masquer le menu

Kalidou Sow vainqueur du High Roller WiPT

- 2 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Kalidou Sow signe sa troisième victoire consécutive sur le circuit
Ivan Deyra monte sur le podium, Gaëlle Baumann termine 5e
Event #15 : High Roller 1 500 € (Table Finale)

Kalidou Sow

Incroyable, fabuleux, exceptionnel, historique ! Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier la performance de Kalidou Sow sur ce High Roller du Winamax Poker Tour qu’il vient tout juste de remporter dans la salle VIP du Cercle Clichy-Montmartre. Reconnu comme un bon joueur de live avec quelques résultats notables sur le circuit live (3ème du FPS Enghien, vainqueur du BPT Toulouse et du High Roller du BPC à Namur), le français entre dans une nouvelle dimension après avoir remporté le PokerStars Championship de Prague, le Pokerstars Festival de Londres et donc le High Roller du Winamax Poker Tour en seulement trois mois, trois gains à six chiffres pour un total cumulé de plus d’un million de dollars.

En lisant son nom ce matin dans le chipcount, on était tous conscient qu’il était un client potentiel pour la victoire, mais sans réellement y croire. « Non, quand même ! Pas trois fois, il faut en lancer aux autres … ». Et pourtant, au bout de la nuit, c’est bien Kalidou Sow qui soulève le trophée et les 100 000 € de la première place, après un heads-up expéditif contre le seul étranger de la table finale, Cornelys Von Gent. Sonné, ne comprenant pas réellement ce qui est en train de lui arriver depuis décembre dernier, Kalidou Sow ne parviendra à sortir qu’un seul mot : « Incroyable » !

Pour comprendre un peu mieux la journée de Kalidou Sow, on pourrait par exemple dire qu’il n’a perdu aucun coup à tapis preflop. Il s’est même payé le luxe de gagner K 9 contre K Q chez Achille Samaran malgré un flop avec deux piques et un 9 dans la main de Gaëlle Baumann, en trouvant son one-outer sur la rivière. Quelques mains plus tard, il doublait encore avec Dame-Valet contre As-Neuf chez la révélation de ce High Roller, Achille Samaran. Le talon d’Achille s’appelait Kalidou aujourd’hui. « Il m’a brisé mes rêves, Kalidou », lançait Achille à la table au moment de se retrouver short-stack après les deux gros coups perdus contre Kalidou. J’avais envie de lui dire qu’il a du en briser beaucoup, des rêves, Kalidou, depuis trois mois !

Ivan Deyra et Gaëlle Baumann dans leur jardin au Cercle Clichy-Montmartre

Gaelle Baumann

Gaëlle Baumann n'est pas passée loin, encore une fois

Deux membres du Team Winamax espéraient aujourd’hui accrocher leur nom au palmarès d’une épreuve qui échappe à l’équipe depuis toujours. Kool Shen a remporté le Sixmix, Pierre Calamusa le Winamax Poker Open, mais jamais un membre du Team n’a pu remporter le Main Event ou le High Roller ici à Clichy, la seule qui soit passée à deux doigts de cet accomplissement, c’était d’ailleurs Gaëlle Baumann. On se souvient de son heads up perdu contre Pierre Merlin et de la déception de Gaëlle de passer tout près de son premier titre.

Habituée aux places d’honneur dans ce Cercle Clichy-Montmartre et 9ème du Main Event l’an dernier, Gaëlle a échoué en cinquième position dans sa conquête de titre, victime d’une confrontation inévitable contre son collègue de Team Ivan Deyra, quand son As-Valet s’est fracassé face à deux Dames. Bien déçue après son élimination, elle se consolera peut-être avec les 27 000 € de la cinquième place.  

Ivan Deyra

Ivan Deyra poursuit sur sa lancée en 2018

Relancé dans le tournoi après l’élimination de Gaëlle, Ivan Deyra va pourtant subir la foudre du néerlandais Cornelis Van Gent et se retrouver rapidement dans la zone rouge, jusqu’à devoir engager ses jetons à contre-coeur avec une paire de 4 en main contre le 8-5 dépareillé du néerlandais (Cornelis Van Gent avait mis à tapis Ivan en bataille de blindes). De manière étonnante, Cornelis est en coin flip et trouve tout de suite un 8 sur le flop pour prendre l’avantage. Après une turn anodine, on pense déjà qu’Ivan Deyra va rejoindre le rail. Et pourtant, c’est un 4 de trèfle qui fait irruption sur la river pour redonner le sourire à notre Team Pro et doubler ainsi à une vingtaine de blindes.

