masquer le menu

Davidi Kitai remporte le SISMIX !

- 26 mai 2014 - Par Benjo DiMeo



Sur le papier, le SISMIX était un projet ambitieux, limite casse-gueule : greffer un festival de poker deep-stack tout ce qu’il y a de plus sérieux et relevé à une série de fêtes orgiaques au bord de la piscine et de la boîte de nuit d’un complexe hôtelier paradisiaque. La sauce allait t-elle prendre ?

Cinq journées (et cinq nuits) plus tard, la réponse ne fait plus de doute : le SISMIX est passé à toute vitesse, tourbillon de cartes, de jetons, de danse, de cocktails et de fous rires. Le niveau de jeu observé lors du tournoi principal fut étonnament relevé pour une épreuve à 550 euros l'entrée "seulement", avec la présence de nombre de pros et trois membres du Team Winamax autour des deux dernières tables, et les fêtes nous ont comblés

Et qui de mieux pour soulever le trophée de ce tournoi d'un nouveau genre que Davidi Kitai, rien de moins que l'un des plus grands fêtards du circuit, en plus bien entendu d'être un membre du club très fermé de l'élite mondiale du poker ?

Si l'on ausculte le palmarès du Belge en l'ordonnant par ordre décroissant de gains financiers, on constatera que cette victoire à Marrakech se place en 13ème position seulement, derrière ses deux titres aux World Series of Poker, son trophée European Poker Tour, sa victoire World Poker Tour, et quelques autres broutilles. RIen que pour l'année 2014, ce SISMIX ne représente que le troisième plus gros gain de Davidi !

Ainsi, si le poids de cette victoire est moindre pour un Davidi Kitai habitué aux premières places (sa huitième en live en sept ans), nul doute qu'elle conservera une place de choix dans ses souvenirs. La toute première dans un tournoi organisé par son sponsor de toujours, acquise devant les yeux de ses coéquipiers du Team Winamax, une nouvelle fois tous d'accord pour dire que tant que Davidi sera dans les parages, ils ne joueront la plupart du temps que pour la seconde place.



Ceci est la première photo que nous avons publiée dans ce reportage, en tout début de festival, une photo prise lors de la première soirée du SISMIX. Prémonitoire !