masquer le menu

C'est reparti pour un Tour

- 6 novembre 2016 - Par Flegmatic

C'est Mathieu Duran qui, je pense a le mieux résumé les impressions de ses collègues : "Quand le spectacle commence, on sait pourquoi on a travaillé aussi longtemps. Et c'est là qu'on se rappelle qu'on adore notre métier !" Le papa du Winamax Poker Tour n'aurait pu mieux le dire. Comme chaque année, le premier week-end de notre championnat de poker live est passé à une vitesse phénoménale, et malgré les centaines d'heures de travail qui furent nécessaires pour le mettre en place, je suis sûr que mes collègues se disent, à l'heure de charger tables et chaises dans les camions, la même chose que moi : on aurait bien aimé faire durer le plaisir encore un peu plus.

Depuis le spectaculaire coup d'envoi assuré par Patrick Bruel, une armée de pom-pom girls, un duo Mike/Riké de Sinsémilia interprétant dans un fou rire une parodie de leur tube fétiche, et le champion en titre Cyril Georges, jusqu'à l'explosion de joie finale des premiers qualifiés de la saison, ce week-end a défilé devant nos yeux à vitesses accélérée.

Le plaisir, toujours renouvelé, de croiser les habitués, certains débarquant les valises chargées de cadeaux. La joie de serrer la main aux petits nouveaux, qui furent par centaines à disputer leur premier tournoi de poker autrement que devant leur écran, les yeux rendus brillants par le spectacle qui leur était offert. La bonne humeur générale de tout le monde, y compris après leur élimination. L'enthousiasme de tous ceux qui en redemendaient encore alors qu'il était - déjà - temps de plier bagage. Merci à tous pour votre motivation.

Cette grande fête du poker, de tous les joueurs de poker, qu'ils soient anonymes ou "du show biz", qu'ils soient amateurs ou professionnels aguerris, ne serait pas possible dans le concours de tout un tas de partenaires, la plupart fidèles au WiPT depuis la première édition (cinq ans, déjà !). Merci aussi, donc, à tous ceux qui ont mouillé le maillot ces trois derniers mois pour préparer le lancement du Tour, en particulier durant ces frénétiques dernières 24 heures avant le "shuffle up and deal" : le personnel de la Grande Halle de la Villette, nos fantastiques tournament directors, nos DJs de luxe Ophélie Mercury et DJ James, les croupiers du cercle Clichy-Montmartre, l'équipe vidéo de D4 Events (thank you, guys !), la sécurité, le catering, les hôtesses, et danseuses, les gros bras qui ont transporté toutes ces tonnes de matériel, les ingénieurs du son et de la lumière. Comme à chaque fois, je vais en oublier... mais le coeur y est !

De ces 48 heures, il ne nous restera bientôt que des souvenirs... Heureusement immortalisés grâce au travail de Richard Sfez qui, en l'absence de Caroline Darcourt (dont on a célébré le travail avec une magnifique expo) a assuré avec brio la lourde tâche de photographier des centaines et centaines de joueurs et joueuses.

Pour les autres, ceux qui n'ont pas pu prendre part à la fête et l'ont vécue de loin (notamment grâce au génial streaming vidéo assuré par Harper et Jay Pee) : vous aurez plein d'occasions de nous croiser au cours des trois prochains mois. Il nous reste encore plein, plein plein de tournois à organiser près de chez vous, et de tickets pour la Grande Finale à distribuer en freeroll...

Yep, il est temps de se quitter... Mais pas pour longtemps : dans deux semaines, nous serons à Lille, Epernay, Albi et Saint-Etienne. C'est un long tour de France qui commence !

En direct de la Grande Halle de la Villette : à vous les studios !

Toute l'équipe Winamax vous dit un grand MERCI et vous donne rendez-vous sur les 45 prochaines étapes du Winamax Poker Tour, édition 2016/2017 !

Ils l'ont fait !

