masquer le menu

SISMIX : le film officiel

- 11 juin 2014 - Par Benjo DiMeo

Une semaine de fête, de poker, de piscine et de musique électronique à plein volume à Marrakech : on se replonge avec délice dans le Winamax SISMIX avec ce beau montage de quinze minutes. Enjoy !



Réalisé par Régis, Junior et Nicolas

SISMIX : merci les gens, et à très vite

- 26 mai 2014 - Par Benjo DiMeo

Je ne serai probablement pas le seul à faire cette remarque : jamais je n'ai vu un tournoi défiler à une telle vitesse. Une vitesse inversement proportionelle aux nombre d'heures de sommeil observées par les participants, qu'ils soient joueurs ou organisateurs. Avec le SISMIX, on a poussé tous les potards à fond, mais Dieu que ce fut bon.

On remet ça quand ? L'année prochaine, semble t-il... Et 365 jours ne seront pas de trop pour nous remettre de cette première édition.

Winamax SISMIX - 6000 Dirhams Marocains (550€)
473 joueurs - 670 inscriptions et Re-Entry

Vainqueur : Davidi Kitai (Belgique) 635 000 Dirhams
Runner-up : Vitor Hugo Marques Rebelo (Portugal) 440 000 Dirhams
Troisième : Mathieu Papineau (France) 300 000 Dirhams
Quatrième : Timothée Marlin (France) 220 000 Dirhams
Cinquième : Ludovic Lacay (France) 160 000 Dirhams
Sixième : Samy Battikh (France) 125 000 Dirhams

Classement complet des 83 joueurs primés au SISMIX
Les vidéos du SISMIX
Les photos du SISMIX

























 

Davidi Kitai a enfilé son costume de bourreau

- 26 mai 2014 - Par Harper

Le Belge est allé chercher son titre en éliminant quatre adversaires sur l'ultime table

Cinq. C'est le nombre d'heures qui furent nécessaires pour plier la finale du Main Event de ce premier SISMIX. Une conclusion rapide due à l'agression constante de Davidi Kitai et à quelques rencontres… Retour sur les éliminations de l'ultime table.

Qualifié pour dix euros en remportant le Sunday Surprise envoyant ses finalistes à Marrakech, Samy Battikh était prêt à écrire la belle histoire de ce tournoi. Mais après avoir cédé des jetons à Ludovic Lacay en début de finale, il n'a pas su se séparer de sa top paire face à Vitor Hugo et a tout envoyé sur un tableau hauteur huit. Mauvais timing, le Portugais a payé avec deux rois, mettant un terme au parcours de Samy en sixième place pour un gain de 125 000 dirhams, soit plus de mille fois sa mise initiale !

La finale de Ludovic Lacay a débuté avant même la distribution des cartes, lorsqu'il a tiré sa place et qu'elle lui a indiqué qu'il allait devoir jouer hors de position sur Davidi Kitai. "Non !" s'était-il alors exprimé, "toute ta vie tu chattes !". Il savait que l'affrontement s'annonçait difficile, mais ce sont finalement les cartes qui ont décidé, les deux joueurs se retrouvant dans une situation où les tapis allaient invariablement voler avant le flop à la vue de la profondeur et du degré d'agressivité de ces deux joueurs : les as chez Davidi, les valets chez Ludovic, qui allait terminer en cinquième place pour 160,000 dirhams.

C'était le début de l'inexorable ascension de Davidi Kitai, qui allait se charger d'éliminer Timothée Marlin en quatrième place (220,000 dirhams). Celui qu'on surnomme régulièrement 'A-Layani' n'a jamais vraiment pu s'exprimer sur cette finale, étant muni d'un petit tapis et étant hors de position sur Ludo Lacay et Davidi Kitai. Le Belge s'est chargé de l'achever en trouvant deux paires au flop avec Roi-Dame contre sa paire de quatre. En deux heures de finale, seuls trois joueurs restaient en course !

Avec seulement vingt-cinq blindes devant lui, Mathieu Papineau, très discret jusqu'alors, savait qu'il allait devoir prendre des risques pour revenir dans la partie et remporter le titre. En doublant avec As-Roi contre le As-Dame de Vitor Hugo, il s'est donné de l'espoir, mais un hero call effectué contre Davidi et son full lui ont coûté très cher. Trop cher. Ses dernières blindes sont avalées par Davidi, dont la paire de valets domine la paire de deux du Français, troisième pour 300,000 dirhams.

