masquer le menu

Phan fatale

- 14 mars 2017 - Par Flegmatic

Sandrine OUT

Décidément, les rivières ne veulent pas sourire aux femmes du clan Winamax autour de cette dernière table. Après Gaëlle Baumann, victime d'un ultime As sur le dernier board du Jour 4, ce fut au tour de Sandrine Phan de connaître la même mésaventure.

Naviguant dans une zone très critique depuis de longues minutes, celle qui s'occupe au jour le jour d'améliorer les méthodes de travail de notre service client, n'a pas vraiment eu d'autre choix que d'envoyer ses cinq dernières blindes en première de parole avec une main plus que moyenne, K8. Deux crans plus loin, Laurent Patroni trouve un call avec A3. Le flop 6910 conforte l'avance du Marseillais, avant qu'un 8 au turn ne vienne chambouler tout cela. Mais comme l'a écrit ce maudit Barry Greenstein, c'est donc un A qui trouve son chemin jusqu'à la rivière, pour réduire à néant les espoirs de la dernière femme de ce Main Event.

Sandrine + Staff

En compagnie de ses collègues, de gauche à droite : Jachara, Laura, Yann, Étienne et Benjamin

Mais ce n'est sans doute pas tant sur cette dernière main que s'est joué le tournoi de Sandrine. "J'aurais du reshove à tapis sur ce coup où j'avais une paire de 6, explique-t-il. Je n'avais pas vu que j'avais aussi peu de blindes..." Cette fameuse main où elle jette sa top paire sur un flop hauteur Valet risque également de la hanter pendant quelques temps.

Pourtant, qu'elle ne s'y trompe pas, Sandrine aura fait vibrer pendant six longs jours le coeur de tous les employés de Winamax, qui auront cru jusqu'au bout en ses chances de pouvoir ramener l'épée au bureau. "Je suis forcément déçue maintenant, explique-t-elle, mais ce week-end, lorsque je regarderai en arrière, je me rendrai vraiment compte de ce que j'ai fait. C'est évidemment dommage, mais j'ai été short stack quasiment toute la journée. Cette quatrième place, ce n'est quand même pas si mal."

Sandrine Phan

Surtout lorsqu'elle est accompagnée d'un joli chèque de 41 000€, de loin son plus gros gain remporté dans un tournoi live. On n'espère désormais qu'une seule chose : que les chouquettes de la pause petit déj' lors de son retour au bureau seront à la hauteur de son formidable exploit. Sandrine, je me joins à l'ensemble de tes collègues pour te le dire une nouvelle fois : félicitations !