- 6 novembre 2016 - Par Benjo DiMeo

Le Team Pro au grand complet est venu les féliciter, ils l'ont bien mérité : ils sont 37 (et même 38 en comptant Gaëlle Baumann) à avoir survécu à deux longues journées de poker et un field record de 2127 joueurs pour remporter en freeroll leur ticket pour la Grande Finale du Winamax Poker Tour. Ils viennent de Paris (un peu), de la banlieue (en nombre), et parfois de beaucoup plus loin, de Nantes, de Toulon, de Marseille ou de Perpignan. Parmi ces 37 joueurs, on reconnaît notamment Vincent Dupuy, alias LeCapoteur : le Twitteur acéré était chip-leader au départ de la journée et a tenu son rang, après avoir disputé un marathon en relais dès potron-minet ! Le visage de Mickaël Busto vous est peut-être familier aussi : l'animateur de la radio du Club Poker avait passé l'intégralité du dernier WPO de Dublin dans la tenue de chimiste de Walter White (Breaking Bad). Saluons aussi les joyeux drilles de la French No-Limit, qui ne viennent jamais à l'un de nos tournois sans offrir au staff quelques bouteilles de liqueur maison : leur jorgio91 disputera la finale du WiPT 2016/2017 en freeroll.

Un grand BRAVO à tous ! Quant aux autres, vous savez ce qu'il vous reste à faire pour les rejoindre : un Sit&Go Starting Block, un Tremplin, puis un poil de réussite sur l'une des 45 étapes live restant au calendrier !

Elle déchante, ils exultent

- 6 novembre 2016 - Par Flegmatic

C'était la place que personne ne voulait avoir, mais il fallait bien qu'elle échoue à quelqu'un. Après avoir bravé moults embûches, probablement infligé quelques horreurs et passé - minimum - une demi-douzaine de coin-flips, ils n'étaient plus que 39 en lice sur les 2127 au départ - un record rappelons-le ! - pour les 37 tickets qualificatifs mis en jeu (notre Pro Gaëlle Baumann, toujours présente dans le field, étant elle qualifiée d'office).

Le main-par-main était enclenché depuis de longues minutes, et les tapis des quelques short stacks fondaient à vitesse grand V, tandis que leurs cartes se dirigaient inexorablement les unes après les autres dans le muck. Comme souvent dans pareil cas, la décision a fini par s'imposer à l'un de nos valeureux survivants. Ou plutôt l'une, puisque c'est Colette qui se retrouve finalement à tapis forcé de grosse blinde. Un tapis payé par trois joueurs - dont un certain Vincent 'Capoteur' - qui checkent tous au long d'un board 667TK.

D'un commun accord, ils décident ensuite de retourner leurs cartes avant celle qui est alors l'avant-dernière femme en course dans ce Main Event : paire de 8, A9, 97, et finalement A4 chez Colette qui ne peut donc que s'incliner en 39e position.

Forcément abattue, celle qui officie du côté de Boosty Poker - une société d'organisation de tournois qui nous aide à préparer l'événment - regarde de loin ses 38 désormais ex-compères célébrer leur joie. Ils sont quant à eux bel et bien qualifiés pour la Finale du Winamax Poker Tour, après deux journée de haute lutte passées sous le toit de la Grande Halle de la Villette. Nous aurons le plaisir de les retrouver tous en mars prochain au Cercle Clichy-Montmartre. Un grand bravo à eux !

Joleshark se qualifie pour la Finale du WiPT

- 6 novembre 2016 - Par Chhriis

C’est désormais officiel : .esperenza35 est le grand vainqueur du last longer que les Wameurs ont mis en place, remportant ainsi les 410€ mis en jeu par tous les participants. Gageons que cette somme saura apaiser la déception ressentie au moment de son élimination, lui qui n’a jamais perdu l’espoir d’emporter ses jetons jusqu’au bout de la journée.

De son côté, joleshark termine le weekend avec le sourire, et il y a de quoi ! Après deux intenses journées de compétition et l’élimination de 2 089 joueurs, excusez du peu, il est parvenu à décrocher gratuitement le précieux sésame, à savoir un siège pour la Finale du Winamax Poker Tour qui se déroulera début mars au Cercle Clichy Montmartre de Paris.

Joleshark a porté le logo Wam Poker jusqu’à la qualification finale.

