Winamax

C'est un peu long, jeune homme

- 21 septembre 2023 - Par Benjo DiMeo

Après une interminable période "main par main", on connaît les 41 premiers qualifiés pour le Day 2...
... ainsi que le premier bubble-boy !
Main Event 500 € (Fin du Day 1A)


Verre de fin
La bulle du premier des six "Flights" du Main Event m'a quelque peu rappelé ce dernier invité à la fin d'une soirée à la maison. Vous savez, cet ultime soûlard que l'on n'arrive pas à décoller du canapé, celui qui réclame encore un verre malgré nos tentatives de moins en moins subtiles de lui faire comprendre que cette fois ça y est, la fête est finie, il est plus que temps d'aller pioncer. Vous l'avez compris : la période de "main par main" du Day 1A s'est étirée beaucoup plus longtemps que ce qui était raisonnable. La faute à des short stacks ne trouvant rien de mieux que de doubler, doubler et doubler, encore et encore. Ne vous méprenez pas : à chaque fois, j'étais ravi pour eux, rien n'est plus délicieux que de voir l'espoir rejaillir dans le regard d'un joueur qui se désespérait une minute plus tôt. Mais chaque As-Roi qui tenait contre As-5 grignotait un peu plus sur le capital sommeil de la rédac.

Dany Albert
C'est donc avec les remerciements chaleureux de toute l'équipe que nous rendons hommage à Dany Albert : sur le coup de minuit, après une bonne heure au ralenti, l'Espagnol s'est retrouvé à tapis préflop avec une paire de Valets, face aux As de Victor Hoogstoel. Préflop, le fondateur du circuit Spanish Poker Tour sentait déjà le roussi : après l'apparition d'un As au flop, il était carbonisé.

Dominykas Ruskys
C'est un Red Diamond qui termine chip leader parmi les 41 qualifiés du Day 1A (sur un total de 239 participants). Venu des contrées baltiques, le Lituanien Dominykas Ruskys empaquète 856 000 jetons : 17 fois le tapis de départ, rien à dire c'est propre. Sa journée s'est passée à de montagnes russes, comme souvent dans ce jeu. Dominykas perd la moitié de son stack très rapidement avant de changer de table : là, le run s'inverse. Le coup qui propulse ce pro des Expresso se déroule en milieu de journée. En milieu de position, il découvre 88 et ouvre, c'est 3-bet par le bouton. Sur un board A74 le héros du jour check call une première mise d'1/3 pot, une autre sur 3, et voit son adversaire pousser son tapis sur un 5 rivière. "C'est une situation délicate parce qu'on est tous les deux très profonds par rapport au moment du tournoi, je sais que je dois call parce que sa line ne fait pas de sens, mais on a toujours peur de se tromper dans ce genre de situation." Au final, il suivra son intuition et verra son adversaire montrer un pur bluff, le faisant monter au sommet du classement dont il ne redescendra pas.

Tom Niveaud
Tom Niveaud est quant à lui est un régulier de nos tournois live. Croupier de profession actuellement en voie de reconversion (il distribuait encore les cartes sur le SISMIX il y a peu !), Tom a vécu une journée idéale. "Je suis tombé sur des tables extrêmement agressives aujourd'hui, c'était génial, ça envoyait des 3-bet dans tous les sens. J'ai beaucoup joué en sous-marin contre eux afin de les laisser miser quand j'avais du jeu. Sinon, j'ai aussi fait carré de 5 contre AA sur un flop 556 qui m'a fait monter énorme. À la bulle je n'avais plus qu'à appuyer un peu. J'ai loupé le pot pour passer le million... mais je ne vais pas me plaindre." Il finit le Day 1A avec un stack de 822 000.

Nicolas CASAL
Un sacré phénomène que le joueur installé en troisième position en fin de Day 1A. De Nicolas Casal, on ne sait encore rien, si ce n'est un style très agressif qui lui a permis de grimper à 700 000 en fin de journée, et des sujets de conversation qui tapent majoritairement en dessous de la ceinture. Masturbation, prostitution, circoncision, éjaculations : autant de thèmes sur lesquels il n'a cessé d'interroger ses adversaires (à un volume sonore permettant à toute la salle de l'entendre)... tout en leur prenant leurs jetons. Un candidat idéal pour une table TV en début de Day 2 ? Pour cela il faudrait que notre programme soit diffusé après trois heures du matin.

