masquer le menu

Place de Clichy : le guide officiel Winamax

- 21 février 2017 - Par Benjo DiMeo

Edition 2017

Place de Clochy 1900
A 24 heures du lancement du Starter, le premier tournoi du festival Winamax Poker Tour, et à deux semaines du coup d'envoi de la Grande Finale, vous devez être dans le même état que nous : surexcités à l'idée de revenir au cercle Clichy-Montmartre, et impatients d'en découdre parmi plus de 1 200 joueurs sur l'une des douze épreuves au programme, dont les dotations garanties totalisent un million d'euros. Les qualifications sur Winamax sont officiellement closes depuis mardi soir : pour espérer jouer, il ne vous reste plus que l'inscription directe (en ligne ou sur place), ou les derniers sats organisés en live Place de Clichy (cliquez ici pour le programme).

Pour beaucoup d'entre vous, la Grande Finale du Winamax Poker Tour sera l'occasion de visiter pour la première fois le Cercle Clichy-Montmartre, niché au coeur de l'un des quartiers les plus hauts en couleurs de Paris. Si vous ne connaissez pas encore les alentours mythiques de ce vénérable établissement, laissez nous vous prendre par la main, avec l'édition 2017 de notre guide touristique maison.

Restos, bars, boîtes de nuits, lieux insolites et remarquables... Toutes les adresses qui suivent ont été testées par le staff Winamax : on vous les recommande chaudement !

[Les informations contenues dans ce guide sont données à titre indicatif. N'hésitez pas à vous renseigner en amont sur Google ou en passant un coup de fil aux établissements cités, notamment en ce qui concerne les horaires d'ouverture ou la disponibilité d'une table.]

Le Petit Poucet

Manger

Nos dernières découvertes

Parmi les nouvelles adresses que nous avons repérées depuis la dernière édition du guide...

Lors de l'édition 2016 de la Grande Finale, le staff Winamax y a passé la quasi-totalité de ses pauses-dîner : Le Petit Poucet est un vrai bon plan au milieu des attrappe-touristes de la Place de Clichy. L'écrivain Américain Henry Miller y avait ses habitudes entre les deux guerres : 70 ans plus tard, l'endroit conserve son cachet rustique (plafond de briques rouges, poutres en bois, papier-peints usés...), et la carte, simple mais efficace, ravira les estomacs affamés avec quantité de grillades, burgers, tartares, pizzas, omelettes et autres club sandwiches. (5, place de Clichy - 07h/02h)

Ils sont nombreux chez nous à ne pas tarif d'éloges sur La Bascule, bar à vins et tapas situé à deux pas des Abbesses. "Tous les tapas sont ouf', avec un bon rapport qualité/quantité/prix", nous dit un développeur. "Les couteaux à la moëlle, les croquettes au chorizo et brebis basque fumé, l'oeuf bascule... Tout est fin", renchérit notre directeur artistique. Avec une mise en garde peut-être prévisible au vu de ce concert de louanges : c'est tout le temps blindé ! (24, rue Durantin - 17h/02h la semaine, toute la journée le week-end)

Question atmosphère, Le Wagon Bleu se pose là. Comme son nom le suggère, c'est bel et bien installé dans un ancien wagon de l'Orient-Express que vous dégusterez une cuisine Corse, après avoir fait votre choix parmi 90 références de vins (Corses aussi). "Il y a aussi de la bière Corse, notamment de la Pietra, qui est rare à la pression",précise un membre de l'équipe reportages. "L'ambiance est très sympa, et le personnel aussi. Pas beaucoup de tables : il vaut mieux réserver !" (7, rue Boursault - 17h-minuit en semaine, 17h-05h le vendredi, toute la journée le samedi et dimanche)

Cave Gaston Leroux La Cave de Gaston Leroux est tenue par Véro, qui est bel et bien une descendante de l'auteur du Mystère de la Chambre Jaune et du Fantôme de l'Opéra. "Véro et Arnold font la popote dans leur petite cuisine derrière le bar", raconte une collègue habituée des lieux. "C'est chaleureux, un peu piquant lorsque Véro s'énerve. C'est un peu la Michou du quartier : elle est au courant de tout ce qui se passe à Montmartre !" Au milieu des rayonnages de livres anciens, vous pourrez y siffler une bonne bouteille et engloutir de copieux casse-dalles. (106, rue Lepic - 17h30/02h)

Pierre et Yeno se sont rencontrés à Nantes. Lui était chef étoilé, elle venait de Corée du Sud. Désormais mariés, et après plusieurs aventures culinaires à Paris, les deux ont ouvert Yeno, une cantine de street food coréenne. Leurs crédos : cuisine faite maison, et produits du terroir. "C'est très frais, très bon, et abordable", nous dit un membre de l'équipe de développement. (29, boulevard de Clichy - 10h/21h)

