masquer le menu

[Vidéo] Paris, l'aftermovie

- 16 octobre 2017 - Par PonceP

Revivez l'ambiance unique d'un week-end mémorable à la Grande Halle de la Villette. Record d'affluence, show à l'américaine et annonce de nos deux nouveaux Team Pro : le marathon du Winamax Poker Tour 2017 / 2018 est lancé !

Vidéo réalisée par Benjamin Aubray, Yohan Aziza et Fred Heusse

La machine est lancée

- 15 octobre 2017 - Par Benjo DiMeo

WiPT
19h30 à la Grande Halle de la Villette. Il y a seulement deux heures, les cinquante gagnants du week-end célébraient leur victoire avec leurs potes restés pour assister à la fin de la partie, envoyaient des selfies à ceux qui n’étaient pas, avant de laisser éclater leur joie devant les photographes. Un moment bref, à peine plus long qu’un clin d’oeil, une comète qui semble déjà appartenir à un passé lointain : devant le bureau de presse, aussi loin que mon champ de vision le permet, s’étend un vaste espace en train de se vider à toute vitesse. Difficile d’imaginer que 36 heures plus tôt, le splendide écrin du Winamax Poker Tour Paris était rempli à ras-bord, tel que sur la photo ouvrant ce dernier article du week-end. C’est fini, déjà !

WiPT
En 36 heures, nous avons vu défiler 2 592 d’entre vous (et plus qu’une poignée de curieux venus les mains dans les poches, attirés par le logo apposé bien haut sur la façade de la Grande Halle). Parmi vous, certains qu’on croise à chaque édition, d’autres qui découvraient avec bonheur le plus grand championnat de poker gratuit du monde. Vous avez été bien reçus dès vos premiers pas dans la halle, avec un show de lancement explosif où, coup de tonnerre qui en a surpris plus d’un, nous avons dévoilé l’identité des deux premiers joueurs italiens et espagnols intégrés au sein du Team Winamax, histoire de montrer - si besoin en était - que nous prenions très au sérieux le futur grand marché européen du poker.

WiPT
Encadrés par des équipes qui ont travaillé sur les plus grands tournois de poker du circuit, vous avez pu disputer un tournoi organisé dans des conditions professionnelles, mais avec la convivialité propre au poker amateur. Malheureux sur votre premier coup à tapis, vous avez pu vous consoler sur trois tournois annexes où les récompenses étaient loin d’être symboliques. Vous avez pu, pêle-mêle, discuter avec un Team Pro réuni au grand complet, faire votre shopping dans la boutique (proprement dévalisée tout le week-end), jouer face à nos WIP venus de tous horizons (sports, jeux vidéos, média, cinéma...), gagner des paris gratuit au Bar des Sports, admirer une exposition de nos plus beaux visuels, écouter un cours de poker magistral, disputer un tournoi de beer pong gigantesque (256 participants !) ou tout simplement retrouver vos vieux potes de poker que vous n’aviez pas croisé depuis la dernière édition du WiPT. Et puis, certains d’entre vous - cinquante, très exactement - sont repartis avec en poche leur sésame pour la Grande Finale du WiPT, qui se tiendra au Cercle Clichy-Montmartre, notre partenaire de toujours, en mars prochain.

WiPT
Et maintenant, tout cela est terminé. Le travail de nettoyage avait commencé dès la photo finish capturée, et en lieu et place de la danse des 2600 joueurs présents tout au long du week-end, c’est un ballet d’un autre genre que je contemple. Une chorégraphie compliquée qui voit des chariots élévateurs slalomer entre des aspirateurs géants, des collègues empiler des dizaines (centaines !) de tables qui rejoignent chacun à leur tour les camions garés à l’extérieur, une grue levée bien haut afin de descendre câbles, écrans et spotlights du plafond, et tout un fatras de matériel rejoindre les cartons.
 

WiPT
Le Staff Winamax (nous, quoi !)


Depuis le stagiaire jusqu’au fondateur, les membres du staff Winamax qui ont organisé et animé le week-end sont tous là, épaulés par nos géniaux prestataires, dont le travail fut tout aussi crucial pour que cette fabuleuse opération fonctionne de A à Z. Tous en train de suer, mais ne vous inquiétez pas, il reste de la bière. Certains d’entre eux sont arrivés il y a deux heures à peine. Ils n’étaient pas là du week-end, ils n’ont rien vu de la fête, ils avaient autre chose à faire, mais lorsque l’on a battu le rappel du troupes, ils ont répondu présent pour emballer l’affaire.