Arrivé en heads up, Davidi Kitai savait qu'il n'aurait pas une partie facile face à Vitor Hugo, joueur agressif et audacieux. Au coeur d'une dynamique particulièrement active avant le flop, le Belge a commencé par perdre des plumes en abandonnant une main où Vitor a envoyé son tapis sur la rivière. Mais le Belge la voulait trop, cette victoire sur le tournoi de son sponsor. Alors il a cravaché, grattant jeton par jeton avant de prendre un pot important avec As-Dame touchant une dame sur la rivière. Il apporte l'estocade sur celui qui avait débuté la finale en tant que chipleader en rentabilisant au mieux ses deux paires touchées avec Valet-Cinq. Alors que Vitor Marques Rebelo remporte 440,000 dirhams pour sa seconde place, Davidi Kitai récolte 625,000 dirhams (environ 55,000 euros) et le huitième titre de sa carrière !

Davidi Kitai remporte le SISMIX !

- 26 mai 2014 - Par Benjo DiMeo



Sur le papier, le SISMIX était un projet ambitieux, limite casse-gueule : greffer un festival de poker deep-stack tout ce qu’il y a de plus sérieux et relevé à une série de fêtes orgiaques au bord de la piscine et de la boîte de nuit d’un complexe hôtelier paradisiaque. La sauce allait t-elle prendre ?

Cinq journées (et cinq nuits) plus tard, la réponse ne fait plus de doute : le SISMIX est passé à toute vitesse, tourbillon de cartes, de jetons, de danse, de cocktails et de fous rires. Le niveau de jeu observé lors du tournoi principal fut étonnament relevé pour une épreuve à 550 euros l'entrée "seulement", avec la présence de nombre de pros et trois membres du Team Winamax autour des deux dernières tables, et les fêtes nous ont comblés

Et qui de mieux pour soulever le trophée de ce tournoi d'un nouveau genre que Davidi Kitai, rien de moins que l'un des plus grands fêtards du circuit, en plus bien entendu d'être un membre du club très fermé de l'élite mondiale du poker ?

Si l'on ausculte le palmarès du Belge en l'ordonnant par ordre décroissant de gains financiers, on constatera que cette victoire à Marrakech se place en 13ème position seulement, derrière ses deux titres aux World Series of Poker, son trophée European Poker Tour, sa victoire World Poker Tour, et quelques autres broutilles. RIen que pour l'année 2014, ce SISMIX ne représente que le troisième plus gros gain de Davidi !

Ainsi, si le poids de cette victoire est moindre pour un Davidi Kitai habitué aux premières places (sa huitième en live en sept ans), nul doute qu'elle conservera une place de choix dans ses souvenirs. La toute première dans un tournoi organisé par son sponsor de toujours, acquise devant les yeux de ses coéquipiers du Team Winamax, une nouvelle fois tous d'accord pour dire que tant que Davidi sera dans les parages, ils ne joueront la plupart du temps que pour la seconde place.



Ceci est la première photo que nous avons publiée dans ce reportage, en tout début de festival, une photo prise lors de la première soirée du SISMIX. Prémonitoire !

Vitor Hugo runner-up du SISMIX

- 26 mai 2014 - Par Kinshu



Après la série de mains perdues par Vitor, on voyait mal comment ce heads-up pouvait échapper à Davidi. De retour de pause, le pro Winamax n'a fait qu'une bouchée de son adversaire...

Dans un pot limpé par Victor, Davidi check-call une première salve (150 000) sur le flop 592, puis une deuxième (250 000) sur le 8 avant de check-raise à tapis son adversaire sur une troisième banderille (400 000) envoyée sur un J rivière. Vitor paye mais ne peut que constater les dégâts: le Belge retourne J5 pour deux paires, un jeu suffisant à battre le Portugais qui fait voler dans les airs sa main, A9.

En terminant runner-up de cette toute première édition du SISMIX, Vitor Hugo Marques Rebelo signe de loin la meilleure performance de sa jeune carrière en remportant 440 000 Dirhams.



Le SISMIX, c'est fini !