Charrié par Kalidou Sow, Ivan lui rappellera le fameux 9 river qui lui a également sauvé la vie deux heures plus tôt. Bref, vous l’aurez compris, les hommes en forme du moment ont la réussite avec eux pour pouvoir éviter les balles sur les fins de tournois. Relancé mentalement après ce coup, Ivan ne pourra rien faire contre le seul étranger de la table finale, Cornelis Von Gent, perdant As-Dame contre Roi-Huit pareillé pour ses quinze dernières blindes et terminant donc 3ème de l’épreuve pour 50 000 €.

Après sa place de runner-up sur le High Roller de l’Unibet Open remporté par Julien Sitbon, Ivan Deyra confirme son début d’année exceptionnel. Deux tournois, une deuxième et une troisième place, près de 100 000 € de gains, rien de tel pour emmagasiner de la confiance pour les échéances à venir. Croisé juste après son élimination, Ivan Deyra ne regrettait aucune de ses décisions sur ce tournoi et me confiait ne pas pouvoir être déçu. « Bien sûr, j’aurais voulu gagner, mais à trois joueurs restants, les cartes ont décidé. J’avais l’impression de jouer un expresso jackpot, d’avoir plein de spots compliqués en terme d’ICM. Le néerlandais était vraiment bon et j’étais obligé de jouer mes premiers coups à tapis preflop du tournoi, alors que j’étais jamais descendu sous les 35 blindes avant les demies. » Plein de maturité, Ivan n’avait qu’une idée : reprendre les spots joués en late game sur le tournoi et les analyser à tête reposée. Bosseur et extrêmement bien entouré au sein du Team Winamax, Ivan devrait logiquement continuer sur sa lancée. Ca tombe bien. Demain, il doit repartir au charbon avec le Jour 1D du Main Event.

La révélation Achille Samaran

Achille Samaran

Achille Samaran a éclaboussé de son talent le CCM

On notera également la superbe prestation d’Achille Samaran sur cette table finale. Joueur de cash game et régulier de la 250 € du Cercle Clichy-Montmartre, Achille, dont c’était l’un des premiers tournois, a longtemps été chipleader avant de faire l’amère expérience de disputer des coups à tapis preflop contre Kalidou Sow. Il s’est même offert le luxe de buster trois joueurs sur le début de la table finale, Yves Piacentino, Renato Minicuci et Sami Torbey. Pas vraiment convaincu de vouloir rejouer des tournois à la base, cette expérience de vivre une table finale, d’être suivi sur le stream, d’être mis en avant, n’a pas eu l’air de lui déplaire. Plus ça allait, plus il prenait la confiance, sortant des tonnes de bonnes punchlines pour tenter de détendre l’atmosphère avant de terminer son parcours à une belle quatrième place pour 36 000 €. Celui qui m’évoquait le regretté Max Heinzelman a clairement de beaux jours devant lui, tant il a l’air de maîtriser son sujet cartes en main.

Un High Roller record, des Team Pros au rendez-vous

Surfant sur des chiffres de fréquentation astronomiques sur ce début de festival, le High Roller a connu une affluence record avec 376 entrées comptabilisées. Faut dire qu’avec ce système de re-entry et des joueurs particulièrement généreux ou obstinés (Davidi Kitai a lâché 5 re-entry, notamment), le Day 1 ressemblait à un véritable feu d’artifice. 47 joueurs sont parvenus à se hisser dans l’argent sur le tournoi, dont 3 membres du Team Winamax, Ivan Deyra (3e pour 50 000 €, Gaëlle Baumann (5e pour 27 000 €) et le Top Shark Adrien Delmas (26e pour 3 700 €) pour sa première sortie sous ses nouvelles couleurs.

Les résultats complets de l’épreuve

Vainqueur : Kalidou Sow 100 000 €
Runner Up : Cornelis Von Gent 72 000 €
3e : Ivan Deyra (Team Winamax) 50 000 €
4e : Achille Samaran 36 000 €
5e : Gaëlle Baumann (Team Winamax) 27 000 €
6e : Sami Torbey 21 000 €
7e : Firas Nassar 17 300 €
8e : Renato Minicuci 14 500 €
9e : Yves Piacentino 12 000 €
10e : Greg Ravise 10 000 €
11e : Mathieu Alciato 8 400 €

12e : Julien Duveau 7 200 €
13e : Alexandre Amiel 7 200 €

14e : Morgan Barbe 6 300 €
15e : Romain Meyer 6 300 €

16e : Luca Del Cerro 5 500 €
17e : Moeid Khawaja 5 500 €

18e : Mickael Kaizer 4 800 €
19e : Julien Labarrière 4 800 €
20e : Ilirjan Llakmani 4 800 €

