masquer le menu

Une délicieuse frénésie

- 13 mars 2017 - Par Flegmatic

Fin d'un Day 3 joué à vitesse grand V
Il ne reste plus que 46 joueurs


Chips chips chips
Il existe des constantes sur cette bonne vieille planète détraquée qu'est la nôtre. Des choses sur lesquelles on est à peu près certain de pouvoir compter, même lorsque les éléments se déchaînent. Le joyeux bordel du Jour 3 (aka le Jour de bulle) d'une Finale Winamax Poker Tour fait partie de ces choses-là, le temps de sept niveaux d'une heure menés tambour battant qui auront permis de faire fondre le field de 216 à 46 valeureux guerriers. Si aucun de ceux-là n'a bien sûr gagné le tournoi aujourd'hui, ce dimanche n'en aura pas moins été un concentré d'émotions fortes, entre ceux qui ont échoué de peu aux portes des 189 places payées, ceux qui ont atteint ce but presque inavouable, et les autres qui ont tout simplement rempli la première partie d'un plan parfaitement rodé en amont.

Du côté des premiers cités, qui sont donc rentrés chez eux la queue entre les jambes, citons pêle-mêle le qualifié Ligue DavidL Philippe Rohaut, le qualifié freeroll de Grenoble Nicolas Delavaloire, le qualifié RMC Moscato Show Francis Cuellar ou encore le finaliste EPT Anthony 'LaPlume81' Lerust.

Bulle Check
Vint ensuite une bulle relativement vite expédiée (quatre petites mains), mais non moins riche en événements et couronnant non pas un mais bien deux bubble boys. Maigre lot de consolation, Nicolas Pichard - As-Roi contre deux Valets - et Brice Bourgeix - As-Dame contre As-Roi - ne repartent pas totalement bredouilles de cette journée, puisqu'il se partagent le prix du 189e, et encaissent 500€ chacun.

Arnaud Mattern
Le reste de la journée fut une longue et quasi-ininterrompue vague d'éliminations, n'épargnant en aucun cas même les plus réguliers du circuit et/ou du CCM, comme Kalidou SowNicolas Le FlochMichel Cohen, le membre du Team Winamax Guillaume Diaz (victime d'un bad-beat préflop à base de paire de Rois et d'As-Roi : enrichi par ce pot énorme, son bourreau terminera la journée en position de chip-leader, voir plus bas), Louis LinardGuillaume CescutDamien LhommeauFlorent Le NeillonRonan MonfortPhilippe Ktorza ou encore Arnaud Mattern (photo). Le champion EPT s'est fait craquer ses As par une paire de Rois en toute fin de journée, mettant fin à son parcours en 50ème place.

Muriel Bailly
Nous ont également quitté les deux candidats Top Shark Fabien Blanc et Kevin Benichou, mon collègue trader chez Winamax Jonathan Guez ainsi que Raymond Domenech, qui signait là sa toute première place payée en tournoi live ("La tension de la bulle m'a rappelée une séance de penaltys", a confié Coach Ray après coup). À l'image de Muriel Bailly (photo), les femmes n'ont pas non plus été épargnées par cette hécatombe, puisqu'ont également été poussées vers la sortie la finaliste du Totem Nathalie Pérez et l'ex-Team Pro Winamax Aurélie Quélain. Seules Sandrine PhanGaëlle Baumann, toutes deux short stack et surtout Marie-Lise Picard peuvent désormais prétendre au statut de meilleure féminine.

Rabah Ait Abdelmalek
Même chez les gros tapis de début de journée l'ambiance n'a pas toujours été à la fête. Tous deux membres du Top 10 à 15 heures, Julien Dutheuil et Nicolas Kherbouche ont ainsi pris la porte respectivement en 74e et 95e position. C'est un peu mieux du côté de Rabah Ait Abdemalek (photo). Parti avec 250 000, le vainqueur du High-Roller il y a quatre jours a empaqueté que 337 000 jetons, soit 16BB.

Amateurs
Le nerf de la guerre du Winamax Poker Tour, c'est le monde amateur, et ils sont encore six dans le field à pouvoir se vanter d'avoir décroché leur ticket en freeroll lors d'une des 46 étapes WiPT live et gratuites organisées dans toute la France entre novembre et janvier. La majorité d'entre eux seront cependant placés loin de la pôle position en début de Day 4, à l'image de Sébastien Mariette (qualifié à Lille), Marvin Blanquart (Amiens), et de quatre joueurs qualifiés à Paris, dont une certaine Gaëlle Baumann, déjà citée un peu plus haut. Matthieu Wetzel, le mieux classé des freerolleurs, pointe en 25ème place au général avec un stack proche de la moyenne.

La France des clubs sera représentée par des membres d'associations de Lille (Alexandre Davranche, solide avec 723,000 unités), Vincent Boulanger (Saintes Poker Club, juste en dessous au classement), l'ancien chip-leader Arnaud Mirande Garat désormais en bas de tableau (Arène Poker Club) et Benoît Levert (Ouest Poker, 12BB).

Alexandre Blanc
Tout à l'opposé du chipcount, avec un tapis de 1,383 million, le tombeur de Guillaume Diaz Alexandre Blanc est notre chipleader du jour (photo). Tout droit venu de la Réunion, il a fait preuve d'une constance et d'une maîtrise désarmante, sans jamais se départir de son grand sourire chaleureux. Il mène un quatuor se tenant en seulement 100 000 jetons, composé de Bastien JolyGuillaume Wilhelm et d'un autre Alexandre, bien plus connu de nos services celui-là, monsieur Reard. Chip-leader à l'entame du Day 2, Guy Noblet a tenu bon malgré un départ hasardeux : on le retrouvera pile dans la moyenne au Day 4, aux côtés du chipleader du Day 1B, Simon Folgado.

Jérémy Saderne
Un peu plus bas, David Pêcheur est idéalement placé en embuscade, à portée de tir du dernier des Wameurs, Jérémy 'krouton1313' Saderne (photo). Il ne faudra pas manquer de surveiller le portugais Manuel Soares Ruivo, qui doit sa présence à la Grande Finale à sa régularité sur Winamax : il a remporté notre Grand Prix Mensuel (notre classement maison des joueurs de MTT) en mai 2016. A ses côtés, Basile Leleu bénéfice sans doute d'une réserve de karma ultra-bénéficiaire, puisqu'il a décidé de se servir d'une importante réserve de Miles (les points de fidélité Wina) pour payer l'entrée du WiPT à deux de ses amis (qui, hélas, n'ont pas atteint les places payées)

CCM
Nous aurons l'occasion d'analyser encore un peu plus les profils des 46 prétendants au titre. En attendant, nous vous donnons rendez-vous lundi : tout ce beau monde reviendra à partir de 15 heures pour attaquer une nouvelle semaine en direction de la finale. Le prix minimum assuré de 1 800€ ne représente qu'une fraction de ce avoir quoi repartiront nos huit petits chanceux, sans même penser à la récompense finale de 100 000€. Mais en attendant, ils ont bien le droit à un peu de sommeil, et nous aussi d'ailleurs - non mais oh ! Présents en grande majorité au sein du field, les amateurs prendront-ils véritablement le pouvoir ? Ou les rares professionnels encore en course se rebelleront-ils ? On a déjà hâte d'y être. Mais après une petite bière.

Benjo & Flegmatic

Pour consulter la liste complète des sortants de ce Day 3, c'est par là que ça se passe.