Couscous bullet pour tout le monde

- 20 mai 2017 - Par Flegmatic

Une grande bouffe avec plein d'amis

Couscous
Avec un énorme Day 1C ayant permis de porter le total des inscriptions à 1078, la quatrième édition du SISMIX a battu aujourd'hui ses propres records établis précedemment pour un tournoi organisé à Marrakech, et la place a failli manquer dans une salle Jean Bauchet accueillant tous les joueurs désireux de tenter une dernière fois leur chance sur l'ultime Day 1 du Main Event. Douze heures plus tard, la phase d'introduction de l'épreuve est derrière nous. Avant de nous tourner vers la seconde phase samedi (qui sera marquée entre autres par la bulle), petit récapitulatif de ce vendredi.

Tandis que les 136 joueurs déjà qualifiés pour le Day 2 étaient en train de profiter d'une journée de farniente pour tester la pool party animée par Mike et Riké de Sinsémilia, près de 400 joueurs se sont retrouvés dans la salle de tournoi pour tenter de les rejoindre, avec un Day 1C en forme de dernière chance. Car forcément, parmi ces 394 prétendants du Day 1C, on en comptait pas mal qui n'en étaient pas à la première tentative (ou "bullet" comme on dit dans le jargon), ayant déjà re-entry une, deux, trois, voire quatre fois aux cours des Day 1A et 1B. Et forcément, avec un taux d'élimination global de 80% aujourd'hui, il y en a beaucoup dont les efforts n'auront été récompensés. Quelques exemples de ces stakhanovistes du re-entry qui ne seront pas au Day 2 ? On peut en citer quelques uns de prestigieux, comme Pierre Merlin, Flavien Guenan, Bart Lybaert, et presque la moitié du Team Winamax (voir plus bas). Comme quoi !

D'autres, à l'inverse, ont fini par se qualifier après s'y être essayé à de nombreuses reprises, comme Romain Nardin, Alexandre Réard, Leo Margets, Aurélien Guiglini, Anas Tadini, Sonny Franco, Paul Guichard ou encore Alexandre Crouan. Ils doivent être un tout petit peu jaloux de ceux pour qui une seule tentative aura suffi : citons par exemple un Mathieu Laurent arrivé en toute dernière minute (ce n'est que ce matin qu'il est arrivé à Marrakech (dont l'avion n'avait atteri que ce matin), la basketeuse pro Emmeline Ndongue (voir plus bas), Jérôme Zerbib ou encore Kool Shen.

Cinq pros du Team seront au Day 2

Kool Shen - Gaëlle - Davidi
Les membres du Team Pro s'en sortent avec les honneurs en cette dernière journée de départ. Trois joueurs sur les sept engagés se sont qualifiés aujourd'hui avec des tapis plus que respectables : Kool Shen (234 500 et comme l'an passé, notre rappeur préféré n'a eu besoin que d'une seule tentative), Gaëlle Baumann (209 000), et Davidi Kitai (170 500). Ils rejoindront demain Alexandre Luneau et Michel Abecassis au Day 2. En revanche, et ce n'est pas faute d'avoir essayé tout au long des trois derniers jours, l'aventure Main Event s'arrête dès le Jour 1 pour Guillaume Diaz, Sylvain Loosli, Aladin Reskallah et Pierre Calamusa, ce dernier ayant été eliminé à la toute dernière main dans une rencontre à tapis avec deux As contre un Roi-Dix qui termine en flush.

Du premier coup !

Emmeline
Trois WIP sportifs étaient en lice au début de ce Day 1C. Les céistes Matthieu Péché et Gauthier Klauss ont fonctionné comme à leur habitude en tandem, mais les deux amis d'enfance et triples champions du monde ont coulé rapidement, laissant Emmeline Ndongue seule sur le terrain pour affronter le Day 2. La championne d'Europe de basket a fait fructifier son tapis et termine avec 200 000 jetons tout pile. Plutôt pas mal pour quelqu'un qui ne connaît pas encore par coeur la hiérarchie des combinaisons par cœur, et s'est constitué une mini-antisèche afin de ne pas commettre de bêtises !

Rythme reggae, saveurs Maghreb

Sinsemilia
Quant à ceux, nombreux, qui n'auront pas connu le bonheur aujourd'hui, qui avaient déjà gagné leur place lors des deux journées précédentes ou qui étaient à cours de Dirhams pour retenter leur chance, leur journée n'en aura pas été moins chargée pour autant, tant les festivités n'ont eu de cesse de s'enchaîner autour de la piscine du Es Saadi. Dans la foulée d'une entrée en matière tonitruante des habitués de Kech Experience, Mike et Riké de Sinsémilia ont pris le contrôle d'une pool party passée en mode soundsystem, régalant leurs fans de la première heure comme les petits nouveaux.

À partir 19 heures, tous les joueurs passés à un moment ou un autre sur le Main Event ont ensuite pu savourer aux frais de la princesse un couscous fait maison au succès indéniable. Idéal pour prendre des forces avant d'enchaîner sur un Grand Quiz nouvelle formule, dont on vous prépare un récap' photo complet dès demain matin.

