masquer le menu


Alerte canicule

- 5 juin 2015 - Par Benjo DiMeo



Bilan du Day 1B


Une nouvelle journée de départ, de nouveaux heureux, de nouveaux déçus… Et de nouveaux records de température à Marrakech, l’astre solaire faisant encore sentir sa présence bien après l’heure de son coucher. Bénéficiant de la protection toute relative de l’air climatisé du casino, les joueurs du Day 1B du SISMIX (269 inscrits au total, c’est plus qu’hier) ont sué sang et eau tout au long de la journée et une bonne partie de la nuit. Certains sont repartis ruisselants, mais contents, d’autres sont repartis trempés, mais frustrés.

Il y a ceux qui ont manqué de réussite pour la deuxième journée consécutive, sautant une ou deux fois de plus aujourd’hui après avoir perdu une ou deux caves hier. Citons Matthieu Lamagnère, Alexandre Réard, Pierre Merlin, François ’Starbob’ Robert, Maxime Chilaud, Samuel Chartier, Neil Siguerdidjane, Romain Nardin ou encore Aurélien Guiglini. Pour eux, tout n’est pas perdu : il leur reste une troisième et dernière journée de départ pour tenter, enfin, de se qualifier pour le Day 2.

Il y a ceux pour qui le second ticket de loterie fut le bon, d’ores et déjà assurés de revenir disputer le second tour samedi sans passer par la case « Day 1C », comme Flavien Guenan et Brian Benhamou.

 Il y a ceux, plus efficaces, qui sont parvenus à se qualifier dès leur première tentative : on peut citer Corentin Ropert (très bien placé avec 176,200) et Jean-François Rial.

 Ce Day 1B était placé sous le signe des qualifiés Winamax et des joueurs de club et communautés : les amateurs constituaient la majorité du field, après un Day 1A plutôt chargé en pros. Ces amateurs étaient venus de Lille, de Saint-Etienne, de Lyon, de Dijon, ou de Metz après décroché leur package ou ticket sur Winamax, ou tout simplement cassé leur tirelire-bankroll patiemment constitué au cours des douze derniers mois. Si pour beaucoup de ces amateurs, le rêve est déjà terminé (et les soirées endiablées sur le point de commencer : salut Kangoo, salut NickHautine, salut Analia, salut Marie-Laure, salut Steven), certains ont tiré leur épingle du jeu, comme Josselin Destailleur (dernier survivant de Poker@Lille avec 90,000 unités), les deux joueurs de la French No-Limit Franck Besnard (119,000) et Pascal Reche (80,800).

 Propulsés vers Marrakech grâce à leur place en quarts de finale du KING5 les RhinoAddicts se sont jetés dans le SISMIX comme un seul homme. Après douze heures de jeu, seul l’un d’entre eux porte encore le flambeau : Kevin Droz, avec un solide tapis de 110,000. 

 Chou blanc aujourd’hui pour le Team Winamax : Adrien Guyon et Ludovic Riehl ont toujours le pion posé sur la case départ, et ne touchent pas 20 000 francs, tandis que la majorité de nos pros se sont qualifiés dès le Day 1A. Bah, après tout, Davidi Kitai avait du re-entry deux ou trois fois avant de remporter la première édition du SISMIX l’an passé. 

 Parlons enfin des « gros pardessus », comme dirait MIK22 : les joueurs du continent Africain trustent les premières places : le Marocain Khalid Rezki a explosé les compteurs, accumulant presque quinze caves aujourd’hui. Avec 275,000, il distance largement Yvan Deyra, chip-leader du Day 1A avec 183,500. C’est le cas aussi de Salif Dia (Sénégal, en photo), Said El Yousfi (Maroc), Andre Moreira (Portugal) et Mickael Tadesse. 


Place au hip-hop !


 

Qualifiés et éliminés se retrouveront ce soir au Theatro pour l'Urban Night. Une pause hip hop dans cette semaine très electro avec en ouverture le beatmaker et producteur Low Cut. L'attraction de la nuit, c'est bien évidemment la présence de notre Team Pro W Kool Shen et de ses acolytes de la première heure DJ James et Naughty J. Pas de doute, il y aura du monde pour laisser traîner ses oreilles du côté du club du Es Saadi !

On se retrouve vendredi à midi (onze heures en France) pour l'ultime journée de départ du SISMIX.