21e : Ringo Stimac 4 200 €
22e : Ludovic Périaux 4 200 €
23e : Medhi Charkaoui 4 200 €

24e : Ivan Sakharov 3 700 €
25e : Franck Makaci 3 700 €
26e : Adrien Delmas (Team Winamax) 3 700 €
27e : François Frejdles 3 700 €

28e : Karim Abdeloumène 3 300 €
29e : François Robert 3 300 €
30e : Redouane Abed 3 300 €
31e : Rabah Ait Abdelmalek 3 300 €

32e : Florence Allera 3 000 €
33e : Taoufik Talbi 3 000 €
34e : Nicolas Brochot 3 000 €
35e : Patrick Sacrispeyre 3 000 €
36e : Azdine Doulaki 3 000 €
37e : Stéphane Nicot 3 000 €
38e : Alexandre Lavanant 3 000 €
39e : Philippe Barouk 3 000 €

40e : Quentin Crutel 2 800 €
41e : François Pirault 2 800 €
42e : Pierre Merlin 2 800 €
43e : Nicolas Faure 2 800 €
44e : Yvan Bensasson 2 800 €
45e : Rodney Assous 2 800 €
46e : Gilles Huet 2 800 €
47e : Madi Macalou 2 800 €

Place au Main Event avec le Jour 1C à suivre dès vendredi 10h sur Winamax avec Benjo, Flegmatic et PonceP

Il ne pouvait en rester qu'un !

- 2 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Event #15 : High Roller 1 500 € (Table Finale)
Cornelis Von Gent, runner-up, laisse filer Kalidou Sow vers la victoire

Sow Von Gent

Démarrant le tête à tête avec une avance substantielle, 14 millions contre 4 millions chez Kalidou Sow (sur les blindes 150 000/300 000/50 000), Cornelis Von Gent a vite compris qu’il n’y avait rien à faire contre le français le plus hot du moment.

Kalidou a progressivement grappillé des jetons à base de coups post-flop pour se rapprocher du joueur néerlandais, puis bénéficié d’un bon gros coup de pouce du destin sur le premier gros coup à tapis joué entre les deux hommes, As-Dix chez Kalidou contre les Dames chez Cornelis.

Un As sur la rivière et Kalidou s’envolait alors vers la victoire, laissant le joueur néerlandais avec une dizaine de blindes devant lui.

Quelques minutes plus tard, le néerlandais mettra ses dernières forces au milieu avec 7-8 offsuit et Kalidou aura la lucidité pour payer avec J-9 et l’emporter à l’issue d’un tableau sans encombre.

Irréprochable sur toute cette table finale où il n’a fait que délester les joueurs français pour se positionner en chipleader après avoir éliminé notamment Achille Samaran, Cornelys Von Gent doit se contenter d’une deuxième place et d’un beau chèque de 72 000 €, lui qui a été soutenu tout au long de la table finale par des compatriotes néerlandais venus en masse jouer la finale du Winamax Poker Tour.

Cornelis Von Gent

Cornelis Von Gent, runner-up du High Roller pour 72 000 €

Ivan Deyra sur le podium du High Roller

- 2 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Ivan Deyra termine à la 3ème place et poursuit son début d'année exceptionnel
Event #15 : High Roller 1 500 € (Table Finale)

Ivan Deyra

Ivan Deyra, 3e du High Roller pour 50 000 €

Après avoir éliminé Gaëlle Baumann, Ivan Deyra a vécu de longues minutes à quatre joueurs restants avec des situation compliquées et beaucoup de « spots ICM » comme il me confiera après coup. En effet, avec les blindes qui augmentent et la progressive mainmise de Cornelis Van Gent sur le tournoi, Ivan ne devait pas prendre de risques et se contentait de jouer ses cartes, adoptant une stratégie assez conservatrice.

Une fois débarrassé d’Achille Samaran et assuré de remporter 50 000 €, Ivan savait qu’il allait devoir doubler pour jouer le heads-up contre le néerlandais qui trônait en tête au chipcount. En effet, avec seulement 2 millions de jetons chacun, Kalidou Sow et Ivan Deyra faisait pâle figure face au tapis monstrueux de Cornelis Van Gent qui détenait alors 12,5 millions.

On a cru qu’Ivan Deyra allait revenir, notamment quand il a trouvé un 2-outer river pour survivre. Il s’agissait d’un coin flip à la base, paire de 4 pour Ivan contre 8-5 dépareillé chez son adversaire qui l’avait mis à tapis en bataille de blinde. Mais, après un 8 sur le flop, on n’y croyait plus trop … jusqu’au 4 sur la rivière qui est venu redistribuer complètement les cartes.