WiPT
Au moment où je tape ces lignes, excusé de la corvée de rangement par le fait que je sois justement en train de taper ces lignes - I love my job - c’est encore un peu le bordel dans la Grande Halle, mais donnez à mes collègues une heure, deux au maximum, et tout sera terminé. Il ne restera plus rien de ce week-end historique, si ce n’est des photos, quelques articles et vidéos, et les souvenirs de chacun.

WiPT
En les regardant, je me rappelle combien cet évènement tient du miracle, combien les paramètres à gérer sont nombreux, combien les grains de sable potentiels pouvant enrayer la machine sont infinis. Mais celle belle machine qu’est le Winamax Poker Tour est bel et bien lancée, de la plus belle des manières, pour la septième année consécutive.

WiPT
Maintenant que l’étape de Paris appartient au passé, avec une nouvelle ligne au tableau de nos records personnels (presque 2600 joueurs de poker sous un même toit pour un tournoi gratuit, c'est du jamais vu en France), nos équipes entament un tour du pays qui va les voir traverser 29 villes jusque janvier, pour y organiser 41 tournois de poker, tous aussi freeroll qu’à Paris, tous organisés de manière aussi professionnelle et, on l’espère, tout autant fun. Vous êtes actuellement des dizaines de milliers à tenter de vous qualifier en ligne pour les étapes de Lyon, Lille, Strasbourg, Marseille, Montélimar, Bordeaux, Toulouse, Clermont-Ferrand, et j’en passe. Et vous serez des milliers à rejoindre ces villes pour tenter de décrocher votre ticket pour la Grande Finale, et encore des milliers d’autres à tenter la qualification directement via nos satellites en ligne.

WiPT
Vous n’y parviendrez pas tous, bien entendu. Après tout, la place au Cercle Clichy-Montmartre n’est pas extensible à l’infini, et la Grande Finale affiche complet chaque année. Mais tout ce que nous pouvons vous souhaiter, c’est que votre tentative, fructueuse ou non, soit un bon moment.

WiPT
Ils vous ont encadré tout au long du week-end : nos fabuleux "tournament directors"


Cliché éculé, que vous avez déjà entendu plein de fois : le poker est une métaphore de la vie. Une compétition psychologique où le talent joue un rôle prépondérant, où le travail est récompensé, un jeu de société où les meilleurs terminent plus souvent que jamais au sommet mais où, comme dans la vie, la chance, le hasard, l’aléa ont aussi une place inamovible, que l’on cherche à minimiser mais qu’il ne sera jamais possible d’éradiquer.

WiPT
Ce cliché, je me propose de l’enrichir modestement, sans prétendre aucunement à dire quelque chose de profond : le poker, via le week-end que nous venons de passer, ressemble aussi à la vie pour le simple fait qu’il ne dure qu’un instant. Nous sommes nés poussière et nous redeviendrons poussière. Entre les deux, on se sera bien amusé. C’est ce que je me dis en regardant la Grand Halle déjà vidée de ses occupants, à peine 60 heures après en avoir ouvert les portes et commencé le travail d’installation. Putain, qu’est-ce que ça passe vite !


WiPT
Alors, au moment de refermer un nouveau chapitre de notre histoire - votre histoire ! - je me contenterai d’offrir cette recommandation simple à tous ceux qui vivront au cours des quatre prochains mois la grande aventure du Winamax Poker Tour : profitez-en.

WiPT
A votre tour ?

De 0 à 550 € !

- 15 octobre 2017 - Par Flegmatic

On tient les 44 qualifiés du Main Event

Table TV

Le soleil ne filtre plus à travers la verrière supérieure de la Grande Halle de la Villette. Les croupiers ont été réquisitionnés pour servir les cinq dernières tables de neuf joueurs encore en activité, dont une table télévisée où trône encore un certain Veunstyle. Si vous avez bien compté, vous constastez qu'il ne reste plus alors que 45 joueurs en piste sur les 2 592 au départ, pour 43 tickets qualificatif. Sauf que pas tout à fait. Après avoir invité l'ami Steven à l'événement, en sa qualité d'animateur émérite du Multiplex Poker et compagnon de route de nos étés végasiens, l'organisation a décidé d'ajouter un ticket en plus pour la Grande Finale, portant le nombre total de strapontins pour le Cercle Clichy-Montmartre à 44. En d'autres termes, c'est la bulle !

