masquer le menu

2018, l'année de la Vendée ?

- 10 mai 2018 - Par PonceP

Nicolas Guinot représente fièrement les couleurs de son club du Pok'r Yonnais
Main Event (Day 1B)

Nicolas Guinot
La salle Jean Bauchet a pris des allures de colonie de fourmis à l'heure du premier break de la journée. Alors que je nageais à contre-courant des 320 personnes en train de partir de pause, tel un saumon remontant une cascade, je suis tombé sur un joueur écussonné Qualifié Club. Nicolas Guinot fait ses premiers pas au SISMIX, et son sourire en dit long. Il a remporté son ticket à 6 000 MAD lors d'une finale régionale et vit ce qu'il décrit lui-même comme un rêve éveillé.

Accompagné de son compère et collègue de club Karl "Karlus" Perin, Phoenix compte sur la réussite vendéenne actuelle pour s'illustrer au milieu de la foule de connus et d'inconnus. Le moins que l'on puisse lui souhaiter, c'est d'accomplir un exploit similaire à celui des Herbiers en se hissant en finale à Marrakech. Chef d'entreprise dans l'éducation canine dans la vie de tous les jours, il faudra montrer les dents et ne pas hésiter à dresser ses adversaires. Mais avec son expérience de jeu online et ses succès en club, nul doute que Nicolas possède les armes pour faire le beau dans ce Day 1B.

"Je suis un joueur de petites limites, donc quand j'ai gagné la finale régionale sur Winamax.fr, j'étais déjà surexcité. C'est ma première fois à Marrakech, et le plus gros tournoi de ma vie. J'avais le choix entre SISMIX, WPO et WiPT, j'ai immédiatement choisi Marrakech. L'ambiance m'a toujours fait rêver et je ne suis pas déçu. J'ai pu rencontrer des Team Pro comme Gaëlle, Kool Shen, LeVietF0u et j'étais impressionné par leur sympathie et leur accessibilité."

Nicolas ne cache pas sa joie, mais reste raisonnable. "J'ai toujours le réflexe de fixer mes objectifs progressivement : je vais commencer par essayer de passer le Day 1, puis les places payées et, enfin, je commencerai à regarder vers la finale." Une stratégie match après match qui est tout à son honneur et qui démontre l'humilité d'un amateur noyé dans un océan de joueurs aguerris. De toute façon, cette semaine de vacances ne présage que du bonheur et Nicolas a déjà envie de revenir l'année prochaine. Les aventures de nos deux vendéens sont d'ailleurs à suivre directement sur le coverage très soigné de Karl sur le site du Pok'r Yonnais. Deux joueurs super sympa qu'on espère voir durer dans ce Main Event.