Toujours d'actualité

Envie de junk food, mais hors des grandes enseignes habituelles ? Pour des grillades, burgers et sandwiches de qualité à deux pas du CCM, rendez-vous chez FLESH (25, rue de Douai - 12h/22h30)

Dépanneur Pigalle Vous ne savez pas si vous avez faim, ou juste envie de boire un coup ? Au Dépanneur Pigalle, vous pourrez très bien faire les deux, avec une carte de tacos, burgers, milkshake aussi fournie que la liste des cocktails (27, rue Pierre Fontaine - Midi/02h)

Carpaccio, saumon fumé, chorizo flambé, chèvre pané, assiettes de fromages et charcuterie, ravioli à la truffe blanche... Au Bouchon des Batignolles, on déguste des tapas à la méditéranéenne dans une ambiance conviviale (14, rue des Dames - 19h/02h, Midi/16h le dimanche)

Les grands classiques

Tablapizza est un repaire fréquenté par de nombreux joueurs du CCM, et pour cause : cette pizzeria est mitoyenne du cercle. Vous ne risquez pas de la rater, donc : sa proximité en font un choix idéal pour se restaurer durant les pauses déjeuner ou dîner des tournois, qui ne durent que rarement plus d'une heure. Ne prenez pas trop de temps avant de passer commande, tout de même. (88, rue de Clichy - Midi/Minuit, un peu plus tard le week-end)

Sushi Kim convient lui aussi parfaitement à ceux qui n'ont que peu de temps pour casser la graîne : on n'attend jamais bien longtemps pour des sushis, qui sont ici proposés en mode "tout à volonté" pour un prix modique, en compagnie de brochettes et autres spécialités japonaises. (25, rue de Bruxelles - littéralement à 100m du CCM)

Wepler Facilement reconnaissable à sa façade rouge, le Wepler reste la brasserie chic incontournable de la Place de Clichy, dont le décor n'a que peu changé depuis son ouverture en... 1881. On y vient pour déboucher une bonne bouteille et s’empiffrer de fruits de mer ou d’une  choucroute aux côtés des touristes mélangés au milieu littéraire parisien. L'addition finale sera cependant un poil plus élevée que pour les autres établissements cités dans ce guide : vous irez donc de préférence pour y fêter une finale, ou (on l'espère) une victoire !  (14, Place de Clichy - Service continu de 8h à 00h30)

Si vous êtes pressé, et un peu perdu au milieu de l'agitation de la Place de Clichy, vous retrouverez sans peine nombre d'enseignes ô combien familières (à défaut d'être véritablement recommandables) aux yeux du citadin moderne : McDonald's, KFC, Starbucks et Quick ont tous pignon sur rue à proximité immédiate du CCM.

Boire

Un collègue développeur nous confie la récente découverte de l'Atelier Montmartre. "On s'y sent comme à la maison. Le sous-sol est privatisable, avec cibles de fléchettes et la possibilité de passer ta propre musique, idéal pour les groupes. Ils font de quoi grignoter aussi, et à la pression, on y boit de la Triple Karmeliet et de la SuperBock." (6, rue Burq - 16h/02h)

Bar à Bulles La terrasse est sympa, et il y a un max de place à l'intérieur : le Bar à Bulles vous accueille au dessus de La Machine du Moulin Rouge. On y vient pour se désalterer et/ou pour bruncher, et de temps en temps se déhancher sur les dernières tendances underground mixées par des DJ pointus. (4Bis Cité Veron - 18h jusque tard du mercredi au vendredi, dès midi le week-end)

Le Terrass Hôtel, comme son nom l'indique fort judicieusement, est un hôtel disposant d'une terrasse, et pas n'importe laquelle : elle offre rien de moins que l'une des plus belles vues de Paris. On vient aussi bien pour le petit déjeuner que pour dîner, ou tout simplement boire un coup. (12-14 rue Joseph de Maistre - Tous les jours jusque 01h)

Bien située sur le boulevard de Clichy, la Clichy's Tavern ne paie pas de mine, mais lorsque l'on y regarde de plus près, elle offre de multiples avantages au joueur de poker : la sélection de bières est quasiment infinie, on peut y manger à peu près de tout, les groupes sont les bienvenus (il y a de la place), et l'endroit ferme très, très tard. Bref, un assommoir qui n'est pas loin d'être idéal après une grosse journée de poker ou de boulot (128 bis boulevard de Clichy, 07h/05h)

Année après année, le succès du Boucan ne se dément pas, en particulier auprès des employés de Winamax, qui y organisent régulièrement soirées d'anniversaires, pots de départ, cuites du vendredi soir, ou encore la bonne vieille "cuite du mardi soir qui m'est tombée dessus par surprise, je sens que je vais arriver avec cinq heures de retard demain." C'est là que La Rumeur a tourné le film Les derniers Parisiens avec Reda Kateb, chronique du Pigalle interlope actuellement en salles.