En y regardant de plus près, on s’aperçoit que notre qualifié n’a posté qu’un tout petit message sur le forum, et que c’était hier matin. Quelle en a été la motivation ? « J’ai un très bon ami qui est sur le forum et qui m’a dit qu’il y avait un last longer assez fun entre membres. J’ai voulu y participer mais on m’a dit qu’il fallait avoir déjà posté sur Wam, ce que j’ai fait dans la foulée. Avec cet ami, on a l’habitude de tout partager niveau poker, et c’est notamment ce qui m’a motivé à participer avec lui à ce petit concours. D’ailleurs, j’aurais presque préféré remporter le last longer plutôt que de me qualifier pour la Finale car je pars fin Février pour cinq mois à la Réunion. Je vais voir mais du coup je vais peut-être décaler mon voyage. En tout cas, l’organisation ici est vraiment impressionnante, c’est probablement le plus gros et le plus beau tournoi gratuit amateur qu’il est possible de jouer en France. J’ai été à la table de Pitbul (ndlr : il s’agit bien de Davidi « Kitbul » Kitai) et de Pascal Sellem, on s’est bien marrés et ça restera un très bon souvenir ».

Cette grande étape de la Villette terminée, c’est presque de la nostalgie que nous, membres du staff, pourrions ressentir s’il ne s’agissait en fait pas du point de départ. Car qu’on se le dise : le Winamax Poker Tour ne fait que commencer et c’est avec un plaisir non dissimulé que nous vous retrouverons au fil des étapes live parsemées sur les routes de France.

Merci à tous pour vos sourires, ils sont notre récompense, et à très bientôt !

Un 6-Max, trois qualifiés

- 6 novembre 2016 - Par Flegmatic

Side Event 6-Max (360 joueurs)

Une poignée de secondes avant le dénouement du Main Event (on vous en parle très bientôt), le dernier tournoi annexe de cette étape parisienne du Winamax Poker Tour a pris fin. Sur les 360 joueurs au départ de ce très beau lot de consolation, trois ont eu la chance de décrocher leur scintillant ticket pour la Grande Finale : Samou, Stéphane et Valentin (de gauche à droite sur la photo).

Pour Samou, le rendez-vous de mars au Cercle Clichy-Montmartre sera une grande première. "C'était même ma première étape WiPT, détaille celui qui sévit sur Winamax sous le pseudo de Erdis. J'ai fait n'importe quoi sur le Main Event, et honnêtement sur ce tournoi j'ai eu énormément de chance. Je tombais à chaque fois sur la seule main où mes adversaires bluffait. Ah oui, et tu peux écrire que j'ai réussi à faire une quinte avec 9-4 pour battre As-Valet. Ce qui est plutôt drole étant donné que je suis du 94 !"

Stéphane et le Winamax Poker Tour, c'est une vieille affaire d'initiés : le Rennais a déjà disputé l'étape de sa ville en janvier 2015, et participé deux fois la Grande Finale, la première fois grâce à son club (Pokerennes, bien sûr), la seconde fois grâce à la Summer League du forum Wam-Poker. Bref, les murs du Cercle Clichy-Montmartre n'ont aucun secret pour celui qui joue au poker depuis maintenant quatre ans, et s'est rendu à Paris en compagnie d'amis du club. "Je voulais vraiment découvrir l'ambiance particulière de l'étape de la Villette", raconte t-il. Son expérience du WiPT lui a semble t-il été profitable lors des phases finales de ce tournoi 6-max : "Je n'étais pas du tout scared money !" On lui souhaite d'entamer la Grande Finale avec la même attitude.

Valentin fait partie de ceux qui ont du bouffer les kilomètres pour venir participer à l'étape inaugurale de la saison 2016/2017 du Tour : originaire de Hyères (Var), l'étudiant de 22 ans vient de Marseille, où il bûche actuellement la finance. Et à l'inverse de Stéphane, son aventure lors de ce week-end est bien celle des premières fois : un an après avoir découvert le poker et ouvert un compte sur Winamax, il disputait le WiPT pour la première fois, découvrait l'ambiance d'un gros tournoi pour la première fois, et se rendra donc dans un cercle de jeux en mars prochain pour la première fois ! Pour entamer son apprentissage, il a pu compter sur un coup de main des meilleurs : "La série Dans la Tête d'un Pro m'a beaucoup plu, notamment les épisodes avec Davidi Kitai !"

