On dormira quand on sera morts

- 2 octobre 2022 - Par Benjo DiMeo

Le Sprint, rendez-vous quotidien des bons vivants du WPO

Clément Parisot Sprint Friday
En exclusivité, Clément Parisot nous dévoile sa méthode bien à lui pour perfer sur le Winamax Poker Open. "Il faut arriver au tournoi en gueule de bois, c'est très important. Et derrière, il faut avoir un collègue disponible pour faire arriver les mojitos et les gin-tonics. Un par demi-heure. C'est comme ça que je me suis rappelé les règles du poker." Et c'est aussi comme ça, après 14 cocktails (selon sa propre estimation), que Clément ne pouvait "que gagner" le Sprint de vendredi soir. Une épreuve Turbo à 100 euros qui débute chaque soir à 21 heures, réputée pour ses fields généralement festifs : Clément a fait honneur à cette réputation.

"Et le pire, c'est qu'il n'exagère même pas", rigole un de ses potes en l'entendant détailler sa méthode. "Elle marche aussi pour le Main Event", renchérit le vainqueur. En effet : après cette victoire acquise très tard, Clément devait jouer le Day 2 du Main. "Je ne suis jamais couché avant six heures du matin tout au long de la semaine", précise-t-il. Malgré ce handicap, Clément a été chercher une 230e place sur le tournoi principal du festival. Total de ses gains à Bratislava : 3 010 euros sur le Sprint, et 1 100 de plus sur le Main Event. De quoi s'acheter quelques plaquettes de Doliprane.
 

Tous les vainqueurs du WPO Bratislava