Winamax

Apothéose collective

- 7 mars 2016 - Par Flegmatic

Fin du Day 3

Comme le veut la tradition pour une journée marquée par l'entrée dans les places payées, le Day 3 de cette Finale du Winamax Poker Tour fut de loin le plus animé, le plus frénétique, et le plus passionnant à suivre jusqu'à présent, après deux journées et nuits d'introductions animées mais sans réel enjeu narratif. Si la finale qui se jouera mardi nous permettra d'assister au triomphe d'un individu, ce Day 3 était surtout l'occasion de célebrer une apothéose collective, en applaudissant les 188 joueurs parvenant à atteindre l'argent.

Et si avec 236 joueurs au départ ce dimanche, la majorité étaient assurés de repartir avec un petit quelque chose en poche, ce ne fut logiquement pas le cas de tout le monde, à commencer par nos qualifiés freeroll Cyril (Nantes), Hervé (Brest) ou encore Sébastien (Paris), notre qualifié "Océan Indien" Fabien, les membres du club du SEPT Bastien et Nicolas, le Wameur Frédéric, alias dragonflush ou encore mon collègue du Staff Winamax Aurélien Guiglini.

Est ensuite venu le moment attendu autant que redouté de la bulle, qui a "couronné" Fred Weiss (le mec qui tire la tronche sur la photo ci-dessus) comme bubble boy officiel de cette cinquième édition, et en temps que tel, d'ores et déjà invité à revenir en 2017. Juste avant, Alain Lehmann a probablement subi le coup le plus cruel de la journée, à la pire des places possibles (la 190e), sa paire d'As se faisant craquer par... une paire d'As qui trouve une couleur grâce à un board monocolore.

La longue période de la bulle fit ensuite chuter le tapis moyen à 25 blindes à peine, entraînant toute une série d'éliminations rapides, dont celles des Wameurs Nicolas 'kroktachon' Pignon (à gauche ci-dessus, au côté de Derek Decamps, frère de notre Top Shark Florian, éliminé à la 90e place) et Nathalie 'Nath.1967' Abreu, de notre joueuse pro Aurélie Quélain, du Champion 2014 Pierre Merlin, ainsi que d'Émile Petit, pour une de ses rares apparitions sur le circuit.

Le début de soirée a ensuite été marqué par un énorme hero call avec une seconde paire, signé Kevin 'Dromz' Goillot (photo), pour remporter le premier pot à un million du tournoi, et mettre fin du même coup au parcours d'Alexandre Réard.

Notons enfin les éliminations dans les deux derniers niveaux de la journée de Kool ShenAlexandre AmielJacques SantiniKarim Lehoussine et du plus valeureux de nos Wameurs, Guillaume 'Chupachupa' Giraudeau (photo).

Pendant que les sortants défilaient un à un devant la caisse pour récupérer leurs gains, certains ne se sont pas fait prier pour monter un bon paquet de jetons. C'est le cas notamment de deux têtes bien connues de la scène francophone Ricardo Manquant (photo), et Damien Lhommeau. Ce dernier poursuit d'ailleurs sa belle histoire avec les tournois live Winamax, en signant une septième place payée en neuf participations, tous événements confondus (Finale WiPT, SISMIX, WPO). Nous n'oublions pas non plus Reine Benguigui, dernière féminine en lice, et toujours en course après être tombée à quatre petites blindes. Quant à Mourad Amokrane, qui trône tout en haut du chipcount avec 2,306 millions, il nous est pour l'instant totalement inconnu. Mais vraisemblablement plus pour longtemps.

Ils ne seront en tout cas plus que 40 à pouvoir prétendre lundi à une place parmi les neuf finalistes et un gain minimum de 14 500 euros, tout en pensant forcément au chèque de 110 000 euros promis au vainqueur. Parmi ceux-là, 17 ne faisaient preuve jusqu'alors aucune place payée en tournoi live, tandis que 9 n'en comptent qu'une ou deux. Pour beaucoup, ce Day 4 sera donc une plongée totale dans l'inconnu. Nous verrons alors qui supportera le moins bien la pression et qui sera au contraire galvanisé par l'enjeu.

Pour ne rien manquer de la suite de ses palpitantes joutes pokeristiques au Cercle Clichy-Montmartre, soyez branchés à partir de 14 heures. En attendant, faites de beaux rêves, et bonne nuit !

Cliquez ici pour consulter la liste des joueurs primés durant le Day 3

40 joueurs franchissent le Day 3

- 7 mars 2016 - Par Flegmatic

Mourad Amokrane 2 306 000
Othman Chaib 1 824 000
Benjamin Duval 1 592 000
Bertrand Merigard 1 537 000
Kevin Goillot 1 519 000
Ricardo Manquant 1 073 000
Nicolas Faure 976 000
Salah Amran 908 000
Marc De Brito 891 000
Cyril Georges (Qualifié freeroll Nancy) 848 000

Fouad Azizi 816 000
Sylvain Nazarian 813 000
Damien Lhommeau 708 000
Le Quang-Dai 699 000
Aurélien Beauzon 652 000
Julien Fioux 652 000
Allan Tirel 643 000
Didier Michel 623 000
Olivier Hangzaruk 554 000
Henrique Saraiva (Qualifié freeroll Paris) 533 000

