masquer le menu

Et le favori chuta

- 6 mars 2018 - Par Flegmatic

Damien Lhommeau sort en cinquième position pour 30 000 €
Grande Finale 550 € (Table finale)

Damien Lhommeau OUT

Rien ne s'est passé comme prévu aujourd'hui pour Damien Lhommeau. Après avoir encaissé un premier bad beat face à David Dachicourt et perdu un pot conséquent face à Badr Bensallam, celui que beaucoup annonçaient comme le favori de cette finale à six s'est heurté au plus que jamais chipleader Jérémy Routier.

Le dernier coup de Damien dans ce tournoi démarre par un min-raise en premier de parole de Jérémy, que se contente de payer le Saumurois un cran plus loin. Le Parisien opte pour un c-bet de 600 000 sur le flop Q87 et voit son voisin envoyer son tapis d'environ quatre millions. Jérémy ne pouvait pas payer plus vite et retourne illico 87 pour deux belles paires trouvées dès le flop. Avec deux As en main, Damien lève les yeux au ciel : il sait que seul un As ou une doublette de la Dame peuvent lui permettre de poursuivre sa route. Mais le turn puis la rivière apportent respectivement un 3 et un 6, scellant ses espoirs de titre.

Damien - Greg CRM

Avec son ancien coach de l'équipe PMU, Greg' Ceran-Maillard, venu au CCM aujourd'hui soutenir son poulain.

"Je suis très déçu évidemment, confie après coup le Saumurois. Même quand on a l'impression de bien jouer, on reste quand même à la merci des cartes. Le coup charnière fut vraiment celui que j'ai perdu avec Roi-Dame et puis, contre Badr, je peux sûrement jouer la main autrement. C'est la magie du poker, on peut se faire avoir par un joueur au profil atypique. Et sur ce coup-là, clairement, il m'a eu. À froid, je suis sûr que je me contenterai de cette cinquième place, 30 000 € c'est beaucoup. En tout cas je dois bien avouer que j'étais soulagé de voir Linden sortir en sixième position, ça m'aurait fait mal d'être le premier à sortir aujourd'hui."

Une chose est sûre, on reverra Damien sur les futures éditions de cette Grande Finale. "Même quand j'étais professionnel et que j'avais l'occasion de jouer régulièrement des tournois plus chers, je cochais chaque année le WiPT sur mon calendrier. L'organisation, les joueurs, retrouver les potes, et le fait que je m'adapte bien à ce genre de fields (c'est son sixième cash sur un Main Event WiPT en sept éditions !) : il y a plein de raisons pour lesquelles j'adore ce tournoi." À l'année prochaine donc, ce sera encore un grand plaisir de te croiser à nouveau !