masquer le menu

Les As privent Sylvain Loosli de la finale

- 13 mai 2018 - Par Benjo DiMeo

Sylvain Loosli éliminé en 8e place (10 292 €)

Sylvain Loosli
En position UTG, Sylvain Loosli se voit offrir par le croupier la meilleure main de départ du Texas Hold'em. Avec 1,5 million, soit très exactement 10BB, le pro du Team opte pour la décision la plus agressive : tapis ! Derrière lui, Corentin Ropert complète la mise au bouton. En BB, Francesco Pillitteri fait mine d'hésiter mais s'écarte du chemin.

Les jeux sont retournés : avec KQ, Corentin a très exactement 16% de chances de remporter ce coup, car Sylvain possède un crucial As de coeur.

Tremblement de terre sur le flop : Q32. Difficile d'espérer mieux pour le Nantais : ses chances passent à 44%. La tête de Sylvain dit tout : un petit sourire en coin résigné vient d'apparaître sur son visage, il doit maintenant jouer un de ces fameux "flips au flop".

Sylvain Loosli
La pièce va tomber du mauvais côté : le turn est une Q qui donne (presque) définitivement l'avantage à Corentin. Après une rivière 3, le couperet tombe : Sylvain Loosli manque la finale du SISMIX 2018. Cette huitième place s'ajoute à un palmarès déjà bien fourni sur les Main Events organisés par Winamax : runner-up à Dublin en 2013, puis runner-up à Marrakech en 2015. Corentin encaisse les jetons. Sur son épaule, on peut apercevoir l'un de ces tatouages temporaires distribués toute la semaine au bord de la piscine : un Roi et une Dame de coeur...

"Il n'y avait pas grand chose à faire", nous dira Sylvain à chaud. "J'ai jeté la meilleure main à un moment, mais c'était un spot très difficile à payer. Le coup le plus sick de la journée, c'est quand je relance avec Roi-Valet, je suis payé par les blindes. Je c-bet sur Roi-Dame-3, la BB paie. Le turn 4 ouvre un tirage couleur. Je mise encore, je sais que je peux me faire payer par une main moins bien. Rivière : un As. On checke, il me montre As-10..."

Sylvain laisse donc Adrian Mateos seul pour représenter le Team Winamax en finale de cette édition 2018. Qui peut l'arrêter ? "Miguel est bon, assez agressif. Corentin, évidemment, est un très bon joueur. J'ai trouvé Kamel très solide."

La table finale est prête : restez branchés pour une présentation complète des sept derniers prétendants au titre.