Malheureusement, quelques minutes plus tard, Ivan Deyra ne parviendra pas à conserver son avantage avec As-Dame en main contre le Roi-Huit de son adversaire, qui l’avait encore mis à tapis.  

Un Huit sur le flop et c’en était fini des espoirs de Ivan Deyra sur ce Highroller.

Après sa place de runner-up sur le Highroller de l’Unibet Open 40 000 £, Ivan Deyra ajoute 50 000 € à son impressionnant palmarès avec cette magnifique 3ème place. Deux tournois disputés cette année, une fois 2ème, une fois 3ème, y a pire pour commencer l’année 2018 !

Le heads-up peut commencer entre le néerlandais Cornelis Van Gent (14 millions) et Kalidou Sow (4,5 millions).

Heads-up

Tu trouves Samaran ?

- 2 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Achille Samaran termine en 4e place (36 000 €)
Event #15 : High Roller 1 500 € (Table Finale)

 

Achille Samaran

Achille Samaran, 4ème du High Roller pour 36 000 €

Démarrant la journée en tant que chipleader, Achille Samaran a fait le spectacle toute la journée, tombant d’abord dans la zone rouge à cause de quelques coups joués un peu trop agressivement, avant de connaître un rush de folie pour passer de short-stack à chipleader en seulement quinze minutes, éliminant deux joueurs au passage.

Malheureusement pour lui, son ascension s’est heurtée à la réussite insolente de Kalidou Sow, qui l’a d’abord délesté de précieux jetons en doublant avec Roi-Neuf contre Roi-Dame puis en gagnant Dame-Valet contre As-Neuf en bataille de blindes.

Revenu dans le peloton, Achille va se démener pour gratter à nouveau des jetons, jusqu’au resteal de trop, quand il pousse ses 15 blindes au milieu avec une paire de 2 et se heurte à la paire de Valets du néerlandais Cornelis Van Gent, qui restera devant.

Pour l’un de ses premiers tournois, Achille Samaran remporte 36 000 € pour cette belle 4ème place, lui qui a déclaré à un moment sur le live que gagner le tournoi ferait augmenter sa bankroll par 12. Alors, plaisanterie ou réalité ? Vu le niveau qu’il a montré tout au long du tournoi, ça ne m’étonnerait pas que ce soit un énorme troll. Quoiqu’il en soit, félicitations à lui pour cette superbe performance qui en appelle beaucoup d’autres… Si Achille se motive à nouveau pour jouer des tournois.

Ca reste en famille !

- 2 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Ivan Deyra élimine Gaëlle Baumann en 5e place
Event #15 : High Roller 1 500 € (Table Finale)

 

Gaelle Baumann

Gaëlle Baumann, 5ème du High Roller pour 27 000 €

Alors qu’on rêvait secrètement à un tête à tête entre nos deux Team Pro Winamax, c’est malheureusement une rencontre fratricide qui a mis fin à l’aventure de Gaëlle Baumann sur ce High Roller du Winamax Poker Tour.

Rattrapée par les blindes, Gaëlle envoie son tapis avec As-Valet dépareillé, une main plus que décente quand on n’a plus que onze blindes devant soi. Ivan Deyra découvre une paire de dames et pousse logiquement son tapis à son tour, la couvrant de peu.

Rien ne vient sauver la joueuse Winamax qui quitte brutalement le tournoi en cinquième place, elle qui avait déjà terminé 11e et 9e de l'épreuve lors de précédentes éditions du WiPT.

Toujours à la recherche d’une victoire sur le circuit, Gaëlle Baumann avait l’air très abattue après cette nouvelle désillusion. Elle se consolera sans doute en se disant qu’elle a gagné 27 000 € en trois jours en jouant aux cartes, que ses jetons restent en famille et qu'elle vient de dépasser le million de dollars de gains en carrière grâce à cette performance. On se souvient tous de l'anecdote qu'elle avait racontée à la radio pour revenir sur son élimination du Main Event de Vegas, où elle pleurait dans l'avion et où une vieille dame s'inquiétait pour elle. Elle ne savait alors pas commet lui dire qu'elle pleurait alors qu'elle venait de gagner 600 000 dollars pendant un tournoi de poker !

On retrouvera bien évidemment Gaëlle Baumann dès demain sur le Main Event, elle qui a touché du bout des doigts l'épée de vainqueur en 2014, battue seulement par Pierre Merlin au terme d'un heads-up mémorable.