Olivier

Alors que le rythme du tournoi s'était considérablement ralenti en même temps que chaque move pouvait potentiellement devenir le dernier, le main par main enclenché par l'arbitre en chef Guillaume Gleize n'a duré... qu'une main. Assis devant un tout petit tapis, Olivier (photo) s'est vu contraint de tout envoyer avec AK, et a dû s'incliner sur un banal et ultime coin flip, contre la paire de Valets de Luc, malgré un board à suspens 9109Q7.

Qualifiés

La scène est alors la même que tous les ans, cruelle pour l'un, mais tellement belle pour tous les autres. Il est 17h34, les 44 ultimes joueurs de cette étape de la Villette éruptent exultent de joie et pour cause, l'exploit n'est pas mince. Ils ont devancé 2 548 autres qualifiés pour aller chercher, en freeroll, un ticket bien mérité à 550 € pour l'un des plus beaux et des plus grands tournois français de l'année.

Qualifié content

Ajoutés aux six qualifiés Side Events mentionnés plus tôt, nous tenons les cinquante premiers joueurs dont les sièges autour des tables du CCM en mars prochain sont d'ores et déjà réservés. La liste complète arrive très bientôt, accompagnée de l'article de conclusion de circonstance après ces deux jours magnifiques. Un grand bravo à tous !

Qualifié Téléphone

"Oui, maman, c'est moi. Tu devineras jamais quoi : je viens de me qualifier pour la Finale du Winamax Poker Tour !"

Poignée de main

Poignée de main 2
De bonnes poignées de main pour de belles qualifications.

Steven Qualifié
GG Steven ! On n'a pas fini d'en entendre parler de celle là...

Pour quelques heads up de plus

- 15 octobre 2017 - Par Benjo DiMeo

Team Pro Heads Up
Votre Main Event est terminé, vous vous êtes fait lessiver du 6-max, le Shootout vous a laissé patraque ? Il vous reste une dernière chance de quitter la Grande Halle de la Villette avec une récompense. Cela passe cependant par un défi plutôt relevé : battre en duel un membre du Team Winamax.

Team Pro Heads Up
Impossible n'est pas français : avec un petit coup de main de Dame variance, certains d'entre vous auront ainsi à battre un finaliste du Main Event des WSOP, un mec possédant trois bracelets, un petit jeune ayant gagné tous les tournois de Winamax, ou encore un Top Shark. Un exploit leur valant un ticket à 5€ jouable sur Winamax, et une bonne histoire à raconter aux copains.

Team Pro Heads Up


Team Pro Heads Up


Team Pro Heads Up


Team Pro Heads Up


Team Pro Heads Up


Team Pro Heads Up

Les rois du short-handed

- 15 octobre 2017 - Par Flegmatic

Side Events 6-max : on connaît les 4 gagnants

6-max A : la France des clubs, la France qui gagne

6-max A WiPT
"C'était une super finale, avec une très bonne ambiance et bon niveau d'ensemble." Après avoir décroché sa qualification pour la Grande Finale du WiPT sur le premier des deux tournois annexes disputés en 6-max, Éric est formel : il n'avait jamais passé un aussi bon moment à une table de poker. "J'ai dû arrêter le sport pour de petits pépins de santé, du coup je me suis mis à fond dans le poker depuis deux ans et demie : j'ai lu beaucoup de livres, j'ai étudié les ranges... C'est ma première grosse perf', ça fait plaisir !" Pour ajouter encore un peu plus à ce capital sympathie, ce cinquentenaire, conducteur de bus à la RATP, fait partie de la France du poker qu'on aime, celle des associations, en tant que membre du Chicago Poker Club, situé dans l'Essonne. Pour sa tout première étape live sur le WiPT, il a donc réussi un coup de maître. "Pourtant, j'étais presque mourant hier. Et puis j'ai réussi à doubler deux fois de suite, et ce matin j'ai eu les Rois dès la première main, ce qui m'a mis à l'abri pour le reste de la journée. Ce sera aussi ma première au CCM. Je pense que pas mal de mes potes vont être surpris, il y en a quelques uns qui y vont régulièrement." Et cette fois, le one time, ce sera peut-être pour lui !