Ambiance orientale cette nuit au Theatro

Theatro vendredi
Comme chaque vendredi soir de SISMIX, les locaux prennent le pouvoir entre les murs de l'auto-proclamée meilleure boîte du Maroc, devant comme derrière les platines, pour une soirée se voulant résolument orientale. Résident depuis plus de deux ans au Theatro, DJ K.O. sera donc parfaitement dans son élément, avant de laisser la place au duo de producteurs italiens formant le groupe Dual Beat. Mais avant de s'enfermer dans le noir, il nous reste encore le temps de nous jeter une petite Corona.

Bonne nuit à tous et à demain !

121 joueurs franchissent le Day 1C

- 20 mai 2017 - Par Benjo DiMeo

Said

Said Haho 667 000
Ivan Deyra 590 000
Sofiene Belaid 570 500
Salim Sefiat 547 000
Abdelkader Atigui 520 000
Minne Braaksma 489 500
Nicolas Le Garles 486 500
Fernando Sancez 458 000
Anas Belatik 435 000
Ludovic Zocchetti 412 000

Réard

Paul Guichard 398 500
Antonio Ramos Mois 395 000
Kevin Droz 372 500
Alexandre Crouan 371 000
Boris Balestriere 362 000
Clément Delacroix 358 500
Dimitri Sukhorukov 348 500
Alexandre Réard 318 000
Nicolas Dumont 318 000
Johann Greboval 312 500

Maxime Laumond 308 500
Emilien Barillet 307 500
Laurent Giraud 300 000
Faiky Zouhair 294 000
Zoubir Mahi 290 000
Romain Blanchard 289 000
David Moate 280 000
Oscar Montalvo 270 500
Leonardo 256 500
Sonny Franco 249 500

Abdelkrim El Kandoussi 249 500
Anthony Penchenat 246 000
Farid Berkani 246 000
Rachid Bousetta 240 500
Fish 237 000
Bruno "Kool Shen" Lopes 234 500 (Team Winamax)
Saber Harrazi 226 000
Romain Nardin 224 500
Simon Zwisler 220 500
Kazuma Fujiyama 218 500

Frederic Heinry 217 000
Salim Lehoussine 217 000
Yann Courtet 217 000
Jonathan Therme 214 500
Julien Duveau 213 500
Morgan Aceto 213 500
Laurent Prac 213 500
Nicolas Vayssieres 210 500
Gaëlle Baumann 209 000 (Team Winamax)
Damien Huret 207 000

Emmeline

Jérôme Zerbib 204 000
Nicolas Bernard Winckel 202 500
Gregory Cometto 200 000
Emmeline Ndongue 200 000
Laurent Lavige 200 000
Yahya Sadoq 199 000
Thimothée Colcher 198 000
Jose 196 500
Anas Tadini 195 500
Omer Zaraziz 190 000

Arezki Mameche 190 000
Raphaël Lemaire 188 000
Abdelhamid El Khayati 185 000
Killian Braud Chevalier 181 000
André Mabille 179 000
Julien Gaborieau 174 500
Dalmau 173 500
Erwann Coic 173 500
Alexandre Riccomi 173 500
Julien Levieux 172 500

Davidi Kitai

Davidi Kitai 170 500 (Team Winamax)
François Pirault 169 000
Fabrice Amouyal 162 000
Guillaume Vassor 155 500
Jérôme Barre 155 000
Mohamed Mehalleg 149 000
Aurélien Guiglini 146 000
Frédéric Delval 144 000
Jean-Yves Bernard 143 000
Benoît Grobocopatel 138 500

Laurent Azoulay 137 500
Pierre Zanone-Poma 135 500
Franck Gautheron 135 500
Sébastien Pelletier 132 500
Benjamin Dadon 135 500
Abedel Douair 128 500
Lucas San Pedro 122 500
Slimane Mameche 121 000
Soufiane Hakmi 116 500
Al Hassane Iatarne 116 500

Sabrina Gaultier 112 500
Florian Grivois 112 000
Nicolas Mayot 111 000
Rabah Ait Abdelmalek 110 000
Yannis Barjonnet 108 500
Jean-Philippe Castra 106 000
Thomas Pierre 104 000
Abdelmajid Es Safi 103 500
William Teruel 96 000
Sylvain Lang 91 500

Alain Charre 90 500
Kamal Sefrioui 90 000
Jean-Philippe Morel 89 500
Hafid Kinany Alaoui 88 000
Mesbah Ben Baba 87 500
Maxime Sueur 85 000
Mohamed El Bakkouri 80 000
Driss Kheddouch 77 500
Matthieu Laurent 77 000
Muhammed Hakim 70 500

Wassim Chaouki 70 000
Mahendra Darshak 69 000
Hafida Jammou 67 000
Stephan Gerin 66 500
Florent Vaz Martin 58 000
Leo Margets 58 000
Mohamed Bel Lakhtir 50 500
Laurent Vidal 42 000
David Arnaud 40 500
Yann Boussaton 31 000

