masquer le menu

Rémy en famille

- 21 septembre 2018 - Par Rootsah

Main Event 550 € (Day 1C)

Imaginez : vous ne faites rien de spécial en ce moment, vous aimez le poker, et vos potes vous proposent de les accompagner à Dublin pour s'encanailler au Winamax Poker Open 2018. Bon, vous n'êtes pas chaud, ça fait trop longtemps que vous n'avez pas joué en live, et vous avez d'autres choses en tête... Mais que faire quand vous recevez un SMS contenant...un billet d'avion pour l'Irlande ? Plus le choix, quand faut y aller, faut y aller...

C'est ce qui est arrivé à ce bon vieux Rémy Biechel. « Tonton Rémy » a eu la surprise de découvrir le SMS en question, envoyé par son ami Nicolas Barthe, trader en paris sportifs chez Winamax où il est connu sous le pseudo de Ceballos (il avait d'ailleurs gagné le Royal Omaha du WPO l'an passé). « Monsieur 250% » (un surnom que Rémy s'était auto-attribué suite à ses ennuis avec le fisc) a donc pris l'avion de Paris ce matin à 6 heures pour se retrouver au Citywest en train de jouer pour la première fois le Main Event WPO : "Ça fait cinq ans que je n'ai pas fait de gros tournoi live, hormis ceux de Vegas et du Cercle Clichy-Montmartre", explique Rémy. "J'étais réticent à jouer, mais les potes m'ont chauffé... En vérité, ça fait du bien, je suis content d'être assis à une table de poker et j'espère que ça durera longtemps !"

Rémy Biechel
Venu en simple amateur de cartes, l'ex-pro, qui faisait partie des meilleurs joueurs français en tournois live il y a dix ans de cela, a d'autres plans en tête en cas d'élimination précoce. "Au pire, on passera le weekend à boire de la bière ! Je ne suis pas vraiment venu pour le poker, je suivrais les potes... Et sinon, il y a les tables de cash game..." Bref, Rémy, qui se considère aujourd'hui comme un « Monsieur Tout-le-monde », est ici pour se détendre. "Après, s'il y a moyen de joindre l'utile à l'agréable..." En tout cas, c'est un plaisir de revoir un Rémy souriant en train d'envoyer des sacoches au beau milieu d'une salle de poker... Bienvenue parmi les tiens Rémy !