masquer le menu

Les risques du métier

- 22 septembre 2018 - Par Rootsah

Main Event 550 € (Day 2)

En m'approchant de la table 3, j'observe le jeune homme en siège 3 en train de compter son stack avec dextérité et rapidité. La marque d'un joueur d'expérience... J'entame la conversation et j'apprends qu'il s'agit de Gildas Beaumont, vainqueur du BPT Deauville en 2015, pas trop mal loti avec un stack de 650 000, alors qu'il a débuté le Day 2 avec 400 000. "J'ai chatté comme un porc hier, avoue-t-il, mais j'ai été card dead durant tout le début du Day 2... Au moins, la bulle était facile à jouer, je ne pouvais pas bust !"

Gildas Beaumont
Gildas, originaire de Nantes, est donc comme on pouvait le deviner un joueur de live aguerri (il a "arrêté de spew online"), habitué des casinos de St-Gilles-Croix-de-Vie et Dinard, où il aime se défouler sur les tournois Texapoker. Alors, que fait-il à Dublin ? "Je suis chef de projet dans le bâtiment, et je suis souvent en déplacement juste à côté du Citywest, où je dors régulièrement", explique le membre du « Pigeon Crew ». "Du coup, j'ai vu de la lumière, et je suis rentré !"

Officiellement, celui qui joue son premier tournoi live Winamax est arrivé lundi en Irlande pour le boulot, et avait posé un RTT vendredi. Il devait donc bosser jusqu'à jeudi... Mais Gildas n'a pu s'empêcher de jouer le Day 1B ! "Mon patron ne m'en voudra pas si je lui paye l'apéro toute la semaine", tente t-il de se convaincre. On espère pour Gildas qu'il aura l'occasion de revenir au Citywest pour autre chose que le poker...