masquer le menu

Ikonen le barbare

- 5 mars 2018 - Par PonceP

Pekka Ikonen éliminé en 10e position (11 000 €)
Grande Finale 550 € (Day 4)

Pekka Ikonen
Le qualifié online finlandais a joué son dernier coup à tapis sur ce Winamax Poker Tour. Installé en table télévisée avec un tapis dans le ventre mou de 3,275 millions de jetons aux blindes 100 000 / 200 000 ante 25 000, Pekka Ikonen savait qu'il faudrait prendre des risques pour espérer arriver en finale avec de quoi manoeuvrer. Il a donc tout simplement fait tapis depuis la small blind, et l'insatiable Jérémy Routier s'est fait un plaisir de payer la somme demandée depuis la big blind avec A 6. Pekka est légèrement derrière avec K T et devra s'améliorer.

Le flop est malheureusement à sens unique : A  J J. Il ne reste qu'une Dame pour sauver Pekka, qui ne viendra jamais, malgré le sursaut d'espoir de la turn K. La river T clôt les débats et Pekka quitte la compétition en dixième position, avec 11 000 € de prix de consolation. Pour son premier tournoi sur le circuit Winamax, Pekka a de quoi être fier. Il compte d'ailleurs bien se renseigner sur le SISMIX et le WPO pour tenter de prendre sa revanche.

Après ce coup, Jérémy frôle les 14 millions de pions, et les neuf joueurs encore en course peuvent prévenir tous leurs proches : ils sont désormais en pré-table finale. On profite de ce break de quelques minutes pour préparer cette belle finale et vous faire un point sur les chipcounts.

Rou coule

- 5 mars 2018 - Par PonceP

Rou Al-Rineh éliminé en 11e position (11 000 €)
Grande Finale 550 € (Day 4)

Rou Al-Rineh
La bataille des short-stacks de la table télévisée a tourné en la défaveur de Rou Al-Rineh. Ses dix dernières blindes sont parties au milieu lorsqu'il a ouvert 2 2 en small blind. L'allemand Sebastian Linden n'a pas pris trop de temps avant d'engager la somme qui représentait 95% de son propre tapis, et a montré J Q, pour un classique lancer de pièce familial.

Le board T 4 5 J 4 a scellé le sort de Rou, récompensé de 11 000 € pour sa onzième place, et relancé le chipleader de ce début de journée qui possède désormais vingt blindes.

Dernière pause avant le dîner

- 5 mars 2018 - Par Flegmatic

Grande Finale 550 € (Day 4)

On est prêts à prendre les paris : l'heure de jeu qui va suivre va faire bouger les masses. Comme vous pouvez le voir avec le chipcount ci-dessous, ils sont quatre sur les onze joueurs restants à disposer de moins de quinze blindes, et deux sont même sous le seul critique des dix blindes. Quand à Badr Bensallam, il confirme sa bonne forme du moment en s'installant dans le fauteuil de chipleader, talonné par Damien Lhommeau et Jérémy Routier.

Pour votre information, sachez que le dinner break pourrait être précipité au cas où le field viendrait à tomber à neuf joueurs plus tôt que prévu. Retenez votre souffle, c'est parti pour un nouveau round d'hostilités.

Table TV

Damien Lhommeau

1/ Jérémy Routier 10,675 millions (53BB)
2/ Damien Lhommeau (Qualifié Winamax.fr) 11,475 m. (57BB)
3/ Jean-Marc Thomas 4,175 m. (20BB)
4/ Rou Al Rineh 2,25 m. (11BB)
5/ Sébastien Linden (Allemagne) 1,9 m. (9BB)
6/ Pekka Ikonen (Qualifié Winamax.fr, Finlande) 3,575 m. (17BB)

Table pas-TV

David Dachicourt

1/ Badr Bensallam (Winamax Campus League) 11,952 m. (59BB)
2/ Cédric Arnaud (Qualifié Wam-Poker) 2,625 m. (13BB)
3/ David Dachicourt 4,05 m. (20BB)
4/ Bruno Sangla 1,275 m. (6BB)
5/ Frédéric Bertrand 9,2 m. (46BB)

Blindes à la reprise : 100 000/200 000 ante 25 000
Moyenne : 5,736 m.

Comme Saint Thomas

- 5 mars 2018 - Par Benjo DiMeo

De bien beaux calls
Grande Finale 550 € (Day 4)


Jean-Marc Thomas
Il est comme ça, Jean-Marc Thomas : il ne croit que ce qu'il voit. J'en veux pour preuve cette main récemment observée en table TV, où le Parisien nous a gratifié d'un joli hero call sur la rivière.

La main débute avec une relance de Jean-Marc au bouton. Sebastian Linden défend sa grosse blinde et check/call un c-bet de 300,000 sur le flop JJ8. C'est peut-être le check back turn de Jean-Marc (sur un 2) qui va motiver Sebastian a miser 875,000 sur la rivière, une Q.

Jean-Marc prend le temps de la réflexion, puis finit par mettre les jetons au milieu. On ne verra jamais la main de Sebastian : l'Allemand rend directement ses cartes au croupier. Jean-Marc n'a donc pas besoin de montrer les siennes pour gagner le coup, mais les retournera tout de même pour notre plus grand plaisir : 98.

Badr Bensallam
Belle vista aussi chez Badr Bensallam, que l'on a vu payer un check/raise rivière costaud (1 million) sur un board 9JT38 avec J2. En face, Frédéric Bertrand avait décidé de transformer en bluff son K10.

Badr, qui traverse décidément une belle période, a quelques minutes plus tard value-bet une quinte sur un board contenant une paire : Jérémy Routier le paie perdant. Avec cette série de jolis pots, Badr est désormais chip-leader !

Les onze derniers joueurs sont en pause pour vingt minutes. Nous vous proposerons un chip-count complet à leur retour.

Florent n'est plus assis

- 5 mars 2018 - Par Flegmatic

Florent Estegassy éliminé en 12e position (9 000 €)
Grande Finale 550 € (Day 4)

Florent Estegassy

Ce lundi 5 mars ne restera probablement pas dans les mémoires de Florent Estegassy, qui a vécu une belle journée cauchemar ici au Cercle Clichy Montmartre. Reparti avec 40 blindes au moment du dernier redraw à deux tables, cet habitué du CCM a perdu presque tous les coups qu'il a disputé ensuite, s'embarquant notamment dans des spots compliqués contre ses voisins de gauche Frédéric Bertrand et Badr Bensallam.

C'est finalement le premier cité qui a raison de lui. Alors qu'il n'a plus qu'une douzaine de blindes devant lui, Florent pousse son tapis UTG+1 avec A2 et se fait payer par un Frédéric en position de favori avec une paire de 9. Le board 692Q5 est sans équivoque, mettant fin au beau parcours de Florent. Passablement déçu et énervé - on peut le comprendre -, il ne lui faut qu'une poignée de secondes pour saisir son manteau et quitter le Salon VIP du CCM. Une fois la frustration évacuée, nul doute qu'il se satisfera de cette belle douzième place - sur 1 262 joueurs, rappelons-le -, qui lui rapporte 9 000 €.