Fin de parcours pour .esperenza35

- 6 novembre 2016 - Par Chhriis

Christophe « .esperenza35 » aura vécu une journée durant laquelle il n’aura jamais dépassé les 15 blindes de profondeur, trouvant régulièrement les bonnes opportunités soit pour voler, soit pour doubler. Mais à ce petit jeu, on finit souvent par se faire attraper. La chance lui aura pourtant souri lorsque, son stack ayant fondu à moins d’une blinde, il s’est retrouvé à tapis forcé en position de grosse blinde. Après le limp d’un joueur en milieu de parole, les jeux sont retournés et c’est avec Valet-Deux que le Wameur va jouer son tournoi. Face à As-Neuf, il trouvera deux paires pour lui permettre de remonter à trois blindes, ce qui est mieux mais toujours pas top.

Dès la main suivante, alors que l’autre Wameur de la table joleshark ouvre à 2,5 blindes, Christophe pense être en bataille de blindes, n’ayant pas vu l‘ouverture de son pair. Avec Roi-Valet, c’est tout naturellement qu’il pousse ses quelques jetons. Bien heureux de voir la grosse blinde s’effacer du coup, il déchante rapidement lorsqu’il entend un « call » inattendu venu de sa droite, joleshark retournant alors une paire de Rois. Si les mains de .esperenza35 étaient déjà tremblantes avant ce coup, c’est un mélange de surprise et de dépit que son visage affiche alors, ses chances de remporter ce coup crucial étant faibles.

A l’issue d’un board anodin, Christophe se voit bel et bien dans l’obligation d’abandonner son siège, éliminé à la 46e place pour un gain de 50€ en Miles. C’est mieux que sa 156e place de l’an dernier bien sûr, mais l’amertume  reste forte : « Je m’en veux terriblement. Je n’avais pas vu qu’il avait relancé sinon j’aurais fold » commentera l’intéressé à chaud.

Pourtant, notre ami pourrait peut-être bien avoir de quoi adoucir sa peine : si son bourreau s’empare de l’un des 37 tickets mis en jeu pour la grande Finale, esperenza sera alors l’heureux vainqueur du last longer, empochant ainsi la somme de 410€. Au moment où ces lignes sont écrites, il ne reste que deux joueurs à éliminer pour en finir avec le Main Event.

Les deux premiers qualifiés de la saison 2016/2017 !

- 6 novembre 2016 - Par Flegmatic

Shootout (200 joueurs)

Il n'est pas 15 heures sous le toit de la Grande Halle de la Villette, et alors qu'ils sont encore environ 80 à jouer des coudes sur le Main Event, un joueur vient déjà de décrocher son ticket pour la Grande Finale du Winamax Poker Tour au Cercle Clichy-Montmartre. Ce joueur en question, c'est Neil, alias l'As Du Kebab. Après être sorti vainqueur de sa table hier sur le Side Event Shootout, il s'est débarassé aujourd'hui de ses neuf nouveaux adversaires en seulement quelques heures.

"Tout c'est très bien passé pour moi sur ce tournoi, nous raconte celui qui n'a connu hier les joies du Main Event hier que pendant soixante petites minutes. C'est mon premier tournoi live en plus !, poursuit le Parisien. Je me suis ré-inscrit sur Winamax exprès pour l'événement, donc je suis super content. En attendant la Finale, je compte bien aller jouer quelques tournois au CCM histoire de me préparer un peu." En espérant que cela porte ses fruits.

Quelques minutes plus tard, il fut rejoint par Gabriel, vainqueur de l'autre table de ce tournoi annexe. "C'était plus dur aujourd'hui, a avoué Mr GabyEn plus, mon dernier adversaire avait un jeu plutôt atypique, mais j'ai réussi à m'en sortir !" Grand habitué du Winamax Poker Tour, Gabriel est aussi un membre éminent de la communauté du poker associatif. "Je fais partie de la S. Team chez moi en Seine-et-Marne et je suis aussi président du Tarentaise Poker Club en Savoie, où je passe près de la moitié de l'année."