Benjo, Kinshu, Florence et Sylvain
Photos par l'exceptionnelle Caroline Darcourt

65 joueurs franchissent le Day 1B

- 5 juin 2015 - Par Flegmatic

Khalid Rezki (Maroc, photo) 275 000
Salif Dia (Sénégal) 220 700 
Said El Yousfi (Maroc) 214 000
Andre Moreira (Portugal) 193 700
Mickaël Tadesse 188 800
Corentin Ropert 176 200
Guillaume Gandon 155 800
Hakim Hadj 151 400
Najib Bennis (Maroc) 128 400
Nicolas Tomaïc  127 900

Franck Besnard 119 000
Christophe Gobert 117 400
Kevin Droz 110 600
Dider Lerendu 109 500
Roger Di Maria 108 700
Sofian Benaissa 106 600
Dimitri Pocheron 104 800
Axel Besnard 98 500
Adib Yassine (Maroc) 97 600
Flavien Guenan 92 600

Ismaël Touré 92 300
Nicolas Mayot 91 000
Josselin Destailleur 90 000
Jérôme Sgorrano  89 900
Jean-François Rial 89 500
Pascal Reche 81 800
Emmanuel Seivert 79 200
Santiago Terrazas (Espagne) 70 900
Romain Leneillon 70 100
Brian Benhamou 68 700

Georges Ajzenberg 68 000
Julien Biersse 67 500
Pascal Groshens 67 000
Nicolas Proust 66 600
Benoit Privel 65 600
Bertran Jaume (Espagne) 62 000
Jose Maria Felices (Espagne) 60 000
Marvin Correia 59 900
Sam Moradi 59 500
Nuno Simeos (Portugal) 55 000

Yves Rolland 54 900
Stephane Saïd 54 700
Gregory Dupuis 52 500
Jaime Floid Molina (Espagne) 52 400
Sammy Berrehail 51 400
Envel Nedelec 49 500
Nicolas Gredy 49 000
Marc Gautier 48 600
Hugo Bouenna 47 600
Abdelhadi Kondah (Maroc) 46 500

Sylvain Fossard 44 000
​Julien Ponche 41 800
Ludovic Moryousef 41 400
Loic Pailler 40 400
Aderito Silva 40 000
Thibaut Eggrickx 39 900
Jean François Peltier 39 800
Stéphane Deraet 38 100
Carlos Lopes 36 000
Cyrille Jouan 35 400

Noé Ringuet 33 500
Cyril Pigeard 28 900
Omar Alayoub 24 700
Hugo Foucher 16 200
Paul Andrade De Almeida 15 900

Tableau de bord
65 joueurs passent le Day 1B (sur 269 au départ, re-entry inclus)
Blindes au départ du Day 2 : 600/1,200, ante 100
Tapis moyen : 81,500

Julien ponce

- 4 juin 2015 - Par Kinshu

C'est un Julien Ponche a l'air satisfait qu'on retrouve au fond de la salle. Un peu comme un Américain qui viendrait de s'enfiler une pizza quatre fromages taille 48. Il y a une explication à cela : le Lyonnais a bénéficié d'un petit coup de pouce qui lui a permis de doubler son tapis alors qu'il aurait dû rejoindre la sortie.

Julien a défendu sa blinde avec une paire de 6, check-call 2 100 sur un flop 6-As-Dame, puis check-raise de 3 500 à 9 300 et payé dans la foulée le tapis adverse sur un Roi turn. Opposé à Valet-10, le bougre a touché du bois (normal pour un mec qui ponce) en trouvant une doublette du Roi sur la rivière. Le voilà à 60 000 alors que la fin de la journée se profile !

Family bustos

- 4 juin 2015 - Par Florence

Chez les Guiglini, on ne fait pas les choses à moitié. Tombés tous les deux très short, Aurélien et Tristan se sont inclinés à quelques minutes d'intervalle dans l'avant-dernier niveau de cette journée. C'est Josselin Destailleur (photo) qui s'est chargé d'éliminer Tristan, son As-Roi dominant le As-5 du responsable marketing de Winamax.

François Robert de son côté devra re-entry de nouveau demain puisqu'il a perdu un flip contre Corentin Ropert, paire de 7 contre As-Roi.

C'est gagné c'est bien joué

- 4 juin 2015 - Par Benjo DiMeo



En table 11, Jean-François Rial (photo) est plongé dans une grande conversation stratégique avec Romain Nardin. « Un coup intéressant », confie le patron de l’agence Voyageurs du Monde, « mais je ne suis pas sûr d’avoir bien joué. » 

Nardin embraye : « Je relance avec Q6, trois payeurs… Flop K99. Je c-bet 2,700 dans 7,000, le monsieur me paie. »

Rial prend la suite du récit : « Turn 7, il met tout petit, 2,400. »

Nardin complète l'histoire : « Il me relance à 8,400, je mets 15,200, il fait tapis, et je passe. »

Rial : « J’ai Roi-Dame. Mon raisonnement pour transformer ma main en bluff : je peux tenter de faire passer As-Roi, deux As, ou tout simplement le tirage. »

Rial n’est pas sûr de son coup, mais toujours est-il qu’il a fonctionné : cet amateur passionné de poker que l’on a toujours plaisir à croiser sur nos tournois pointe désormais à 77,000, bien au dessus de la moyenne. De son côté, l’ancien candidat Top Shark reste assis derrière un tas de jetons confortable.