Deux doublés in extremis

- 3 octobre 2022 - Par Benjo DiMeo

Sur la toute dernière ligne droite du festival, Benjamin Hammann et Cécile Cazajus remportent leur deuxième tournoi du WPO

Aussi difficiles à réaliser qu'ils soient, les "back to back" sont monnaie courante sur les festivals online de Winamax. À chaque édition des Series, la rédaction n'en finit pas d'énumérer les pseudos ayant réussi un doublé. Parfois, ils se produisent lors de la même soirée. Parfois, il y en a qui réussissent un improbable triplé !

Sur nos festivals live, c'est une autre paire de manches. Forcément : il y a beaucoup moins de compétitions au programme. Si l'on enlève du calendrier de Bratislava les tournois satellites, les tournois pas "open" (Ladies et Media Event), le Face the Pros (qui n'est pas un MTT) et les Deglingos (on les adore, nos flashs de minuit, mais pas au point de remettre des trophées aux gagnants !), il nous reste un total de 21 récompenses à gagner l'espace d'une semaine. Soit un tout petit dixième du programme des Series... C'est ce qui rend les exploits de Benjamin Hammann et Cécile Cazajus d'autant plus ahurissants : au cours des toutes dernières heures du WPO Bratislava, alors que le soleil allait bientôt se lever sur la capitale slovaque, tous deux sont allés chercher une seconde victoire in extremis !

Benjamin Hammann - Royal Omaha
Après sa victoire sur le Sprint mardi soir, Benjamin Hammann a démontré qu'il était tout aussi adroit quatre cartes en main, remportant un Royal Omaha à l'affluence réjouissante (148 inscrits). C'est donc une victoire un poil plus lucrative qu'il acquiert en toute fin de festival : 6 280 € contre 1 730 € cinq jours plus tôt. Si l'on ajoute le Battle Royale remporté en mai à Madrid, le Breton compte désormais trois trophées WPO sur ses étagères...

Cécile Cazaus - Rodeo KO
On vous disait que les doublés en live sont rares. Les victoires féminines le sont encore plus... et c'est une Cécile Cazajus aux anges que l'on a croisé une seconde fois devant le Trophy Wall du WPO, après une nouvelle victoire en Knockout. Après le Wanted, c'est le Rodeo que la joueuse de Toulouse a emporté, toujours avec le soutien de sa large bande de potes, dont notre streamer Chance44, sa copine (et gagnante du Ladies !) Mijon Lybliamay, ou encore Clément Muller, à la fois son coach et son compagnon.

"J'étais qualifiée pour le Day 2 du Monster Stack" rembobine Cécile. "J'avais 15 ou 16 blindes. J'ai joué deux mains, toutes deux perdues préflop. Du coup, je suis sortie un peu frustrée de pas avoir pu trop jouer..." Le Rodeo KO programmé en concurrence a fait office de belle soupape pour satisfaire la soif de compétition de Cécile. "En plus, le premier tournoi KO s'était bien passé, alors que je disais à Mijon que je n'aimais pas trop ça, les Knockout !" En finale, le doublé n'était pas acquis d'avance. "Toute la TF était difficile, le joueur à ma gauche était très, très bon. C'est celui contre qui j'ai terminé le tournoi. J'ai eu pas mal de difficultés, il était meilleur que moi. Mais c'est ce qui est bien avec le poker : on peut quand même gagner contre plus fort que soi !"

Après Bratislava, Cécile va retrouver son rythme de jeu habituel : deux ou trois sessions par semaine, toujours coachée par son chéri. Jusqu'au prochain festival Wina ? "C'est certain ! On est tous motivés. Vive le 6-max !" Mais au fait : ce signe sur la photo, qu'es-ce donc ? "C'est le nom de l'équipe de filles qu'on a montée avec Mijon : le "L". Tout simplement !