masquer le menu

Qui es-tu, Fabien « Fanack33 » ?

- 21 septembre 2018 - Par Chhriis

Main Event 550 € (Day 1C)

Fabien « Fanack33 » est de son propre aveu arrivé sur Winamax dès ses 18 ans. Quand on y pense, c’est fou le nombre de joueurs qui ont commencé le poker à 18 ans tout pile, vous ne trouvez pas ? Occupé à l’époque par sa prépa Maths, le Wameur a sagement procédé par étapes : d’abord les freerolls, puis les tournois basses limites avant de s’installer sur les 20 € une fois les armes faites. C’est d’ailleurs au bout de cette période qu’il parvient à se qualifier pour son premier live grâce à Wam Poker et qu’il s’envole à Marrakech pour disputer le SISMIX. Cette qualification, remportée avec deux de ses amis sur une compétition par équipes, constitue jusqu’ici son meilleur souvenir cartes en main.

WPO 2018 1C Fanack33

Depuis, Fabien est également parvenu à se qualifier pour la Finale du Winamax Poker tour et, hors étapes live du WiPT, ce WPO est donc son troisième tournoi live seulement. Prêt à signer tout de suite pour entrer dans les places payées, Fanack33 avait ce matin hâte de débuter, « prêt à profiter au maximum et à chatter un max aussi », parce qu’il faut avouer que ça simplifie toujours un peu la vie quand on joue au poker.

Lorsqu’on aborde le sujet d’un hypothétique gain substantiel, les achats matériels – mais ô combien importants – tels que l’immobilier ou la voiture arrivent en tête des réponses. Fab', lui, pense tout de suite à ce qu’il pourra offrir à ses amis : « Je vais bien fêter ça avec mes potes à mon retour sur Paris, et j’ai leur ai promis un voyage en cas de victoire ».

Cet actuaire, car c’est son métier, voit beaucoup de similitudes entre le poker et son activité professionnelle, notamment « en ce qui concerne la vision long terme à avoir et les calculs de probabilités des évènements. Il y a aussi les qualités telles que la patience, l’organisation, la nécessité d'avoir un jugement rapide d’une situation et celle de ne pas être affecté par un bad : ce sont des qualités que j’avais plus ou moins déjà et que le poker m’a très probablement aidé à développer davantage au quotidien ».

Le mot de la fin, Fabien l’adresse aux Wameurs qui le suivent sur le forum : « Bonne chance aux Wameurs présents à Dublin, j’espère qu’on va bien représenter Wam Poker. Pour conclure cette interview je souhaiterais finir par trois mots qui me tiennent à cœur : fennec, baaateau et chocolatine ! » Comprenne qui pourra, mais ça fera probablement plaisir aux concernés.