masquer le menu

[Vidéo] SISMIX 2017 : l'aftermovie

- 7 juin 2017 - Par Flegmatic

Des plongeons plus ou moins contrôlés, des lâchers de jetons, des DJs on fire, du champagne comme s'il en pleuvait, une armada de Team Pro, des danseuses déchaînées, un superbe gagnant : il y a tout cela et plus encore dans ce condensé vidéo de tout ce qui a fait le sel de cette quatrième édition du SISMIX. En attendant de se retrouver à Marrakech l'an prochain, régalez-vous de ces trois minutes de bonheur. SISMIIIIIIIX !

Vidéo réalisée par Benjamin Aubray, Yohan Aziza et Fred Heusse
Montage par Sara Olaciregui

[Vidéo] And the winner is...

- 23 mai 2017 - Par Benjo DiMeo

Comment ça, c'est déjà fini ? Heureusement qu'il nous reste quelques belles images à savourer en conclusion d'un SISMIX 2017 en tous points chouette.
 



Vidéo par Sara Olaciregui, Frédéric Heusse, Benjamin Aubray & Yohan Aziza

Lettre d'amour

- 22 mai 2017 - Par PonceP

Vous savez ce que j’ai fait cette semaine ? J’ai rencontré le SISMIX. Pour la première fois. Je ne le connaissais pas. La faute à quoi ? Je ne sais pas, sans doute des rendez-vous ratés ou de la timidité. Cette semaine, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancé.

Piscine
On ne sait jamais ce qui nous fait tomber amoureux. C’est de la chimie, ça ne s’explique pas. Peut-être le sourire d’un joueur, la gentillesse d’une équipe, le besoin de construire, de créer une famille, l’envie de tout connaître et de tout découvrir, quitte à y laisser son énergie, ô saine fatigue.

Choop
Un mix de soleil, de bonne humeur, de fiesta et de cartes. Pourquoi on n’y avait pas pensé plus tôt ? La rencontre du désert et des cartes, ça ne pouvait pas louper. Le désert a toujours attiré les joueurs, comme l’oasis où ils pourront assouvir leur passion.

Theatro
Alors vous me direz que tomber amoureux du SISMIX, c’est facile, il y a le soleil, la piscine, la musique et la fête. Des conditions de paradis qui nous aveuglent, comme un mirage. Sauf qu’en creusant un peu sous la couche de rêve, on tombe sur un trésor.

WIP
En quelques mots, c’est la plus belle histoire qui puisse arriver à un joueur de poker. Une parenthèse enchantée qui nous laisse des souvenirs pour la vie, une semaine pour voir la vie en rose. C’est un paradis où la générosité prime, qui rappelle combien le poker peut être beau quand on le partage entre amoureux du jeu.

Volatile
C’est une fusion grâce à notre passion. Un amateur qualifié devient le voisin de transat de son idole. Un grinder se venge au beer-pong contre son pire ennemi online. On fait la paix autour d’une tournée de shooters avec le bourreau qui nous a éliminé quelques heures plus tôt et on peut discuter jusqu’au petit matin d’une main avec un joueur rencontré le soir-même.

Foule
Le plus difficile, c’est évidemment le premier pas. Ce saut dans l’inconnu, l’appréhension logique qui précède une déclaration. D’ailleurs, quand j’ai appris que j’allais faire partie de l’aventure SISMIX 2017, j’ai eu des doutes. Et si j’arrivais trop tard ? Et si je ne trouvais pas ma place ? Et si je n’étais pas assez bien pour le SISMIX ?

Piscine
Sauf que je n’imaginais pas faire la connaissance d’une grande famille, et, à peine la tong posée autour de la piscine de l’hôtel Es Saadi, j’étais adopté.

Sliman
C’est impossible de décrire en quelques paragraphes ce qu’on ressent ou ce qu’on retient de son premier SISMIX. J’écris ces lignes en direct de la somptueuse Cour des Lions, théâtre du sacre du champion du festival. Le cerveau est encore embrumé par le mélange des vapeurs de la piscine et des basses un peu trop fortes du TheatrO, avec en panorama les toits illuminés de Marrakech. Tandis que l’excitation de la victoire d’Hugo Larachiche retombe, je suis à deux doigts de sombrer dans la mélancolie, comme au sortir une histoire d’amour intense mais toujours trop rapide.