Mehdi Hadj Rabah 25 000

Tableau de bord
121 joueurs restants sur 492 inscriptions (re-entry inclus)
Tapis moyen : 203 305
Blindes au départ du Day 2 : 2 500/5 000, ante 500

Bilan chiffré du Day 1A
Bilan chiffré du Day 1B

Band of Brothers

- 20 mai 2017 - Par Benjo DiMeo

Main Event (Day 1C)

Matthieu Laurent
C'est toujours un plaisir de croiser Mathieu Laurent sur un évènement Winamax. Déjà parce que, d'un point de vue personnel, l'ingénieur savoyard est l'une de mes plus anciennes connaissances dans le milieu du poker, et d'autre part car il fut l'un des premiers activistes du poker amateur en France, de ceux qui jouaient déjà "en club" avant que le terme "club" n'existe rééllement, organisant de gros rassemblements de passionnés dès la fin des années 90, à une époque où mettre la main sur une malette de jetons et un bouquin de règles correct représentait un petit exploit. Ma propre passion pour le poker doit beaucoup à la sienne.

Sur nos tournois live, vous vous rappelez peut-être de sa belle troisième place sur le SISMIX en 2015, l'année de la victoire de Jérôme Sgorrano. Habitué aussi du WPO Dublin, Mathieu est de retour à Marrakech, une nouvelle fois qualifié via le championnat organisé dans le cadre du partenariat entre Winamax et Poker Savoie, le club dont il est le président. On n'est jamais mieux servi que par soi-même, et comme d'habitude, Mathieu ne s'est pas déplacé seul.

Thomas Laurent
Il est accompagné de Thomas Laurent. On ne vous étonnera pas en vous révélant qu'il s'agit de son frangin, et qu'il affiche autant d'années de poker au compteur que Mathieu, les deux ayant logiquement débuté ensemble sur la table de la cuisine familiale. Désormais installé à Aix-en-Provence (où les deux ont eu l'occasion de faire leurs études respectives et d'organiser d'autres belles parties avec l'accent) où il travaille dans un bureau d'études, Thomas confesse jouer moins souvent au poker ces temps-ci : "Tous les jeudis... mais deux fois par an !" Lui aussi qualifié en ligne via Poker Savoie, son parcours sur son tout premier Main Event Winamax en live s'est arrêté en milieu de journée.

Du côté de Mathieu, les choses se passent un peu mieux : "J'ai 110,000, mais je suis tombé à 17,000 aux blindes 1000/2000, du coup j'ai l'impression de jouer en freeroll maintenant ! J'ai doublé une fois avec 66 contre 89, puis une autre avec 88 contre As-7."

Le séjour des deux frangins à Marrakech a débuté par un étrange bad beat aérien. "Après avoir embarqué l'avion, on a du attendre une bonne heure en se demandant ce qu'il se passait. Il s'avère que six passagers ont eu la bonne idée de piquer des bouteilles d'alcool au magasin duty free de l'aéroport. Ils se sont fait gauler, et ont été priés de quitter l'avion accompagnés par les services de police."

A la force du poignet

- 20 mai 2017 - Par PonceP

Main Event (Day 1C)

Paul
Paul Guichard se fait discret dans ce tournoi. Fidèle à sa nature, il soigne son image de gendre idéal, souriant, poli, avec toujours un bon mot pour ses adversaires. Et si tout ça n'était qu'une ruse pour mieux les endormir et discrètement les vider de leurs jetons. Une stratégie pernicieuse qui lui réussit plutôt bien, sans avoir trouvé de gros setup ou de premiums, sans avoir rentré d'invraisemblables bad beat ou d'énormes bluff à tapis, le demi-finaliste du Heads-Up Challenge de Romain Lewis avoisine les 400 000 unités et se place confortablement dans le Top 10 à la fin de ce Day 1C. Encore quelques efforts et Paul pourrait bien obtenir la bouteille au TheatrO offerte au chipleader du jour. Enfin espérons que cette perspective ne l'entraîne pas dans un spew non-plus, un joueur de sa qualité, on veut le garder le plus longtemps possible.

Quand ça ne veut pas...

- 19 mai 2017 - Par PonceP

Main Event (Day 1C)

FlavienG
"Je crois que j'ai une malédiction, dès que je change de table je perds un gros coup." C'est en ces mots que Flavien Guenan m'explique comment il a chuté de 250 000 à 80 000, une vilaine rencontre AA contre QQ perdue ayant bien aidé à démolir son stack. "Mais ça va aller, on m'a annonçé que j'allais toucher les As de nouveau sous peu." Bien vu, coach, Flav repart à tapis avec la même main pour un pot de 150 000 jetons synonyme de remontée avant la fin du Day quelques minutes plus tard, en plutôt bonne posture face au A6 de son adversaire préflop. Sauf que trois coeurs plus tard le Main Event de notre grinder se termine, et Flavien repart les mains vides, le coeur lourd et avec un sentiment de frustration qui peut se comprendre.