masquer le menu

Il est venu à l'insu de son plein gré

- 26 septembre 2019 - Par Benjo DiMeo

Main Event 500 € (Day 1A)

Demander à un flic s'il n'aurait pas un peu d'herbe à dépanner. Planter sa tente de camping en plein milieu du centre-ville. Se pointer au McDrive en calèche. Lâcher les pires détails de sa vie sexuelle au téléphone, si fort que les passants ne peuvent faire autrement que s'offusquer. S'endormir bourré dans ma magasin. Sur leur chaîne YouTube, Romain et Vincent déconnent à plein tube pour plus de 850 000 abonnés. Leur spécialité ? Piéger des inconnus dans la rue, à l'aide de caméras cachées.

Et le duo des Inachevés (c'est comme ça que les frangins se font appeler) aime aussi piéger leurs propres amis. Mais point de grosses blagues bien grasses ici, bien au contraire. Demandez à Benoît (photo ci-dessous), l'un de leurs meilleurs potes, avec qui ils ont lancé leur chaîne il y a trois ans : celui-ci s'est fait inviter au WPO Dublin... sans avoir été prévenu !

Benoît
Pour ce joueur de longue date, qui fut même pro à plein temps deux années durant, la surprise fut quasi-totale. "Ils m'avaient juste dit que je devais être libre la dernière semaine de septembre, et qu'on allait prendre le train puis l'avion. Je ne voulais pas savoir, mais Facebook m'a un peu spoil car j'ai vu passer une pub pour le WPO et les dates correspondaient ! Du coup, ils ont fini par me dire qu'on allait en Allemagne, à l'Oktoberfest..."

Une fausse piste, bien entendu : lundi à 16 heures, l'avion des trois amis atterrissait à Dublin et Vincent, 13 ans de poker au compteur, découvrait le WPO pour la première fois. "J'ai déjà eu l'occasion de jouer des tournois à Deauville, mais ici c'est autre chose. Le poker, c'est parfois trop sérieux. Ici, pas du tout !"

Romain Mallet
Alors que Romain (photo ci-dessus) a été éliminé durant la première moitié de la journée, Benoît n'aurait pas pu mieux démarrer son Main Event : c'est lui qui s'est chargé de la toute première élimination de la journée. Muni de deux As, il part dans une guerre de relances contre un joueur irlandais : tous les jetons partent préflop et la paire de 10 du local est aisément battue au showdown.

Vincent Mallet
Avec 75 000, Vincent, le troisième larron de la bande, est bien parti aussi. Point de caméras cachées en vue à Dublin : les amis vont focus sur le poker, et comptent bien en repartir avec un beau montage vidéo de leurs exploits.