Line
C’est pourtant ainsi que s’apprécient les meilleures choses, ces moments éphémères qui laissent une trace dans nos mémoires, ces ilots de bonheur. Des flashs de ces bons moments illuminent mon esprit à l’heure du bilan de mon séjour marocain. Tous ces instants de partage avec les joueurs, ces rencontres de personnages attachants ou les retrouvailles de vieux complices.

Paul
Les sentiments ressentis transforment à jamais notre vision du poker, on quitte l'individualité et il en devient presque un jeu collectif. Je retiens la gentillesse des personnels et de l’équipe, et le dévouement qu’ils mettent à combler le bonheur des joueurs qu’ils aiment tant. Il y a aussi l'intensité d’accompagner des inconnus au bout de leur rêve dans un grand tournoi qui peut changer leur vie et bien sûr la communion de toute cette famille réunie autour de leur amour d’un simple jeu de cartes.

Je n’ai plus peur de te le dire SISMIX, je crois bien que je t’aime.

VietF0u


Emmeline


SISMIX


Sinsé


Staff Winamax
De la part de tout le staff Winamax impliqué dans l'organisation de cette quatrième édition du SISMIX, un grand MERCI au Es Saadi Resorts pour leur accueil et leur travail de dingues tout au long de cette semaine. Un travail réalisé en collaboration avec tous un tas de gens sans qui notre festival electro-poker ne serait rien : croupiers, arbitres, DJs, serveurs, danseurs, ingés son, décotateurs, cuistos, et j'en passe. On espère que vous avez passé un bon moment, dont vous arriverez à vous souvenir au moins un tout petit peu. Je sais, pour certains cela ne sera pas facile tant la fête fut bonne. Rassurez-vous : pour nous, c'est pareil. D'ailleurs, il est temps de dormir 48 heures non-stop, avant de se mettre immédiatement au travail pour vous proposer quelque chose d'encore plus grand la prochaine fois.

Photos par la merveilleuse Caroline Darcourt. Cliquez ici pour la galerie intégrale !

 

Intouchable

- 22 mai 2017 - Par Flegmatic

Hugo Larachiche remporte le SISMIX 2017
Un million de dirhams pour le grinder venu du Nord

Hugo Larachiche Win #7

Dans le jardon des tournois live Winamax, on appelle ça "faire une Pierre Calamusa". Pour les non-initiés, précisons un tantinet la définition : l'action désigne un joueur sortant vainqueur d'une table finale jouée en un temps record et avec une facilité tellement déconcertante qu'elle frise l'insolence. Tout cela, Hugo Larachiche l'a réalisé ce soir dans la Cour des Lions du Palace du Es Saadi, dans des proportions peut-être même plus importantes. D'entrée de jeu, il a mis sa patte sur cette finale, prenant à la gorge ses adversaires pour ne jamais desserrer l'étau.

Surtout, il a semblé terroriser chacun de ses voisins de table, qui ont courbé l'échine un à un devant ses agressions répétées. Bluffs osés, couleur et même carré floppés, showdown remportés avec 7-2 dépareillés, boards à suspense faisant passer devant la main dominée : Hugo leur a tout fait, déroulant son poker avec une tranquillité qui n'a a aucun moment laissé paraître qu'il disputait là sa toute première finale sur un tournoi de cette envergure. Parti avec un peu plus de huit millions de jetons, il a signé une première heure tonitruante, avant d'aligner les coups improbables et les éliminations. C'est bien simple, à trois joueurs restants, il possédait près de 80% des jetons en circulation, et carrément 90% à l'attaque du duel final, bouclé en sept petites mains. Du rarement, voire jamais vu.