Ivan Deyra, qui était dans le mal depuis quelques temps, remonte à 4,4 millions après ce coup et se replace dans la course à 4 joueurs restants.

Etat des troupes :

Achille Samaran 6 millions
Cornelis Van Gent 5,1 millions
Ivan Deyra (Team Winamax) 4,4 millions
Kalidou Sow 2,6 millions

La partie reprend sur les blindes 100 000 / 200 000 ante 30 000 pour une moyenne à 4,7 millions.

Béni des Dieux

- 2 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Kalidou Sow miraculé sur la rivière
Event #15 : High Roller 1 500 € (Table Finale)

Kalidou Sow

Béni des Dieux depuis plus de trois mois, Kalidou Sow vient encore une fois de nous prouver qu’il avait un talent fou pour éviter l’élimination, même quand tout pense croire que son tournoi est fini.

Avec une dizaine de blindes devant lui, il décide de pousser son tapis avec K 9 de petite blinde et se fait payer à la vitesse de la lumière par Achille Samaran qui dévoile K Q.

Le croupier déballe un flop T 5 7 qui nous pousse à croire que Kalidou va enfin comprendre ce que c’est de sortir d’un tournoi de poker. La turn 3 ne lui apporte aucune aide.

Même si on ne le sait pas encore, Kalidou Sow ne joue plus qu’un out (Gaëlle Baumann nous confiera avoir un 9 dans la main).

Il commence déjà à ranger ses écouteurs quand un 9 fait irruption sur la rivière pour le sauver. Sonné, Kalidou se prend la tête à deux mains, comprenant que son cycle de chance n’est pas encore prêt de s’arrêter sur ce High Roller du WiPT.

Il double ainsi à 2,7 millions et revient clairement dans la partie, tandis que Achille Samaran est encore largement en tête du tournoi avec 5,7 millions devant lui.

Firas Nassar et Sami Torbey nous quittent

Firas Nassar

Firas Nassar, 7e du High Roller pour 21 000 €

Auparavant, nous avions perdu le sympathique Firas Nassar en 7ème place de l’épreuve, des mains d’Achille Samaran, As-Dame pour le jeune grinder contre Roi-Dame chez le futur éliminé.

A signaler également le double-up de Cornelis Van Gent aux dépens de Sami Torbey, une énième histoire de paire de Dames contre As-Roi. Mal en point après ce coup, Sami Torbey achèvera son parcours quelque mains plus tard, en perdant un nouveau coin flip, cette fois contre Kalidou Sow, les Valets contre As-Roi.

Sami Torbey

Sami Torbey, 6e du High Roller pour 27 000 €

Le talent d'Achille

- 1 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Achille Samaran passe de short-stack à chipleader en trois mains
Yves Piacentino et Renato Minicuci sont éliminés de la table finale
Event #15 : High Roller 1 500 € (Table Finale)

Achille Samaran

Achille Samaran commence à bien kiffer les tournois

Alors que les trois premières éliminations de la journée avaient eu lieu en moins de trente minutes, il aura fallu attendre plus de deux heures pour obtenir le premier sortant de la table finale.

Faut dire que le joueur le plus menacé, Firas Nassar, s’est payé le luxe de doubler deux fois pour laisser sa place de short-stack à Achille Samaran, maltraité par le diable Ivan Deyra en début de table finale.

Tombé à seulement dix blindes, Achille Samaran vient de connaître un rush de folie qui va sans doute lui donner goût aux tournois puisqu’il vient de passer de short-stack à chipleader en seulement dix minutes, après avoir éliminé successivement Yves Piacentino et Renato Minicuci.

D’abord, il double contre Ivan Deyra sur un coin flip entre sa paire de 8 et le Roi-Valet du joueur Winamax. Ensuite, il trouve deux Dames quand Yves Piacentino pousse ses onze dernières blindes avec deux Valets. Enfin, il remporte un nouveau lancer de pièce avec deux Dix contre le As-Roi du franco-italien.

Yves Piacentino

Yves Piacentino, 9e du High Roller pour 12 000 €

Yves Piacentino récolte 12 000 € pour cette belle 9ème place, tandis que Renato Minicuci repart du Cercle Clichy avec 14 500 € pour se consoler de sa 8ème place, pas mal quand on sait qu'il s'est qualifié sur le dernier satellite à 200€ du Cercle.

Grâce à ce quart d’heure de folie, Achille Samaran retrouve le fauteuil de chipleader, avec 4,9 millions, talonné par Ivan Deyra avec 4,3 millions devant lui.

