masquer le menu

Comme un boulet de canon

- 10 mai 2018 - Par Flegmatic

Affluence en forte hausse pour le Day 1A du Main Event du SISMIX 2018
De bon augure pour faire tomber un nouveau record ?


(Cliquez ici pour le classement complet des 51 survivants du Day 1A)

Salle pleine
Le traditionnel round d'observation est passé à la trappe cette année. Pour lancer le Main Event du SISMIX cru 2018 (cinq éditions, déjà !), la première des trois journées de départ a vu son affluence bondir de 27%, rien que ça. Une hausse dont nous sommes les premiers surpris : avec le temps, on a pris l'habitude des Main Event qui démarrent en douceur mais qui se terminent en fields massifs. Ici, le field est déjà massif : 276 joueurs rien que sur le Day 1A, contre 217 il y a un an. Que nous réserve la suite ? Une stabilisation sur le Day 1B et 1C, ou un joyeux crescendo assorti d'un record battu ? La plus belle affluence du SISMIX est récente : on avait dépassé les 1000 inscrits en 2017. Va t-on faire mieux ?

Poule party
Mais il est trop tôt pour faire des hypothèses : ce Day 1A a surtout servi à faire connaissance avec de nouvelles têtes (coucou, les vainqueurs Expresso ! Hello, les WIP découvrant le SISMIX) et retrouver de vieux copains, comme par exemple des anciens vainqueurs du tournoi, des pros que l'on retrouve à tous nos évènements, ou encore le soleil, dont l'absence lors des journées préliminaires s'est faite cruellement ressentir.

Le Main Event du SISMIX débute à peine : les 51 joueurs déjà qualifiés pour le Day 2 vont bénificier de deux jours de pause tandis que d'autres joueurs (ceux qui ont sauté aujourd'hui, ceux dont l'avion a atteri aujourd'hui) vont tenter leur chance sur les deux autres journées. Ces deux journées de pause, ils ont l'embarras du choix pour les remplir : shopping au souk ? Bronzette en piscine ? Nuit endiablée au Theatro suivie d'une sieste all day long ? Concours de beer pong ? C'est vous qui voyez.

Mantas haut

Mantas Petrauskas
Au milieu de ce field rempli de joueurs français, marocains et espagnols, c'est un Lituanien qui s'en est le mieux sorti, une jeune pousse balte répondant au nom de Mantas Petrauskas. "J'ai eu de la chance," a humblement avoué celui qui ne dispute que son deuxième festival live, quelques mois après être venu tapé le carton ici-même au Es Saadi pour les WSOP-Circuit.

C'est en milieu de journée que son Day a pris une tournure ascendante. Armé d'une paire de 10, il check/call deux fois sur un board Roi-10-Roi-10 avant de relancer à tapis très cher le troisième barrel de son adversaire sur une brique river, qui le paie sans hésiter avec Roi-Dame. Propulsé aux alentours des 300 000, Mantas a ensuite "joué très tight," a une table qu'il a jugé assez compliqué. Cela ne l'a pas empêché de remporter un gros pot contre Romain Lewis et un autre contre Olivier Marchet, pour faire de lui le chipleader du jour, avec très exactement 643 000.

"Il a très bien joué," a confirmé ce dernier, qui aurait pu justement s'afficher tout en haut du classement, sans un lancer de pièce à plus de 80 blindes perdu sur l'avant-dernière main de la journée. En trouvant un As au flop, le AK d'Olivier pensait être passé devant la paire de 10 d'un Alain Marty qui avait décidé de squeeze à tapis depuis la small blind, mais un 10 a fait irruption au turn pour lui enlever tout rêve de grandeur.

Sale journée pour les W

Gaëlle Baumann
Pendant que Guillaume Diaz, Ivan Deyra et Davidi Davidi s'illustraient sur le High Roller avec de très belles places d'honneur, le gros des troupes du Team Winamax engagées aujourd'hui sur le Main Event est tombé au champ d'honneur. La qualification pour le Day 2 attendra donc pour Sylvain Loosli, Gaëlle BaumannAdrien Delmas (dont le plan de remporter le tournoi après cinq re-entrys est en bonne voie) ainsi que, en toute fin de Day, Romain Lewis et Pierre Calamusa. Seul Michel Abécassis aura droit à deux jours complets de repos, après avoir empaqueté un tapis légèrement inférieur à la moyenne. On notera, pour relever le bilan du Team Pro, que deux des joueurs cités ci-dessus (Michel et Romain) figuraient au casting des dix derniers du Highroller aujourd'hui, avec un Davidi Kitai atteignant le 2527e podium de sa carrière tard dans la nuit. Pas si mal, au final !

Edouard Bernadou
Du côté de nos WIP, les occasions de se réjouir n'ont pas été nombreuses aujourd'hui. Mike d'Inca, Moundir (deux bullets dépensées chacun), XariJulie Brochu et le professionnel de boxe thaï Édouard Bernadou (photo) : aucun de ces amateurs n'a réussi à franchir cette journée. Ils rejoignent une liste de sortants longue comme le bras où l'on retrouve également des regs comme Slimane MamecheFabrice GougetRomain NardinAurélie ReardNicolas GredyJérémy Saderne et Benjamin Saada.

3 questions à...

Xari
Le principe est simple : on coince un participant au SISMIX, on lui envoie trois interrogations débiles avant qu'il ait le temps de s'enfuir, et on le laisse se démerder. Evidemment, on remettra le couvert demain. Si vous avez manqué nos mini-interviews consacrées au Day 1A, les voici.

Steve alias "Wammans22"
Matthieu alias "Machu_Picchu"
Julie Brochu
Benjamin alias "EN_VACANCES"
Adrien alias "Ragnarok235"
Nicolas Gredy
David, floor manager (et guide touristique)

Winamax TV au SISMIX


En attendant que les équipes de Winamax TV nous livrent un bilan vidéo de ce gros et beau Day 1A, rendez-vous dans la section vidéo pour les premières images du SISMIX : un tour du propriétaire avec Harper, les premiers DJ en action, et deux émissions spéciales en direct du Es Saadi. Rappelons que Winamax TV est live tous les soirs jusque la fin du SISMIX !

Au Theatro ce soir : 100% house !

Theatro
Les 51 joueurs ayant franchi le Day 1A terminent leur journée pile à l'heure pour se diriger vers le Theatro : ils sont de repos demain et auront donc tout loisir de fêter leur qualification au cours d'une bizarrement nommée "Electro Night". Bizarre, car en écoutant les productions de Charles J, Bruno From Ibiza et Stone Van Broken (links sur cette page), mes oreilles me disent que l'on penche plutôt vers la house que l'electro. La house tendance deep qui fait fureur dans les festivals modernes, la house ensoleillée que l'on écoute sur une certaine île espagnole, la house progressive faite de belles montées crescendo propices à ravir les danseurs du Theatro. Bref, peu importe les étiquettes : place à la danse ! Le Main Event reprendra jeudi à midi, heure locale (13h en France) avec le coup d'envoi du Day 1B.

Tous nos articles sur le Day 1A