Hugo Larachiche Win #1

Une apparente aisance qui s'explique peut-être par un plan savamment étudidé. "J'avais air total sur les deux premières mains que je gagne, nous a-t-il ainsi confié après son éclatante victoire. C'était un peu une manière de tester mes adversaires. J'ai rapidement vu qu'ils jouaient tous un peu avec la peur. Et puis petit à petit, tout ce que j'ai tenté est passé et j'ai beaucoup touché !" Un constat qui peut aisément s'appliquer à l'ensemble de son tournoi, mené de bout de bout de main de maître. Qualifié dès sa première et unique bullet sur un Day 1A qu'il a bouclé en sixième place, il n'a ensuite jamais quitté le peloton de tête. À peine a-t-il paru légèrement vaciller sur ce coup joué en début de Day 3 permettant à Hector Gonzalez de franchir la barre des dix millions de jetons.

 "C'est juste énorme en vrai, parvenait-il à peine à lâcher sous le coup de l'émotion. Succéder à Davidi Kitai, Kool Shen... Sur mon premier vrai gros tournoi en plus." On ose à peine imaginer sa réaction lorsque, se dirigeant vers l'entrée du Theatro pour la soirée de clôture en son honneur, il verra son visage imprimé en grand au-dessus de l'entrée du Casino, d'égal à égal avec ses illustres prédecesseurs. Mais comme le rappellent si bien son ami d'enfance Romain, venu de France avec lui et présent dans la Cour des Lions pour l'encourager, il n'est "pas besoin de s'appeller Davidi Kitai pour gagner. Tout le monde peut le faire, avec la motivation et le travail. Et lui, il a tout ça, et il a gagné !" "Dire qu'il y a quelques semaines, on jouait des parties privées à 10 € rebuys illimités chez moi !," ajoute Raphaël, pote rencontré du côté de Montpellier, où Hugo a emménagé il y a six mois.

Hugo Larachiche Win #4

En plus de ces deux-là, ils étaient des dizaines à le suivre pendant la finale depuis sa ville natale de Valenciennes, sur le Facebook Live de notre confrère du Club Poker Steven. Pas mal pour celui dont le nom et le visage nous étaient complètement inconnus il y a de cela quelques jours, et qui n'a fait le déplacement à Marrakech que grâce à une série de bons résultats online enregistrés il y a quelques jours. "La plupart ne comprennent rien au poker, à commencer par ma mère, explique Hugo, mais tous m'en envoyé une tonne de messages. Même si j'ai dit que je comptais utiliser une bonne partie des mes gains pour jouer au poker, je vais évidemment m'en servir pour faire plaisir à ma famille et mes amis."

Côté poker, la suite elle passe immanquablement par le prochain tournoi Winamax, le WPO - "Je comptais aller faire un tour à Dublin, de toute façon, mais là je vais être obligé !" - et par d'autres tournois live du côté de Montpellier, où Hugo devrait aisément trouver son compte et, on lui souhaite, le succès. Cette semaine, et a fortiori pendant cette finale, il nous a en tout cas démontré que le meilleur, c'était bien lui. Et cela, personne ne pourra jamais lui enlever.

Résultats - Main Event 6 000 MAD (550€)
1 078 entrées (re-entry inclus) - Prizepool 5 627 200 MAD

Hugo Larachiche Win #6

Vainqueur : Hugo Larachiche 1 000 000 MAD (91 388€)

Runner-up : Kazuma Fujiyama 720 000 MAD (65 799€)
3e : Hector Gonzalez 500 000 MAD (45 694€)
4e : Said Haho 350 000 MAD (31 986€)
5e : Paul Guichard 250 000 MAD (22 847€)
6e : Rakesh Lalwani 175 000 MAD (15 993€)
7e : Florent Vaz Martin 130 000 MAD (11 880€)

Résultats complets du Main Event et des tournois annexes disponibles ici.

Express, et à sens unique

- 22 mai 2017 - Par Benjo DiMeo

Seulement quatre heures de finale ont été nécessaires pour couronner le vainqueur du SISMIX

TF SISMIX
Pour apprécier la finale de l'édition 2017 du SISMIX, il ne fallait pas arriver en retard à la Cour des Lions, la superbe salle du restaurant gastronomique du Palace Es Saadi spécialement aménagée pour l'ultime show poker de cette quatrième édition. Entamée peu après 19 heures 30, l'ultime table était déjà vidée de ses occupants à 23 heures 30, soit deux bonnes heures avant le coup d'envoi de la traditionnelle célébration d'après-festival au Theatro. Rafraîchissant lorsque l'on a vécu les trois éditions précédentes du SISMIX, toutes achevées alors que pointait déjà l'aube... et que la boîte de nuit officielle du SISMIX avait déjà fermé ses portes.