À ses côtés, Nicolas, 36 ans, deuxième qualifié sur ce tournoi, ne disait pas autre chose quant à l'ambiance décontractée qui règnait à table. D'autant plus que celui qui officie dans le civil en tant que technicien maintenance chez Michelin a pu savourer cette TF avec l'un de ses potes, qualifié lui aussi, et avec qui il a fait la route depuis Troyes. "On fait partie de l'AS Troyes Poker, n'hésite pas à en parler !," me glisse Nico, à qui je ne pouvais évidemment pas refuser ce plaisir. Joueur depuis environ six ans, il ne considère pas le poker comme autre chose qu'un hobby. "Je joue principalement les championnats live du club, et aussi un peu online, sur des tournois à 1 ou 2 €. Parfois je tente des shots sur des 5 €, mais j'essaie d'avoir une bonne gestion. J'ai une femme et deux filles, je ne peux pas faire n'importe quoi !" Inscrit de dernière minute sur ce Side Event, Nicolas a réussi à aller au bout, malgré un sale coup encaissé à neuf joueurs left, où sa paire de Dames s'est faite craquer par 5-3. "J'ai réussi à remonter ensuite, et après j'ai limité les risques, restant autour des dix blindes." Une stratégie sage au poker comme dans la vie donc, qu'on lui souhaite d'appliquer avec brio en mars prochain au Cercle Clichy-Montmartre.

Side Event 6-max B : les shorts ont le dernier mot

6-max B WiPT
Voilà une première que l'on peut qualifier de réussie ! Après quatre années passées à fréquenter les tables online de Winamax (pseudo : sosfido), Frédérique a franchi le pas ce week-end, découvrant pour la première fois le Winamax Poker Tour en live. Venue de Caen avec des amis du club Caen Poker, Frédérique explique avoir vécu un Main Event très court : "Je me suis pris plein d'horreurs !" A posteriori, on pourra argumenter que c'est cette élimination rapide qui lui a permis de décrocher son ticket pour la Grande Finale, puisque Frédérique a pu se jeter sur l'une des 480 places disponibles - c'était peu, au regard de la demande - sur les deux épreuves 6-max. Une fois arrivée en table finale, sa victoire était loin d'être assurée : "J'ai entamé la TF avec 5BB !" Après une série de rencontres gagnantes, Frédérique a pu sécuriser sa qualification. Après avoir fréquenté les rendez-vous APT (rassemblant les joueurs de Basse Normandie), elle va découvrir pour la première fois un tournoi XXL au Cercle Clichy-Montmartre en mars prochain, parmi plus de 1200 joueurs et avec une dotation qui dépassera les 500 000 euros.

Le second gagnant du 6-max B n'en était pas à son coup d'essai à la Grande Halle de la Villette, lui : "Je n'ai loupé qu'une seule édition !" Cela nous donnerait donc six participations. Merci pour ta fidélité, Arnaud ! Le joueur de Troyes fait partie de la joyeuse bande des French NoLimit. Massés derrière le rail durant la finale, ces derniers n'ont pas manqué de se moquer de moi une fois la partie terminée : "Tu vois, on sait gagner aussi au poker !" J'ai en effet pris l'habitude d'écrire que ces pros du beer pong, qui ne manquent aucune de nos rencontres live, sont incapables d'aller au bout d'un tournoi. Me voilà contredit de fort belle manière par un joueur qui pratique le poker depuis dix ans, "principalement entre copains", et qui est lui aussi arrivé short-stack en finale, avec seulement deux blindes. Puisqu'on vous dit qu'il ne faut jamais baisser les bras ! Récemment marié, l'employé de la CPAM est d'abord un féru de tournois, ayant notamment remporté le Totem sur Winamax. Sa longue expérience a logiquement contribué à sa victoire aujourd'hui : "Internet, ça aide. A force de jouer, on intègre certains automatismes. Par exemple, j'ai l'impression que je jouais mieux que la moyenne une fois que la partie était short-stack. Les ranges pour faire tapis avec 10BB, je les connais par coeur ! En revanche, j'ai un peu plus de mal avec 30 ou 40 blindes." "Arnolino" dispose de quatre mois pour réviser : la Grande Finale du Winamax Poker Tour est un tournoi résolument deepstack !