Michel Colombero
En quatrième position au classement, avec 635 000 jetons, une silhouette qui détonne au milieu des jeunes grinders de Winamax : celle de Michel Colombero. Lorsqu'on lui demande ce qu'il fait dans la vie, il rigole. "Je suis à la retraite, j'ai 74 ans !" Dans une autre vie, le joueur de Manosque était cuisinier. "Au cours de ma carrière j'ai tenu sept restaurants, deux boîtes de nuit, et un bar à cocktails !" Un sacré palmarès dans l'industrie des services. Et au poker ? "J'ai pas mal joué il y a longtemps, j'ai connu l'époque du Partouche Poker Tour à Cannes. Puis j'ai levé le pied. Cela fait un an que je m'y suis remis un peu, je suis retourné à San Remo cette année." Ce sont ses amis du Club Manosque, une asso comptant une soixantaine de membres, qui l'ont motivé à tester le WPO Bratislava. Mais attention : Michel n'est pas un nouveau venu en ce qui concerne nos festivals. "Celui que j'aimais bien, c'était à Dublin. Quelle ville, quand même ! Qu'est-ce qu'on s'amuse. Là-bas je me suis souvent dit 'Je regrette d'avoir mon âge.''" Cette semaine à Bratislava, Michel ne fait pas son âge, ayant ITM le Colossus avant de terminer 40ᵉ du Battle Royale (23 ITM seulement) puis de bien se lancer dans le Main Event. Sa recette ? C'est son voisin de table qui nous la dévoile en rigolant : "Des relances x6 à toutes les mains, et nous on overfold !"

Pierre Calamusa
Journée sans soucis pour le futur papa Pierre Calamusa, dont les derniers gros pots ont été gagnés en table TV. On ne le reverra pas sur le Main Event avant samedi : son Day 2 débutera avec un confortable matelas de 630 000.

Abel Pruchon
En sixième place, un Abel Pruchon vétu aux couleurs de l'Ajax d'Amsterdam. Déjà croisé au SISMIX et sur la précédente édition, on devrait avoir l'occasion de reparler lui, avec son capital de 513 000.

Victor Hoogstoel
Moins de 24 heures après sa deuxième place sur le Sprint face à son pote Théo Rebour, Victor Hoogstoel valide sa qualif' pour le Day 2 dès le premier Flight, et de la plus belle des manières : short-stack durant les dernières heures, il se refait une santé et met fin au Day 1 en se chargeant lui-même de la bulle. Il reviendra samedi avec un tapis de 243 0000, environ 30 blindes.

Maxime Manzone
Le team pro Winamax place un deuxième poulain au day 2 en la personne de Maxime Manzone (210 000). Celui-ci a dû se débattre à la bulle, devant pousser son tapis pour doubler avec As-Roi face au As-Valet de son adversaire.

BigZooWaap
Ça passe directement pour le membre du Stream Gang Léandry "BigZooWap" Ainonkpo, qui reviendra avec un stack le plaçant en milieu de peloton.

Diana DVELIENE	177 000
Avec un modeste capital de 177 000 (acquis en survivant un all-in préflop à la bulle), la Lituanienne Diana Devliene peut se vanter d'être la première joueuse qualifiée pour le Day 2.

Clément Bonnant
Eux aussi n'auront pas besoin de re-entry sur les Day 1B, 1C, 1D voire 1E : Clément Bonnant (photo - 463 000), Léo Colin (383 000), Dylan Patanchon (322 000), Samy Dubonnet (306 000), Paul Patouillart (135 000) et Cédric Herwegh de Poker à Lille (52 000).

Day 1A : le Top 10

Nom Jetons
Dominykas RUSKYS 856 000
Tom NIVEAUD 822 000
Nicolas CASAL 700 000
Michel COLOMBERO 635 000
Pierre CALAMUSA 630 000
Abel PRUCHON 513 000
Clément BONNANT 463 000
Aliosha STAES 419 000
Sasa KALAC 415 000
Dario BERISA 390 000

Day 1A : le chip-count complet

Mika Attias
Dans le wagon des éliminés, on compte notamment Mika Attias (photo) Estelle Cohuet, Valentin "Nitn3lav", Hugues Mazerolle, Christophe Beyer, Mika Attias, Nicolas Vayssieres, Haygus, Mehdi Chaoui, ou encore Robin "ChoveKiPeut". Cependant, rien n'est perdu puisqu'il reste quatre Day 1 sur lesquels il est possible de re-entry 1 fois sur chacun d'entre eux.

Fin Du Day 1A
Il est temps pour nous de conclure cette journée. De notre salle de presse nous entendons encore les cris d'animaux provenant des tables du Midnight Déglingo et autant vous dire que c'est bougrement attirant. On vous retrouve demain dès midi pour le Day 1B du Main Event... mais pas que : en effet vous saurez comment s'est conclu le Colossus, le Battle Royale, le Heads Up sur tablettes, le... enfin, plein de trucs, quoi.

Benjo & Phil Anthropik

Day 1A : la galerie photo