masquer le menu

L'odyssée de Clarke

- 27 septembre 2019 - Par Benjo DiMeo

Un ténor du poker irlandais remonte un short-stack pour remporter le High Roller du WPO Dublin (40 640 €)

Patrick ClarkeLe titre restera à la maison. Jeudi à midi et demi, l'irlandais Patrick Clarke prenait place sur la ligne de départ de la dernière journée du High Roller du Winamax Poker Open Dublin en position plus que défavorable, avec un petit stack le plaçant en 28e position parmi les 29 derniers joueurs. Douze heures plus tard, il soulevait le titre sous les applaudissements de ses amis.

Entre les deux, Clarke a fait montre d'un talent qu'une simple consultation de son palmarès laissait déjà plus qu'entrevoir : cette victoire sur notre High Roller est la cinquième de sa carrière en live, et vient ajouter 40 640 € à une liste de résultats totalisant plus d'1,5 million de dollars. "Je me sens bien à Dublin, c'est là que j'ai vécu mes meilleures perfs", explique le joueur de Galway, déjà titré sur le plus vieux tournoi d'Europe, l'Irish Open (2014) et l'European Deepstack Championship (2018). L'ambiance particulière de notre WPO semble plaire à l'Irlandais, ravi de voir débarquer des hordes de Français dans la capitale année après année : "Chaque fois que Winamax vient à Dublin, je suis là. Ce n'est pas juste pour le poker et le format short-handed, que j'adore, mais pour l'atmosphère joyeuse, les copains qui sont là, et la bière, que je vais entamer dès maintenant."

Il est vrai que Clarke a bien mérité un rafraîchissement après avoir gravi ce qui semblait en début de journée une montagne. "Evidemment, avec mon stack de départ, je pensais sauter rapidement. Je ne pensais pas vraiment obtenir ce résultat." La main pivot, celle qui a peut-être fait germer l'idée que la victoire était après tout envisageable, on peut la situer tout au début de la table finale, lorsque Clarke a amélioré son As-8 contre As-Dame et éliminé le Belge Maxim Buyl en 7e position. Désormais enfin muni d'un stack de combat, Clarke allait ensuite se livrer à un impressionnant travail de nettoyage, éliminant quatre de ses derniers adversaires.

Heads Up High Roller
"Le niveau en finale semblait très bon, mais si je pensais honnêtement avoir un edge sur mes adversaires. Pas que je veuille dire de mal de qui que ce soit. Juste, je me sentais en confiance !" Un autre coup clé/slash/chanceux : celui ou Clarke a craqué la paire de Dix du Hongrois Gabor Szabo (voir ci-dessous) : "Sans aucun doute, ce fut une main cruciale. Après celle-là, tout est devenu plus facile."

Patrick Clarke retournera à Galway enrichi de 40 000 €, mais ce n'est pas seulement la récompense financière qui lui importait au moment de poser pour la photo souvenir. "L'argent, c'est bien, et c'est une grosse somme, mais partir avec le trophée compte aussi pour moi. Le pognon, ça va et ça vient, mais les moments de gloire restent gravés à jamais."

Jose Quintas
Le duel final du High Roller fut rapide, à l'image de la finale dans son ensemble (un peu plus de trois heures à tout casser). Sûr de lui et bien affûté après une 6e place à 130 000 € sur l'EPT National Barcelone il y a un mois, le portugais José Quintas aurait fait un beau vainqueur. On l'a même vu s'emparer brièvement du chip-lead en three-handed, mais les cartes étaient définitivement du côté de Clarke ce soir. On retiendra de ce duel la main finale, plutôt atypique : Quintas limpe au bouton avec As-4, et Clarke check avec As-7. Tiens, tiens. Le flop tombe As-7-2, Clarke check/raise. Le turn est un 4 et... je ne vous fais pas un dessin, il s'agissait bien d'un setup de malade.

Philippe GIllouC'est une belle démo de survivor que nous a offert Philippe Guillou, quelques semaines après avoir remporté un gros titre sur les Winamax Series. Venu à Dublin en vacances (c'est en ligne qu'il joue sérieusement), le joueur breton n'en est pas moins déjà assuré d'être "up" sur son séjour. On l'a vu se battre avec panache durant une phase 3-handed où il possédait le plus petit tapis (jamais plus de 30 BB). C'est sur une main très similaire à celle qui lui avait permis d'éliminer Adrien Delmas que le dernier Français du tournoi a joué son dernier coup : un tirage quinte qui rentre sur la rivière... pile au moment où Patrick Clark venait de trouver la couleur ! Mais si l'on se souvient de Philippe a doublé à plusieurs reprises en partant derrière (Dame-8 contre As-5, Roi-7 contre As-9), ce podium à 20 730 €, le premier de cette envergure en live, ne lui laissera probablement que des bons souvenirs.