Après une pause bienvenue, les 7 derniers joueurs reviendront pour en découdre sur les blindes 60 000 / 120 000/ 20 000.

Etat des troupes à 7 joueurs restants :

Siège 1 - Kalidou Sow 2,5 millions
Siège 2 - Achille Samaran 4,9 millions
Siège 3 - Gaëlle Baumann (Team Winamax) 2,9 millions
Siège 4 - Firas Nassar 1,2 million
Siège 5 - Cornelis Van Gent 1,2 million
Siège 6 - Sami Torbey 1,8 million
Siège 8 - Ivan Deyra (Team Winamax) 4,3 millions

Renato Minicuci

Renato Minicuci, 8e du High Roller pour 14 500 €

Découvrez les neuf finalistes du High Roller du WiPT

- 1 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Deux membres du Team Winamax en finale !
Event #15 : High Roller 1 500 € (Table Finale)

Mais qui sont les neuf prétendants au 100 000 € de la victoire sur le High Roller de l’édition 2017/2018 du Winamax Poker Tour ? On vous aide, deux d’entre eux sont déjà bien connus de nos services, Gaëlle Baumann et Ivan Deyra.

La finale débute sur les blindes 40 000 / 80 000 ante 10 000, et voici ce que nous savons des finalistes de l’épreuve :

Siège 1 - Kalidou Sow - Tapis : 2,67 millions

Kalidou Sow

Joueur régulier de cercle depuis de longues années, Kalidou Sow s’est révélé sur la scène des tournois live en atteignant la table finale du FPS Enghien-les-Bains en 2015 (3e pour 72 000 €). Il a enchaîné dès l’année suivante avec une victoire sur le High Roller du BPC de Namur pour 41 460 €. Il a fallu attendre l’année 2017 pour que son talent éclate à la face du monde en devenant le 10ème français à gagner un EPT (Officiellement, ce n’est pas vraiment un EPT, puisqu’il s’agissait du PokerStars Championship de Prague, mais bon, on va pas chipoter non plus). Si son retentissant exploit a fait le tour du monde, c’est aussi parce que le français s’est permis le luxe de gagner le PokerStars Festival de Londres quelques semaines plus tard. Sur un nuage depuis trois mois, Kalidou affiche une sérénité désarmante qui pourrait bien lui permettre d’ajouter une magnifique ligne à son palmarès live qui affiche un beau score de 1,37 million de dollars, devant Ivan Deyra ou Gaëlle Baumann. Avec 2,67 millions de jetons au départ de cette table finale, Kalidou Sow fait assurément parti des favoris, lui qui connaît le moindre recoin de ce Cercle Clichy-Montmartre.

Siège 2 - Achille Samaran - Tapis : 3,15 millions

Achille Samaran

Régulier de la table de cash game à 250 € du Cercle Clichy-Montmartre (entendez par là une 5/5), Achille Samaran n’est clairement pas un habitué des tournois, il confesse en avoir joué moins d’une dizaine dans sa vie, estimant qu’il y a trop de variance dans ce format. S’il préfère être discret sur ses habitudes de jeu, il y a fort à parier qu’Achille n’est pas un touriste, vu qu’il a payé son entrée avec ses points de fidélité du CCM. Très impressionnant hier sur le Day 2 où il a monté un tapis de plus de 4 millions avant de perdre quelques plumes sur un bluff, Achille Samaran, qui a un faux air du regretté joueur allemand Max Heinzelmann, devrait faire parler la poudre sur cette table finale qu’il aborde dans le fauteuil de chipleader.

Siège 3 - Gaëlle Baumann (Team Winamax) - Tapis : 3,01 millions

Gaelle Baumann

Découverte en 2012 lors de son inoubliable deep run sur le Main Event WSOP (10ème pour 590 000 $), Gaëlle Baumann est une figure incontournable du Team Winamax depuis plus de cinq ans où elle continue d’engranger les performances, elle vient d’ailleurs de dépasser le million de dollars de gains en live grâce à ce High Roller. Jeune maman depuis deux ans, Gaëlle évolue dans son jardin, elle qui avait failli s’emparer de l’épée du Main Event en 2014, battue uniquement par Pierre Merlin lors du Winamax Poker Tour. Gaëlle a enchaîné par une 9e place sur le High-Roller en 2015 avant de connaître une édition 2017 particulièrement fructueuse avec une 11eme place sur le High Roller et une 9e place sur le Main Event. Démarrant la table finale avec le deuxième tapis, la ravissante représentante du Team Winamax aura à coeur de décrocher son meilleur résultat à ce jour sur un event du Winamax Poker Tour.