TF SISMIX
La cause de cette précipitation, il faut la chercher chez un homme et un seul, qui a avancé ses pions dès l'entame de la partie, et foncé à travers la finale en conquérant sans jamais concéder un centimètre de terrain.  Bien malin celui qui aurait pu, lorsque l'épreuve a commencé quatre jours plus tôt, prédire le sacre de ce joueur inconnu venu du nord. Mais le poker est ainsi fait : chacun a sa chance, tant est si bien qu'il soit capable de la saisir. Et Hugo Larachiche s'en est très vite emparée, de cette chance, pour ne plus jamais la lâcher.

TF SISMIX
Short-stack officiel en début de finale, Florent Vaz Martin sera logiquement  le premier à la quitter. Qualifié via le championnat à 2€ organisé par Winamax pour son club Girondins Poker, l'amateur bordelais aura tout de même tenu bon une bonne heure avant de jouer son dernier coup contre Paul Guichard, une confrontation entre QJ et AK où la meilleure main de départ est restée en tête. Le monteur vidéo quitte Marrakech enrichi de plus de 11 000€, de loin son plus gros gain au poker. Pendant ce temps, Hugo Larachiche jouait littéralement un coup sur deux, en gagnant la grande majorit en n'ayant que rarement à dévoiler les cartes avec lesquelles il choisissait d'agresser.

TF SISMIX
Une paire de  9 jouée très agressivement face à un Said Haho équipé des Rois (mais surpris en flagrant délit de bluff quelques minutes plus tôt, ce qui a peut-être influencé sa décision) aura réduit Rakesh Lalwani à la portion congrue : le businessman indien installé à Casablanca quittera la Cour des Lions quelques minutes plus tard, éliminé en sixième place par Kazuma Fujiyama avec un As-5 ne s'améliorant pas contre une paire de Valets.

TF SISMIX
Le chouchou de la communauté des grinders français Paul Guichard le suivra sur le banc des éliminés sans être parvenu à sortir de la zone short-stack, au terme d'une partition jouée néanmoins sans la moindre faute, confirmant le retour sur le devant de la scène du grinder provencal cinq après sa place de runner-up sur l'EPT Deauville - un coup d'éclat qui fut suivi, on le sait, d'une longue descente aux enfers aux tables de jeu. Avec huit finales rien que pour 2017, la dernière bonne pour un prix de 22 847 euros, cette période sombre semble désormais loin derrière lui.

TF SISMIX
Grand animateur des demi-finales grâce à une stratégie ayant bien eu du mal à trouver l'équilibre entre le spew et la nit-attitude, Said Haho quittera le SISMIX en quatrième place, après un ultime coup fumant joué face à Hugo Larariche, toujours lui : le financier de Casablanca, plus habitué aux gros cash-games qu'aux finesses du jeu en tournoi, pouvait rentrer à la maison enrichi de 350 000 dirhams. Hugo, lui, avait réussi à prendre des jetons à tous les joueurs de la table avec la régularité d'une horloge et le sang-froid d'un Terminator : le bulldozer nordiste venait d'éliminer deux joueurs en une heure, et possédait quatre fois plus de pions que ses deux derniers adversaires réunis.

TF SISMIX
Hector Gonzales et Kazuma Fujiyama savaient probablement qu'ils ne pouvaient réalistiquement pas espérer mieux que la seconde place, sauf retournement de situation inédit, et ce fut le dernier des espagnols (dans une épreuve en ayant attiré des dizaines) qui rendit les armes le premier. Il avait pourtant réussi à s'engager avec la meilleure main, et a trouver la top paire sur le turn, mais un Hugo décidement en état de grâce est parvenu à repasser en tête sur la rivière. Pour son quatrième tournoi en live, Hector retournera à Palma de Majorque avec 45 000 euros dans la besace.