Gabor Szabo
C'est rien de le dire : Gabor Szabo a violemment manqué de chance aujourd'hui. L'homonyme d'un légendaire guitariste hongrois de jazz/rock s'est fait craquer sa paire de 10 par les 6 de Patrick Clarke dans une confrontation SB/BB. L'argent est parti préflop et Gabor fut moins que ravi de voir apparaître un 6 sur le flop.

Matthieu Lamagnère
À chaque Dublin sa grosse perf pour Matthieu Lamagnère, membre du club très fermé des joueurs ayant participé à l'intégralité des dix éditions du WPO. Tombé à une douzaine de blindes après avoir atteint la finale en dessous de la moyenne, celui qui a manqué de peu la victoire sur le Main Event l'an passé (4e pour 60 000 €) a pris un spot avec 96 au bouton. Il tombe contre un José Quintas payant avec A6 depuis la BB.

Aladin Reskallah
Il signe la meilleure perf au sein du Team Winamax sur le High Roller, mais il doit se contenter de la sixième place. Arrivé en finale avec le plus petit tapis, Aladin Reskallah a rapidement trouvé une main potable pour mettre ses 20 BB au milieu : une paire de 6. Elle ne restera pas en tête contre le As-Roi du futur vainqueur Patrick Clarke.

La finale en replay

Résultats - High Roller 1 000 €
194 inscriptions (re-entries inclus) - Dotation 172 700 €

Patrick Clarke
Vainqueur : Patrick Clarke (Irlande) 40 640 €
Runner-up : José Quintas (Portugal) 29 020 €
3e : Philippe Guillou (France) 20 730 €
4e : Gabor Szabo (Hongrie) 14 810 €
5e : Matthieu Lamagnère (France) 10 580 €
6e : Aladin Reskallah (France, Team Winamax) 7 550 €
7e : Maxim Buyl (Belgique) 5 400 €

Finalistes High Roller
Bravo à tous les finalistes !

Patrick Clarke

Une finale sur un plateau

- 26 septembre 2019 - Par PonceP

La pré-table finale n'aura duré qu'une poignée de minutes
Maxim Buyl est éliminé en 7e position (7 550 €)
High Roller (Finale)

Patrick Clarke devait avoir faim : quelques minutes après la mise en place de la pré-table finale à sept joueurs, il s'est chargé d'éliminer le Belge Maxim Buyl pour permettre aux six finalistes officiels de partir en dinner break. Rendez-vous à 21h45 sur Winamax TV pour suivre le dénouement du tournoi le plus cher de la dixième édition du Winamax Poker Open.

Maxim Buyl

Arrivé en finale avec 1,3 million de jetons, soit une quinzaine de blindes au niveau 40K / 80K, Maxim trouve un émoustillant As-Dame suité et pousse son stack depuis le bouton. Le redoutable Irlandais Patrick Clarke se décide à risquer les trois quarts de son tapis avec As-Huit dépareillé. Bien lui en a pris, il fait deux paires dès le flop et renvoie le jeune joueur belge que nous vous avions présenté à ses études avec 7 550 € de plus dans le portefeuille. L'Irlandais passe à 3 millions de jetons, suffisamment pour inquiéter ses adversaires. Voilà qui promet une très belle finale au casting deluxe.

Siège 1 : Matthieu Lamagnère (France) 2,04 millions

Matthieu Lamagnère

Siège 2 : Gabor Szabo (Hongrie) 3,81 millions

Gabor Szabo

Siège 3 : Jose Quintas (Portugal) 3,61 millions

Jose Quintas

Siège 4 : Aladin Reskallah (Team Winamax, France) 1,67 million

Aladin Reskallah

Siège 5 : Philippe Guillou (France) 5,1 millions

Philippe Guillou

Siège 6 : Patrick Clarke (Irlande) 2,98 millions

Philippe Clarke

Blindes : 40 000 / 80 000 / 80 000
Moyenne : 3 233 333

Les sept patineurs de Dublin

- 26 septembre 2019 - Par PonceP

Nous tenons notre pré-table finale : trois Français dont un Team Pro sont en course à sept joueurs restants
High Roller (Day 2)

La salle de tournoi frémit, en cette fin d'après-midi. Serait-ce la faute des 344 inscrits du Day 1A du Main Event, du Beer Pong Event qui approche à grand pas ou des pintes déjà avalées en prévision de ce dernier ? C'est plutôt dans un petit coin de l'immense salle que les esprits s'échauffent, et pour cause : le deuxième plus gros tournoi du festival, le plus cher et le plus prestigieux, avance tranquillement vers sa conclusion avec huit candidats aux 40 000 € de la victoire, installés sur les deux dernières tables. Remontons un peu le temps pour en savoir plus sur les éliminations de ces derniers niveaux. 