Siège 4 - Firas Nassar - Tapis : 455 000

Firas Nassar

Sa tête vous dit peut-être quelque chose et pour cause, Firas Nassar écume le circuit live depuis 2011, même s’il s’est longtemps contenté de jouer dans son jardin de feu l’Aviation Club de France. C’est sur les Champs-Elysées qu’il a réalisé sa première performance en montant sur le podium de l’EFOP Diamond Championship à 10 000 € l’inscription pour un gain de 46 000 €. Depuis 2015, il s’offre quelques petits plaisirs en participant à des festivals pokéristiques comme Deauville, Londres ou Monaco, signant de nombreux beaux deep runs sans réellement claquer la performance qui vous change une vie. Bien aidé par un gros bluff d’Achille Samaran en fin de journée, Firas Nassar avait monté un beau tapis en fin de Jour 2 mais a perdu beaucoup de plumes aujourd'hui, il débutera la table finale avec seulement 6 blindes.

Siège 5 - Cornelis Van Gent -  Tapis : 1,93 million

Cornelis Von Gent

Joueur néerlandais et seul étranger de la table finale, Cornelis Von Gent est un habitué du circuit EPT, qu’on voit tous les ans à Barcelone et Prague. C’est d’ailleurs à Barça qu’il a décroché ses meilleurs résultats sur le circuit, avec notamment cinq places payées sur l’édition 2016, doont une sur le Main Event et une sur le High Roller. Très agressif depuis le début du Day 2, Cornelis Von Gent aura à coeur de se défendre face à tous les autres finalistes qui jouent à domicile.

Siège 6 - Sami Torbey - Tapis : 1,50 million

Samy Torbey

Sami Torbey est clairement un « vieux de la vieille » en terme de poker de tournoi. Sa première ligne Hendon Mob remonte à 2001, c’était en francs à l’époque ! Sami Torbey, c’est un peu l’homme que l’on voit sur plein de tournois, mais dont on ne parle que très rarement. La raison ? Pas forcément de coup d’éclat, des performances modestes mais un palmarès honorable avec tout de même 240 000 $ de gains en tournois live. S’il avait un peu disparu des radars ces dernières années, Sami Torbey nous a gratifié d’un beau tir groupé de trois places payées sur le dernier festival WSOP-C du Cercle Clichy-Montmartre et sa solidité en fait un client potentiel sur cette table finale avec un tapis conséquent de 1,5 million au démarrage.

Siège 7 - Yves Piacentino - Tapis : 1,35 million

Yves Piacentino

Yves Piacentino, que j’ai pris pour Vivian Anseline pendant tout le tournoi, est un habitué des cercles parisiens, « était » vu qu’il n’en reste plus qu’un, de cercle. C’est simple, toutes ces performances de joueur de tournoi ont eu lieu à Paris, où il sévit depuis 2008, avec notamment plusieurs places d’honneur sur le regretté 500€ de l’ACF. Récemment, il s’est illustré en terminant à la 3ème place du 250€ Turbo du WSOP-C ici-même à Clichy pour un gain de 8 000 €. Je n'ai malheureusement peu d'informations sur ce joueur qui a pourtant l'air d'avoir quelques fans dans le public.

Siège 8 - Ivan Deyra (Team Winamax) - Tapis : 2,40 millions

Ivan Deyra

Découvert en décembre 2015 quand il a bullé la table finale de l’EPT Prague à seulement 19 ans, Ivan Deyra a fait du chemin depuis. 5 places payées sur les Main Event EPT, une 10ème place sur le High-Roller de l’EPT Monte-Carlo en 2016, trois bagues WSOP-Circuit (dont le back-to-back sur le Head’s up challenge) et surtout un impressionnant palmarès online sous le pseudo tant redouté de « ValueMerguez ». C’est simple, il a tout gagné sur le site, trois titres Winamax Series, le Grand Tournoi, le Main Event, le High-Roller … la liste serait trop longue. On se rappelle cette magnifique soirée où il avait même réalisé un improbable doublé Main Event/Fièvre. Ivan, qui a gagné sa place au sein du Team Winamax depuis juin 2017 et qu’on a pu suivre dans la série Dans la tête d’un pro sur les WSOP, est avant tout un mec sympa, la tête sur les épaules, qu’on a toujours plaisir à voir gagner. Jamais un mot plus haut que l’autre, toujours là pour amuser la galerie, Ivan fait l’unanimité sur le circuit et est d’ores et déjà devenu un pilier de l’équipe tant ses performances inspirent le respect. Hier, au moment d’emballer ses jetons dans le sac, il me racontait en plaisantant « être dégoûté d’avoir raté la soirée Wina ». En effet, son deep run sur le High Roller l’a empêché d’aller jouer au beer-pong avec les joueurs Diamond du site… Mais il était conscient de sa chance, lui qui s’est déjà illustré la semaine dernière en terminant runner-up du High Roller de l’Unibet Open de Londres pour 34 050 £. Démarrant la table finale avec 2,4 millions, Ivan Deyra est clairement le gros favori et s’il parvient à se défaire de l’indéboulonnable Kalidou Sow, il y a fort à parier qu’on devrait le voir soulever le trophée d’ici quelques heures.

