Des médaillés olympiques remportent le Winamax Beer Pong Open

- 19 mai 2017 - Par Harper

Winamax Beer Pong Open

« C'est bon, on a un contrat chez Winamax ? », lancent hilares Matthieu Péché et Gauthier Klauss, grands vainqueurs du premier Winamax Beer Pong Open organisé à Marrakech. Fraichement arrivés au Es Saadi, les triples champions du monde et médaillés de bronze aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 en C2 (du slalom en canoë-kayak) sont immédiatement partis à l'assaut des tables où la bière coulait à flot. Quelle est votre nom d'équipe ? « Solides comme le sapin, forts comme la mirabelle ! » Une devise de toujours pour ces amis d'enfance nés dans les Vosges ayant toujours partagé la même embarcation en compétition.

Parmi les 58 équipes présentes au départ, celle des deux champions est la première à s'imposer lors du tour inaugural. « Une formalité » se marrent-ils. Il faut dire que les garçons ne sont pas les derniers en ce qui concerne la descente. Et je ne parle pas seulement de canoë-kayak... Rencontrés pour la première fois lors des RMC Sport Games organisés aux Ménuires en décembre dernier, les céistes (le nom donné aux personnes pratiquant cette discipline) étaient connus pour quitter la boite de nuit locale après les femmes de ménage.

En demi-finale du Winamax Beer Pong Open, la partie s'est néanmoins compliquée contre Zerotika, une équipe composée de Dom et Sylleo. « Comment vous avez pu arriver en demi-finale avec un niveau pareil ? » trash talk Dom. Pas du genre à se laisser faire, Matthieu réplique : « Attention à ton ventre Sylleo, tu vas faire tomber tous les verres ! » Les membres de WAM-Poker vont finir par craquer, semblant avoir un sacré mal à tomber leurs derniers verres. Il faut dire que six matchs étaient nécessaires pour rejoindre l'ultime rencontre, on vous laisse faire le calcul du nombre de litres à ingurgiter...

sismixwinner

En finale contre SixPack, une équipe où figurent El_Moumou (déjà demi-finaliste à Dublin !) et Damien, les médaillés olympiques interrogent le corps arbitral : « Au fait, y'a quoi à gagner ? » La gloire et une tenue de complète de joueur de beer pong (un short et un tee-shirt, quoi). Suffisant pour les faire avoir l'œil du tigre. Les verres tombent les uns après les autres jusqu'à la mort subite : les deux équipes n'ont plus qu'un gobelet devant eux ! Matthieu Péché commence à voir trouble et demande un temps mort pour aller satisfaire un besoin naturel. C'est refusé par ses adversaires ! Il gagne alors du temps, demandant le coaching de supporters bourguignons ayant rejoint une assemblée bien fournie pour encourager les finalistes. Puis, à 23h20, Gauthier Klauss s'élance... Sa balle a une trajectoire parfaite et vient directement se loger dans le dernier verre : les Vosgiens s'imposent ! « On est les champions, on est les champions ! » chantent-ils en dansant autour de la piscine. « On a connu l'émotion d'un podium olympique mais je pense qu'aujourd'hui est le plus beau jour de ma vie » ironise Gauthier en se voyant remettre son prix.

klauss

Loin de vouloir s'arrêter là, Gauthier (photo ci-dessus) a mené sa troupe jusqu'au Theatro où les grands vainqueurs de cette soirée ont squatté le podium. Pas trop crevé pour ce Day 1C ? « On est au top ! » sourit-il tout en semblant un peu plus stressé qu'autour des tables de beer pong.

peche

Avant de partir, Matthieu confiait de son côté : « Bon, on vomit et à demain ! » Alors ? « Rien de tout ça, c'est la grande forme, prêt à tout déchirer ! » Il n'y a plus qu'à !