert une quinte commune. Mais les assauts de son Red Diamond de voisin de droite ont fini par venir à bout de l'homme aux 9,5 millions de dollars de gains.

Lors de l'ultime bataille de blindes de son tournoi, Davidi a entendu Christophe demander son tapis de 15 blindes. Dav' ne s'est pas gratté la tête trop longtemps avant de décider de s'acquitter de la somme avec un séduisant K Q. Christophe a révélé A 4 et partait donc légèrement favori.

Le tableau a été taquin : T Q 6, redonnant l'avantage au Team Pro, mais offrant un joli tirage couleur à Christophe, qui a souri en souhaitant "bonne chance" à son adversaire et sa top paire. Bon counter jinx : la turn J a été sans appel, réduisant à zéro les espoirs de victoire du Team Winamax sur cette finale du High Roller. Davidi s'est levé, sous les applaudissement nourris d'un rail venu en grand nombre assister aux nouveaux exploits d'un des hommes les plus en forme de l'année.

Avec ces 315 000 MAD de consolation pour sa médaille de bronze, Kitbul signe une quatrième perf' de rang en quelques semaines. Un tel champion ne se satisfait que de la victoire, mais sache que tu nous régales tous les jours un peu plus. Décidément, le Davidi Kitai 2018 est un cru millésimé.

Les tapis du heads-up final :

Christophe Beyer : 5,9 millions
Jose Luis Plaza : 4,2 millions

Échelle des gains :

Vainqueur : 640 000 MAD (57 300 €)
Runner-up : 450 000 MAD (40 300 €)

Ivan Deyra s'arrête au pied du podium

- 10 mai 2018 - Par PonceP

Ivan Deyra vient de subir la loi d'un Jose Luis Plaza inarrêtable. Il remporte 220 000 MAD.
Event #12 : High Roller 15 000 MAD (Day 2)

Ivan Deyra
On pourrait croire qu'au pays du couscous, la merguez est reine. Sauf que dans la recette traditionnelle du couscous marocain, il n'y a pas de saucisse. Et Ivan Deyra a beau être un agneau, il vient de quitter la table finale du High Roller en quatrième place, la place du con, la faute à pas de chance, ou plutôt l'excès de chance d'un Jose Luis Plaza chipleader et insolent de réussite. Tout est allé trop vite : en bataille de blindes, l'espagnol pousse le tapis de seize blindes d'Ivan avec A 9. Ivan est trop heureux de snap-call A K, mais voit un flop dénué de tout suspense 9 9. Un 3 et un 3 plus tard, et ValueMerguez ne peut rien faire d'autre que ramasser ses affaires et se diriger vers la sortie.

"J'ai vécu un Day 2 un peu fou. Mon tapis a fait les montagnes russes, je suis d'abord passé de 200 000 à 3 millions en deux heures, avant de retomber à 800 000, notamment pendant la longue période de 5-handed au cours de laquelle j'ai un peu manqué de jeu." Le sourire est intact, et pour cause : avec ces 220 000 MAD remportés pour un buy-in de 15 000 MAD sans avoir re-entry, le séjour commence plutôt bien pour Ivan qui va pouvoir se concentrer sur la suite. "Place au vrai tournoi maintenant : le beer pong !" On pourrait croire qu'Ivan plaisante, mais figurez-vous qu'il envisage sérieusement de faire l'impasse sur le Day 1B du Main Event pour pouvoir disputer l'épreuve qu'il adore en toute sérénité. Enfin, avec les cinq buy-ins d'avance qu'il a déjà remporté sur des satellites et autres classements Grand Prix, on se doute qu'il ne sera de toute façon pas trop stressé.

Les trois joueurs restants viennent de partir en break. On en a profité pour jeter un oeil à l'état des stacks du trio final.

Christophe BEYER (Red Diamond) : 2,7 millions
Davidi Kitai (Team Pro Winamax) : 2,4 millions
Jose Luis Plaza : 4,9 millions

Moyenne : 3,3 millions - Blindes : 40 000 / 80 000 ante 10 000

Échelle des gains

Vainqueur : 640 000 MAD (57 300 €)
Runner-up : 450 000 MAD (40 300 €)
3e : 315 000 MAD (28 200 €)

Une sortie royale

- 9 mai 2018 - Par PonceP

Arthur Conan est éliminé en cinquième position par Jose Luis Plaza. Il remporte 160 000 MAD.
Event #12 : High Roller 15 000 MAD (Day 2)

Arthur Conan
Après une longue période de jeu à cinq joueurs, la structure commence à faire son bonhomme de chemin en attaquant la moyenne des tapis en présence. Avec un average à 2 000 000 sur les blindes 40 000 / 80 000, la moindre mauvaise rencontre préflop avait toutes les chances de se terminer à tapis. C'est exactement ce qu'il vient de se passer, au grand dam du jeune surdoué online Arthur Conan.

Depuis le bouton, Davidi Kitai relance à 160 000 et Arthur décide de pousser ses douze dernières blindes en small-blind. La parole revient à Jose Luis Plaza qui annonce très rapidement call. Davidi jette ses cartes, non sans dévoiler As-Huit dépareillés. Les mains : A T pour l'espagnol et K K pour Arthur qui a trouvé un monstre. Pour vous la faire courte, un board 4 5 7 Q J offre la couleur backdoor à Jose Luis et envoie bouler le jeune paimpolais au payout. Arthur empoche 160 000 dirhams marocains de plus et laisse l'espagnol tutoyer les quatre millions de jetons et s'emparer du chiplead. Mais comme l'a dit Davidi : "impossible de deviner qui va gagner ce High Roller".