TF SISMIX
On pourrait presque dire que le duel final était terminé avant d'avoir commencé : même si, en théorie, trois double-ups successifs auraient permis à Kazuma Fujiyama de reprendre la tête, la bataille psychologie avait été gagnée par Hugo deux heures plus tôt dans un pot 3-bet, alors qu'il restait cinq joueurs. Dans un pot 3-bet préflop par Hugo, le japonais décida de relancer le c-bet du Françajs sur Roi-7-7. Réponse de Hugo dans cette cruciale batailel de chip-leaders ? All-in !

TF SISMIX
Un move ultime qui allait contraindre Kazuma à jeter sa top paire avec Roi-Dame, sans vraiment savoir s'il était battu ou non. Il n'y a rien de plus efficace pour destabiliser un adversaire que de lui rafler un énorme pot sans avoir à montrer son jeu : content de son effet, Hugo se gardera bien de réveler sur le moment qu'il était en tête avec As-Roi, préférant atteindre d'avoir sécurisé le titre. Chose qui se produira à 23 heures 30...

La montagne était trop haute

- 22 mai 2017 - Par Benjo DiMeo

Kazuma Fujiyama éliminé en seconde place au terme d'un duel expéditif (720 000 dirhams)

HU SISMIX
Evidemment, il n'y a pas eu de deal. Avec 48,4 milions de tapis contre 5,5 millions, Hugo Larachiche possédait presque 90% des jetons à l'entame du dernier duel. J'ai peine à me rappeler un tel déséquilibre sur un autre tournoi live de cette importance ! Avant même d'entamer le match, Kazuma se montrait philosophe. "De toute façon, je suis en freeroll depuis ce coin-flip à la bulle !" Car 24 heures plus tôt, le japonais était bel et bien à tapis lors de la période de main-par-main, et se faisait sauver par la rivière !

HU SISMIX
Le duel n'aura même pas duré sept mains, la toute première mise à tapis de Kazuma se faisant payer par Hugo, qui avait trouvé une premium de plus : As-Dame. Hugo était loin derrière avec As-2, et le déroulement du board fut marqué par les cris des supporters de chacun des deux joueurs, les décibels augmentant à chaque nouvelle carte retournée. La meilleure main de départ est restée en tête : le SISMIX 2017 était terminé.

HU SISMIX
Félicitations à Kazuma Fujiyama, qui chute sur la toute dernière marche du tournoi sans rééllement avoir quoi que ce soit à se reprocher : son dernier adversaire était tout simplement innattaquable ce soir. C'est sans doute en héros que Kazuma va rentrer à Paris et au Cercle Clichy-Montmartre. "J'ai deux mois de tournage cet été, mais je vais sûrement passer au CCM faire un petit tournoi la semaine prochaine !"

Expédié Gonzalez

- 22 mai 2017 - Par Benjo DiMeo

Hugo Larachiche est pressé d'en finir
Hector Gonzales éliminé en troisième place (500 000 dirhams)
Main Event (Finale)


h
De trois, nous sommes passés à deux joueurs en un rien de temps, et sans qu'aucun des deux short-stacks ne parvienne à ne serait-ce qu'édenter le gargantuesque stack de Hugo Larachiche. Avec moins de vingt blindes chacun face à un adversaire en comptant plus de 140, ce n'est pas faire insulte à Kazuma Fujiyama et Hector Gonzalez que de dire qu'ils jouaient principalement dans l'objectif de ne pas sauter en troisième place.

Et tous deux n'ont eu l'occasion que d'envoier la boîte à une ou deux reprises chacun avant que l'un d'entre eux ne se fasse payer. Hector, en l'occurence, à tapis pour 3,5 millions (12BB) avec un A10 en tête, mais de peu, contre le KJ de Hugo.