Aladin

Martin Olali a d'abord pris la poudre d'escampette en 12e position, au profit de notre dernier Team Pro en course, Aladin Reskallah. Son Valet-Dix suité n'a pas gagné le lancer de pièce contre le As-Roi du W rouge. Pierre Calamusa en a profité pour faire un coucou aux caméras de Winamax TV en allant faire un bisou à son meilleur poteau.

Peu après, c'est avec regret que nous avons assisté à l'élimination d'Olivier "Olstar" Dumont, également tombé du mauvais côté de la pièce face à l'intraitable Matthieu Lamagnère (66 vs QK).

Sam Baneham est décidément chez lui à Dublin : après une 4e place au Main Event 2018, il repart cette fois avec la 10e place de ce High Roller, après avoir perdu un 40/60 des plus classiques face à Philippe Guillou. Armé de Roi-Dix, il envoie ses dernières blindes préflop et succombe à l'As-Valet de PhilOpOk.

Enfin, et c'est la principale raison de la montée de la température dans la salle de tournoi, le Portugais Luis Sobral a quitté le tournoi en 9e position, dans un bon tilt des familles. La faute à un drôle de coup qu'il a joué un peu plus tôt avec Matthieu Lamagnère. Luis mise au flop 500 000 en avançant une pile de jetons et Matthieu croit comprendre tapis et paye en ouvrant sa paire de Dames. Sauf que ce n'était pas tapis, et "sixcoups" devra jouer ce coup face-up. Luis abandonne au turn, se laissant crippled, et Matthieu écope d'un tour de pénalité. Le ton monte entre les deux joueurs qui semblent s'être cherchés toute la journée et ne trinqueront certainement pas au bar ce soir. D'autant que Luis quitte la partie une orbite plus tard sur face à Gabor Szabo.

Le dernier coup de cette demi-finale est hélas le dernier pour le sympathique Jérôme "WhatElse" Launay. Après un limp de PhilOpOk au bouton, Jérôme envoie ses douze blindes au milieu en BB avec 8T et se voit payer par le A7 de Philou. Pas d'amélioration au board, et nous tenons nos sept pré-finalistes. Ils partiront en dinner-break dès qu'on tombe à 6 joueurs. Attention, si vous suivez le live, ne soyez pas étonné de ne plus voir les cartes privatives : notre dispositif ne le permet pas avec sept joueurs à la table. 

La pré-table finale du High Roller

S1 : Matthieu Lamagnère (France) 1,92 M
S2 : Gabor Szabo (Hongrie) 4,46 M
S3 : Jose Pimentel (Portugal) 3,04 M
S4 : Aladin Reskallah (Team Winamax, France) 1,87 M
S5 : Maxim Buyl (Belgique) 1,31 M
S6 : Philippe Guillou (France) 4,81
S7 : Patrick Clarke (Irlande) 1,79 M

Blindes : 40 000 / 80 000 / 80 000
Moyenne : 2,77 M

La répartition du prizepool :

Vainqueur : 40 650 €
Runner-up : 29 020 €
3e - 20 730 €
4e : 14 810 €
5e : 10 580 €
6e : 7 550 €
7e : 5 400 €

Ils ont mangé des pommes :

Olstar

8e : Jérôme Launay 3 850 €
9e : Luis Sobral Henrique 3 850 €

10e : Sam Baneham 2 850 €
11e : Olivier Dumont 2 850 €

12e : Martin Olali 2 220 €

La philo selon Philippe

- 26 septembre 2019 - Par PonceP

Philippe "PhilOpOK_RuN" est chipleader au premier break de la journée
Nous sommes en demi-finale
High Roller (Day 2)

Philippe Guillou

Vous l'avez vécu en direct sur Winamax TV : Adrien Delmas a rendu les armes dans une confrontation compliquée face au désormais nouveau chipleader du High Roller, Philippe "PhilOpOK_RuN" Guillou. Au cut-off, Philou relance du minimum, 60 000, avec un séduisant QJ, et voit Adrien Delmas défendre sa big-blind. Le flop a de quoi le faire saliver : T69 et les deux joueurs décident de check. Adrien prend l'initiative en misant 100 000 sur le turn 2. C'est payé. La river est tout sauf une brique, puisque c'est le 7, qui offre la quinte au K8 du Team Pro à qui il reste un peu plus que le pot. Le Top Shark 2018 choisit de check-call la mise à tapis de Philippe et ne peut que lui offrir ses derniers jetons, le propulsant à près de 2,5 millions. Adrien termine 18e pour 1 610 € de gains.