Nagib Raji (Qualifié freeroll Nancy) 519 000
Rabah Ait Abdelmalek 480 000
Mohamed Cheikh 478 000
Boris Balestrière 459 000
Antoine Santoni (Qualifié club French Poco) 453 000
Olivier Dahan 440 000
Jonathan Andrault 417 000
Franck Pedron 415 000
Thibault Morvan 404 000
Reine Benguigui 387 000

François Pinault 377 000
Thomas Delarche 369 000
Jonathan Audeon (Qualifié freeroll Nantes) 362 000
David Luk Hang 341 000
Julien Van Pelt (Qualifié freeroll Marseille) 338 000
Vincent Ronzier 306 000
Samuel Dhrey 282 000
Mickael Muselli 260 000
Ludovic Pedron 251 000
Sylvain Gallin 220 000

Tableau de bord
40 joueurs restants (sur 1 389 entrants)
Tapis moyen : 694 500
Blindes au départ du Day 4 : 12 000/24 000, ante 2 000
Prix assuré : 1 800€

Kool Shen prend la porte

- 7 mars 2016 - Par Flegmatic

C'est à la surprise quasi-générale que nous avons appris la sortie de Kool Shen peu après la pause dîner. N'étant pas présent autour de sa table au moment de l'action, je ne peux vous rapporter que les faits suivants : le dernier membre du Team Pro Winamax encore en course a placé un squeeze préflop avant d'envoyer trois salves, dont la dernière à tapis, sur un board hauteur Valet. Son adversaire a payé avec un Valet-10 visiblement suffisant pour éventer le bluff du dernier des Lopes en lice.

Stéphane Matheu et Guillaume Darcourt apprenant en direct à la radio la sortie de Kool Shen (true story).

Peu avant, c'est l'ami du Team W Alexandre Amiel qui s'était dirigé vers la sortie, ses Valets se heurtant aux Dames adverses. Nous avons ensuite perdu notre ultime Winamax Important People Jacques Santini. Il ne reste plus que 20 minutes à jouer, je vous retrouve donc un peu plus tard dans la nuit pour le bilan détaillé de cette journée.

Tableau de bord
44 joueurs restants (sur 1 389 entrants)
Tapis moyen : 631 363
Blindes : 10 000/20 000, ante 2 000
Payout minimum : 1 800€

Reine garde sa couronne

- 6 mars 2016 - Par Flegmatic

C'est un retour de dinner break très agité qu'a connu Reine Benguigui, la dernière femme encore en course dans cette Finale. Revenue de son dîner avec un bon 400 000, elle chuta ensuite à 33 000 à la suite d'un gros coup perdue, soit quatre petites blindes. Croyant en sa bonne étoile, elle fait tapis la main suivante avec K7 et se fait payer par quatre joueurs. Tout ce beau monde check tout du long un board... sur lequel apparaîssent trois trèfles. Revoilà du même coup notre Reine back in the business avec près de 200 000. Mais cela ne lui suffit pas.

Quelques temps plus tard, elle paie avec As-Roi depuis sa petite blinde le tapis d'un joueur UTG qui détient deux Valets. Après un bon temps de réflexion, la grosse blinde paie également avec une paire de Dame. Le board apporte un As et deux Rois, pour faire tripler Reine, qui pointe désormais à 600 000, soit légèrement au-dessus de la moyenne. "Elle va aller en table finale," me lance notre photographe Caroline Darcourt. Ce serait incontestablement la formidable histoire de cette semaine.

Au rendez-vous des gros tapis

- 6 mars 2016 - Par Flegmatic

Si l'on vous avait déjà évoqué dans un article précédent la double élimination réussie par le chip-leader du Day 1A Quang-Dai Le (en photo ci-dessus en plein visionnage du streaming du Multiplex Poker), nous avions omis de préciser que le jeune homme a profité de ce coup pour se propulser parmi les leaders du classement provisoire. Au dernier passage à sa table, il émargeait à un bon 870 000. Cependant, quelques sièges plus loin, un joueur n'avait pas de quoi être impressionné pas de si belles piles de jetons. Avec, au bas mot, 980 000 devant lui, Kamel Atoui se positionnait clairement comme un chip-leader en puissance, au même titre que Kevin 'Dromz' Goillot.

Mais alors que je pensais avoir atteint les sommets, je ne pus que constater que trônait derrière eux un joueur au tapis encore plus fourni, en la personne de Benjamin Duval (photo) et ses 1,2 millions de jetons. Parti d'une modeste 143e place pour 84 900 en ce dimanche après-midi, ce dernier a récemment connu un run d'enfer, symbolisé par deux gros coups remportés. "Sur le premier, un premier joueur ouvre à 32 000, payé une première fois, rembobine-t-il. Je surrelance à 84 000 avec JT et le relanceur initial se couche. Je place ensuite mon continuation bet à 55 000 sur un flop 10-4-4. Le turn 8 est checké et j'ajoute une deuxième salve à 84 000 sur le 2 à la rivière. Il paie et je remporte le pot." "Un peu plus tard j'ouvre à 32 000 avec Roi-Dame, payé par la grosse blinde. Je C-bet à 28 000 le flop Roi-Dame-4 avec deux carreaux. On check tous les deux le Roi au turn et il donk-bet ensuite à 64 000 le 6 à la rivière. Je fais tapis pour ses 260 000 jetons restants et il paie avec une couleur." Que demande le peuple ?