TF SISMIX 2017
Tous les joueurs sont debout, y compris un Kazuma priant probablement pour que la main de Hugo s'améliore, et c'est exactement ce qu'il se produit sur le flop J83. Saut que l'A sur le turn fait repasser Hector en tête ! Vous reprendriez bien un rebondissement de dernière minute ? La rivière est un K. Hurlements dans le clan français : Hugo Larariche vient de venir à bout d'un adversaire tenace, le discret mais efficace espagnol Hector Gonzales qu'il convient de féliciter haut et fort pour sa troisième place, bonne pour plus de 45 000 euros. Rendez-vous compte : il s'agissait seulement de son quatrième tournoi en live !

Finale SISMIX 2017
Le clan des supporters de Hugo

Le Theatro, c'était comme ça

- 22 mai 2017 - Par Harper

Les soirées en boite de nuit ne se racontent pas. Elles se vivent. Mais on vous a tellement parlé du Theatro qu'on se doit de vous livrer quelques clichés immortalisés par Mounir Mahroug et Caroline Darcourt. Plongez-vous dans la folie du SISMIX, une centaine de décibels en moins.

theatro6

theatro10

theatro8

theatro1

theatro2

theatro7

theatro9

theatro3

theatro4

theatro5

theatro11

theatro12

theatro13

theatro14

Said KO

- 22 mai 2017 - Par Benjo DiMeo

Said Haho éliminé en quatrième place (350 000 dirhams)
Main Event (Finale)

Said	Haho
Une chose que l'on ne pourra pas reprocher à Said Haho, c'est d'être prévisible. Tantôt nit jusqu'à la faute (ce fold avec As-Valet contre un short-stack en demi-finales !), tantôt spewy, comme sur cette dernière main mettant fin à un run coloré poursuivi jusqu'à la quatrième place. Une main complètement folle, où Said ouvre à 675,000 et se voit 3-bet par notre bulldozer nordiste Hugo Larachiche depuis le bouton. Said complète sans broncher les 1,5 millions demandés.

Le flop 8710 ne provoque pas d'action, de même que le 6 sur le turn.

Sur la rivière (un 5), en revanche, c'est l'affolement général : 2,8 millions chez Said, all-in chez Hugo, et un call (pour les cinq millions qui lui restent) que l'on sera plus ou moins obligé de considérer comme un fuck call, car Said montre une paire de 4 pour la quinte du bas. Sans surprise, Hugo n'est pas en carnaval ici : son A9 lui a donné la quinte dès le turn.

Said Haho quitte le SISMIX en quatrième place : c'est enrichi de 350 000 dirhams que ce joueur amateur au palmarès encore vierge va retrouver les cash-game qu'il affectionne, où la notion d'ICM n'est d'aucune utilité.

On connaît le dernier trio du SISMIX, et rarement on a vu un match aussi déséquilibré :

Hugo Larachiche 43 millions
Kazuma Fujiyama 6 millions
Hector Gonzales 5 millions


Blindes 150 000 / 300 000, ante 50 000

Hector le combattant

- 22 mai 2017 - Par Flegmatic

Main Event (Finale)
Hector Gonzalez double deux fois pour rester en vie sur ce Main Event

Said Double Up

Particulièrement discret depuis le début d'une finale qu'il avait pourtant attaqué dans la peau du chipleader, Hector Gonzalez vient de subir un ascenseur émotionnel en quelques minutes. Il est tout d'abord sorti cripplé d'une confrontation à tapis perdue contre Saïd Haho. Derrière une ouverture au bouton de l'Espagnol payée par Kazuma Fujiyama, le Marocain pousse son tapis de 5,75 millions avec 66 et est largement dominé par la paire de 9 d'Hector. Magie des cartes, le board 431052 offre une quinte inespérée à Saïd, revenu de nulle part ou presque, laissant moins de dix blindes à Hector.

Hector Double Up

Quelques minutes plus tard, la pièce tombe du côté de la paire de 2 de l'Espagnol à l'issue d'un deuxième flip contre le A4 de Saïd, encore lui. Remonté à 3,45 millions, il parvient à doubler une seconde fois lorsque sa paire de 10 reste devant les 3 d'Hugo Larachiche. "Tu es étais obligé de payer," glisse Kazuma comme pour réconforter un Hugo que l'on a pas franchement envie de plaindre, avec toujours plus de 30 millions devant lui. Hector s'offre de son côté une bonne bouffée d'air frais.