Tout doit disparaître

- 15 octobre 2017 - Par Flegmatic

Boutique

"Alors, il paraît que vous vous êtes fait dévaliser ?!" Cette question, Guillaume alias Wina_Boutique (photo, à gauche) a dû l'entendre une bonne dizaine de fois hier de la part de collègues estomaqués par la fivère acheteuse qui s'est emparée de nos qualifiés avant même le lancement du moindre tournoi. Mallettes de toutes tailles et de toutes matières, card guards, écharpes, tee-shirts, casquettes, bonnets, jeux de cartes : il ne fallait visiblement pas arriver en retard pour repartir avec ses goodies prférés griffés Winamax.

Boutique table

Il faut dire que cette délocalisation temporaire de notre boutique en ligne est l'occasion de vous proposer nos produits, certains tout juste sortis de l'esprit de nos designers, à des prix défiants toute concurrence.

Boutique tee-shirt

Comme c'est le cas depuis deux ans, les petits veinards présents sur l'événement pouvaient également repartir avec un tee-shirt et/ou un tote bag personnalisé contre 10 petits euros. Pseudo, logo du WiPT ou non, emojis au choix : notre presse a tourné durant tout le week-end au rythme des demandes incessantes de joueurs trop heureux de pouvoir s'afficher avec une pièce unique au monde. On en connaît qui vont faire des jaloux.

Un Lillois triomphe à Paris

- 15 octobre 2017 - Par Flegmatic

Side Event Shootout

Jordan Vainqueur Shootout

Que les fans du LOSC se calment : non, Marcelo Bielsa ne vient pas de remporter son deuxième match de la saison du côté du Parc des Princes. C'est de l'autre côté de Paris qu'il faut se tourner pour trouver trace d'un sacre nordiste. Celui de Jordan Shipmane - ça ne s'invente pas -, 28 ans, poissonnier dans le civil, et qui est sorti vainqueur de sa table du jour sur le Side Event Shootout, pour empocher son ticket à 550 € pour la Grande Finale du Winamax Poker Tour au Cercle Clichy-Montmartre. Et ce, pour sa toute première étape live WiPT.

"Ce sera aussi ma première à Clichy, raconte notre gagnant. Je n'avais jamais voulu payer le tournoi de ma poche, parce que je me disais qu'avec toutes les possibilités de qualification, cela ne valait pas le coup. Cette année, je n'aurais pas à me poser la question !" Venu de la cité de Martine Aubry avec trois de ses potes - dont un qui n'est pas passé loin du Top 200 sur le Main Event - Jordan joue au poker depuis huit ans et est un habitué du casino de Saint-Amand-les-Eaux, "et de temps en temps Namur. Mais ma meilleure perf', c'était à Lille, où j'ai atteint la finale d'un tournoi Barrière Poker Tour," pour un joli gain de 4 000 €.

Sorti du Main Event avec "une quinte floppée alors que l'autre a trouvé couleur max sur la rivière," il a bénéficé hier d'un joli coup de pouce bien involontaire de Pierre Calamusa. "J'avais une paire de Rois, lui une paire de 10, et on a tous les deux fait brelan. Ça m'a bien lancé pour aller gagner ma table. Aujourd'hui, je n'étais pas bien à la dernière pause, et puis j'ai passé tous mes flips !" Comme quoi, il n'y a pas de secrets à ce jeu.

Juste avant de quitter la Grande Halle de la Villette pour reprendre la direction du Nord, Jordan ne peut cacher son enthousiasme d'avoir participé à un tel évènement. "L'accueil, la structure, tout est parfait ici. Les tournois ont démarré pile à l'heure, avec autant de joueurs, ce n'est quand même pas évident. Et j'ai pu rencontrer le Team Winamax. Depuis le temps que je rêvais de voir Davidi Kitai, c'était une vraie fierté de pouvoir me prendre en photo avec lui !" Un joueur de plus qui repart heureux, c'est tout ce que nous pouvons demander.

Jonas, premier gagnant de la saison 2017/2018 !

- 15 octobre 2017 - Par Benjo DiMeo

Side Event Shootout

Jonas
On tient le premier gagnant du week-end... Et donc de la saison 2017/2018 du Winamax Poker Tour ! Avec sa victoire sur le premier des deux tournois Shootout organisés en marge du Main Event, Jonas ouvre la voie à plus de 200 futurs qualifiés freeroll.