Habitué du poker live - "On est d'ailleurs qualifiés avec la S.Team pour la finale régionale du CNEC, une compétition de clubs live organisée par le Club des Clubs de poker, dont je fais partie du bureau" - Gabriel disputera en mars sa deuxième Finale du Winamax Poker Tour. "Je n'avais pas le niveau à l'époque, confesse-t-il. Mais on échange beaucoup avec les membres de mes clubs donc j'espère avoir progressé !" Réponse dans quelques mois.

Des TD de choc et de charme

- 6 novembre 2016 - Par Benjo DiMeo

Ils sont pros. Ils sont beaux. Ils ne se fatiguent jamais. Ils sont debout toute la journée. Ils ne se départissent jamais de leur sourire. Ils sont à votre service. Eux, ce sont les 32 membres de l'équipe d'arbitrage. Des "tournament directors" habitués des grandes compétitions du circuit international, poursuivant inlassablement un but unique : faire que nos gigantesques freerolls organisés à travers toute la France se déroule avec la même fluidité que les tournois professionnels.

Disons le tout net : sans eux, il n'y aurait pas de Winamax Poker Tour !









Wam Poker : des nouvelles du front

- 6 novembre 2016 - Par Chhriis

Alors que nous toucherons bientôt au but ultime de ce tournoi surdimensionné, le rythme s’est, comme vous pouvez vous en douter, considérablement ralenti. Voici malgré tout les dernières nouvelles de nos représentants.

Il m’a tout d’abord été possible de retrouver El diablo 89 qui avait tracé sa route en solo, en nous faisant simplement savoir ce matin qu’il était bien présent pour ce Day 2. Après plusieures heures de jeu, Anthony a rendu les armes en 107e position, synonyme d’un gain de 20€ en Miles Winamax.

Afin de couper court à ses éventuels espoirs de remporter le last longer, nicois78 lui a emboité le pas, s’emparant de la 106e place. Il raconte : « Hier en fin de journée, j’ai eu un rush de folie et je suis passé de 15 000 à 120 000 en vingt minutes, ce qui m’a permis de revenir aujourd’hui. Et là je suis finalement sorti avec Roi-Dix contre As-Quatre. Le timing n’est pas si mauvais, je serai juste arrivé chez moi pour le match Caen-Nice. »

Alors que je m’apprêtais à revenir au coin presse pour vous relater ces derniers événements, j’entends mon prénom, timidement prononcé par l’un des joueurs encore en course dans le Main Event : « Salut Chris, j’ai vu ton reportage sur les Wameurs, c’est sympa. Si tu veux bien parler de moi aussi n’hésite pas, je suis ROCKISS (photo ci-dessus), j’ai déjà posté sur le forum. Et du coup si tu peux passer le bonjour à ma team du King5, les Pockool ce serait super. Ha, et j’ai bust Sylvain Loosli ». Eh bien ROCKISS, enchanté, et voilà qui est fait !

De leur côté, il semble bien que joleshark et .esperenza35 soient nos deux derniers représentants ayant pris part au last longer. Tous deux installés à la même table, ils abandonneraient la cagnotte au profit de nicois78 s'ils parvenaient à se hisser dans les 37 places payées. Dans le cas contraire, la bataille fera rage.

Assis&Parti

- 6 novembre 2016 - Par Benjo DiMeo

Lorsque le Main Event, le Shootout ou le 6-max ne sont plus qu'un lointain souvenir, lorsque vous avez déjà visité 39 fois l'expo de Caroline Darcourt, lorsque vous avez séché sur l'intégralité des quiz du Sports Bar, lorsque vous avez essayé tous les sandwiches de la buvette, et toutes les casquettes de la boutique, il vous reste encore la possibilité de jouer un Sit&Go, en live avec de vraies cartes et jetons, ou sur l'appli iPad de Winamax, en compagnie des pros du Team. Je suis assez fan de ces photos de Sylvain, Bruno ou Pierre multitablant sur tablettes : on dirait des pilotes d'avion de ligne en train de faire décoller un Boeing.