Siège 9 - Renato Minicuci - Tapis : 2,35 millions

Renato Mimisicu

Au vu de ses réactions spontanées à chaque confrontation gagnante, Renato Minicuci nous apparaît comme la surprise de cette table finale. Avec seulement deux lignes Hendon Mob au compteur dont une sur le PokerStars Nation Championship de Londres en 2017, le franco-italien est clairement le joueur le plus inexpérimenté de cette table finale. Mais il le sait, lui qui me confiait hier « être là par hasard » et ajoutant très humblement qu’il devait sa place ici à une insolente réussite. Ivan Deyra lui glissera même cette fameuse phrase « Tout le monde peut gagner » pour le convaincre de croire en ses chances sur cette table finale. Avec 2,35 millions au départ de la table finale et une envie de rivaliser avec les meilleurs, Renato Minicuci sera-t-il capable de créer la surprise ?

Achille Samaran chipleader de la table finale

- 1 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Ivan Deyra et Gaëlle Baumann en embuscade
Kalidou Sow toujours dans la course
Reprise à 20h45
Event #15 : High Roller 1 500 € (Day 3 & Table Finale)


Achille Samaran

Achille Samaran chipleader de la table finale

Après l’élimination de Greg Ravise en 10ème position, nous tenons la dernière table du High Roller, qui débutera à 20h45 sur les blindes 40 000 / 80 000 ante 10 000 après la traditionnelle séance photo des finalistes.

Avec une moyenne à 2,1 millions soit 26 blindes à la reprise, il se pourrait que ça aille très vite cette nuit et qu’il ne faille pas attendre 4h du mat’ pour savoir si nos deux Team Pro Ivan Deyra ou Gaëlle Baumann soulèveront le trophée.

Cette table finale promet du beau spectacle avec la présence de l’indéboulonnable Kalidou Sow, troisième au chipcount tandis qu’on surveillera de près le le chipleader Achille Samaran qui, pour l’un de ses premiers tournois live, réalise d’ores et déjà une incroyable performance.

Enfin, la surprise pourrait venir du franco-italien Renato Minicuci. Qualifié pour 200€ sur le dernier satellite pour le High Roller, Renato, qui a déjà eu plusieurs vies sur ce tournoi, arborait un grand sourire au moment de s’asseoir sur cette dernière table.

Table finale

Composition de la table finale

Siège 1 - Kalidou Sow 2,67 millions
Siège 2 - Achille Samaran 3,15 millions
Siège 3 - Gaëlle Baumann (Team Winamax) 3,01 millions
Siège 4 - Firas Nassar 455 000
Siège 5 - Cornelis Van Gent 1,93 million
Siège 6 - Sami Torbey 1,50 million
Siège 7 - Yves Piacentino 1,35 million
Siège 8 - Ivan Deyra (Team Winamax) 2,40 millions
Siège 9 - Renato Minicuci 2,35 millions

Greg se ravise

- 1 mars 2018 - Par Tapis_Volant

Greg Ravise rate la dernière table du High Roller
Event #15 : High Roller 1 500 € (Day 3 & Table Finale)

Greg Ravise

Greg Ravise, 10ème du High Roller pour 10 000 €

La logique est respectée sur ce début de journée puisqu’après les éliminatons de Julien Duveau et Mathieu Alciatio, c’est au tour de Greg Ravise, lui aussi short-stack au départ du Day 3, de rendre les armes en 10ème position.

Suite à une ouverture d’Ivan Deyra au bouton, il engage ses 5 dernières blindes avec K Q. Trop engagé pour passer, Ivan s’acquitte de la somme avec T 9 et trouve une quinte sur le board pour venir mettre fin au tournoi du joueur parisien.

Greg Ravise ajoute 10 000 € à son palmarès déjà bien fourni en live et on connaît donc la dernière table du High Roller, sur laquelle sont présents nos deux Team Pro Winamax, Ivan Deyra et Gaëlle Baumann.