Le visage du parisien sera peut-être familier à ceux qui ouvrent régulièrement l'onglet "Paris sportifs" du site ou de l'appli : spécialisé dans le tennis, Jonas anime une chronique régulière sur le Bar des Sports, la déclinaison betting du ClubPoker. Le poker, "ThomasWayne" (c'est son pseudo, inspiré par le papa de Batman) le pratique "depuis cinq, six ans, et sérieusement depuis quatre ans", expliquant être bien installé sur les tables de cash-game PLO à 100 et 200 euros la cave.

La table finale (qui rassemblait les dix vainqueurs de dix tables SNG jouées hier) comportait un autre illustre membre du ClubPoker en la personne de Victor "TapisVolant" Saumont. De fait, Jonas doit sa qualification à un flip crucial joué contre le réalisateur alors qu'il ne restait plus que trois joueurs. "Victor relance, je 3-bet avec As-Valet, j'étais pressé, il fait tapis, je paie. Il a une paire de 9 et je trouve l'As sur le turn." Ce ne fut pas le seul moment chaud de son tournoi : "Hier, lors de la première table, je suis tombé à 14,000 aux blindes 3000/6000 !"

Responsable marketing dans une startup parisienne depuis sept mois, Jonas disputera pour la deuxième fois la Grande Finale du Winamax Poker Tour. La première fois, il s'était qualifié via un satellite à 50€ sur Winamax : cette fois, c'est en freeroll qu'il reviendra au Cercle Clichy-Montmartre. Plutôt amateur de cash-game (qu'il pratique aussi en live au CCM), Jonas possède tout de même un petit palmarès sur Internet : des victoires sur le Cocktail et le Money Time, et une table finale à 7500€ sur un gros tournoi à 10€ organisé sur un site concurrent.

Sous la barre des 100 joueurs

- 15 octobre 2017 - Par Benjo DiMeo

WiPT
C'est un cap pas uniquement symbolique qui a été franchi peu avant 15 heures à la Grande Halle de la Villette : avec 86 joueurs restants au compteur, il reste encore en course autant de joueurs qui vont se qualifier pour la Grande Finale que de joueurs qui repartiront déçus (mais tout de même récompensés avec un lot de consolation). Le dénouement est proche !

Avec une moyenne à dix blindes, pas le droit à l'erreur pour les joueurs restants : les moves doivent être millimétrés, et le rythme se ralentit progressivement à mesure que l'on se rapproche de la délivrance. Les applaudissements marquant chaque élimination sont de plus en plus espacés !

WiPT
Guillaume Diaz s'est incliné juste avant l'entrée dans le Top 100. Il remporte le last longer du Team pour la deuxième année consécutive.

WiPT
Un duo père-fils reste encore intact !

WiPT
98e place : Youki n'est pas passé loin. Il laisse trois collègues pour représenter la FNL : Arnaud, Laurent et un autre dont ils n'arrivent même pas à souvenir du prénom, ces baltringues.

WiPT
7BB en table TV : Veunstyle a atteint sa zone de confort.

WiPT
On compte trois joueuses encore en course pour un ticket

WiPT

WiPT

WiPT

WiPT

WiPT

WiPT

Jamais rassasiés

- 15 octobre 2017 - Par Flegmatic

File d'attente Sit&Go

Ils étaient sur le pont dès 10h15, soit 15 minutes à peine après l'ouverture des portes de la Villette, et 45 minutes avant qu'ils ne puissent entrer sur l'aire de jeu. Eux, ce sont ces mordus de poker, toujours prêts à taper le carton à n'importe quel heure du jour ou de la nuit, et qui font durer le plaisir ce dimanche en s'adonnant à quelques Sit&Go dans la zone dédiée.

File d'attente Sit&Go 2

Et même avec une trentaine de tables mises à disposition, la file d'attente ne semble jamais désemplir, comme le montre les photos ci-dessus. Clairement, nous avons à faire ici à de véritables passionnés, qui sont prêts à prendre leur mal en patience pendant de longues minutes pour le simple plaisir de pouvoir toucher des cartes et des jetons en dur. Et quand on peut s'offrir jusqu'à 10 € crédités en miles sur son compte Winamax en cas de victoire - 5 € pour les deuxième et troisième -, pourquoi se priver ?

Gaëlle Baumann

À l'image de Gaëlle Baumann, tous les membres du Team Winamax ont joué le jeu aujourd'hui sur ces Sit&Go, assurant qui plus est l'ambiance autour de leurs tables.

Sit&Go 1

Sit&Go 2

Sit&Go 3
Petits enjeux, grands sourires.