Une belle histoire pour Philippe qui a commencé au Day 0C. "Je suis venu à Dublin avec des potes, et ce n'est pas pour gagner de l'argent, plutôt pour m'amuser. Mon gagne-pain, c'est le online. Mais si on peut prendre un petit billet en plus, c'est avec plaisir, surtout après m'être qualifié pour 225 €." Son pseudo commence à être connu chez nous : vainqueur du Grand Prix annuel en 2018, Philippe vient tout juste de taper sa plus grosse perf' sur nos tables en remportant l'Event 12 des derniers Winamax Series pour plus de 20 000 €. "Je me suis mis sérieusement à jouer depuis 2 ans. Quand je n'ai pas ma fille à la maison (Zoé, qui a 10 ans), j'envoie du gros volume, 5 à 6 sessions par semaine. En live, c'est tout l'inverse : c'est mon troisième festival et ma plus belle place c'est une finale sur un 100 € KO à Lloret au SISMIX."

Une 6e place qui avait rapporté 800 € au Brestois de 34 ans, et qui devrait vite être effacée par ce deeprun. Ancien gros streamer sur sa chaîne Twitch, Philou a raccroché son brancard d'infirmier pour se consacrer à sa passion. Une nouvelle vie qu'il aborde avec philosophie, en témoigne son pseudo. "J'ai choisi PhilOpOk pour le côté philosophe du poker. En plus, en breton, pok, ça veut dire bisou. C'était tout trouvé." Pas sûr que beaucoup de ses adversaires aient pour autant envie de l'embrasser, Philou distribue plutôt les mandales à grands coups de relances poignées.

Ils ont fait pschittt :

Mike Alonso

Quelques nouvelles de la voiture-balai : Benjamin Saada peut partir en vacances. Il a décidé de raise-call un tapis de 31 blindes avec As-Dame suité mais n'a pas pu battre l'ambitieux Valet-Dix de son adversaire à tapis préflop. Meilleur son de cloche du côté d'Olivier Dumont qui a doublé son tapis face à Mike Alonso (photo). Ce dernier s'est ensuite frotté à Aladin Reskallah, et mal lui en a pris. Mike ouvre les Dix au bouton et paye le tapis en small-blind de notre Top Shark. Ce sera un coin-flip contre As-Valet, et un bel As au flop pour Aladar. Mike nous quitte en 15e position, tandis qu'Aladin se remet dans la course avec un tapis qui avoisine la moyenne. Un mal pour un bien.

13e Sylvain Nazarian 2 220 €
14e : Sven Mc Dermott 2 220 €

15e : Mike Alonso 1 830 €
16e : Ankit Ahuja 1 830 €
17e : Benjamin Saada 1 830 €

18e : Adrien Delmas (Team Winamax) 1 610 €

12 joueurs restants (194 inscrits) - 15 000 / 30 000 / 30 000
Moyenne : 1 616 667

Buyl de coude

- 26 septembre 2019 - Par PonceP

Déjà plus que 18 joueurs en course, Maxim Buyl s'envole au classement
High Roller (Day 2)

Maxim Buyl

Avec près de 2 millions de jetons au niveau 12 000 / 25 000 / 25 000, le sympathique joueur belge Maxim Buyl fait désormais la course en tête. Déjà bien embarqué avec le deuxième stack au début de la journée, il s'est notamment offert le scalp de l'Irlandais Tarek Qunber avec une paire de Dix suffisante face au As-Dix du local. Résident espagnol, Maxim découvre l'ambiance du WPO mais il connaissait déjà le W rouge. "Je joue sur Winamax.es et je me suis qualifié sur un Expresso pour le Main Event. Je joue beaucoup online, un peu moins en live, et j'ai décidé de buy-in le High Roller. C'est une ambiance assez exceptionnelle et je ne regrette pas le déplacement."

Au rayon des mauvaises nouvelles, on a également perdu Erwann Pecheux en 28e position, Antoine Stackowiak en 24e, Jeremy Tan en 20e et  Vincent Pissocher, désuisé en Sergio Ramos, en 19e place. Surtout, il ne reste désormais plus que deux Team Pro en course, Aladin Reskallah et Adrien Delmas, tous deux en feature table et donc sous les projos de notre streaming. Ivan Deyra a rendu les armes en 22e position, lorsque son K8 s'est empalé sur la paire de Dames de Martin Olali. Il va pouvoir s'inscrire au beerpong en avance.

They go back to their plane :

19e : Vincent Pissocher 1 610 €
20e : Jeremy Tan 1 610 €
21e : Martin Ilvasky 1 610 €
22e : Ivan Deyra (Team Winamax) 1 610 €
23e : Thomas Simsen 1 610 €

24e : Antoine Stackowiak 1 460 €
25e : Tarek Qunber 1 460 €
26e : Jonuskis Mindaugas 1 460 €
27e : Antoine Fontaine 1 460 €
28e : Erwann Pecheux 1 460 €

18 joueurs restants (194 inscrits) - 12 000 / 25 000 / 25 000
Moyenne : 1 077 778