Intouchable

- 22 mai 2017 - Par Flegmatic

Hugo Larachiche remporte le SISMIX 2017
Un million de dirhams pour le grinder venu du Nord

Hugo Larachiche Win #7

Dans le jardon des tournois live Winamax, on appelle ça "faire une Pierre Calamusa". Pour les non-initiés, précisons un tantinet la définition : l'action désigne un joueur sortant vainqueur d'une table finale jouée en un temps record et avec une facilité tellement déconcertante qu'elle frise l'insolence. Tout cela, Hugo Larachiche l'a réalisé ce soir dans la Cour des Lions du Palace du Es Saadi, dans des proportions peut-être même plus importantes. D'entrée de jeu, il a mis sa patte sur cette finale, prenant à la gorge ses adversaires pour ne jamais desserrer l'étau.

Surtout, il a semblé terroriser chacun de ses voisins de table, qui ont courbé l'échine un à un devant ses agressions répétées. Bluffs osés, couleur et même carré floppés, showdown remportés avec 7-2 dépareillés, boards à suspense faisant passer devant la main dominée : Hugo leur a tout fait, déroulant son poker avec une tranquillité qui n'a a aucun moment laissé paraître qu'il disputait là sa toute première finale sur un tournoi de cette envergure. Parti avec un peu plus de huit millions de jetons, il a signé une première heure tonitruante, avant d'aligner les coups improbables et les éliminations. C'est bien simple, à trois joueurs restants, il possédait près de 80% des jetons en circulation, et carrément 90% à l'attaque du duel final, bouclé en sept petites mains. Du rarement, voire jamais vu.

Hugo Larachiche Win #1

Une apparente aisance qui s'explique peut-être par un plan savamment étudidé. "J'avais air total sur les deux premières mains que je gagne, nous a-t-il ainsi confié après son éclatante victoire. C'était un peu une manière de tester mes adversaires. J'ai rapidement vu qu'ils jouaient tous un peu avec la peur. Et puis petit à petit, tout ce que j'ai tenté est passé et j'ai beaucoup touché !" Un constat qui peut aisément s'appliquer à l'ensemble de son tournoi, mené de bout de bout de main de maître. Qualifié dès sa première et unique bullet sur un Day 1A qu'il a bouclé en sixième place, il n'a ensuite jamais quitté le peloton de tête. À peine a-t-il paru légèrement vaciller sur ce coup joué en début de Day 3 permettant à Hector Gonzalez de franchir la barre des dix millions de jetons.

 "C'est juste énorme en vrai, parvenait-il à peine à lâcher sous le coup de l'émotion. Succéder à Davidi Kitai, Kool Shen... Sur mon premier vrai gros tournoi en plus." On ose à peine imaginer sa réaction lorsque, se dirigeant vers l'entrée du Theatro pour la soirée de clôture en son honneur, il verra son visage imprimé en grand au-dessus de l'entrée du Casino, d'égal à égal avec ses illustres prédecesseurs. Mais comme le rappellent si bien son ami d'enfance Romain, venu de France avec lui et présent dans la Cour des Lions pour l'encourager, il n'est "pas besoin de s'appeller Davidi Kitai pour gagner. Tout le monde peut le faire, avec la motivation et le travail. Et lui, il a tout ça, et il a gagné !" "Dire qu'il y a quelques semaines, on jouait des parties privées à 10 € rebuys illimités chez moi !," ajoute Raphaël, pote rencontré du côté de Montpellier, où Hugo a emménagé il y a six mois.

Hugo Larachiche Win #4

En plus de ces deux-là, ils étaient des dizaines à le suivre pendant la finale depuis sa ville natale de Valenciennes, sur le Facebook Live de notre confrère du Club Poker Steven. Pas mal pour celui dont le nom et le visage nous étaient complètement inconnus il y a de cela quelques jours, et qui n'a fait le déplacement à Marrakech que grâce à une série de bons résultats online enregistrés il y a quelques jours. "La plupart ne comprennent rien au poker, à commencer par ma mère, explique Hugo, mais tous m'en envoyé une tonne de messages. Même si j'ai dit que je comptais utiliser une bonne partie des mes gains pour jouer au poker, je vais évidemment m'en servir pour faire plaisir à ma famille et mes amis."

Côté poker, la suite elle passe immanquablement par le prochain tournoi Winamax, le WPO - "Je comptais aller faire un tour à Dublin, de toute façon, mais là je vais être obligé !" - et par d'autres tournois live du côté de Montpellier, où Hugo devrait aisément trouver son compte et, on lui souhaite, le succès. Cette semaine, et a fortiori pendant cette finale, il nous a en tout cas démontré que le meilleur, c'était bien lui. Et cela, personne ne pourra jamais lui enlever.

Résultats - Main Event 6 000 MAD (550€)
1 078 entrées (re-entry inclus) - Prizepool 5 627 200 MAD

Hugo Larachiche Win #6

Vainqueur : Hugo Larachiche 1 000 000 MAD (91 388€)

Runner-up : Kazuma Fujiyama 720 000 MAD (65 799€)
3e : Hector Gonzalez 500 000 MAD (45 694€)
4e : Said Haho 350 000 MAD (31 986€)
5e : Paul Guichard 250 000 MAD (22 847€)
6e : Rakesh Lalwani 175 000 MAD (15 993€)
7e : Florent Vaz Martin 130 000 MAD (11 880€)

Résultats complets du Main Event et des tournois annexes disponibles ici.