Danser

Vous aimez danser au son des classiques et des derniers tubes du Top 50 ? Le O'Sullivans (92, boulevard de Clichy) et le Café Oz (1, rue de Bruxelles) vous raviront. Le premier est très grand et cumule plusieurs salles (les groupes sont donc les bienvenus), tandis que le second, plus intime, ne ferme que rarement avant midi le week-end, ce qui en fait un spot de choix des couche-tard les plus jusqu'au-boutistes (je ne citerai pas les noms des collègues qui y font régulièrement la fermeture)

Machine du Moulin Rouge
Du côté des discothèques plus pointues, La Machine du Moulin Rouge est l'une des boîtes les plus en vue de Paris : les meilleurs DJ et producteurs house/techno s'y produisent régulièrement. Vos grands-parents y ont peut-être dansé dans les années 60, lorsque l'endroit s'appelait encore La Loco : aujourd'hui, on peut y écouter des pointures comme Culoe de Song, star montante de la house Sud-Africaine (vendredi 24), les diggers parisiens du déjanté collectif La Mamie's (vendredi 3 mars), le génie des synthés Leogwelt (samedi 11 mars). Si l'electro undeground n'est pas votre tasse de thé, des soirées plus généralistes y sont aussi programmées, comme la fameuse We Are The 90's (samedi 4 mars). (90, boulevard de Clichy)

On reste plus que jamais très fan du karaoké L’Epoque : si on y retourne, ce n’est ni pour le cadre, ni pour les prix, et encore moins pour l’accueil, mais pour son fort potentiel de « port’nawak’ », qui va croissant à mesure que la nuit avance (28, boulevard de Clichy).

Pigalle
Et le folklore de Pigalle, me direz-vous ? Pas un mot sur les filles de joie dans ce guide ? Certes, si la réputation du quartier s'est faite sur le commerce le plus ancien du monde, cela fait bien longtemps que ce dernier a déménagé ailleurs. Les strip-clubs qui jonchent le boulevard de Clichy ne sont que d'aimable attrappe-nigauds, les strip-clubs sont tristes comme un tirage manqué sur la rivière, et c'est accompagnés de leurs enfants que les touristes se rendent aux spectacles du Moulin Rouge. Le dernier bar à entraîneuses qui n'a pas été remplacé par un bar à cocktails pour hipsters se trouve au 64, rue Jean-Baptiste Pigalle. Entrez-y à vos risques et périls : les consommations ne sont pas données, et vous ne risquez pas de vous faire offrir un verre par les demoiselles assises au bar (forcément) : la douloureuse risque d'être salée... Attention cependant : si l'esprit de Pigalle s'est quelque peu perdu, le boulevard de Clichy reste un lieu de fréquentation privilégié pour tout un tas de personnages louches. Une fois la nuit tombée, il convient de rester vigilant, et de surveiller vos affaires.

Visiter

Montmartre
Vous priver d'une petite ballade aux alentours du cercle Clichy-Montmartre relèverait presque du crime : le terrain de jeu du Winamax Poker Tour est idéalement placé au coeur de quelques-uns des quartiers les plus emblématiques de Paris : les nuits interlopes de Pigalle, les ruelles partant de la Place des Abesses pour monter jusqu'à la Butte Montmartre, toit de Paris où l'église du Sacré Coeur domine la capitale et offre des vues inoubliables. On vous recommande un détour du côté de la Halle Saint-Pierre, ancien marché couvert construit en 1868 et dont le musée se consacre à l’art populaire de la seconde moitié du 20ème siècle. Les vignes de Montmartre offrent quant à elles une charmante promenade : idéal pour se calmer les esprits après un bad beat ! Enfin, la visite du cimetière de Montmartre : les touristes s'y recueillent devant la sépulture de Dalida et de nombreux autres artistes regrettés.

Infos pratiques

Besoin urgent de cash pour s’inscrire à votre prochain tournoi ? Une rangée de distributeurs se trouve sur le trottoir en face du CCM, à côté d’une station de taxis qui facilitera votre retour. Le métro (Place de Clichy) dessert les lignes 2 et 13 et reste ouvert jusque 1h du matin environ (2 heures le week-end).

Vous êtes en voiture ? Trouver une place aux abords du cercle sera compliqué, mais le CCM emploie un voiturier qui sera disponible pour vous faciliter le travail. Les parkings souterrains sont souvent remplis (même si celui du 9, rue Caulaincourt est de bonne taille). Notre bon plan : garez-vous en banlieue proche (exemple : Saint Ouen) et terminez le trajet en métro.

Le cercle Clichy-Montmartre
Adresse : 84 Rue de Clichy - 75 009 Paris
Tél. : 01 84 20 03 20

Le cercle ouvre au minimum une heure avant le coup d’envoi de la première épreuve au programme du jour, et ferme aux alentours de six heures du matin.